Bienvenue sur Végéweb !

Projet élevage de poule sans tuer

Le coin des histoires

Re: Projet élevage de poule sans tuer

Messagede HaricotPrincesse » 04 Avr 2018, 11:55

Et ce qui me chipote dans ton raisonnement et dans ton modèle c'est que finalement ça ne rentre pas dans le cadre d'une transition vers l’abolition. Vu que ça ne concerne que les œufs vendu entier aux particuliers et pas les œufs à destination des industriels. J'ai l'impression qu'aucun industriel va acheter un œufs à 1 EUR et pas sûre qu'on ai assez de surfaces de disponible pour que tous les œufs produits se fassent sur ton modèle.

Autant je comprends les raisonnements de personnes qui adoptent des poules de réforme et offre leurs œufs à leur proches omnis (pour que ceux-ci évitent d'en acheter), autant ton modèle me laisse perplexe.

J'sais pas il y d'autres moyens pour qu'on ne tue plus de poules et coqs, par exemple créer de gâteaux végétaux :bave: à grande échelle.

Ou d'autres projets agricoles en lien avec le véganisme, devenir maraicher végane en plus là il y a des trucs à démontrer comme quoi c'est possible. Parce que à chaque fois que j'en parle avec des omnis qui travaillent la terre ça semble impossible pour eux de faire une agriculture sans fumier (et les gens avec qui j'ai déjà eu l'occasion d'en parler sont des professionnels et orienté bio, extensif, permaculture ...).

P.
Nous sommes deux : Haricot (qui signe H.) et Princesse (qui signe P.)

« On est quand même malins : on a adopté une cause où manger est un acte militant. :^^: » – P.
Avatar de l’utilisateur
HaricotPrincesse
Massacre des légumes
Massacre des légumes
Rang en cours à
69.5%
 
Messages: 2542
Inscription: 20 Juin 2016, 18:42
Localisation: Bruxelles
Présentation
Genre: Non spécifié (par défaut)

Re: Projet élevage de poule sans tuer

Messagede NicolasJ » 04 Avr 2018, 12:00

6 hectares d'espace pour les poules pour produire 30 000 oeufs par an, soit 1,8 tonne d'oeufs (à 60 grammes l'oeuf). Auquel on rajoute l'alimentation que l'on doit fournir à ces 600 oiseaux: mettons un ratio de conversion de 5 pour 1 entre céréales et oeufs (Les meilleurs ratio se situent autour de 2, sauf qu'il s'agit de poules en cages, provenant de souches hyperproductives, nourries avec des aliments perfectionnés, et dont le cadavre est valorisé. Dans tes conditions, un ratio de 5 pour 1 me paraît très généreux), ça fait 9 tonnes de céréales, c'est-à-dire (tu veux les faire en bio?, je suppose que oui, je vois mal comment on pourrait vendre un oeuf à 1 euro l'unité s'il n'y a pas au minimum une mention bio) 3 hectares en agriculture bio.
Ca fait donc 9 hectares en tout pour une production de 1,8 tonnes d'oeufs.
C'est-à-dire un hectare pour 200 kilos d'oeufs à 1500 kcal le kilo. En terme d'occupation de sol, c'est équivalent à une prairie extensive peu productive où on fait paître 1 bovin.

Comparons avec un hectare de soja bio : dans les fourchettes minimales, le rendement se situe autour de 3000 kilos à l'hectare, avec un apport énergétique de 4500 kcal par kilo.

Le soja permet donc de produire sur une même surface 15 fois plus en terme de volume, et 45 fois plus en terme d'énergie. Sachant que je pense avoir beaucoup rogné sur le ratio de conversion, et que donc on est sur fourchette minimale.


Deuxième hypothèse (je peux difficilement faire plus généreux que ça selon tes conditions): tu nourris tes poules avec de l'agriculture conventionnelle, et tu rognes leur espace individuel à 25 m²:
Il faudra selon cette hypothèse 1 hectare et demi d'espace de vie, auquel on rajoute 1 hectare et demi pour les céréales. Donc 3 hectares pour produire 1,8 tonne d'oeufs, c'est-à-dire 600 kg/ha d'oeufs.

Comparé au soja, le ratio a été réduit à 15.
Dans ces conditions, tu vas en plus avoir plus de mal à les commercialiser.

