Bienvenue sur Végéweb !

Piégée par des Omnis

Comment gérer son végétarisme avec les non-végétariens

Re: Piégée par des Omnis

Messagede Tcharls » 11 Déc 2014, 10:51

« Elle est où la poulette ? »

(Fushi a répondu bien mieux que je n'aurais pu à Fraisouille, je n'aurais pas eu cette patience, merci ! donc je me limite à cette intervention pleine de sens.)
Avatar de l’utilisateur
Tcharls
Fait crier les carottes
Fait crier les carottes
Rang en cours à
92.2%
 
Messages: 4843
Inscription: 14 Fév 2012, 15:38
Localisation: Toulouse
Présentation
Genre: Homme

Re: Piégée par des Omnis

Messagede falcon » 11 Déc 2014, 17:39

Fushichô a écrit:Désolé, mais je vois toujours pas le rapport entre le végétarisme et la question énergétique. Si quelqu'un en voit un, je suis preneur. Parce que j'ai jamais lu d'argument en rapport avec ce domaine.

Pétroooooooolllllleeee ! :bave:

Hé oui, pour avoir des engrais, des pesticides, utilisés sur les cultures, et les épandre, il faut du gaz et du pétrole.
Sachant qu'il faut 6 à 10 kgs de végétaux pour "produire" un kilo de viande alors qu'un.e végé.e se "contente" du 1 kilo de végétaux...
C'est simple, en première approche, la consommation d'énergie entre omni.e et végane est de l'ordre de 6 à 10 fois plus pour l'omni.e.

Sachant qu'une fois que l'élevage sera arrêté pour de bon (ouais, j'suis direct moi :cool: ) on récupère de l'ordre de 70% des champs (ceux monopolisés pour l'alimentation des cheptels).
Donc on pourra utiliser des techniques à moindre rendement pour nourrir tou.te.s les véganes de part le monde. Des techniques "bio", nettement plus conservatrices des sols et nécessitant nettement moins d'engrais/de pesticides.
En fait, c'est plutôt un rapport 10 à 15 qui sépare un.e omni.e d'un.e végane. En première approche, hein. Je ne vais pas me lancer dans les calculs. A ce niveau là, l'ordre de grandeur suffit largement.

Fushichô a écrit:Et de toute façon, c'est pas le végétarisme qui apportera le graal, c'est le véganisme. :P

Tu me déçois. Tu me copiera 100 fois "Le véganisme est le graal, quoi qu'il arrive, quoi qu'on me dise, quoi que je lise". :P

Plus sérieusement, Fraisouille, je suis au regret de te dire que ton frère n'a jamais potassé le sujet (ou alors, il a vu les conclusions et il préfère cacher ça sous le tapis car cela va dans ton sens).
Mais il y a une différence entre faire une école dans le domaine de l'énergie (efficacité énergétique et/ou énergies alternatives) et s'intéresser au sujet.
J'ai aussi fait une école orientée efficacité énergétique.
Et bien pour l'impact de la viande, il a fallu que je fasse la démarche moi-même. Personne ne m'a jamais interpellé sur le sujet durant mon cursus.
C'est moi qui mettait ça sur le tapis et mes camarades de promo étaient mal pour se défiler... Ils étaient obligés d'admettre que j'avais raison mais qu'ils n'avaient pas envie de pousser la cohérence jusqu'au végétarisme (pareil pour certains profs, qu'est ce que ça peut être poil à gratter un faucon végé...).

PS : j'ai présenté l'écart entre omni.e et végan car plus simple, c'est du "tout ou rien" ou presque. Ai négligé le transport : la viande nécessite plus de recours aux transports durant tout son cycle de production. Mais comme les omni.e.s ne mangent pas que de la viande, on s'y retrouve.

Et à mes camarades, je leur présentais le végétarisme car :
1) il y a encore 2 ans, j'étais vgr
2) si je pouvais en convaincre 1 ou 2 sans les braquer, c'était potentiellement ça de pris
"L'optimisme et le pessimisme expriment sous des formes différentes la même capitulation face au futur ; car tous deux le traitent comme une fatalité et non comme un choix." David Brower
Avatar de l’utilisateur
falcon
Massacre des légumes
Massacre des légumes
Rang en cours à
12%
 
Messages: 1680
Inscription: 02 Fév 2012, 18:56
Localisation: Indre-et-Loire
Présentation
Genre: Homme

Précédente

Retourner vers Avec les non-végétariens