Bienvenue sur Végéweb !

Grossophobie

Pour tout ce qui concerne les sujets humains...

Re: Grossophobie

Messagede Nysaah » 30 Mar 2015, 12:16

Pour l'avoir vecu c'est pas qu'une question d'effort, c'est avant tout une prise de conscience qu'on est pas bien (ou qu'on l'est aussi yen a pour qui c'est bien d'etre gros)
Moi il m'a fallu longtemps pour réaliser que pas mal de mes soucis venaient de la (et pas de santé) après je suis du genre a me fixer des objectifs et quand j'ai décidé d'un truc je 'my tiens donc c'est pas une question d'effort meme s'il a fallu que j'en fasse mais j'ai pas fais comme decrit plus haut a me plaindre et ne rien faire pour arranger le "probleme"
En tout cas je comprend que ca soit usant pour les autres qui essaient d'aider, j'ai une amie comme ca (pas sur une question de poid par contre) j'arrete pas de lui donner des conseils, de l'ecouter, et à chaque fois que je la vois elle me ressort le meme disque sans rien avoir changé, je finis par plus rien lui dire juste l'ecouter se plaindre pis voila, meme si au fond ca me bouffe de pas pouvoir l'aider mais si elle veut pas bah je peux rien y faire
Ne fais pas aux autres ce que tu n'aimerai pas qu'on te fasse

Ma boutique perso de fait maison et mon groupe facebook zero dechet.
Avatar de l’utilisateur
Nysaah
Fait crier les carottes
Fait crier les carottes
Rang en cours à
62.8%
 
Messages: 4255
Inscription: 11 Mar 2015, 09:58
Présentation
Genre: Femme

Re: Grossophobie

Messagede Moineau » 30 Mar 2015, 12:22

Chocogrenouille a écrit:Sinon, à un moment, faut aussi arrêter de d'écrire que si les gens faisaient des efforts, ça irait moins mal, quand même.
Vous n'êtes pas à leurs places, vous ne pouvez pas savoir ce que ça fait ;

Oui, on ignore les efforts qu'ils font déjà.
Je me rappelle gamine l'injustice que je ressentais quand mon père me disait "tu pourrais te forcer un peu et finir ton assiette, il reste trois bouchées !" quand ce qui restait représentait plutôt pour moi 10 bouchées, et que je m'étais déjà forcée pour les 20 précédentes... mais il ne lui venait pas à l'idée que j'ai pu me forcer de moi-même, sans qu'on me le demande explicitement, juste parce que je savais que c'était ça qu'on attendait de moi.
Avatar de l’utilisateur
Moineau
Massacre des légumes
Massacre des légumes
Rang en cours à
7.5%
 
Messages: 1612
Inscription: 14 Juin 2013, 11:34
Localisation: Lost in the Twilight Hall
Présentation
Genre: Femme

Re: Grossophobie

Messagede Shrimpiscool » 30 Mar 2015, 13:59

Angellore a écrit:
Shrimpiscool a écrit:J'aimerais simplement, pour son propre bien-être, qu'elle se décide : si elle est bien avec son corps, qu'elle l'assume et, sinon, qu'elle fasse de vrais efforts pour être heureuse

Parce que tu crois sérieusement que c'est aussi simple ? Qu'il suffit "d'assumer" son corps (comme si c'était quelque chose qu'elle avait choisi) pour que magiquement, le regard négatif que la société porte aux gros change ? Ou, à l'inverse, que perde 30 kg va soudainement la rendre super heureuse ? S'il suffisait d'être mince pour être heureux ça se saurait !
Ton amie souffre et je ne crois pas que ton attitude l'aide vraiment. Lis les pages précédentes tu devrais trouver des pistes.



Ne parle pas en son nom.
Et lis-moi correctement.
Ca devrait te fournir des pistes.

Comme je n'apprécie pas la façon dont tu prends les choses, je vais me ré-expliquer :

Quand ai-je dit que perdre 30 kg l'aiderait à être heureuse ? Jamais, parce que c'est elle qui le dit. Je ne me suis pas imposée comme celle qui lui fallait pour savoir comment régler ses problèmes.
Moi, je l'ai toujours trouvée jolie et pleine d'énergie, et je trouve qu'elle a complètement réussis sa vie. C'est mon point de vue extérieur. J'ai même été jalouse d'elle à certains moments, parce qu'elle dégage ce truc qui fait qu'on a l'impression qu'elle réussis tout ce qu'elle fait.
Elle, est venue vers moi pour me dire que se sentir bien dans son corps était la dernière chose qui lui manquait. Elle m'a dit "il faut que je perde 30 kg". Et mon opinion, que j'ai décrite, est que selon moi (qui la connais depuis 8 ans, hein) ce n'est pas la meilleure façon d'être heureuse, de juste perdre rapidement pour un événement particulier sans travailler sur le reste (je précise, puisque ça a manqué à mon dernier message : le fond du problème, son estime d'elle-même, sa santé, etc).

