Bienvenue sur Végéweb !

mes amis les spécistes

Comment gérer son végétarisme avec les non-végétariens

Re: mes amis les spécistes

Messagede Balika » 13 Juin 2017, 12:09

Tu utilises le mot "politique" au sens général de civilité, d'organisation de la société ou au sens restrictif des partis politiques et du pouvoir ? La cause animale n'est-elle pas politique ?

Pourquoi ne pas parler d'écologie pour libérer les animaux du joug des humains ... Pour la même raison qu'on ne dénonce pas le massacre du Rwanda parce que le sang des victimes aurait pollué les cours d'eau ou qu'on ne dénonce pas le port du voile intégral parce qu'il nécessiterait la production de trop de coton, par exemple. Le coeur du problème c'est bien ce que subissent les victimes.

En présentant des arguments écologiques ou de santé, on renvoie implicitement un message selon lequel la vie de ces animaux ne serait qu'un détail parmi tant d'autres et pas le problème principal. Les arguments de santé humaine "dissolvent" en quelque sorte les souffrances et les injustices que subissent les animaux dans des problématiques anthropocentrées plus vastes. Quant aux arguments écologiques, ils focalisent sur "notre" environnement et nos peurs de vivre dans un monde pollué et désertifié.

Mélanger ce que subissent les animaux (question de justice) avec les impacts de l'élevage (question écologique) et de la consommation de viande (question de santé), ça me semble de plus en plus maladroit. :gné:
“L’élevage est la première cause de destruction des écosystèmes”
- Science of the Total Environment
Avatar de l’utilisateur
Balika
Élève des carottes
Élève des carottes
Rang en cours à
54.9%
 
Messages: 1139
Inscription: 29 Nov 2016, 13:01
Présentation
Genre: Homme

Re: mes amis les spécistes

Messagede végévore » 13 Juin 2017, 12:32

La viande pollue nettement plus que le massacre au Rwanda. La preuve ? 70% de la destruction des forêts tropicales. Il y a aussi 923 millions de vies qui crient famine à cause de l'élevage.
Les arguments écologique ne se focalisent pas seulement sur "notre" environnement et nos peurs de vivre dans un monde pollué et désertifié. Quand j'ai commencer à m'intéresser à l'environnement (c'était à une époque ou je n'était pas encore végé), ce n'était pas dans mes propres intérêts. C'était parce que je voulais prendre mes responsabilité en tant que terriens, c'était pour les humains, les générations future et aussi pour les animaux. Les animaux sont aussi des victimes de la pollution, ce qui signifie que l'écologie et l'animalisme sont liés.
rejoignez une équipe
participez une action simple et rapide pour les animaux

https://actions-express-l214.com/

Pourquoi ne pas goûter un monde meilleur ?
https://vegan-pratique.fr/veggie-challenge/

Crudivegan, la santé et l'énergie
crudivegan.com
Avatar de l’utilisateur
végévore
Avale du tofu
Avale du tofu
Rang en cours à
63.5%
 
Messages: 554
Inscription: 06 Nov 2016, 19:06
Présentation
Genre: Homme

Re: mes amis les spécistes

Messagede HaricotPrincesse » 13 Juin 2017, 12:35

En même temps tout dépend si tu souhaites dénoncer le spécisme ou bien promouvoir les végétalismes. Pour dénoncer le spécisme on utilise uniquement les arguments contre l'exploitation animale. Par contre la promotion des végétarismes (et même la diminution de produits carnés) sert également à lutter pour un meilleur environnement et pour une plus grande éthique humaine. Autant s'en servir aussi, on touchera potentiellement plus de monde. Tout le monde n'a pas les mêmes intérêts et toutes les portes qui mènent au véganisme sont bonnes à utiliser.

De plus lutter pour différentes causes c'est pas mal, et avec les végétarismes ont peut le faire. Pas besoin de choisir. Et on anticipe les éventuels arguments : "'fin oui bon les animaux, il y a quand même plus important. Moi je me préoccupe d'abord des humains".

En plus tes arguments du coton et voile intégral, c'est pas super honnête à mettre en parallèle avec l'impact réel que la diminution de produits carnés peut avoir sur l'environnent (tu joues un peu ton Yourofsky là ;).