----------------

Pour résumer, la problématique que tu nous présentes consiste à chercher à tenter de combler un problème éthique grave (celui de l'élevage de poules pondeuses) par des moyens particulièrement couteux pour l'environnement, sans apporter quoique ce soit d'intéressant (un oeuf c'est du cholestérol et des graisses saturées, avec de la vitamine B12 pas suffisamment biodisponible pour répondre à nos besoins même en quantités importante https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1172618)

Autre grave problème éthique, que j'avais développé ici : simple-question-t23080.html :
Quand tu fais ce genre d'élevage, ton intérêt à toi (que ce soit pour faire du profit, ou simplement pour gagner de quoi manger...), c'est que tes poules vivent le moins longtemps possible. Ce conflit d'intérêt ce traduit dans le fait que c'est toi qui va leur procurer les soins pour leur permettre de vivre correctement.
Tu peux juger aujourd'hui que, au grand jamais tu ne feras passer ton intérêt devant celui des poules.
Mais, mettons que tu te retrouves dans une situation financière compliquée (tes oeufs ne se vendent pas), que ton partenaire se barre et te laisse les poules sur les mains. Tu seras prêt à investir toutes tes ressources pour garantir à ses poules, dont tu auras la pleine responsabilité, une vie digne, une alimentation appropriée, des soins médicaux appropriés (pas de l'homéopathie...) ?
Tu peux répondre "oui", mais puisque tu n'auras plus suffisamment de revenus, il y aura un moment où tu ne pourras plus le faire (un vétérinaire ça coûte cher). Dans ce cas-là, tu n'auras simplement pas d'autres choix que de te débarasser des poules.
Puisque ce scénario est très probable (>10%), ton choix de vouloir mettre en place une telle ferme fait courir un risque immense aux poules que tu forceras dans ton système. Cet aspect-là de ton projet peut suffire seul à le discréditer du point de vue éthique.

----------------

C'est super de vouloir produire de la nourriture pour les autres. Plutôt que de vouloir produire de la nourriture hors de prix pour des gens qui achèteront ton produit, plus pour se soulager la conscience que par considération envers les poules exploitées; pourquoi ne pas monter un projet de maraîchage végane? Tu auras un cadre de vie similaire, tu pourras proposer des aliments sains ayant un faible impact écologique, qui ne soient pas réservés à une élite, et tu participeras au moins autant à la sensibilisation à la question animale.
La maman du premier humain au premier humain :
« Ce n'est pas bien de manger ton papa ! »
Le premier humain :
« Mais ce n'est qu'un animal après tout ! »
David Furrer inspiré de David Olivier
NicolasJ
Mange de la salade
Mange de la salade
Rang en cours à
15.3%
 
Messages: 173
Inscription: 09 Nov 2017, 14:10
Présentation
Genre: Homme

Re: Projet élevage de poule sans tuer

Messagede James64 » 04 Avr 2018, 13:22

Salut à vous 3

A Chocogrenouille
C'est quand même étrange de lire le mot "éthique" après toute cette description visant à mettre en place la meilleure façon de tirer un profit de tous ces animaux.

Tu ne voies la chose que d'un angle négatif. Tu ne veux pas voir les avantages que peuvent tirer les animaux de ce système.

L'espérance de vie d'une poule domestique qu'on ne force pas à pondre des œufs, c'est combien ?


Déjà on n'oblige pas la poule à avoir des ovules. Qu'elle ovule d'avantage parce qu'on lui prends ses oeufs, ok, mais on ne lui oblige pas => si elle ovule pas, on peut rien y faire.
Avoir des poules domestiques, qu'est ce que cela t'apporte ? Pour s'en occuper, il faut un terrain, il faut investir de l'argent, du temps. Si la poule ne t'apporte pas quelque chose en retour, les gens de manière général ne vont pas s'embêter à avoir des poules domestiques si c'est pour ne pas avoir des oeufs ou autre intérêt en retour. (à moins que cela serve à être en accord avec ses convictions?)

Il l'est, évidemment

En attendant que les vegetariens deviennent végétaliens, ils pourraient manger des oeufs éthiques donc dans tous les cas mon projet a tout à fait sa place.

Et perso, beaucoup de végétarien sont devenus végan parce qu'on tue les mâles et les femelles qui ne "produisent" plus assez. Si on arrêtait de tuer et qu'on respectait l'animal, pas sûr qu'être végan soit mieux alors.

Comme dit :
Sans perdre de vue que ce qui est le plus souhaitable pour ces animaux n'est pas évident à répondre. Ne pas exister ou vivre dans la jungle n'est pas forcément plus souhaitable pour eux que d'évoluer avec nous de manière paisible, c'est une question qui me parais difficile à trancher.


à aucun moment tu ne te demandes si c'est mieux pour les animaux que tu comptes prendre en charge.