Peut-être te sens-tu visée par ce que je dis, ou es-tu choquée par une notion qui t'empêche de voir la situation entière. Mais je ne parle que de cette jeune femme que je connais depuis 8 ans, avec laquelle j'ai habitée, bref, que je connais presque aussi bien que moi.


Parce que, franchement, je ne pense pas que soutenir moralement quelqu'un pendant des années, la revaloriser, lui donner des astuces concrètes, la motiver, la consoler, lui fournir des pistes de réflexions (puisque tu as l'air d'aimer les pistes), ce soit avoir une attitude non-aidante.

Et il me semble avoir spécifié en fin de message "que c'est plus facile à dire qu'à faire".

— Le 30 Mar 2015, 15:09, fusion automatique du message précédent —

Titesieste a écrit:
Shrimpiscool a écrit:J'aimerais simplement, pour son propre bien-être, qu'elle se décide : si elle est bien avec son corps, qu'elle l'assume et, sinon, qu'elle fasse de vrais efforts pour être heureuse (et pas simplement pour être jolie -selon ses critères- à une date précise et repartir pour un an de déprime, mais qu'elle soit heureuse toute sa vie avec son corps).


Je pense que c'est pas du tout aussi simple que ça :) Il n'y a pas de soit l'un soit l'autre. D'après ce que tu dis, je pense que tu ne peux pas l'aider parce que tu n'es pas armé pour, car visiblement elle souffre psychologiquement et que ça implique des choses plus profondes dont tu n'as pas les clefs.

Je pense aussi qu'il faut faire attention avec l'idée de "faire des efforts" parce que tu donnes l'impression de conclure que "perdre du poids" ou "être bien dans son corps" = juste de la bonne volonté, juste faire des efforts. Que si elle n'en perd pas c'est simplement que c'est sa faute et qu'elle ne fait pas les efforts qu'il faut.
C'est réducteur, et le rapport au corps et surtout à l'alimentation est un peu plus compliqué que ça.



Je comprends ce que tu dis, et je pensais avoir pris les précautions oratoires pour ne pas faire passer, justement, ce message réducteur. (Voir passage en gras :) )
Marcelina, philosophe de mon coeur a écrit:Ta pensée n'est pas un plant de tomates, elle n'a pas besoin d'être tuteurée.


Allez, salut !
Avatar de l’utilisateur
Shrimpiscool
Massacre des légumes
Massacre des légumes
Rang en cours à
10.2%
 
Messages: 1653
Inscription: 22 Mar 2015, 21:30
Localisation: Toulouse
Présentation
Genre: Femme

Re: Grossophobie

Messagede Hell » 01 Avr 2015, 21:37

A vous lire, j'ai envie de dire que parfois on n'est pas prêt à/ capable d' assimiler les informations ou conseils fournis. On entend mais ça ne peut pas être intégré.
Je suis moi-même obèse et psychologiquement fragile (pas à cause de mon obésité mais de traumatismes répétés durant mon enfance) et c'est quelque chose que j'ai pu souvent constater, en ce qui me concerne. Certaines choses ne sont accessibles que si des étapes ont été franchies, certains blocages éliminés.

Après, je comprends que ça puisse être usant pour les proches. D'ailleurs je ne me confie pas à mes proches pour ne pas les perdre. On me voit comme une personne épanouie et c'est parfois vrai, l'espace de quelques jours. Je reste cloîtrée quand je vais trop mal, par pudeur. Je peux faire semblant quelques heures, j'ai appris ça très jeune, mais il y a tout de même des limites.
Enfin, tout ça pour dire que même si vous avez l'impression que ce que vous faites est inutile, ça ne l'est pas. La personne que vous écoutez sait qu'elle peut se confier sans risquer de vous perdre et c'est précieux. Après, rien ne vous oblige à le faire, c'est évident. Tout est toujours une question de choix au final.

