Bienvenue sur Végéweb !

Histoire comme ça

Comment gérer son végétarisme avec les non-végétariens

Histoire comme ça

Messagede FleurDeLune » 27 Nov 2014, 09:48

Je viens raconter une petite anecdote qui m'est arrivée hier... J'étais dans le bus avec une collègue, à qui je disais au détours d'une conversation que j'étais devenue végétarienne (en précisant bien que ça regardait tout un chacun (tellement j'ai l'habitude de me heurter à des gens qui semblent prendre l'existence des végétariens (non prosélytes) pour une critique personnelle...)). Elle m'a dit que pour sa part elle aimait TROP la viande pour devenir végétarienne (sans m'écouter quand je lui ai expliqué que pendant longtemps le choix des restau dans ma famille se faisait en appelant le restaurant avant d'y aller pour être sûr qu'il y aurait une entrecôte pour MOI. Moi aussi j'aimais beaucoup la viande... mais bref.). Jusque là, rien de très surprenant... mais elle s'est mise à me raconter qu'elle ne supportait pas de voir de la viande crue, qu'elle n'avait jamais pu se faire à autre chose que de la viande cuite et sans forme, qu'elle ne pouvait pas toucher à de la viande crue à mains nues, que sa mère l'avait forcée à découper un poulet quand elle avait seize ans « pour qu'elle apprenne », elle s'était mise à pleurer au bout de dix secondes – le traumatisme ne venant pas de cet épisode spécialement, elle a toujours été comme ça m'a t-elle dit. Elle a même menacé son mari avec un balai, en crise de nerf/panique pour qu'il reste loin d'elle, un jour où il lui ramenait des abats de mouton suite à l'Aid, en lui demandant de les lui cuisiner. Une autre fois, elle s'est enfermée en pleurant dans les toilettes parce que son frère s'était approché d'elle avec de la viande crue en la mangeant devant elle pour lui prouver qu'il en était capable. Étonnée (n'ayant jamais eu cette répulsion du temps ou j'étais viandarde), je lui ai demandé si c'était à cause des bactéries qu'elle avait ce rejet. Et de me dire : « non pas du tout... mais je n'ai aucune idée de pourquoi ça me fait ça ».

Je veux dire, c'est quand même évident non ? C'est parce que c'est un animal et pas « juste de la viande »... Je n'avais jamais rencontré quelqu'un comme ça dans le déni. J'ai essayé de lui dire que c'était parce que ça lui rappelait trop un animal tout juste mort, et que c'était normal de ne pas aimer ça... mais elle m'a regardé avec de grands yeux et m'a dit très vite : « non je sais pas pourquoi ça me fait ça ».
Mais elle adore la viande. Oui.
:facepalm:

Bon, d'accord, ce message n'appelle pas de réponse en particulier... c'est juste que végétarienne depuis peu, ce genre de réactions me surprend vachement !
"Modifier ses habitudes est l'une des vraies grandes libertés qui nous sont laissées." F. Nicolino.
FleurDeLune
Jeune bulbe
Jeune bulbe
Rang en cours à
32%
 
Messages: 16
Inscription: 22 Nov 2014, 15:17
Présentation
Genre: Femme

Re: Histoire comme ça

Messagede Pers0nne » 27 Nov 2014, 10:07

Ca n'est pas exactement la même chose, mais ça me fait un peu penser à ça : http://www.cahiers-antispecistes.org/spip.php?article45
Il y a des pensées qu'on n'ose vraiment pas articuler.
"Peut-être qu'ils aiment bien mourir."
Avatar de l’utilisateur
Pers0nne
Fait crier les carottes
Fait crier les carottes
Rang en cours à
75.3%
 
Messages: 4505
Inscription: 28 Nov 2011, 01:25
Présentation
Genre: Non spécifié (par défaut)