C'est faux

Tu ne t'attendais pas à recevoir une quelconque approbation ou des suggestions pour améliorer ton système, si ?

Bin pourquoi pas... Si je créais un village de poules, toute idée pour le bien-être des poules pourrait être bienvenue.

Et du coup, tes poules, tu les mets plutôt du côté des enfants esclaves ou du salarié aux 40h hebdomadaires (j'espère que tu payes bien les heures supp') ?

Je les met dans la case "échange équitable". Elles y trouveraient des avantages.

A Nicolas J,
Sachant que je pense avoir beaucoup rogné sur le ratio de conversion, et que donc on est sur fourchette minimale.


Deuxième hypothèse (je peux difficilement faire plus généreux que ça selon tes conditions)

Si tu peux :)
Pour l'alimentation, vu que je planterai plein d'arbres, cela attirera les insectes/vers de terre/herbe. De même, les poules qui ne produisent plus d'oeufs et les coq n'ont pas besoin de manger autant que les poules donnant des oeufs. De plus, des arbres fruitiers peuvent être plantés dans le même terrain où vivent les poules. Donc tes calculs ne sont pas bon.


Mais surtout, tu fais comme les agriculteurs, tu ne vois ces terres qu'en terme de production rentable de nourriture ou non alors que je vois ces terres également comme des espaces de vies pour les poules.

Une poule a 10 fois moins besoin de nourriture que nous, elle a le droit d'occuper un peu d'espace sur Terre au même titre que nous surtout que lorsqu'on compare, elle est beaucoup moins énergivore que nous (besoin alimentaire, mais si on ajoute à çà toute les pollutions que l'hômme réalise... on comprends vite que si on veut s'attaquer au problème de l'écologie ou de la faim, ce n'est pas vers les poules qu'ils faut se tourner, mais vers l’homme).

Pour résumer, la problématique que tu nous présentes consiste à chercher à tenter de combler un problème éthique grave (celui de l'élevage de poules pondeuses) par des moyens particulièrement couteux pour l'environnement

Ce n'est pas couteux pour l'environnement. Cela serait durable, forêt/caca/être vivant.

sans apporter quoique ce soit d'intéressant (un oeuf c'est du cholestérol et des graisses saturées, avec de la vitamine B12 pas suffisamment biodisponible pour répondre à nos besoins même en quantités importante

Très subjectif comme commentaire.
La plupart des spécialistes ne sont pas d'accord avec toi. Pour eux, l'oeuf est un super aliment.

Tu seras prêt à investir toutes tes ressources pour garantir à ses poules, dont tu auras la pleine responsabilité, une vie digne, une alimentation appropriée, des soins médicaux appropriés (pas de l'homéopathie...) ?


La question des soins me posent question.
Je trouverais stupide de se ruiner en soin vétérinaire si c'est pour fermer plus tard le village des poules (et donc condamner les poules). En fonction des revenues que j'obtient, la part des soins pour les poules malades par exemple sera relative.

Je n'oublie pas nom plus que dans la jungle, les poules n'ont pas accès aux soins. Je ferais tout mon possible pour créer un environnement sain pour elles mais après si elles meurent de maladie naturelle, il n'y a pas mort d’homme non plus. Donc cela restera une question de juste équilibre et de législation.

C'est super de vouloir produire de la nourriture pour les autres. Plutôt que de vouloir produire de la nourriture hors de prix pour des gens qui achèteront ton produit, plus pour se soulager la conscience que par considération envers les poules exploitées; pourquoi ne pas monter un projet de maraîchage végane? Tu auras un cadre de vie similaire, tu pourras proposer des aliments sains ayant un faible impact écologique, qui ne soient pas réservés à une élite, et tu participeras au moins autant à la sensibilisation à la question animale.


Manger de temps en temps des coquilles saint jaques et des oeufs me rassurent. Mais je ne souhaite pas manger des oeufs où l'on tue alors que ce n'est pas necessaire.

Ensuite je ne suis pas d'accord avec toi pour nourriture hors de prix.
Quand tu ramènes le prix au kilo, cela resterait à peu près le même prix que le poisson/viande. C'est vrai que les légumineuses sont moins chères mais cela ne resterait pas pour autant hors de prix.
De même, tu vois les poules "exploitées" alors que moi, je les vois paisibles et heureuses.

Le maraîchage végane m'aurais bien tenté si quelqu'un avait déjà réalisé le projet que je propose.

— Le 04 Avr 2018, 14:40, fusion automatique du message précédent —

HaricotPrincesse a écrit:Et ce qui me chipote dans ton raisonnement et dans ton modèle c'est que finalement ça ne rentre pas dans le cadre d'une transition vers l’abolition.

