Bienvenue sur Végéweb !

avortement : comment est ce perçu par les végé?

Pour tout ce qui concerne les sujets humains...

Re: avortement : comment est ce perçu par les végé?

Messagede cacahuèt3 » 18 Avr 2016, 19:15

J'osais pas le dire, mais c'est un peu ça aussi :red:
Hey! Viens faire un tour sur mon nouveau blog culinaire (mais pas que) vegan et n'hésite pas à le partager, ça me ferait trop plaisir ! :D https://sansfoieniloie.wordpress.com/

Berthold Brecht a écrit:"Ceux qui luttent ne sont pas sûrs de gagner mais ceux qui ne luttent pas ont déjà perdu."


Végétarienne depuis février 2016
Vegan depuis mars 2016
Avatar de l’utilisateur
cacahuèt3
Élève des carottes
Élève des carottes
Rang en cours à
47%
 
Messages: 1076
Inscription: 15 Fév 2016, 13:04
Localisation: Picardie
Présentation
Genre: Femme

Re: avortement : comment est ce perçu par les végé?

Messagede Miquette » 19 Avr 2016, 11:11

Je comprends cacahuet3.
Perso, ma position sur l'avortement me met plutôt mal à l'aise, car elle est difficile à expliquer dans une conversation sans être taxée d'anti-avortement.

Je suis pour l'avortement, pour des raisons "réalistes" : imposer un enfant à un parent qui n'en veut pas me semble dangereux, peut aliéner les femmes, danger de l'avortement clandestin, rupture de fait avec celles qui avorteront à l'étranger...

Par contre, affirmer avec certitude que le foetus n'est pas un être sensible me semble assez douteux, surtout pour nous : nous sommes les premiers à refuser de consommer des animaux mêmes dépourvus de systèmes nerveux, alors quelle est la différence?

Je pars du principe que le foetus peut souffrir, je trouve ça trop facile et infondé d'affirmer que c'est faux. J'ai l'impression que c'est argument utilisé uniquement pour légitimer l'avortement, alors qu'il y a mille autres raisons de le justifier. L'interdiction de l'avortement est une mauvaise chose car je pense que cette souffrance est moindre comparée à celle que pourrait engendrer une naissance non souhaitée, un abandon, ou un avortement clandestin. C'est aussi pour cette raison que l'accès à l'avortement doit être un droit.

Toutefois, à titre personnel, je ne me sentirais pas, et ne me suis jamais sentie, capable d'avorter sauf cas extrême (viol, santé...) car j'estime que, vu ma position et mon entourage, j'engendrerai plus de souffrance en avortant qu'en accouchant d'un enfant que j'aurais voulu autrement.
:monkey:
Avatar de l’utilisateur
Miquette
Mange de la salade
Mange de la salade
Rang en cours à
90.7%
 
Messages: 286
Inscription: 29 Mai 2011, 21:41
Localisation: Toulouse (31)
Présentation
Genre: Femme

Re: avortement : comment est ce perçu par les végé?

Messagede Chocogrenouille » 19 Avr 2016, 11:39

Personne n'a dit que le fœtus n'est pas un être sensible : quand on parle d'avortement on parle bien d'un embryon, et c'est quand même totalement différent.
Quelqu'un-e l'a écrit plus haut : attention aux images véhiculées par les anti-avortement, qui montrent justement des fœtus bien formés, très "anthropomorphés", pour faire culpabiliser.
S'il y a une limite légale en semaines pour dire jusqu'à quelle période de la grossesse il est possible de faire légalement un avortement, c'est bien pour ça : avant 12 semaines, un embryon n'est pas à un bébé ni un fœtus, que ce soit sur le fond ou sur la forme !
Avatar de l’utilisateur
Chocogrenouille
WineHoumous Master
WineHoumous Master
 
Messages: 4498
Inscription: 08 Sep 2014, 19:09
Localisation: Toulouse
Présentation
Genre: Homme

Re: avortement : comment est ce perçu par les végé?