Re: Histoire comme ça

Messagede Tigresse » 27 Nov 2014, 10:18

Ca peut très bien être + du dégoût que du déni. Ne pas vouloir toucher quelque chose d'ensanglanté, par exemple. Il y a pas mal d'omnis qui ne supportent pas la vue du sang.
Tu sais, quand j'étais petite, voir ma mère et ma grand-mère mettre la main dans la volaille pour la vider, ça me dégouttait. Ca ne m'empèchait pas d'en manger, bien cuite, quelques heurese plus tard. Mais j'appréhendais le jour où, quand je serai grande, je devrai aussi le faire... Bon, finalement, je suis devenue végétarienne, donc ça a simplifié les choses. :)
Tigresse
Moulin à graines
Moulin à graines
Rang en cours à
83.5%
 
Messages: 11505
Inscription: 18 Juil 2011, 21:11
Localisation: Me cherchez pas ici, je suis ailleurs
Présentation
Genre: Femme

Re: Histoire comme ça

Messagede Pers0nne » 27 Nov 2014, 10:29

Oui, mais pourquoi ça dégoûte ?... On est plus facilement dégouté.e par des viscères, de la chair animale, du sang que par de la sauce au chocolat, du jus de pomme, des fraises écrasées... Pourquoi ?
"Peut-être qu'ils aiment bien mourir."
Avatar de l’utilisateur
Pers0nne
Fait crier les carottes
Fait crier les carottes
Rang en cours à
75.3%
 
Messages: 4505
Inscription: 28 Nov 2011, 01:25
Présentation
Genre: Non spécifié (par défaut)

Re: Histoire comme ça

Messagede Tigresse » 27 Nov 2014, 10:35

Ptet à cause des films d'horreur qu'on n'avait pas envie de voir ?
Tigresse
Moulin à graines
Moulin à graines
Rang en cours à
83.5%
 
Messages: 11505
Inscription: 18 Juil 2011, 21:11
Localisation: Me cherchez pas ici, je suis ailleurs
Présentation
Genre: Femme

Re: Histoire comme ça

Messagede Septine » 27 Nov 2014, 10:44

Parce qu'inconsciemment ça représente la mort. En tant qu'omnivore conditionné on fait pas forcément le rapprochement entre l'animal vivant et le bout de viande qu'on va manger, mais l'inconscient lui, fait le rapprochement. D'où ce décalage.
Enfin ce n'est que mon avis. J'étais dans ce cas avant.
Avatar de l’utilisateur
Septine
Mange de la salade
Mange de la salade
Rang en cours à
51.3%
 
Messages: 227
Inscription: 23 Aoû 2014, 12:12
Localisation: Libourne (33)
Présentation
Genre: Femme

Re: Histoire comme ça

Messagede Doktor » 27 Nov 2014, 10:47

Maintenant que j'y pense. Moi aussi quand j'étais omni la viande crue me dégoûtait. Quand je voyais ma mère manipuler et découper des pièces de viandes, j'aimais pas du tout. Pour autant ça ne m'empêchait pas d'apprécier la viande une fois cuite.

En tentant d'analyser retrospectivement (c'est pas facile hein), je dirais qu'une fois cuit pour moi ce n'était plus de la chair mais un produit transformé (par la cuisson en l'ocurrence). J'ai toujours été mal à l'aise par rapport au sang et aux corps. Pour moi il n'y a rien de plus horrible qu'un corps qui ne fonctionne pas bien. Sans parler d'un corps qui ne fonctionne plus du tout car découpé en morceaux. Ca m'est déjà arrivé de faire des crises de stress à la limite du malaise en cours de biologie quand le prof nous expliquait le système sanguin avec une vieille maquette et des tubes avec du liquide. Il me faut au moins une demi-heure pour être capable de me lever après une prise de sang tellement je me sens mal.

Le pire une fois je me suis évanoui pendant un exposé de math qui expliquait que les battements de cœur suivraient un système fractale propre à chaque personne. Je ne sais pas pourquoi à l'évocation de cette idée j'ai commencé à me concentrer sur mon propre coeur et c'est devenu complètement insupportable de penser qu'il pouvait battre irrégulièrement, même si c'était de manière déterministe. Mon voisin de table a cru que je m'étais endormi mais en fait je me suis crashé sur le sol. L'infirmière ne m'a pas cru quand je lui ai expliqué. Elle m'a conseillé de manger des yaourts :| . J'étais même pas végé à l'époque.

