Bienvenue sur Végéweb !

La végéphobie expliquée aux végétariens

Comment gérer son végétarisme avec les non-végétariens

La végéphobie expliquée aux végétariens

Messagede Trinity » 13 Aoû 2013, 13:58

Tout est dans le titre :)
Je suis tombée sur le site suivant :
http://www.vegmundo.com/divers/le-vegetarisme-dans-tous-ses-etats/la-vegephobie-expliquee-aux-vegetariens.html

D’après le site vegephobia.info, la végéphobie est définie comme la “peur des végétariens” ; plus précisément, il s’agit, pour les omnivores végéphobes, de faire honte aux végétariens de se soucier du sort des animaux. La “négation symbolique des végétariens” reviendrait ainsi à nier, dans la pratique, les droits des animaux, ainsi que l’idée qu’ils puissent avoir une conscience et qu’il faille donc se soucier de leur sort. Plus simplement, un végéphobe se reconnait par l’intolérance et la bêtise dont il fait preuve lorsque vous lui annoncez que vous ne mangez ni viande, ni poisson. Ainsi, afin que vous puissiez le reconnaitre facilement dans un banquet de 200 convives, voici quelques phrases types qu’il est susceptible de prononcer : “Au lieu de se soucier du sort des animaux, vaudrait mieux s’occuper d’abord des enfants qui crèvent de faim en Afrique / de la guerre en Palestine / du respect des droits de l’homme en Chine / etc.” “Les animaux sont faits pour être tués puis mangés, c’est la nature” “Moi je ne pourrais pas me passer de viande, d’abord parce que c’est trop bon, ensuite parce qu’il faut en manger pour vivre” “Huuuum, un bon steak saignant, tu veux pas goûter, t’es sûr ?” On va s’arrêter là, car je pourrais citer moults exemples, mais ce n’est pas le but de cet article (qui, sinon, n’en finirait probablement jamais). Néanmoins, il est important de souligner que le végéphobe agit en général sur le ton de la moquerie, cherchant à humilier les valeurs végétariennes au sens large, et la condition animale en particulier. Dans les cas extrêmes, le végéphobe peut même devenir agressif ; c’est en principe celui qui vous parlera des “petits noirs d’Afrique” qui se montrera le plus virulent. Pour ma part, j’ai souvent trouvé très intéressant de faire constater au végéphobe en question qu’il n’agit absolument jamais pour aider les enfants en question, ni par des dons à une association, et encore moins par une action concrète sur le terrain ; en gros, c’est un empereur du “faites comme je dis, mais pas comme je fais”. C’est d’ailleurs généralement à ce moment-là que la conversation s’envenime sévèrement, et que l’on atteint le point de non-retour où les jugements à l’emporte-pièce et autres généralités vaseuses deviennent des arguments qui ne souffrent aucune forme de contradiction. En clair, ça devient lourd. Pourtant, dès que je tente de parler de végéphobie, ça ne rate jamais ; je passe pour l’extrémiste de service, avant de m’attirer des remarques sur le fait que l’homophobie, on la subit, tandis que la végéphobie, on la choisit. Du style “Y’avait qu’à pas être végétarienne, d’abord, on t’a pas obligée, maintenant t’as qu’à assumer”. Merci beaucoup, ça m’aide énormément, ne serait-ce que pour me rendre compte que la végéphobie est largement sous-estimée. Tout ça pour vous dire que les végétariens militants, les vrais, ceux qui sont extrémistes et tout et tout (aïe !) viennent de publier un livret d’une soixantaine de pages, intitulé : “La végéphobie, ou le rejet du végétarisme pour les animaux et la discrimination des personnes végétariennes”. Livret que je vous invite à lire en cliquant ici : Et que j’ai pour ma part trouvé très intéressant, et malheureusement très réaliste aussi. Ainsi, les remarques sur “les conseils de nutrition dispensés par des personnes qui n’y connaissent rien et qui croient avec assurance savoir” ; “l’intégrisme (ou intégrité ?) du végétarien” qui ne mange rien alors qu’il est invité car il y a de la viande dans chaque plat qu’on lui propose ; “le harcèlement par les moqueries qui virent à l’agression”… Autant de choses que j’ai déjà vécues, que je vis régulièrement, et qui à la longue deviennent insupportables. Je tiens à préciser ici que je n’ai rien d’une activiste de la cause animale et que je me méfie généralement des prosélytes les plus fervents. Cependant, ce livret m’a apporté une vraie bouffée d’oxygène, dans le sens où il met le doigt sur un problème récurrent rencontré par les végéta*iens de tous poils ; et qu’il cherche à en expliquer les mécanismes afin de pouvoir les désamorcer. Ainsi, les auteurs n’hésitent pas à tacler la politique de santé publique, et notamment le fameux Programme National Nutrition Santé ; mais en argumentant intelligemment leur position, et en utilisant de nombreuses références concrètes, qui permettent de se rendre compte de l’omniprésence de la végéphobie dans le discours des pouvoirs publics. Enfin, ce livret permet de prendre conscience que nous-même, végétariens, jouons parfois le jeu de la végéphobie sans nous en rendre compte, cette façon de penser étant tellement inscrite dans les mœurs de notre société qu’elle en devient quasi-naturelle. Et c’est là que le bât blesse… Un écrit à découvrir et à partager sans modération ! - See more at: http://www.vegmundo.com/divers/le-veget ... XS1uP.dpuf