Messagede Watermelon » 19 Avr 2016, 12:02

Je l'ai déjà un peu dit ici mais pour moi les intérêts des uns et des autres sont à placer sur une balance. Être végé ne revient absolument pas à faire passer tous les intérêts des autres avant les nôtres. Quand je laisse le bénéfice du doute à une moule ça ne me coûte pas grand chose. Par contre laisser se développer un embryon dans mon utérus c'est loin d'être anodin. Qui plus est, c'est mon corps et si un autre être vivant en à besoin pour survivre ça ne peut être qu'avec mon consentement.
Finalement, Miquette, on dit un peu la même chose sauf que moi ce qui motive ma réflexion c'est surtout le fait que je ne veuille pas que mon droit à avorter si nécessaire puisse être remis en question par une simple étude qui dirait que finalement, on sait pas trop, peut-être qu'ils ressentent quelque chose…
La pastèque, c'est bon.
Avatar de l’utilisateur
Watermelon
Modo pas steak
Modo pas steak
 
Messages: 4301
Inscription: 14 Juin 2012, 22:18
Localisation: Paris
Présentation
Genre: Femme

Re: avortement : comment est ce perçu par les végé?

Messagede Miquette » 19 Avr 2016, 12:14

A chocogrenouille : L'avortement est possible sans exception jusqu'à la douzième semaine alors que l'embryon devient foetus au bout de 8 semaines. C'est d'ailleurs pour ça qu'il n'y a pas que des avortements médicamenteux, mais aussi des chirurgicaux.
Généralement, l'avortement ne se fait pas dans les première semaines (car la femme ne sait pas qu'elle est enceinte + temps de réflexion qu'elle peut avoir + démarches médicales).

Et même au delà de ça, ce qui distingue un embryon d'un foetus, c'est le développement de ses organes. Mais cela n'indique pas à partir de quand il peut souffrir.

Mea culpa : Contrairement à mes souvenirs, il semble bien que la biologie détermine le foetus à partir de 12 semaines. Néanmoins, la fin de mon propos reste valable.
Par contre, quand on regarde des embryons de 12 semaines, je trouve que ça ressemble plutôt à un mini-humain (même si ça ne préjuge de rien)
:monkey:
Avatar de l’utilisateur
Miquette
Mange de la salade
Mange de la salade
Rang en cours à
90.7%
 
Messages: 286
Inscription: 29 Mai 2011, 21:41
Localisation: Toulouse (31)
Présentation
Genre: Femme

Re: avortement : comment est ce perçu par les végé?

Messagede Nurja » 19 Avr 2016, 15:35

Miquette a écrit:je ne me sentirais pas, et ne me suis jamais sentie, capable d'avorter sauf cas extrême

Avant d'être dans le cas, j'étais pour la liberté d'avorter et persuadée que ce n'était pas pour moi. Et au final, si c'était pour moi. Cela fait partie des quelques "grandes" décisions que j'ai prises dans ma vie et que je ne regrette pas du tout.
Tout choix est politique et tout acte est un choix. Reprenons le pouvoir sur nos vies.
:sorciere:
Avatar de l’utilisateur
Nurja
Grande Assassinatrice
Grande Assassinatrice
 
Messages: 3320
Inscription: 24 Aoû 2010, 15:02
Localisation: Bruxelles
Présentation
Genre: Femme

Re: avortement : comment est ce perçu par les végé?

Messagede cacahuèt3 » 19 Avr 2016, 15:46

— Le 19 Avr 2016, 15:46, fusion automatique du message précédent —

Comme Minette, je suis vraiment perplexe. Il faudrait me prouver par A+B que l'embryon ou fœtus ne souffre pas. Et quand bien même. Sans pour autant me dire anti avortement à 100% parce que comme quelqu'un l'a dit la situation n'est pas anodine, je suis toujours gênée face à la question. Moi ausdi, je me dis que ça ne me concernera jamais (en reprenant ce que tu te disais Nurja, ce qui prouve bien que cette question, on devrait vraiment se la poser et y répondre clairement pour chacun-e-s d'entre nous)...
Dernière édition par Titesieste le 19 Avr 2016, 15:52, édité 1 fois.
Raison: Suppression doublon
Avatar de l’utilisateur
cacahuèt3
Élève des carottes
Élève des carottes
Rang en cours à
47%
 
Messages: 1076
Inscription: 15 Fév 2016, 13:04
Localisation: Picardie
Présentation
Genre: Femme

Re: avortement : comment est ce perçu par les végé?