A part ça, j'ai aussi envie de dire que le poids n'empêche rien, à moins de ne plus être capable de bouger du tout.
J'ai fait du sport 2h chaque soir pendant près d'un an alors que je pesais 120kg (et non, je n'ai pas perdu de poids mais gagné en muscles et je me sentais bien). Puis je me suis blessée (en faisant du shopping, pff). Comme j'ai "gagné" tout un tas de douleurs depuis (je pense que c'est partiellement psychologique vu l'ampleur que ça prend), j'ai décidé de m'y remettre tout doucement parce que ça m'aidait à me sentir beaucoup mieux.
Je pense qu'envisager le sport en terme d'effort est une erreur. Il faut y trouver du plaisir. Je croyais détester ça et j'ai découvert que je me trompais.

En ce qui concerne la fameuse volonté... Je suis une viandarde accro au fromage qui est passée végétarienne, puis végétalienne. Je crois donc que j'en ai. Avant je désirais ardemment maigrir et ça n'a jamais tenu. Je pouvais perdre 20 kg et en reprendre 30 juste derrière en craquant totalement émotionnellement. Par contre changer pour les animaux a fonctionné.
Je serais tentée d'en conclure que j'ai besoin de ces kilos et de me remplir jusqu'à la douleur pour limiter mes angoisses.

Par chance, je crois l'avoir indiqué plus haut dans le sujet, les gens ont généralement une image très flatteuse de ma personnalité et de mon physique (je n'ai toujours pas maigri et ne fais rien pour).
D'ailleurs j'ai été prise au dépourvu quand, la semaine passée, une nouvelle connaissance qui souhaite devenir "personal trainer" m'a demandé si je voulais son aide pour perdre 50kg. J'ai balbutié un "Je... Euh... Quoi? ... Pourquoi? Non... J'sais pas. Enfin non." :roll:

Pour finir (si vous êtes encore là), je voulais dire que ton témoignage, Mitsuya, m'a touchée et fait beaucoup écho à ma propre histoire. Moi aussi j'étais une grosse vache avec mon mètre 64 et mon 38. Maintenant que je fais du 52 (tendance 54 parfois), je me sens moins laide qu'à l'époque alors que je suis devenu ce qu'ils décrivaient (du moins pour le poids).
Hell
Avale du tofu
Avale du tofu
Rang en cours à
18.8%
 
Messages: 375
Inscription: 21 Sep 2012, 19:42
Présentation
Genre: Non spécifié (par défaut)

Re: Grossophobie

Messagede Moineau » 26 Juin 2015, 10:54

Article sur le procès Cottrez...

Certains commentaires sont :mur: heureusement d'autres relèvent le niveau.
Ce qui m’a choquee et je trouve tres mal decrit dans l’article par Pascale Robert -Diart est cela: » une femme – est-ce d’ailleurs une femme que l’on regarde ou un corps, un magma de chair ? » –
…..un corps,un magna de chair? Qu’est que cela a avoir avec le proces? Elle est jugee pour le meurtre de ses 8 nouveau nes. Quel est est le rapport avec son apparence physique?

Visiblement, vous n’avez pas compris que le mal-être de cette femme infanticide trouve son origine dans le regard qu’elle même et autrui a toujours porté sur son corps, et son apparence différente.
Donc, « qu’est ce que cela a à voir avec le procès » dites-vous ? Tout. Juger, c’est comprendre, trouver l’origine, afin de condamner s’il le faut en tenant compte des circonstances et du contexte.
Avatar de l’utilisateur
Moineau
Massacre des légumes
Massacre des légumes
Rang en cours à
7.5%
 
Messages: 1612
Inscription: 14 Juin 2013, 11:34
Localisation: Lost in the Twilight Hall
Présentation
Genre: Femme

Re: Grossophobie

Messagede Watermelon » 26 Juin 2015, 11:30

Voilà une affaire que toutes les personnes travaillant dans le domaine médical devraient étudier.
La pastèque, c'est bon.
Avatar de l’utilisateur
Watermelon
Modo pas steak
Modo pas steak
 
Messages: 4425
Inscription: 14 Juin 2012, 22:18
Localisation: Paris
Présentation
Genre: Femme

Re: Grossophobie

Messagede Brigande » 26 Juin 2015, 12:56

Moineau a écrit:Article sur le procès Cottrez...