Autant je comprends les raisonnements de personnes qui adoptent des poules de réforme et offre leurs œufs à leur proches omnis (pour que ceux-ci évitent d'en acheter), autant ton modèle me laisse perplexe.

J'sais pas il y d'autres moyens pour qu'on ne tue plus de poules et coqs, par exemple créer de gâteaux végétaux :bave: à grande échelle.



P.


Acheter des poules de réformes, c'est comme poule house, cela ne résout rien, cela ne fait que limiter les dégâts.

Le système que je propose offre un lieu de vie pour les poules plûtot que la mort.

Être végan, n'offre pas de lieu de vie pour les poules.
James64
Mange de la salade
Mange de la salade
Rang en cours à
69.3%
 
Messages: 254
Inscription: 14 Nov 2017, 22:33
Genre: Homme

Re: Projet élevage de poule sans tuer

Messagede NicolasJ » 04 Avr 2018, 14:44

Je trouverais stupide de se ruiner en soin vétérinaire si c'est pour fermer plus tard le village des poules (et donc condamner les poules). En fonction des revenues que j'obtient, la part des soins pour les poules malades par exemple sera relative.

Je n'oublie pas nom plus que dans la jungle, les poules n'ont pas accès aux soins. Je ferais tout mon possible pour créer un environnement sain pour elles mais après si elles meurent de maladie naturelle, il n'y a pas mort d’homme non plus. Donc cela restera une question de juste équilibre et de législation.



Là, tu es en train de dire que tu es prêt à faire peser les risques financiers dues à l'élevage non pas sur tes ressources à toi, mais sur les oiseaux que tu auras forcées dans ton système. Et tu oses comparer ça à leur "vie qu'elles auraient dans la jungle" (on est en plein dans la justification du colonialisme là).
Le fait est que, si tu veux argumenter sur une exploitation éthique d'animaux, tu dois au minimum assumer pleinement la responsabilité de leur santé et leur bien-être, indépendamment de ce qu'elles te rapporteront. Dire que la part des soins que tu leur donneras sera modulée par tes revenus, ça revient à dire que si tu n'as plus de revenus, tu laisseras les poules crever en cas d'épidémies. C'est exactement ce qu'on fait dans les élevages actuels, et c'est totalement irresponsable comme attitude venant de quelqu'un qui prétend proposer un élevage éthique.

On peut faire une comparaison avec un enfant humain. Si une personne décide d'avoir un enfant, alors elle doit assumer l'entière responsabilité des besoins vitaux de cet enfant. Pourquoi est-ce qu'on considère qu'il est légitime d'imposer cette responsabilité ? Parce que cet enfant n'a pas demandé à vivre, et que si quelqu'un l'amène dans ce monde, le minimum c'est qu'il soit accompagné jusqu'à ce qu'il puisse se débrouiller tout seul. Au préalable, la première responsabilité de toute personne qui souhaite avoir un enfant est de s'assurer qu'il aura les moyens de l'accompagner (je ne parle pas que financièrement).
Les poules sont dans la même situation que cet enfant, et elles devraient avoir les mêmes droits fondamentaux que l'enfant si on la force à vivre.

J'ajoute à ça que dans le cas des humains, on s'organise pour faire en sorte d'avoir un filet de garde en cas de non respect des besoins vitaux des enfants: on a des services de protection de l'enfance, et plus globalement une société qui ne laissera pas un enfant dans la solitude (plus ou moins).
Dans le cas des poules, si tu fais faillite, ce n'est pas dans un filet qu'elles atterriront mais dans une assiette. Par ta faute.
La maman du premier humain au premier humain :
« Ce n'est pas bien de manger ton papa ! »
Le premier humain :
« Mais ce n'est qu'un animal après tout ! »
David Furrer inspiré de David Olivier
NicolasJ
Mange de la salade
Mange de la salade
Rang en cours à
15.3%
 
Messages: 173
Inscription: 09 Nov 2017, 14:10
Présentation
Genre: Homme

Re: Projet élevage de poule sans tuer

Messagede Normie » 04 Avr 2018, 16:33

Je vous trouve un peu agressifs, l'auteur comme ceux qui répondent...
Mettez vous à la place les uns des autres !

James64, tu penses proposer un système éthique, mais qui finalement ne l'est pas tant que ça. L'effort est apprécié, mais accepte les remarques des végés !