Et un meilleur environnement servira les animaux aussi.

P.
Nous sommes deux : Haricot (qui signe H.) et Princesse (qui signe P.)

« On est quand même malins : on a adopté une cause où manger est un acte militant. :^^: » – P.
Avatar de l’utilisateur
HaricotPrincesse
Massacre des légumes
Massacre des légumes
Rang en cours à
69.9%
 
Messages: 2548
Inscription: 20 Juin 2016, 19:42
Localisation: Bruxelles
Présentation
Genre: Non spécifié (par défaut)

Re: mes amis les spécistes

Messagede Balika » 13 Juin 2017, 13:22

C'était la forme de la comparaison qui comptait, pas le fond, Végévore. D'ailleurs, ta première phrase montre bien que tu es tombé exactement dans ce que je décris.

J'avoue, Yourofsky était doué pour les comparaisons foireuses ... et son "mille-feuilles argumentaire", au fur et à mesure qu'avançaient ses conférences, devenait de plus en plus indigeste. Il a fait son boulot et c'est remarquable malgré tout. 0:)

Une youtubeuse a fait une vidéo intéressante sur véganisme et anti-spécisme : Est-il nécessaire d'être anti-spéciste pour être végane ?

Aymeric Caron me fait me poser la question inverse (puisqu'il n'a pas une démarche personnelle végane) : "Doit-on être végane pour être anti-spéciste ?"

— Le 13 Juin 2017, 16:32, fusion automatique du message précédent —

Je suis tombé complétement par hasard sur cette video de L'As Végane Parano, qui illustre totalement mon post précédent : LAVP#11 - Le Discours de Gary Yourofsky
“L’élevage est la première cause de destruction des écosystèmes”
- Science of the Total Environment
Avatar de l’utilisateur
Balika
Élève des carottes
Élève des carottes
Rang en cours à
54.9%
 
Messages: 1139
Inscription: 29 Nov 2016, 13:01
Présentation
Genre: Homme

Re: mes amis les spécistes

Messagede végévore » 14 Juin 2017, 16:12

Ce n'est pas en disant :
"Exigeons des droits pour les animaux, abolissons la viande, fermons les abattoirs, interdisons les cirques, les zoos ... POINT." que tu va convaincre qui que se soit de devenir vegan/végéta*ien. Les gens ne t'obéirons pas comme un chien. Il faut dire pourquoi et comment devenir vegan, puis répondre au question.
Ce que tu appel un "mille-feuille argumentaire", c'est quelque chose de très bien. C'est seulement en argumentant que tu fera comprendre que tu rationnel et que tu a raison.
rejoignez une équipe
participez une action simple et rapide pour les animaux

https://actions-express-l214.com/

Pourquoi ne pas goûter un monde meilleur ?
https://vegan-pratique.fr/veggie-challenge/

Crudivegan, la santé et l'énergie
crudivegan.com
Avatar de l’utilisateur
végévore
Avale du tofu
Avale du tofu
Rang en cours à
63.5%
 
Messages: 554
Inscription: 06 Nov 2016, 19:06
Présentation
Genre: Homme

Re: mes amis les spécistes

Messagede Balika » 14 Juin 2017, 17:28

Ah mais justement, j'en ai plus rien à carrer d'essayer de rendre les gens véganes un par un en leur parlant gentiment et en démontant leurs arguments carnistes (souvent débiles) pendant des heures. Fini ça.

Le but n'est pas de "devenir végane", pour moi, mais de libérer les animaux du joug des humains. Les exigences de justice envers les animaux, dans le discours, passent AVANT le blabla sur le véganisme et le végétalisme. Pas de conversion individuelle mais de l'affirmation publique et intransigeante.

Le "mille-feuille argumentaire" donne surtout l'impression que l'on devrait justifier une exigence de justice pourtant très simple par tout un tas d'arguments secondaires qui n'ont rien à voir avec la cause animale : santé et écologie en tête. Se justifier de mille façons, c'est ne pas être très légitime au final. Ca fait pas "sérieux" et les opposants au véganisme ne cessent de le rappeler.