L'introduction de l'article m'a choqué.
A la lecture, je pense que ce n'est qu'un effet de style pour souligner la cruauté du regard d'autrui. Mais quand même... :roll:
"Les animaux de ce monde existent pour leurs propres raisons. Ils n'ont pas été faits pour les humains, pas plus que les noirs ne le furent pour les blancs, ou les femmes pour les hommes" - Alice Walker
Brigande
Massacre des légumes
Massacre des légumes
Rang en cours à
8.5%
 
Messages: 1628
Inscription: 04 Fév 2011, 22:15
Localisation: à proximité de Perpignan
Présentation
Genre: Femme

Re: Grossophobie

Messagede Moineau » 29 Juin 2015, 07:01

Oui, pour avoir lu d'autres textes de l'auteur, je pense vraiment que la formule veut refléter le regard de la société et non celui de l'auteur. Mais c'est violent.
Avatar de l’utilisateur
Moineau
Massacre des légumes
Massacre des légumes
Rang en cours à
7.5%
 
Messages: 1612
Inscription: 14 Juin 2013, 11:34
Localisation: Lost in the Twilight Hall
Présentation
Genre: Femme

Re: Grossophobie

Messagede Brigande » 29 Juin 2015, 16:19

Surtout que son obésité n'est pas en soi un facteur explicatif, mais plutôt le regard des autres. Le mépris qu'elle a subit, notamment du personnel médical qui est sensé être rassurant et objectif, me parait être une des causes de son mal-être.
"Les animaux de ce monde existent pour leurs propres raisons. Ils n'ont pas été faits pour les humains, pas plus que les noirs ne le furent pour les blancs, ou les femmes pour les hommes" - Alice Walker
Brigande
Massacre des légumes
Massacre des légumes
Rang en cours à
8.5%
 
Messages: 1628
Inscription: 04 Fév 2011, 22:15
Localisation: à proximité de Perpignan
Présentation
Genre: Femme

Re: Grossophobie

Messagede Clawa » 24 Aoû 2015, 00:39

Il y a le hashtag #growingupfat (grandir gros-se) en ce moment sur Twitter. Cest 100% du vécu.

"Tu ne pensais pas qu'il y avait un problème, jusqu'à ce que les gens se mettent à se moquer de toi".

"quand les autres demandaient à sortir avec toi mais c'était pour rire. Et maintenant tu as peur qu'à chaque fois que quelqu'un te le demande, c'est une blague." (quasiment TOUS LES JOURS à une certaine époque. Je voulais presque leur demander de trouver une méthode plus originale pour me faire souffrir, parce que c'était lassant)

"Entendre des mecs dire "c'est ta copine" pour rigoler à leur copain et en te pointant du doigt" (idem. Ensuite ils commentent librement, sans complexes, à voix haute, à propos de ton corps, parce que tu es une bête de foire)

"Porter un sweater trop grand quand il fait 30° dehors parce que tu as trop peur de te montrer pour porter un débardeur."

"Croire qu'on ne trouvera jamais l'amour parce qu'on n'est pas mince." (et quand tu es élevé-e fille, ne pas plaire à un homme c'est la PEINE DE MORT)

"Entendre "je crois pas qu'on tiendra tous là-dedans" et savoir qu'on parle spécifiquement de toi" (ou bien, en classe, dès qu'il est fait mention de surpoids ou même simplement de poids, ou bien d'un animal lourd, tu entends des ricanements et tout le monde te regarde)

"Toujours être le/la dernier-e à être choisi-e parce que tu plombes l'équipe avec tes problèmes pour courir"

"T'amuser avec des ami-e-s jusqu'à ce que tu t'aperçoives dans un miroir en pied et que tu passes le reste de la journée à essayer de te cacher".

"Aimer la nourriture, détester ton corps, ne pas comprendre comment tes ami-e-s peuvent manger ce qu'illes veulent et rester minces". (et entendre les théories absolument délirantes de tes proches à ce sujet, tous les jours ou presque)

"Ne jamais pouvoir porter de vêtements appropriés pour ton âge parce qu'il n'y a rien à ta taille" (et si en plus tu es pauve...)

"tes parents te disent que tu auras le diabète". (et qu'ils s'inquiètent beaucoup beaucoup pour toi. Ce qui n'empêche qu'ils font exactement que dalle pour t'aider)

"la croyance que peut-être tout irait mieux si tu perdais du poids". (et une fois que c'est fait, cette bizarre réalisation que non, t'as encore des problèmes en fait)

"Être embarrassé-e de prendre le déjeuner en face de tout le monde à la cafétéria". (ou de manger devant des gens, en général. Ce qui te conduit à manger en cachette. Ce qui n'est pas forcément la conduite alimentaire la plus saine.)
Avatar de l’utilisateur
Clawa
Mange de la salade
Mange de la salade
Rang en cours à
81.3%
 
Messages: 272
Inscription: 22 Sep 2014, 22:09
Présentation
Genre: Non spécifié (par défaut)

