Bienvenue sur Végéweb !

ma fille ne veut pas enrichir son alimentation

Vivre le végétarisme au quotidien en famille

ma fille ne veut pas enrichir son alimentation

Messagede ChrisRed65 » 29 Oct 2019, 18:15

Bonjour,

Je viens partager un questionnement que je me pose. Je me dis que je ne trouverai pas forcément une réponse magique toute prête mais peut-être que certains d'entre vous ont été confrontés à ce genre de situation.

En fait, on a une fille de 6 ans, étant petite (0-3 ans), elle mangeait de façon assez variée, beaucoup de légumes, crus ou cuits, mais depuis elle a pas mal réduit son alimentation autour d'un cercle fermé (carottes, concombres, féculents genre semoule, pâtes, riz, pommes de terre sous différentes formes, melon, pastèque et quelques trucs industriels genre nuggets de fromage dont elle raffole, gnocchis, frites surgelées ou bon sandwiches au fromage) et avec ma femme, on n'arrive pas à la refaire manger plus varié, réintégrer des légumes qu'elle mangeait auparavant (courgettes, épinards, petits pois, haricots verts, etc...) surtout qu'en hiver, il y a quand même moins de choix.

Je suis végétalien, ma femme végétarienne et du coup nos deux enfants sont végétariens, je dis ça au cas où. J'ai toujours l'appréhension qu'elle demande un jour de la viande mais pour le moment, ce n'est pas venu, mais il y a toujours l'influence des autres membres de notre famille qui peuvent tendre vers cela, et c'est vrai que c'est une source d'angoisse pour moi (ex : les vacances en famille avec papi et mamie qui vont acheter des poissons au retour des bateaux de pêche, et je passe tous les repas de famille). Donc, ça me rassurerait un peu qu'elle mange plus varié en complément du fait que pour son équilibre, ça me paraît mieux que de tourner autour de quelques aliments qui se répètent.

En fait, elle est très difficile, refuse de goûter, et dit qu'elle n'aime pas même quand elle n'a jamais goûté ou il y a très longtemps, peut refuser un aliment qu'elle mange en temps normal si son aspect ou sa façon d'être préparé lui est inconnue. En plus, elle est suivie parce qu'elle a un autisme très léger. On évite de la forcer parce que plus on insiste, plus ça engendre l'effet contraire.

Voilà, je pense avoir résumé la situation. Merci d'avance pour vos retours ... :pouces: ...
ChrisRed65
Jeune bulbe
Jeune bulbe
Rang en cours à
14%
 
Messages: 7
Inscription: 10 Mai 2018, 21:06
Localisation: Lourdes
Présentation
Genre: Homme

Re: ma fille ne veut pas enrichir son alimentation

Messagede Mélodie28 » 29 Oct 2019, 23:11

Je ne sais pas si ça va t'aider, quelques pistes :
- les enfants peuvent manger de tout à un moment donné et puis être super limités dans leur goût à d'autres moments, j'ai vécu ça avec le fiston qui a aujourd'hui 11 ans et qui me fait encore régulièrement le coup de ne plus aimer un truc qu'il adorait la veille. Après j'ai un filleul de 10 ans qui est aussi très limité dans son alimentation, d'ailleurs son panel d'aliments ressemble pas mal à celui de ta fille, et chez lui il n'y a pas vraiment eu de progrès. C'est peut-être lié chez lui à un sens du toucher exacerbé. C'est chiant pour les parents, mais à part ça il est franchement en pleine forme (végétarien itou).
- une des caractéristiques des troubles autistiques est la peur de l'inconnu et le besoin de rituels, de routine, et il est bien possible que ça joue sur le fait qu'elle bloque dès qu'un truc qu'elle aime est présenté un peu différemment.
- il y a un nouveau membre, je crois, qui a posté récemment, qui souffre de phobie alimentaire. Le sujet est ici, et il y a aussi un lien vers un site qui explique les différents problèmes que ça regroupe. Peut-être que tu y trouveras des infos utiles...
Bon courage !
Ce qui nous tue nous rend moins fort.
Avatar de l’utilisateur
Mélodie28
Élève des carottes
Élève des carottes
Rang en cours à
2.9%
 
Messages: 723
Inscription: 03 Aoû 2011, 21:33
Localisation: Cher/Allier
Présentation
Genre: Non spécifié (par défaut)

Re: ma fille ne veut pas enrichir son alimentation

Messagede kob27g » 30 Oct 2019, 07:28

J'ai un petit de bientôt 6 ans, qui n'est pas végé et mange de la viande en dehors de la maison.

