Bienvenue sur Végéweb !

Simple question : )

Vous n'êtes pas végé et vous avez des questions, commentaires... par ici !

Re: Simple question : )

Messagede Ikarus » 20 Mai 2018, 14:31

Donc si je comprends bien ton raisonnement pour justifier les poules pondeuses et le fait de manger leurs oeufs. C'est qu'on fait du recyclage?


Absolument. Si l’œuf n'est pas fécondé et qu'elle n'en a pas d'utilité, oui. L’œuf deviens ni plus ni moins qu'un déchet. L'utilisation d'un déchet est un recyclage. Mais attention. Cet argument ne tiendrait que dans le cas d'une pair de poule de campagne. On met de côté les condition de vie horrible des élevage intensif.

Sauf que pas de poules, pas d'oeufs donc pas besoin de les recycler.


Effectivement. Mais le sujet parle d'un gars qui voulait quelques poules.

Et les poules se trouvent dans des élevages, pas en pleine nature.


Tout a fait vrai pour la très grande majorité des poules. Mais en campagne, ce n'est pas rare de voir quelques personnes qui partage leur parc avec des poules. Et c'est bien dans ce contexte que ce place le sujet. Se pose la question suivante: Dans le cas où un végane sort des poules du circuit industriel, que doit-il faire des œufs? Peut-il les manger, ou doit-il faire comme dans la vidéo pour suivre son éthique, à savoir les jeter? Si on prend la seconde solution, celui qui jette l’œuf prend aussi une décision par lui même. Reste une troisième solution qui est de le laisser sur place. Et il va pourrir, risquant de rendre malade les poules.

Et l'objectif premier de cet élevage c'est d'avoir des poules.


Au vu du sujet comme il est présenté, c'était de savoir si l'élevage fait par soit-même suit une éthique végane. La question ne se pose même pas pour les vaches. Pour les poules, ça semble bien moins clair.

J'adore quand on nous le fait à l'envers, comme si on mange les oeufs par souci d'écologie.


Soyons clair. Je ne suis pas végane. Je n’hésite pas a manger des œufs même je suis parfaitement conscient des condition d'élevage déplorable des poules en batterie, ainsi que de celle en plein air dans bon nombre d'élevage.
Je ne mange pas d’œuf par soucis d'écologie personnellement, de la même manière que je ne me prive pas de denrée quelconque pour une cause ou une autre. Je ne me cache pas, je suis un pragmatique qui pense que le monde n'est pas joli joli. J'aurais tendance a combattre le système financier qui pousse a la surconsommation pour s'équilibrer, faisant fi de toutes notion de moral pour atteindre cet objectif. Mon unique but est de comprendre les point de vu qui diffère du mien. Je ne cherche pas a convaincre, je ne cherche pas à être convaincu. Pour ce faire, j'adapte des points de vu qui ne sont pas forcément les miens pour obtenir des réponses sur la façon de penser d'autres personnes.

Ceci dit, la question se pose dans le cadre que décrit le sujet, à savoir celui d'une pair de poule de campagne. Que faire de ces fameux œuf dans ce cadre, si on cherche a suivre une éthique végane?

Les poules pondeuses pondent environ 300 œufs par an, soit presque un par jour, là où son ancêtre sauvage pond 6 à 8 œufs, uniquement en période de reproduction.


On tire des leçon du passé, mais on ne peut pas prendre en considération des situations passés pour prendre des décisions. Le fait est qu'aujourd'hui, les poules pondent plus régulièrement. En réalité, il est pas rare que des poules de campagne ne pondent plus d’œuf aussi régulièrement. Je pourrais pas dire pourquoi ceci dit.

Sur le même registre, tout les animaux qui ont été domestiqué ou élevé par l'être humain on changeait. Les moutons doivent à présent être tondu régulièrement parce que après autant d'années, ils se sont adaptés.

Je pousserais plus le sujet sur un autre tread. Parce que si le véganisme devient un mode de vie dominant (et ça sera probablement le cas dans de nombreux pays), la question de ce qu'on devra faire des animaux d'élevage va se poser. Le véganisme est après tout un mouvement luttant pour le droit des animaux. Lorsque vous serez majoritaire, il s'agira de trouver une solution qui fonctionne, en sachant que les gros producteurs se seront surement convertie a l'industrie céréalière et qu'ils voudront se débarrasser d'animaux qui risquerait de ruminer dans leurs champs. Regarder seulement ce qui se passe avec les sangliers, et ils sont pas si nombreux!