Re: Grossophobie

Messagede Hell » 26 Aoû 2015, 20:13

La mère de mon compagnon fait le yoyo depuis quelques années.
Quand elle a maigri et se sent bien sans sa peau, pas de problème.
Quand elle a regrossi, elle s'en prend à moi, qui suis obèse.
J'ai droit à des gentillesses comme "Tu vas quand même devoir faire des efforts: Tu ne peux pas rester comme ça!", avec le petit regard dégoûté. Ça c'était il y a 4 jours.
Nous allons partir en vacances avec ses parents et elle refuse de prendre un maillot de bain (mer, piscine avec aquagym) parce qu'elle a honte de son corps. Alors moi, bonne poire, je tente de la rassurer et lui dit qu'il ne faut pas s'empêcher de vivre pour le regard des gens et que moi-même je me mets en maillot, voire en bikini parfois, et que je n'ai jamais eu l'impression d'être un monstre de foire. Sa réponse? "C'est bien si c'est ce que tu crois."
:anger:

Elle me faisait déjà le coup il y a 15 ans alors que je portais du 42 mais à l'époque ça ne m'énervait pas parce que je me détestais et me trouvais énorme.

Alors je sais qu'elle projette sur moi le dégoût qu'elle s'inspire mais tout de même...
J'en arriverais presque à me trouver monstrueuse, certains jours, alors que ça fait des années que je me sens bien dans mon corps. Comme quoi, le regard des autres, ça compte, surtout quand il est négatif. :roll:
Hell
Avale du tofu
Avale du tofu
Rang en cours à
18.8%
 
Messages: 375
Inscription: 21 Sep 2012, 19:42
Présentation
Genre: Non spécifié (par défaut)

Re: Grossophobie

Messagede Shrimpiscool » 27 Aoû 2015, 00:59

Et jamais tu la remets à sa place, sinon ? :(

Ne te laisse pas marcher dessus comme ça, son avis de personne complexée n'a aucune valeur. Surtout si c'est pour ruiner ton estime..

Ah, je suis super énervée, voilà.
Marcelina, philosophe de mon coeur a écrit:Ta pensée n'est pas un plant de tomates, elle n'a pas besoin d'être tuteurée.


Allez, salut !
Avatar de l’utilisateur
Shrimpiscool
Massacre des légumes
Massacre des légumes
Rang en cours à
10.2%
 
Messages: 1653
Inscription: 22 Mar 2015, 21:30
Localisation: Toulouse
Présentation
Genre: Femme

Re: Grossophobie

Messagede Titesieste » 27 Aoû 2015, 08:56

Image Pas cool Hell !
Elle a l'air horrible.

Je ne sais pas quoi dire. Est ce que tu penses que c'est possible de lui dire clairement qu'elle reporte sa colère contre elle même sur toi? et qu'en plus d'être méchant c'est inutile car tu te sens bien dans ta peau telle que tu es et que tu n'as pas à pâtir de son propre mal-être ?

Courage en tous cas !
Avatar de l’utilisateur
Titesieste
Massacre des légumes
Massacre des légumes
Rang en cours à
77.3%
 
Messages: 2660
Inscription: 12 Mar 2015, 10:09
Présentation
Genre: Non spécifié (par défaut)

Re: Grossophobie

Messagede Mitsuya » 27 Aoû 2015, 09:50

Sinon, une grosse tatane dans sa face? Ça pourrait la calmer? (Mais ce n'est peut-être pas très courtois?) Sinon ton compagnon ne peut pas la remettre à sa place?
C'est insupportable ce genre de personnes qui ont besoin d'enfoncer les autres pour se sentir bien... Bon courage à toi!!!
Mitsuya
Élève des carottes
Élève des carottes
Rang en cours à
22.4%
 
Messages: 879
Inscription: 25 Fév 2015, 11:19
Localisation: Paris
Présentation
Genre: Femme

Re: Grossophobie

Messagede Invite9675 » 27 Aoû 2015, 13:57

Dans le genre fatshaming, la banana girl est assez hallucinante. Elle fait des videos sur chaque celebrite qu'elle trouve (que des femmes bien sur !) qui a pris du poids et la pointe du doigt, lui fait la morale et lui dit qu'elle fait du mal a tout le monde et a la Terre.
Mais elle a rien contre les gros, elle a ete grosse elle-meme dit-elle dans la seconde video ! Au contraire elle veut les aider. D'ailleurs, quand elle voit un gros dans la rue, elle considere que c'est son devoir de s'arreter et de lui expliquer comment manger correctement, leur montrer le chemin !!! Super grave quoi !

Attention, propos (tout en anglais) super offensants,l ca peut etre dur a entendre.



Invite9675
 

PrécédenteSuivante

Retourner vers Problématiques humaines