Mais je ne pense pas que ton problème vienne du végétarisme ou de l'omnivorisme. J'opterais plutôt par un passage lié à l'age.
Mon gamin a besoin d'être rassuré par ce qu'il mange, il ne veut pas tester de nouvelles choses, de nouvelles saveurs, des nouvelles textures, des nouveaux goûts... Alors que plus jeune, je n'avais pas ce genre de soucis avec lui. Je l'ai toujours habitué à manger des légumes variés (les paniers Amap aident bien).

Voici ce que j'ai mis en place et qui aide (parfois) :
- aller au marché avec lui. Lui montrer les légumes sur l'étal, le faire contribuer aux choix des légumes à acheter (technique valable quelque soit l'endroit où tu fais tes achats).
- essayer (mais ça peut être contraignant) de lui proposer 2 légumes différents sur un repas. Par exemple hier soir, je lui ai demandé s'il préférait un reste de potimarron rôtis ou des carottes râpées. Bien que je sois sûr à 99% de sa réponse, c'est lui qui a été acteur de la décision, c'est donc son choix !

Ses envies de repas varient peu, mais c'est logique car même en tant qu'adultes, on a toujours tendance à manger la même chose.

Enfin, quand il a décidé qu'il n'aimerait pas un aliment, il n'y a rien à faire, jamais en goutant, il a changé d'avis.

Et enfin relativise et regarde autour de toi. J'ai tendance à m'agacer sur le fait qu'il pourrait manger plus varié, mais quand je le compare aux gamins de son âge, je relativise grandement.

(Je n'ai pas parlé du lien éventuel de l'autisme de ta fille, je n'ai aucune connaissance de ce sujet).
Avatar de l’utilisateur
kob27g
Moulin à graines
Moulin à graines
Rang en cours à
70.7%
 
Messages: 11121
Inscription: 12 Juil 2012, 10:45
Présentation
Genre: Homme

Re: ma fille ne veut pas enrichir son alimentation

Messagede Xav » 30 Oct 2019, 13:31

Le besoin de routine concerne aussi, à un moindre degré sans doute, les enfants qui n'ont pas de troubles autistiques.
Je rejoins l'avis général sur le cycle de socialisation chez l'enfant où on passe, généralement après 5 ans, de l'ouverture aux apprentissages à une stabilisation temporaire du comportement autour d'un noyau de pratiques habituelles (cela vaut pour les pratiques alimentaires, mais pas seulement). Après dix ans (parfois même avant), des conflits intrafamiliaux peuvent survenir parce que les enfants cherchent à élaborer leurs propres règles, sur la base de pratiques observées ailleurs (école, ami-e-s, sous-cultures médiatiques pour enfants ou pré-ados, etc.) en revenant sur les apprentissages antérieurs. La psychosociologie du développement (qui s'inspire notamment des travaux de Jean Piaget) a mis en évidence ce cycle de socialisation.
Je ne crois pas que le végétarisme soit en cause. Par contre, le végétarisme risque d'être questionné à un stade ultérieur. Comme tu le remarques, il peut y avoir à un moment des conflits de socialisation surtout dans une phase où les pré-ados ou ados passent plus de temps en dehors de la maison.
"Il s'agit d'étendre à nos frères dits inférieurs le sentiment qui déjà dans l'espèce humaine a mis fin au cannibalisme" (Elisée Reclus, 1901)
Avatar de l’utilisateur
Xav
Massacre des légumes
Massacre des légumes
Rang en cours à
13.7%
 
Messages: 1705
Inscription: 15 Juil 2012, 02:49
Localisation: Paris
Présentation
Genre: Homme

Re: ma fille ne veut pas enrichir son alimentation

Messagede ChrisRed65 » 30 Oct 2019, 14:02

Merci beaucoup pour vos réponses.