Messagede Erabee » 19 Avr 2016, 17:57

le problème de la clause de conscience, c'est qu'à force de soi-disant "moralité" ou "doute sur la souffrance foetale", il arrive fréquemment que ce soit la galère, voir la très grosse galère, pour arriver à avoir un avortement le plus précoce possible. Rien que déjà, la semaine obligatoire de réflexion. WTF celui qui a inventé ça quoi! Puis ça va, on est normalement à environ moitié-moitié, entre ivg médicamenteuse et ivg par aspiration, donc c'est pas comme si ça prouvait que lafâme est irresponsable ou déconnectée de son corps et des symptômes qu'il lui envoie...

Pour revenir sur la "souffrance", si j'ai bien compris à 12 sg, un foetus n'a même pas encore la possibilité cérébrale d'avoir une réponse nociceptrice (pourtant en phase de test des réflexes musculaires, donc capable de mouvements involontaires) avant 26sg... les médecins le savent puisque de nombreuses recherches sont faites pour améliorer les prises en charge prépartum... et que la prise en charge de la douleur est reconnue médicalement liée à la réussite de l'opération et de la rémission, donc bon, elle est prise en compte largement pour favoriser tout ça!

Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher


J'ai beaucoup aimé le commentaire qui remettait à plat qu'il n'était pas tant question de choisir entre "pour ou contre" l'avortement, mais pour ou contre des conditions sanitaires de l'avortement qui permettent la sécurité des femmes!
ça m'a rappelé ce reportage de Vice que j'avais vu y'a pas longtemps et qui peut vraiment être intéressant notamment pour les "contre" ou "clause de conscience addict"
=> http://www.vice.com/fr/video/les-avorte ... hilippines

Puis cette histoire de raisons "sérieuses" pour avorter, je sais pas, hein? mais je trouve pas que l'avortement soit une partie de plaisir, ou un truc qu'on fait comme aller à la poste... C'est réfléchit, et les raisons, quelles qu'elles soient, sont légitimes tout autant les unes que les autres... Parce que sinon, ça veut dire qu'on autorise autrui à juger de la pertinence des choix et motivations de nos vies personnelles, et ça peut vite dégénérer en gamines de 8 ans à qui les instances en place refusent d'avorter sous prétexte que l'amas de cellule a tellement plus de droits qu'elle à vivre... (oui, ça existe rien que là en tapant dans gogole, j'en trouve deux: http://www.20minutes.fr/monde/309185-20 ... oue-bresil et http://www.metronews.fr/info/paraguay-i ... vJCYEYVWI/ ) ou dégénérer en droit ou non à l'avortement au bon vouloir des politicards majoritairement masculins, par ex en Irlande ( http://www.leparisien.fr/laparisienne/s ... 370927.php ) ou encore aux lois permettant de condamner les femmes et de contraindre les mères à tous point de vue ( http://www.womeninandbeyond.org/?p=4679 ) voir de les accuser et de les condamner pour une fausse couche... ( http://www.vulgarizit.com/mississippi-f ... on-310513/ )
L'éthique consiste à évaluer les effets positifs et négatifs de telle ou telle action, et les arguments pour ou contre elle, et à prendre une décision pour le plus grand bien du plus grand nombre.
Avatar de l’utilisateur
Erabee
Élève des carottes
Élève des carottes
Rang en cours à
26.4%
 
Messages: 911
Inscription: 23 Juin 2013, 19:09
Présentation
Genre: Femme

Re: avortement : comment est ce perçu par les végé?