Les autres, on est d'accord que l'idée est déjà bien mieux que les élevages industriels, même si ça n'est pas parfait. Soyez constructifs plutôt que tout détruire point pat point, ça va finir par braquer tout le monde
Avatar de l’utilisateur
Normie
Avale du tofu
Avale du tofu
Rang en cours à
10.8%
 
Messages: 343
Inscription: 03 Juil 2015, 22:05
Localisation: Paris
Présentation
Genre: Femme

Re: Projet élevage de poule sans tuer

Messagede Chocogrenouille » 04 Avr 2018, 17:08

Ah mais oui, c'est mieux qu'un élevage industriel, si c'était à la place d'un élevage industriel ; là ça fait un élevage en plus, il n'y a toujours pas de réponse sur ce que ça va apporter (à part donner bonne conscience et de l'argent à l'exploitant, et perpétrer le message qu'on ne peut pas se passer des œufs). Des poules et des coqs qui n'ont pas demandé à naitre vont se retrouver là-dedans. Et au fil des messages on se rend compte que nos précautions et inquiétudes du début de discussion s'avèrent malheureusement fondées au vu des dernières réponses quant au prétendu bien-être des animaux qui pourraient se retrouver là-dedans.
Je nous trouve plutôt patient.e.s, à donner des arguments point par point (surtout que beaucoup n'ont pas eu de réponses).


Après, moi je veux bien proposer 2 choses, mais je ne sais pas si on reste dans l'esprit de départ :
- ne pas faire naitre de nouveaux poussins et ne faire que récupérer, sans échange financier, des poules sauvées d'exploitation déjà existantes,
- donner (= ne pas vendre) tous les œufs qui résulteraient d'un tel sauvetage, en ne poussant pas les poules à la ponte (apparemment leur laisser un œuf pondu fait qu'elles pondent moins souvent, cf. les nombreuses discussions sur ce sujet sur le forum) et qui n'auraient pas été mangé par les poules elles-mêmes (c'est quand même le mieux pour elles niveau calcification).
En résumé faire ce que certaines personnes font en ayant des poules sauvées dans leur jardin, mais à plus grande échelle.
J'y vois 3 grosses différences : on s'occupe d'animaux déjà là, sans avoir à en "créer" de nouveaux (le côté problématique de l'individu humain qui joue à la divinité avec d'autres espèces animales disparait) ; il n'y a pas d'enrichissement du système (au sens systémique) d'exploitation déjà existant ; et le projet est totalement désintéressé de la part de l'humain qui s'en occupe (à part se rassurer en mangeant quelques œufs de temps en temps, éventuellement, s'il y en a).
Avatar de l’utilisateur
Chocogrenouille
WineHoumous Master
WineHoumous Master
 
Messages: 4626
Inscription: 08 Sep 2014, 19:09
Localisation: Toulouse
Présentation
Genre: Homme

Re: Projet élevage de poule sans tuer

Messagede James64 » 04 Avr 2018, 17:24

A Normie, merci pour ton commentaire.

J'ai accepté les remarques mais c'est juste qu'on n'est pas d'accord sur quelques points.

La place des poules dans un monde végan, c'est uniquement dans la "nature". J'ai évoqué des arguments comme quoi ce n'était pas forcément le plus souhaitable pour eux. A vivre avec nous, ils auraient des avantages qu'ils n'auraient pas si ils étaient dans la nature.

Je suis d'accord que ce n'est pas parfait mais çà reste positif.


A Nicolas,

J'essaye juste d'être réaliste et de mesurer le pour et le contre. Il faut que cela soit viable sinon tout le monde y perd.
Je préfère miser au maximum sur un environnement qui leurs donne soin et nourriture. Je ne suis pas d'accord avec toi sur ce que devrait être ou ne pas être nos responsabilités sur ces animaux.
Je vois plutôt la chose de la manière suivante : quelles avantages et ou inconvénient ya t-il en plus ou en moins par rapport à si elles avaient été dans la nature ou notre système actuel.

C'est un système qui les protègent du stress, des prédateurs/de l'hômme, c'est déjà pas mal. Si je peux faire des petits soins, bien sur que je le ferai, mais si ces soins sont trop coûteux, qu'est-ce qui est le mieux, que je laisse la nature faire ou bien que le village des poules ferme ?

Tout est question de prix de vente de l'oeuf, si des gens acceptent de payer encore plus cher l'oeuf que je ne l'imaginais, peut-être qu'une sorte de "sécurité sociale" d'avantage performante pourrait être mise en oeuvre pour eux. Cela serait un autre pas dans la direction de la cause animale.