La coquille nécessitant beaucoup de calcium, la poule domestique en a besoin de beaucoup. L’ingestion des coquilles lui est donc très utile.


Encore une fois, l'argument reste le même que celui des végane. Les poules peuvent trouver du calcium ailleurs (si on leur laisse suffisamment de liberté ou qu'on leur fournis ce qui pourrait manquer), comme un végane peut trouvé des protéine ailleurs. J'utilise la un argument qui est similaire.


Ikarus, as-tu lu le sujet en intégralité avant de poster ?
J'ai répondu de façon suffisamment exhaustive un peu plus haut sur les problèmes éthiques que posent une exploitation (si "mutuelle" que tu veuilles l'appeler).


Oui, j'ai bien lu. Mais il ne suffit pas d'ignorer les poules (entre-autre). Si il n'y a plus consommation d’œuf, il adviendra quelque chose de ces poules. Et vous pensez qu'elle s'en sortiront a bon compte? Que les industriels les laisseront a nouveau dans la liberté? En sachant qui plus est qu'elle n'y sont probablement plus adapté?

Pour les poules : de même, partant du principe qu'un oiseau dans la nature ne te laisserait pas prendre ses oeufs, il est probable qu'une poule qui te laisse prendre ses oeufs, c'est un poule qu'on a dressé à le faire (ou alors une poule qui a vécu dans des conditions tellement affreuses que sa psychologie est en morceaux). Est-ce une chose acceptable de profiter des cruautés antérieures ? (vraie question).


Une poule qui couvent protège ses œufs. C'est un fait. La plupart des campagnard qui ont des poules on soit acheté des poussins, soit obtenu un micro élevage qui n'a donc jamais connu l'élevage industriel, voir même obtenu des œuf déjà fécondés. Ces poules n'ont donc pas de dressage ni traumatisme et pourtant, le plus naturellement du monde, elle défendra ses œuf fécondé que ce soit d'un humain ou même d'un autre animal, ou elle défendra ses œuf quand elle les couvera. Mais parfois, et même plutôt souvent, elle ne s'occupera pas de ses œuf. Alors qu'en faire? Dans la vidéo si dessus, la personne les jette au poule. C'est ça la solution végane? En quoi c'est différent moralement parlant de les prendre pour soit si les poules ont tout ce dont elle ont besoin?

Typiquement, si tes poules se mettent un jour à refuser de te laisser prendre leurs oeufs, est-ce que tu les laisseras faire ? Est-ce que tu seras prête à continuer de les nourrir correctement pendant 10 ans, à les soigner, à veiller à leur bien-être général sachant que tu n'en tirerais pas profit ? Ou bien est-ce que tu les forceras (en les dégageant/violentant, ou en subtilisant leurs oeufs) ?


Un campagnard qui ce veut efficient respectera ce que veut la poule. La raison est simple. Si tu les prend de force, elles pondent en cachette en général. Il y a aussi cet solution récente de les mouiller de manière à réduire leur chaleur corporel pour qu'elle ne couvent plus. Je sais pas trop d'où ça sort, mais si on fait ça, la poule pour reprendre de sa chaleur limite son organisme. Donc plus d’œuf. En terme même de rentabilité, ce serait carrément idiot!

Ceci dit, je tique sur ce que j'ai changé de couleur. Mais ça va suivre la logique de la suite.

Finalement, accepter de prendre soin d'animaux, c'est devenir responsable d'eux, c'est-à-dire veiller à leurs intérêts à leur place. C'est la même chose pour un parent envers son enfant.


Je parle plutôt pour le mutualisme. On tire chacun des avantage des uns et des autres dans le cas du mutualisme. C'est totalement différent d'être responsable de l'autre. Et à mon sens, c'est orgueilleux. Au moins autant que ceux qui veulent "sauver la planète".
Ikarus
Jeune bulbe
Jeune bulbe
Rang en cours à
94%
 
Messages: 47
Inscription: 20 Mai 2018, 08:58
Présentation
Genre: Homme

Re: Simple question : )

Messagede Tigresse » 20 Mai 2018, 15:47

NicolasJ a écrit:J'aimerais que tu fasses l'analogie avec un enfant humain et ses parents (dans des sociétés qui font passer l'éthique avant la tradition): un parent n'a pas le droit d'exiger un "retour des choses" de la part de ses enfants du fait qu'il l'élève. Il n'y a pas de contrat entre un enfant et un parent. Autrement dit, lorsque le parent décide à la place de l'enfant, il ne peut légitimement le faire que lorsque c'est dans le strict intérêt de l'enfant