Tout ça pour dire que même quand j'étais omni et que j'aimais manger de la viande. La barbaque sanguignolente était déjà un film d'horreur pour moi. Je pense effectivement comme dit Septine que même sans considération pour l'animal la confrontation à la mort elle-même rend mal à l'aise et on sait forcément que la viande ça représente la mort (même si ce n'est qu'inconscient).
http://jeremymaes.net/

"Ça va faire mal ! J'ai essayé sur moi pour en être sûr."
Avatar de l’utilisateur
Doktor
Jedi des crêpes
Jedi des crêpes
 
Messages: 496
Inscription: 29 Déc 2013, 16:17
Localisation: Blagnac (31)
Présentation
Genre: Homme

Re: Histoire comme ça

Messagede LordGuinness » 27 Nov 2014, 11:51

FleurDeLune a écrit:Je viens raconter une petite anecdote qui m'est arrivée hier... J'étais dans le bus avec une collègue, à qui je disais au détours d'une conversation que j'étais devenue végétarienne (en précisant bien que ça regardait tout un chacun (tellement j'ai l'habitude de me heurter à des gens qui semblent prendre l'existence des végétariens (non prosélytes) pour une critique personnelle...)). Elle m'a dit que pour sa part elle aimait TROP la viande pour devenir végétarienne (sans m'écouter quand je lui ai expliqué que pendant longtemps le choix des restau dans ma famille se faisait en appelant le restaurant avant d'y aller pour être sûr qu'il y aurait une entrecôte pour MOI. Moi aussi j'aimais beaucoup la viande... mais bref.). Jusque là, rien de très surprenant... mais elle s'est mise à me raconter qu'elle ne supportait pas de voir de la viande crue, qu'elle n'avait jamais pu se faire à autre chose que de la viande cuite et sans forme, qu'elle ne pouvait pas toucher à de la viande crue à mains nues, que sa mère l'avait forcée à découper un poulet quand elle avait seize ans « pour qu'elle apprenne », elle s'était mise à pleurer au bout de dix secondes – le traumatisme ne venant pas de cet épisode spécialement, elle a toujours été comme ça m'a t-elle dit. Elle a même menacé son mari avec un balai, en crise de nerf/panique pour qu'il reste loin d'elle, un jour où il lui ramenait des abats de mouton suite à l'Aid, en lui demandant de les lui cuisiner. Une autre fois, elle s'est enfermée en pleurant dans les toilettes parce que son frère s'était approché d'elle avec de la viande crue en la mangeant devant elle pour lui prouver qu'il en était capable. Étonnée (n'ayant jamais eu cette répulsion du temps ou j'étais viandarde), je lui ai demandé si c'était à cause des bactéries qu'elle avait ce rejet. Et de me dire : « non pas du tout... mais je n'ai aucune idée de pourquoi ça me fait ça ».

Je veux dire, c'est quand même évident non ? C'est parce que c'est un animal et pas « juste de la viande »... Je n'avais jamais rencontré quelqu'un comme ça dans le déni. J'ai essayé de lui dire que c'était parce que ça lui rappelait trop un animal tout juste mort, et que c'était normal de ne pas aimer ça... mais elle m'a regardé avec de grands yeux et m'a dit très vite : « non je sais pas pourquoi ça me fait ça ».
Mais elle adore la viande. Oui.
:facepalm:

Bon, d'accord, ce message n'appelle pas de réponse en particulier... c'est juste que végétarienne depuis peu, ce genre de réactions me surprend vachement !