Messagede Watermelon » 19 Avr 2016, 18:20

cacahuèt3, si tu es hétéro* il y a des chances que tu sois concernées par des rapports potentiellement fécondants à un moment de ta vie (c'est peut-être déjà le cas, j'en sais rien), étant donné que le piv (penis in vegina) est considéré comme le "vrai" sexe dans cette société et tous les autres moyens d'avoir du plaisir sexuel sans risques de grossesse ne sont considérés que comme des préliminaires. Même si tu n'es pas intéressée par le sexe, il est très difficile d'avoir une relation amoureuse sans que le sexe ne soit considéré comme un dû par ton partenaire. C'est ce que montre souvent les témoignages de femmes asexuelles. La plupart ont, ou ont eu, des rapports sexuels soit sous la pression de leurs partenaires, soit sous la pression qu'elles s'étaient imposée à elles-même parce qu'elles avaient intégré l'idée que c'est "cruel" de refuser du sexe à un homme.

*Enfin, c'est valable si tu couches avec des mecs cisgenres mais je pense que la majorité de ceux que tu risques de rencontrer le sont.

Du coup on est un peu cernée de tous les côtés. D'un côté on a un "devoir" de fournir du sexe aux hommes. Ces mêmes hommes ne sont jamais évoqués quand on parle d'avortement, c'est comme s'ils n'existaient pas. Tu devrais peut-être demander aux hommes de ta famille si c'est une "évidence" pour eux de ne jamais avoir de rapports potentiellement fécondants avec une femme s'ils n'ont pas l'intention de faire un enfant ensemble. Après tout, ils pourraient être responsable d'un avortement.
D'un autre côté on est culpabilisées si on cherche une contraception (voir plus haut sur ce fil). D'ailleurs on a pas forcément toute l'information nécessaire et certaines femmes ont beaucoup de mal à trouver celle qui leur convient (ne supportent pas les hormones ni le diu au cuivre par exemple).
Ensuite on est culpabilisée si on veut avorter mais on l'est aussi également si on veut mener la grossesse à terme et accoucher sous X.

Au final les intérêts d'absolument tout le monde passent avant ceux des femmes à ne pas être mères : les pauvres hommes qui ont droit à du sexe, les embryons, les enfants abandonnés qui ont le droit de pouvoir retrouver qui est leur génitrice. :roll:
La pastèque, c'est bon.
Avatar de l’utilisateur
Watermelon
Modo pas steak
Modo pas steak
 
Messages: 4301
Inscription: 14 Juin 2012, 22:18
Localisation: Paris
Présentation
Genre: Femme

Re: avortement : comment est ce perçu par les végé?

Messagede Jezebel » 19 Avr 2016, 18:23

Je vais me contenter d'appuyer fortement le commentaire d'Erabee.

Sinon, juste au passage, en Irlande, ça commence à bouger de plus en plus. Il y a une campagne "repeal the 8th" (8e amendement de la constitution contrevenant au droit a l'avortement) et de plus en plus de gens ont l'air d'y être favorable. Des articles sur le sujet sont de plus en plus abordés dans les journaux (au grand dam des anti).
Maintenant, comme tout ce qui touche à la modification de la constitution, ça sera décidé par référendum, encore faut-il qu'un partie élu le fasse. Ça pourrait changer avec les prochaines présidentielles...
(C'etait la minute irlandaise, en direct de Galway :p )


Sent from my iPhone using Tapatalk
“the fate of every individual woman—no matter what her politics, character, values, qualities—is tied to the fate of all women whether she likes it or not.”
Andrea Dworkin
“No woman is free until every woman is free.”
Jezebel
Évéganéliste
Évéganéliste
Rang en cours à
6.8%
 
Messages: 7136
Inscription: 12 Mai 2010, 19:11
Localisation: Un peu partout dans le monde
Présentation
Genre: Non spécifié (par défaut)

Re: avortement : comment est ce perçu par les végé?