— Le 04 Avr 2018, 18:36, fusion automatique du message précédent —

A chocogrenouille,
- ne pas faire naitre de nouveaux poussins et ne faire que récupérer

Système qui vise donc la non existence des poules.

si c'était à la place d'un élevage industriel ; là ça fait un élevage en plus

Les oeufs acheté via le système que je propose se fera à la place du système industriel.
Après c'est les consommateurs qui choisissent quels systèmes, ils veulent. Là, ils auront le choix. Donc on peut imaginer que sur le long terme, cela soit à la place de l'élevage industriel si les consommateurs le voulaient.

il n'y a toujours pas de réponse sur ce que ça va apporter (à part donner bonne conscience et de l'argent à l'exploitant, et perpétrer le message qu'on ne peut pas se passer des œufs)

J'ai répondu plusieurs fois à ce que cela pourrait apporter. Que cela soit pour les centaines de poules qui auraient une existence paisible comme pour le fait que cela participe à la transition vers d'avantage de respect animal.
Des poules et des coqs qui n'ont pas demandé à naitre vont se retrouver là-dedans

Personne ne demande à naître.

La question est de savoir si l'environnement dans lequel on vit est propice à y bien vivre.

Je nous trouve plutôt patient.e.s, à donner des arguments point par point (surtout que beaucoup n'ont pas eu de réponses)

Quels points n'ont pas eu de réponses ?
James64
Mange de la salade
Mange de la salade
Rang en cours à
69.3%
 
Messages: 254
Inscription: 14 Nov 2017, 22:33
Genre: Homme

Re: Projet élevage de poule sans tuer

Messagede yapuka » 04 Avr 2018, 17:53

Ça reste de l'exploitation. Surtout si tu envisages de les soigner mais pas trop.
Yapuka

Bien plus que le costume trois-pièces ou la pince à vélo, c'est la pratique de la torture qui permet de distinguer à coup sûr l'homme de la bête. (Desproges)
Avatar de l’utilisateur
yapuka
Fait crier les carottes
Fait crier les carottes
Rang en cours à
38.3%
 
Messages: 3765
Inscription: 21 Mar 2014, 21:37
Présentation
Genre: Femme

Re: Projet élevage de poule sans tuer

Messagede James64 » 04 Avr 2018, 18:03

yapuka a écrit:Ça reste de l'exploitation. Surtout si tu envisages de les soigner mais pas trop.


Les animaux aussi en tireraient profit donc je vois d'avantage cela comme un échange équitable.

— Le 04 Avr 2018, 22:04, fusion automatique du message précédent —

Par rapport aux soin, peut-être qu'il existe des sortes de mutuels pour animaux.

Par exemple, si je fais un CA de 30 000 sur les oeufs, si j'enlève nourriture, eau, petit salaire, crédit peut-être que je peux fixer un montant de plusieurs milliers d'euro par an pour les frais de santé. Peut-être que des vétérinaires pourraient venir de manière illimités/dès qu'il y a besoin en contre partie d'une somme fixe annuelle.

Ce que je voulais dire dans mes précédant commentaires, c'est que si je fait 30000€ de CA, je ne pourrai pas mêttre ni 25 000 ni 30000 ni 40000 euros dans les soins annuellement.
James64
Mange de la salade
Mange de la salade
Rang en cours à
69.3%
 
Messages: 254
Inscription: 14 Nov 2017, 22:33
Genre: Homme

Re: Projet élevage de poule sans tuer

Messagede Watermelon » 04 Avr 2018, 21:06

James64 a écrit:Sans perdre de vue que ce qui est le plus souhaitable pour ces animaux n'est pas évident à répondre. Ne pas exister ou vivre dans la jungle n'est pas forcément plus souhaitable pour eux que d'évoluer avec nous de manière paisible, c'est une question qui me parais difficile à trancher.


Je crois qu'on a là un point de désaccord fondamental. Quand on existe pas on a pas d'intérêts tout court, donc pas d'intérêt à commencer à exister. Tu peux trouver que se raisonnement est absurde si on le pousse à son paroxysme parce qu'il remet en cause l'intérêt de l'existence de la vie mais si on suivait le raisonnement inverse, poussé lui aussi à son paroxysme, alors tu devrais chercher à faire un maximum de gamins à droite à gauche et élever autant d'animaux divers et variés que possible afin de leur faire ce beau cadeau qu'est la vie. Finalement, je suppose que toi aussi tu te refuses à créer des vies dans n'importe quelle conditions. Le fait qu'il n'existe pas d'intérêt à exister avant d'exister implique une grande responsabilité dans la décision de faire naître un nouvel individu.