Par exemple, pour l'arrêt du tabac ou la conduite, y'a pas besoin d'écrire une thèse de 1000 pages :
- "Le tabac tue 73 000 personnes par an, interdisons le tabac". POINT.
- "30% des tués sur la route utilisaient un portable lors de leur accident, interdisons et punissons l'utilisation du portable au volant. POINT."

Vois-tu l'idée, l'approche ?
“L’élevage est la première cause de destruction des écosystèmes”
- Science of the Total Environment
Avatar de l’utilisateur
Balika
Élève des carottes
Élève des carottes
Rang en cours à
54.9%
 
Messages: 1139
Inscription: 29 Nov 2016, 13:01
Présentation
Genre: Homme

Re: mes amis les spécistes

Messagede HaricotPrincesse » 14 Juin 2017, 18:48

Dans ce cas là, je propose qu'on applique cette méthode à toutes les formes d'oppressions :D

P.
Nous sommes deux : Haricot (qui signe H.) et Princesse (qui signe P.)

« On est quand même malins : on a adopté une cause où manger est un acte militant. :^^: » – P.
Avatar de l’utilisateur
HaricotPrincesse
Massacre des légumes
Massacre des légumes
Rang en cours à
69.9%
 
Messages: 2548
Inscription: 20 Juin 2016, 19:42
Localisation: Bruxelles
Présentation
Genre: Non spécifié (par défaut)

Re: mes amis les spécistes

Messagede Watermelon » 14 Juin 2017, 22:13

Balika a écrit:Pour la même raison qu'on ne dénonce pas le massacre du Rwanda parce que le sang des victimes aurait pollué les cours d'eau ou qu'on ne dénonce pas le port du voile intégral parce qu'il nécessiterait la production de trop de coton, par exemple. Le coeur du problème c'est bien ce que subissent les victimes.


Dans le cas des oppressions humaines c'est vrai qu'on ne va pas parler de l'écologie ou du fait que c'est mauvais pour la santé des oppresseurs mais ce qui se fait pas mal, je trouve, c'est de parler du mal que ça fait à la définition que l'oppresseur peut donner de lui même, son âme, son karma, etc. Il y avait par exemple il y a quelques années une campagne contre la prostitution infantile qui disaient "les vrais hommes n'achètent pas des petites filles". Ça m'arrive de plus en plus souvent de trouver que cette société est pas mal obnubilée par la définition que les gens peuvent se permettre de donner d'eux-même et pas tant que ça par les conséquences concrètes des actes des individus sur autrui.
La pastèque, c'est bon.
Avatar de l’utilisateur
Watermelon
Modo pas steak
Modo pas steak
 
Messages: 4492
Inscription: 14 Juin 2012, 23:18
Localisation: Paris
Présentation
Genre: Femme

Re: mes amis les spécistes

Messagede Noraleeds » 15 Juin 2017, 12:18

Watermelon a écrit: Ça m'arrive de plus en plus souvent de trouver que cette société est pas mal obnubilée par la définition que les gens peuvent se permettre de donner d'eux-même et pas tant que ça par les conséquences concrètes des actes des individus sur autrui.


Je plussois un milliard de fois si je peux me permettre. J'entends des gens dire "je ne suis pas vegan car je ne veux pas me mettre d'étiquette" (tu n'échapperas pas aux étiquettes, désolée), ainsi que cette peur que les gens ont de ressembler à un groupe d'individus, je pense à ceux qui disent du végétarisme que c'est une mode et du coup ils n'entendent aucun argument. Ah, misère, je vais perdre mon individualité, ma spécificité, ce qui fait que je suis unique !! ( :pouces: ah ah n'importe quoi, si ça ne tient qu'à ça c'est triste)
C'est d'ailleurs, pour beaucoup, en raison de l'image qu'ils ont peur de renvoyer qu'ils ne réfléchissent pas vraiment à l'exploitation animale. Parce que végé=chiant. Avoir l'air cool est plus important. Il y a comme la recherche d'être aimé par l'autre, validé par le groupe, mais c'est pas étonnant quand on voit dans quel climat naze on baigne, où on n'arrive même pas à s'estimer soi-même et on se cramponne aux autres espérant recevoir d'eux la reconnaissance qu'on ne se donne pas. Ce manque d'estime de soi n'aide pas à se remettre en question.