Sa situation n'est pas isolée, j'ai l'impression que beaucoup de personnes ne supportent pas la vue ou le toucher des morceaux de viande, du sang.. sans pour autant faire le lien avec l'animal mort (déni, ignorance ?). C'est en partie pour cette raison que j'ai décidé d'arrêter la viande car il me paraissait désormais complètement hypocrite de me délecter de produits carnés transformés, blancs, informes, alors que j'étais incapable de toucher de la viande "brut", fraîche. (Pour autant je suis indifférente à la vue du sang, mais je n'aimais pas le goût, ça pue, je touche pas à ça.) Il en va de même pour la question de tuer soi-même ses bêtes, beaucoup refuseraient, par dégoût, paradoxe moral qui les conduit à accepter qu'un autre le fasse (moins de responsabilité de leur part en tant que consommateurs, car on leur présente ces produits transformés comme de bonnes choses, ils ne sont pas en contact direct avec les êtres que l'on transforme en bouffe).
It could have been different. Everything would have changed. Still.. There she was. In this cold city that suited her so well.
Every day was the same. Walking, looking for nothing, just buying another minute or two of heaven in this place of hell. Seeking for the same damn fake joy that would always remind her of her miserable, empty life.
Avatar de l’utilisateur
LordGuinness
Mange de la salade
Mange de la salade
Rang en cours à
88%
 
Messages: 282
Inscription: 06 Nov 2014, 11:54
Localisation: Rennes
Présentation
Genre: Femme

Re: Histoire comme ça

Messagede Elviento » 27 Nov 2014, 12:51

Pour moi rien de surprenant, il n'y a rien d'incompatible avec le fait d'aimer le goût de la viande et trouver horrible et inutile de massacrer un animal pour satisfaire ce petit plaisir gustatif éphémère.
Je ne mange quasiment plus de viande, il m'arrive encore d'en manger quand je suis invité ou si vraiment je n'ai pas le choix, mais si à terme je ne veux plus du tout en manger c'est avant tout pour limiter la souffrance et l'esclavage animal.
Et ensuite en raisonnant sur le fait que les humains ne sont pas fait pour manger de la viande, les carnivores ayant un rôle précis dans la nature, qui disparaît totalement avec l'élevage, et que ce dernier est un désastre économique, alimentaire, sanitaire et écologique.
Nous avons besoin de protéines, pas de viande.
Mais après des années d'habitude, de propagande et de lobbyisme, j'aime toujours l'odeur et le goût de la viande.
Seul bémol c'est la viande crue que j'adorais qui me dégoûte...
Bref rien d'anormal à être dégouté par la viande crue tout en aimant en manger cuite et "déguisée".
C'est qu'elle n'a pas encore fait le lien entre la gentille vache et le steak qu'elle retrouve dans son assiette.
Une petite trilogie Blackfish, The Cove en finissant sur Earthlings devrait finir par la convaincre...
Demande lui si elle serait d'accord pour visiter un abattoir ? :P
Elviento
Jeune bulbe
Jeune bulbe
Rang en cours à
44%
 
Messages: 22
Inscription: 03 Oct 2014, 22:05
Localisation: Bordeaux
Présentation
Genre: Homme

Re: Histoire comme ça

Messagede FleurDeLune » 27 Nov 2014, 22:09

C'est juste que là ce dégoût était manifestement très fort... et en ce qui me concerne, les choses qui me dégoûtent, je sais toujours pourquoi (mais c'est que je n'aime pas "ne pas savoir"). D'où ma surprise de son manque d'intérêt pour creuser quant à la nature de cette répulsion.
Mais là elle me disait que haché ou si on ne voyait pas du tout quelle partie de l'animal c'était, ça allait à peu près... mais si l'animal était bien reconnaissable (même sans sang), là ça n'allait plus.

Enfin en tous cas je n'ai pas cherché à la convaincre, je sentais bien qu'elle n'était pas du tout open par rapport à ce que je lui racontais... :S
"Modifier ses habitudes est l'une des vraies grandes libertés qui nous sont laissées." F. Nicolino.
FleurDeLune
Jeune bulbe
Jeune bulbe
Rang en cours à
32%
 
Messages: 16
Inscription: 22 Nov 2014, 15:17
Présentation
Genre: Femme

Re: Histoire comme ça

Messagede Tigresse » 28 Nov 2014, 09:37

Y a ptet moyen de lui présenter la gastronomie végé comme : "au moins, là , t'es sûre que t'auras pas de truc dégouttant à manger"
Tigresse
Moulin à graines
Moulin à graines
Rang en cours à
83.5%
 
Messages: 11505
Inscription: 18 Juil 2011, 21:11
Localisation: Me cherchez pas ici, je suis ailleurs
Présentation
Genre: Femme


Retourner vers Avec les non-végétariens