Messagede Erabee » 19 Avr 2016, 18:25

Au final les intérêts d'absolument tout le monde passent avant ceux des femmes à ne pas être mères : les pauvres hommes qui ont droit à du sexe, les embryons, les enfants abandonnés qui ont le droit de pouvoir retrouver qui est leur génitrice. :roll:


y'a quelques jours, je me faisais la réflexion que cette piorité donnée à l'embryon face à celle qui le porte peut aussi avoir à voir avec la non détermination du sexe de l'embryon... y'a tout de même pas loin de 50% de risques que l'embryon soit un mâle, et dans cette société, né ou pas, jeune ou non, gentil ou pas trop, tant qu'il y a un pénis dans l'histoire, il a souvent droit à une position privilégiée ou à des passe-droit... même si ça concerne une autre personne, surtout si cette dernière a un utérus!
L'éthique consiste à évaluer les effets positifs et négatifs de telle ou telle action, et les arguments pour ou contre elle, et à prendre une décision pour le plus grand bien du plus grand nombre.
Avatar de l’utilisateur
Erabee
Élève des carottes
Élève des carottes
Rang en cours à
26.4%
 
Messages: 911
Inscription: 23 Juin 2013, 19:09
Présentation
Genre: Femme

Re: avortement : comment est ce perçu par les végé?

Messagede Invite10005 » 19 Avr 2016, 18:48

Au final j'ai l'impression que le débat tourne un peu en rond : au stade de l'avortement, une femme peut décider si elle le souhaite d'ôter de son corps un tas de cellules pas formé pour ressentir la douleur. Donc c'est quoi le problème ? Franchement ?
Invite10005
 

Re: avortement : comment est ce perçu par les végé?

Messagede cacahuèt3 » 19 Avr 2016, 19:27

Oops, c'est Miquette, pas Minette, désolée :facepalm:
Hey! Viens faire un tour sur mon nouveau blog culinaire (mais pas que) vegan et n'hésite pas à le partager, ça me ferait trop plaisir ! :D https://sansfoieniloie.wordpress.com/

Berthold Brecht a écrit:"Ceux qui luttent ne sont pas sûrs de gagner mais ceux qui ne luttent pas ont déjà perdu."


Végétarienne depuis février 2016
Vegan depuis mars 2016
Avatar de l’utilisateur
cacahuèt3
Élève des carottes
Élève des carottes
Rang en cours à
47%
 
Messages: 1076
Inscription: 15 Fév 2016, 13:04
Localisation: Picardie
Présentation
Genre: Femme

Re: avortement : comment est ce perçu par les végé?

Messagede Patronette » 19 Avr 2016, 19:33

Je ne vois pas en quoi le "risque" que l'embryon soit un mâle joue dans l'avortement.
Sérieusement.
Végétarienne depuis le 1/01/2008
Un jour je me verrai dans la glace et je saurai me regarder avec bienveillance.
Citation d'MVA: "Et puis même si c'est une phase tant mieux ! La vie est remplie de phases qui permettent de mieux se connaître, de savoir ce qu'on aime, n'aime pas et tout ça."
Patronette
Élève des carottes
Élève des carottes
Rang en cours à
38%
 
Messages: 1004
Inscription: 27 Jan 2013, 19:29
Genre: Femme

Re: avortement : comment est ce perçu par les végé?

Messagede cacahuèt3 » 19 Avr 2016, 19:35

Djzli ,il y aura toujours des pour et des contre :gné:
Hey! Viens faire un tour sur mon nouveau blog culinaire (mais pas que) vegan et n'hésite pas à le partager, ça me ferait trop plaisir ! :D https://sansfoieniloie.wordpress.com/

Berthold Brecht a écrit:"Ceux qui luttent ne sont pas sûrs de gagner mais ceux qui ne luttent pas ont déjà perdu."


Végétarienne depuis février 2016
Vegan depuis mars 2016
Avatar de l’utilisateur
cacahuèt3
Élève des carottes
Élève des carottes
Rang en cours à
47%
 
Messages: 1076
Inscription: 15 Fév 2016, 13:04
Localisation: Picardie
Présentation
Genre: Femme

PrécédenteSuivante

Retourner vers Problématiques humaines

cron