James64 a écrit:La place des poules dans un monde végan, c'est uniquement dans la "nature". J'ai évoqué des arguments comme quoi ce n'était pas forcément le plus souhaitable pour eux. A vivre avec nous, ils auraient des avantages qu'ils n'auraient pas si ils étaient dans la nature.

Sauf que tu ne propose pas d'aller chercher des poules dans la nature mais d'en faire naître de nouvelles. Le poules qui vivent dans la nature continueraient d'y vivre à côté de ton système.

James64 a écrit:La plupart des spécialistes ne sont pas d'accord avec toi. Pour eux, l'oeuf est un super aliment.

Des sources ?
La pastèque, c'est bon.
Avatar de l’utilisateur
Watermelon
Modo pas steak
Modo pas steak
 
Messages: 4443
Inscription: 14 Juin 2012, 22:18
Localisation: Paris
Présentation
Genre: Femme

Re: Projet élevage de poule sans tuer

Messagede James64 » 04 Avr 2018, 21:32

alors tu devrais chercher à faire un maximum de gamins à droite à gauche et élever autant d'animaux divers et variés que possible afin de leur faire ce beau cadeau qu'est la vie.

Le juste milieu, ni 0 existence ni existence à tout va, mais une existence qui est agréable à vivre.

Sauf que tu ne propose pas d'aller chercher des poules dans la nature mais d'en faire naître de nouvelles. Le poules qui vivent dans la nature continueraient d'y vivre à côté de ton système.


Je ne comprends pas où tu veux en venir.
La seule chose que j'ai voulu dire c'est que pour une poule, vivre dans la nature comporte certains avantages et peut-être sympas à vivre mais qu'il en est également de même pour les poules qui vivraient dans un village de poule avec des humains pas très loin.

Chacune comporte des avantages et des inconvénients. La nature aime bien aussi se complexifiait, prendre de nouvelles formes, essayer moultes combinaisons alors pourquoi pas le village de poule ? :cool: Elles pourraient vivre avec d'autres animaux, on pourrait influencer leurs développement cognitif/apprentissage etc

Deux situations différentes, deux évolutions différentes qui me paraissent respectables et compatibles. + les poules existent de manière diversifiée et + grande sera leurs chances de survie.

Sans parler de la finalité et de philosophie, mais juste en regardant à court terme/moyen terme, tous les gens ici qui consomment des oeufs (moi compris) contribue directement à une tuerie donc même si végan serait mieux, en attendant que les gens le deviennent, il vaut mieux qu'ils consomment les oeufs issu du village de poule plutôt que de nos élevages actuels.


des sources ?

https://www.passeportsante.net/fr/Nutri ... oc=oeuf_nu

Par rapport au cholesterol, la position scientifique a changé :
https://oeuf.ca/loeuf/nutrition/les-oeu ... olesterol/
James64
Mange de la salade
Mange de la salade
Rang en cours à
69.3%
 
Messages: 254
Inscription: 14 Nov 2017, 22:33
Genre: Homme

Re: Projet élevage de poule sans tuer

Messagede HaricotPrincesse » 04 Avr 2018, 22:06

Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher


Normie a écrit:Je vous trouve un peu agressifs, l'auteur comme ceux qui répondent...
J’ai trouvé aussi que ça a escaladé rapidement. :S

H.
Nous sommes deux : Haricot (qui signe H.) et Princesse (qui signe P.)

« On est quand même malins : on a adopté une cause où manger est un acte militant. :^^: » – P.
Avatar de l’utilisateur
HaricotPrincesse
Massacre des légumes
Massacre des légumes
Rang en cours à
69.5%
 
Messages: 2542
Inscription: 20 Juin 2016, 18:42
Localisation: Bruxelles
Présentation
Genre: Non spécifié (par défaut)

Re: Projet élevage de poule sans tuer

Messagede yapuka » 05 Avr 2018, 04:32

James64 a écrit:
yapuka a écrit:Ça reste de l'exploitation. Surtout si tu envisages de les soigner mais pas trop.


Les animaux aussi en tireraient profit donc je vois d'avantage cela comme un échange équitable.

Les animaux dont tu aurais décidé qu'ils seraient soignés en "tireraient profit".

Comment peux-tu parler d'échange équitable si tu ne mets pas dans la balance la même chose pour tout le monde, si tu ne mets pas en oeuvre les moyens de protéger et assurer une vie agréable à tous les animaux qui travailleront pour toi ?