Bel exemple pertinent. T'en connais beaucoup, des parents qui prennent soin de leurs enfants, mais qui n'exigent jamais rien ?
Comme pour la poule, le parent va toujours attendre quelque chose en retour... :S
Peut-être est-ce dans la nature humaine d'attendre un retour des individus qu'on protège ?
Tigresse
Moulin à graines
Moulin à graines
Rang en cours à
88.5%
 
Messages: 11656
Inscription: 18 Juil 2011, 22:11
Localisation: Me cherchez pas ici, je suis ailleurs
Présentation
Genre: Femme

Re: Simple question : )

Messagede NicolasJ » 20 Mai 2018, 16:20

Par rapport à ce que j'ai pu dire, ta réponse principale c'est ça il me semble:
Je parle plutôt pour le mutualisme. On tire chacun des avantage des uns et des autres dans le cas du mutualisme. C'est totalement différent d'être responsable de l'autre. Et à mon sens, c'est orgueilleux. Au moins autant que ceux qui veulent "sauver la planète".


Notre système judiciaire est orgueilleux de dire qu'on ne doit pas tirer d'avantages des individus non rationnels ? Tu considères qu'un parent (ou tout autre institution) a le droit d'avoir des exigences envers un enfant (qui ne soient pas strictement pour son bien) ?
Dans ses conditions, il est tout à fait légitime de recueillir un enfant orphelin dans un pays en guerre, lui offrir un foyer, de la nourriture, et d'en faire un esclave sexuel. Selon la notion de mutualisme que tu décris, il suffit que la partie rationnelle, à savoir "toi", estimes que les avantages apportés par la survie/la paix/le confort/la sécurité de l'enfant soit supérieurs au désagrément subit dans le fait d'être soumis sexuellement pour pouvoir légitimer l'esclavage sexuel. On peut même aller plus loin: si les parents ont des droits sur les enfants, alors on peut justifier l'esclavage sexuel comme étant une contrepartie équitable du fait de : avoir mis naissance à un enfant, lui procurer les moyens de sa subsistance, lui offrir un quelquonque confort.


Tu comprends la différence entre la prostitution,
qui prend la forme d'un contrat ou chaque partie peut discuter des conditions, négocier les contreparties, fixer le cadre, et rompre le contrat,
et la forme d'esclavage sexuel décrite plus haut, où les conditions, les contreparties, le cadre et la rupture du contrat est détenue unilatéralement pas une seule des parties.
(attention, il y a des tas d'autres paramètres à prendre en compte pour juger de la moralité d'un contrat (de sa neutralité, pour être précis), et avec la prostitution, c'est très compliqué)

Tu comprends la différence entre l'emploi,
qui prend la forme d'un contrat ou chaque partie peut discuter des conditions, négocier les contreparties, fixer le cadre, et rompre le contrat,
et l'esclavage, où là aussi tous les termes du contrat sont entre les mains de l'esclavagiste, qui pourrait selon ce que tu dis justifier son action en affirmant qu'il y a mutualisme.
(là encore, l'emploi n'est pas nécessairement moralement neutre)

Tu comprends la différence entre prendre soin d'un animal recueilli,
où il n'y a pas de contrat entre l'animal et toi (dans le cas où tu n'exiges rien de sa part), mais seulement des devoirs que tu as envers cet animal,
et l'élevage ou d'autres formes d'exploitation animale, où tu conditionnes le traitement fait à cet animal en fonction de tes intérêts propres. (reproduction contrôlée, taille de l'espace de vie, race choisie, droit de vie ou de mort)


Le mutualisme, c'est une notion de biologie, qui sert à décrire une observation de la nature. Comme toute définition scientifique, ce n'est ni un terme négatif, ni un terme positif, son rôle c'est seulement de décrire une observation.
J'espère t'avoir montré qu'en terme d'éthique, on ne peut pas se contenter d'appeler quelque chose du "mutualisme", pour justifier de la moralité d'une situation.