Je me demande si je ne suis pas un peu dans le HS :D

Est-ce qu'il faut faire preuve de compassion en se rappelant que nous non plus on n'écoutait pas AVANT ? Est-ce qu'il faut plutôt se concentrer sur les revendications politiques en balayant le reste car ce serait trop lent voire improductif (convertir un à un quand tout un tas de bébés naissent pour devenir omni dans le même temps) ? Je ne sais pas. Je n'abandonne pas les discussions tordues dans tous les sens avec ceux que j'aime et chez qui je sens une ouverture possible, pas tellement pour la conversion d'un maximum de gens que pour moi-même. Parce que connaître des végés dans la vraie vie ça fait du bien, parce que c'est pénible de voir ses proches continuer de payer pour un massacre sans faire le moindre effort, parce que ça donne de l'espoir de voir des gens qui changent d'avis. Cependant, je fais toujours attention à mettre en avant la vraie raison : la fin de l'exploitation animale, parce qu'on n'en a pas besoin. La santé, l'écologie tout ça, je les utilise pour contrer leurs arguments à trois francs ou leurs croyances, quand ils vont sur ces terrains-là.
Avatar de l’utilisateur
Noraleeds
Avale du tofu
Avale du tofu
Rang en cours à
11%
 
Messages: 344
Inscription: 09 Déc 2015, 23:36
Présentation
Genre: Femme

Re: mes amis les spécistes

Messagede Watermelon » 16 Juin 2017, 12:42

En fait je voulais surtout dire que, quand on fait des choses positives pour autrui, on est plus intéressé-e-s par le fait de pouvoir se définir positivement (gentil, honorable, bon chrétien ou musulman ou toute autre religion…) que par les conséquences effectivement positives de nos actes sur autrui. Et parfois le fait de pouvoir se définir positivement entre en confit avec le fait d'améliorer les choses pour autrui. Parfois pour régler un problème il faut d'abord admettre qu'on fait partie du problème.
La pastèque, c'est bon.
Avatar de l’utilisateur
Watermelon
Modo pas steak
Modo pas steak
 
Messages: 4492
Inscription: 14 Juin 2012, 23:18
Localisation: Paris
Présentation
Genre: Femme

Re: mes amis les spécistes

Messagede végévore » 16 Juin 2017, 16:09

Balika a écrit:Par exemple, pour l'arrêt du tabac ou la conduite, y'a pas besoin d'écrire une thèse de 1000 pages :
- "Le tabac tue 73 000 personnes par an, interdisons le tabac". POINT.
- "30% des tués sur la route utilisaient un portable lors de leur accident, interdisons et punissons l'utilisation du portable au volant. POINT."

Vois-tu l'idée, l'approche ?


Que le tabac tue des 73 000 personnes par ans, tout le monde le sait, ou du moins personne ne serait étonné de voir un tel chiffre. Et pourtant, il a des millions de personnes qui fument quand même.
"30% des tués sur la route utilisaient un portable lors de leur accident", encore une fois, c'est le genre de phrases que l'on entend partout s'en arrêts. Et pourtant, il n'est pas rare de voir un conducteur avec son smartphone.

Après tout, je vois bien ton idée, ton approche en soit est même bien réfléchi. Mais je pense qu'il a une certaine question de gouts. Tout le monde n'aime pas le même "style de militantisme". Par exemple, certains comme toi n'aimerons que les arguments courts, clair et précis tandis que d'autres préfèrerons un long discours pour bien s'imprégner du sujet. Il n'existerai donc pas une forme idéal et officiel pour militer, mais des façon très différentes qui varient des personnes face auquel on se trouve.
rejoignez une équipe
participez une action simple et rapide pour les animaux

https://actions-express-l214.com/

Pourquoi ne pas goûter un monde meilleur ?
https://vegan-pratique.fr/veggie-challenge/

Crudivegan, la santé et l'énergie
crudivegan.com
Avatar de l’utilisateur
végévore
Avale du tofu
Avale du tofu
Rang en cours à
63.5%
 
Messages: 554
Inscription: 06 Nov 2016, 19:06
Présentation
Genre: Homme

Précédente

Retourner vers Avec les non-végétariens