Ce que tu me dis me rassure Mélodie. D'ailleurs, ça me renvoie un peu à mon enfance où j'ai été assez difficile jusqu'à un certain âge, je n'ai varié mon alimentation par goût et par plaisir qu'en plein milieu de l'adolescence. Mais bon, j'aurais été élevé comme un végétarien, je ne sais pas comment j'aurais réagi car c'était pas vraiment avec les légumes que j'étais réfractaire mais plus avec des produits d'origine animale quand j'y réfléchis.

Mais ce qui me frustre, c'est ce refus de manger des aliments qu'elle mangeait goulûment avant, fallait la voir s'enfiler son assiette d'épinards.

kob, tu me rassures dans le sens où les suggestions sont des choses que l'on fait plutôt naturellement avec ma femme, aller au marché, ou même dans les supermarchés montrer les légumes, en faire une source d'amusement, sauf que pour ma fille, il y a les légumes qui sont pour papa (genre les brocolis) et elle les différencie bien de ceux qu'elle, elle mange. Idem pour les repas, on la fait participer, on la fait choisir, on lui propose des choses et c'est elle qui décide en général. De toute façon, l'autre jour, j'ai essayé de mettre quelques dés de tomates dans un coin de l'assiette, elle les a ignorés.

Après oui, je relativise dans le sens où ils évitent pas mal de choses auxquelles sont confrontées les enfants comme les boissons gazeuses, les sodas, les excès de sucres. Et elle ne manque pas d'énergie, loin de là. Elle est en bonne santé, plutôt grande pour son âge.

Xav, concernant l'omnivorisme, on en est pas encore là en effet, mais j'ai tendance à anticiper et à peut-être me créer des angoisses qui ne sont pas encore là. Mais j'ai appris, des années plus tard, que mes beaux-parents lui avaient donné de la viande un soir où ils l'avaient à garder étant bébé, genre 1-2 ans (expérience ratée, puisqu'elle a vomi), je m'en étais douté à l'époque mais comme ils ne l'ont pas avoué, je n'ai rien dit, je ne peux pas accuser ou parler de quelque chose avec quelqu'un si je n'en suis pas sûr, mais bon ça se devinait assez aisément qu'ils avaient fait une conn... Donc voilà, cette petite expérience m'a quand même fortement déplu, comme de l'eau a coulé sous les ponts quand je l'ai su de source sûre, je n'ai rien dit, mais si c'avait été mes parents, on aurait eu droit à une belle explication.

Du coup, ce genre d'expérience m'a prouvé que les adultes ne se gênaient pas de mentir dès lors qu'ils étaient convaincus d'avoir raison et d'agir bien. Donc forcément, ça crée un peu d'angoisse et ça altère la confiance en l'autre. Et justement, j'appréhende énormément ce problème qui risque de se poser ultérieurement.

Bon le point positif, c'est qu'on a été invités à un mariage, et les consignes à notre égard n'ont pas été respectées dès le premier plat et notre fille a eu du jambon dans son assiette. Elle a chouiné, elle a dit d'elle-même "je ne mange pas de ça" et elle a échangé le jambon contre du melon avec l'un des autres enfants. Elle a l'air de commencer à faire la différence et à le signaler d'elle-même.

Après, il faut dire que manger de la viande est devenu une vraie hantise pour moi. hantise le mot est fort, mais disons que je pense que c'est une grave erreur que l'humanité commet en mangeant de la viande et que l'on sous-estime grandement l'importance de nos choix alimentaires. Et voilà, j'aime plus que tout au monde mes enfants, donc je n'ai pas envie qu'ils se trompent de chemin, même si je sais qu'ils ont leur propre libre-arbitre, et qu'ils prendront leurs propres décisions comme moi quand je suis allé à contre-courant de l'alimentation que j'ai connue avec mes parents.
ChrisRed65
Jeune bulbe
Jeune bulbe
Rang en cours à
14%
 
Messages: 7
Inscription: 10 Mai 2018, 21:06
Localisation: Lourdes
Présentation
Genre: Homme


Retourner vers Végétarisme et famille

cron