Honnêtement, ton système est certes bien moins tyrannique que les élevages actuels et serait sans doute un moindre mal, mais en aucun cas, il ne serait moralement justifiable et éthique.
Yapuka

Bien plus que le costume trois-pièces ou la pince à vélo, c'est la pratique de la torture qui permet de distinguer à coup sûr l'homme de la bête. (Desproges)
Avatar de l’utilisateur
yapuka
Fait crier les carottes
Fait crier les carottes
Rang en cours à
38.3%
 
Messages: 3765
Inscription: 21 Mar 2014, 21:37
Présentation
Genre: Femme

Re: Projet élevage de poule sans tuer

Messagede James64 » 05 Avr 2018, 09:36

Je peux parler d'échange équitable dans le sens où ils auraient certains avantages qu'ils n'auraient pas si ils avaient été en plein nature. (protection des prédateurs, soin, vie tranquille).

Tu dis que je ne mets pas en oeuvre les moyens alors que je te dis que je ferai mon possible. C'est juste que je vais pas m'endetter car sinon le village serait condamné et donc elles auraient toutes à y perdre. Je ne vais pas faire de l'acharnement thérapeutique, je ne les sauverais pas de leurs vieillesses et de leurs morts naturelles. Et comme dit hier, peut-être qu'il existe une sorte de forfait annuel où les animaux pourraient se faire soignés fréquemment.

Les animaux ne travailleraient pas pour moi, cela serait plutôt l'inverse (à part si tu considères qu'ovuler est un travail à plein temps). De même, je travaillerai pour les autres humains et pour moi.

Je trouve quand même moyen de recevoir plein de rejet/critique par rapport à cette initiative alors que certains gens ici même, mangent de temps en temps des oeufs issu d'une tuerie et que j'essais de solutionner cela.
Dernière édition par Chocogrenouille le 05 Avr 2018, 10:02, édité 1 fois.
Raison: retrait du message précédent cité intégralement
James64
Mange de la salade
Mange de la salade
Rang en cours à
69.3%
 
Messages: 254
Inscription: 14 Nov 2017, 22:33
Genre: Homme

Re: Projet élevage de poule sans tuer

Messagede NicolasJ » 05 Avr 2018, 11:26

Je peux parler d'échange équitable dans le sens où ils auraient certains avantages qu'ils n'auraient pas si ils avaient été en plein nature. (protection des prédateurs, soin, vie tranquille).


J'ai du mal à comprendre ce raisonnement (enfin si, je le comprends très bien...).
Mettons que les poules que tu veux élever viennent de la nature. Ca veut dire que tu les auras soustraites à leur vie, et ceci parce que tu considères que c'est mieux pour elle. Est-ce que ce raisonnement est acceptable pour tous les animaux ? Est-ce qu'il suffit de considérer que c'est mieux pour un autre animal pour décider de son sort ?
Si je vais dans un pays en guerre, et que j'enlève tous les enfants que je croise là-bas pour les élever dans un pays en paix, ai-je une légitimité particulière à le faire (sachant qu'on peut facilement déterminer selon quelques critères que ça serait mieux pour eux)? Si on admet que oui, alors serais-tu légitime d'attendre de ces enfants qu'ils te rendent la pareille de la façon que tu souhaiterais (selon un échange équitable défini selon tes termes) ? Est-ce que tu serais légitime d'attendre d'eux qu'ils te repaient une dette qu'ils n'ont pas contractée ?
Ma réponse: quand on veut porter secours à quelqu'un, on offre son aide.

Maintenant à l'envers.
Mettons que les poules que tu veux élever ne viennent pas de la nature, mais de la reproduction que tu en fais. Comparé au cas précédent, il n'y a même pas l'idée d'un échange, puisque ces animaux n'auraient pas existé sans toi. A moins de considérer que le fait de permettre la vie à quelqu'un implique nécessairement une dette.
Puisqu'à priori tu penses ainsi, j'ai trois questions.
Est-ce qu'un enfant doit être redevable de ses parents qu'ils lui aient donné naissance ?
Si oui, est-ce que cette dette est infinie ?
Si cette dette est finie, comment l'enfant peut la repayer pour s'en débarasser ?

Le raisonnement pour n'importe quel autre animal que tu déciderais d'élever est strictement le même (et encore, c'est pas toi qui donne naissance aux poussins...).

Qu'on se mette d'accord, la "dette infinie", c'est la condition de l'esclave.
La maman du premier humain au premier humain :
« Ce n'est pas bien de manger ton papa ! »
Le premier humain :
« Mais ce n'est qu'un animal après tout ! »
David Furrer inspiré de David Olivier
NicolasJ
Mange de la salade
Mange de la salade
Rang en cours à
15.3%
 
Messages: 173
Inscription: 09 Nov 2017, 14:10
Présentation
Genre: Homme

PrécédenteSuivante

Retourner vers Le comptoir