Je vous conseille de lire le petit livret dont parle le texte.

Perso, vivant dans un monde d'omni, mis à part à la maison où la tolérance et l'acceptation sont de mise (et, avouons le, mon végétarisme grignotte du terrain :P ), lire ces textes (même s'il n'y a rien de nouveau) m'ont fait du bien :)

Etre la seule vg (principalement au bureau) est parfois un peu difficile. En fait ce sont les remarques stupides qui me fatiguent, qu'elles soient faites sous couvert d'humour ou de connerie, ça me saoule :anger:

Donc, voilà, ces lignes m'ont fait du bien à un moment où j'avais besoin de me sentir "épaulée", donc je partage pour en faire profiter d'autres :)
"Qu'y a-t-il de plus repoussant que de se nourrir continuellement de chair de cadavre ?"
Voltaire
Avatar de l’utilisateur
Trinity
Élève des carottes
Élève des carottes
Rang en cours à
0.3%
 
Messages: 702
Inscription: 03 Avr 2012, 09:26
Localisation: Entre ici et là
Présentation
Genre: Femme

Re: La végéphobie expliquée aux végétariens

Messagede Tcharls » 13 Aoû 2013, 14:53

Merci ! je lirai ça !
Avatar de l’utilisateur
Tcharls
Fait crier les carottes
Fait crier les carottes
Rang en cours à
92.2%
 
Messages: 4843
Inscription: 14 Fév 2012, 15:38
Localisation: Toulouse
Présentation
Genre: Homme

Re: La végéphobie expliquée aux végétariens

Messagede Tcharls » 16 Aoû 2013, 09:24

Wahou, j'ai tout lu, c'est génial, édifiant, bien écrit, synthétique, une belle analyse à froid, je vais le relire je pense, et en apprendre des passages par coeur !
Lisez-le tous !
Avatar de l’utilisateur
Tcharls
Fait crier les carottes
Fait crier les carottes
Rang en cours à
92.2%
 
Messages: 4843
Inscription: 14 Fév 2012, 15:38
Localisation: Toulouse
Présentation
Genre: Homme

Re: La végéphobie expliquée aux végétariens

Messagede Trinity » 19 Aoû 2013, 11:43

Tcharls a écrit:Wahou, j'ai tout lu, c'est génial, édifiant, bien écrit, synthétique, une belle analyse à froid, je vais le relire je pense, et en apprendre des passages par coeur !
Lisez-le tous !


Ca m'a fait le même effet :YE:
"Qu'y a-t-il de plus repoussant que de se nourrir continuellement de chair de cadavre ?"
Voltaire
Avatar de l’utilisateur
Trinity
Élève des carottes
Élève des carottes
Rang en cours à
0.3%
 
Messages: 702
Inscription: 03 Avr 2012, 09:26
Localisation: Entre ici et là
Présentation
Genre: Femme


Retourner vers Avec les non-végétariens