Pour répondre à Tigresse:
Tu as raison, ce n'est pas du tout un comportement instinctif de ne rien exiger des personnes qu'on aide. Mais le fait de raisonner comme je l'ai fait permet de mettre en place un cadre légal et de donner des droits aux enfants:
Un parent peut faire du chantage affectif envers son enfant, peut abuser de ses faiblesses pour obtenir quelque chose de son enfant, mais il ne peut en aucun cas aller devant un tribunal pour exiger réparations ou compensations si l'enfant refuse de s'y plier. C'est un peu le minimum dont on peut se contenter :S.


Je me permets une petite remarque à l'adresse de Ikarus:
Je ne cherche pas a convaincre, je ne cherche pas à être convaincu. Pour ce faire, j'adapte des points de vu qui ne sont pas forcément les miens pour obtenir des réponses sur la façon de penser d'autres personnes.

Tu es venu sur ce forum dans une démarche sociologique ? Si c'est le cas, dis le clairement.
Quand on explique des choses, on s'attend par défaut à ce que la personne en face prenne en considération ce qu'on dit dans ses propres réflexions, on ne s'attend pas à ce que cela ne lui serve qu'à marquer dans un carnet que telle groupe pense ainsi.
Si tu ne fais pas de la sociologie, alors ne te prétend pas faussement objectif comme tu l'as fait dans ce que j'ai cité, et accepte le fait qu'un débat sert à influencer/convaincre les autres, et que tu n'es pas au-dessus de ça.
La maman du premier humain au premier humain :
« Ce n'est pas bien de manger ton papa ! »
Le premier humain :
« Mais ce n'est qu'un animal après tout ! »
David Furrer inspiré de David Olivier
NicolasJ
Mange de la salade
Mange de la salade
Rang en cours à
15.3%
 
Messages: 173
Inscription: 09 Nov 2017, 15:10
Présentation
Genre: Homme

Re: Simple question : )

Messagede Ikarus » 20 Mai 2018, 17:57

Notre système judiciaire est orgueilleux de dire qu'on ne doit pas tirer d'avantages des individus non rationnels ?


Je ne classe pas les animaux comme des être non rationnel. Les enfants non plus d'ailleurs. Par ailleurs, la notion de justice est tout aussi malléable que celle de la moral. Elle change au jour le jour. C'est d'ailleurs parce qu'elle est malléable que le véganisme existe aujourd'hui.

Dans ses conditions, il est tout à fait légitime de recueillir un enfant orphelin dans un pays en guerre, lui offrir un foyer, de la nourriture, et d'en faire un esclave sexuel.


Si pour toi la réponse est évidente et semble devoir être universelle, je ne trouve pas que c'est le cas. D'ailleurs, ça ne l'est tellement pas qu'un terme correspond plus ou moins a ce que tu décrit. La pédérastie que beaucoup associe a l'homosexualité mais qui est plus lourd de sens que ça. En Grèce antique, en échange d'une éducation, d'un toit, de nourriture et parfois de faveur sexuel, un enfant pouvait ce trouvé un mentor. De plus, tu prend un exemple extrême pour Mais reprenons exactement le même en changeant juste le terme "esclave sexuel".

"Dans ses conditions, il est tout à fait légitime de recueillir un enfant orphelin dans un pays en guerre, lui offrir un foyer, de la nourriture, et de faire de lui une personne qui s'occupera de son hôte pour ses vieux jours"

Et là, j'ai envie de dire carrément! Evidemment, le don pur et simple du toit, de la bouffe et de l'éducation, c'est mieux, mais ça reste un échange qui me semble valoir le coup.

En réalité, il en va de même pour les enfants. Qui a déjà vu une famille où les parents donne tout et ne reçoivent strictement rien? Soit c'est le cas chez toi, et félicitation à eux, soit tu cache consciemment ou non cette réalité en usant de propos extrême.

Tu comprends la différence entre la prostitution,
qui prend la forme d'un contrat ou chaque partie peut discuter des conditions, négocier les contreparties, fixer le cadre, et rompre le contrat,
et la forme d'esclavage sexuel décrite plus haut, où les conditions, les contreparties, le cadre et la rupture du contrat est détenue unilatéralement pas une seule des parties.


Les poules de campagne, en général, ne sont pas réellement fermé. Si elle veulent partir, elle le peuvent. En tout cas, c'était le cas chez moi. Et elle restaient ou revenaient à chaque fois. La rupture de contrat est la seul chose qu'on peut comprendre clairement avec les animaux, et crois moi, si ils sont bien traité, il ne cherche pas a s'enfuir, à rompre le contrat. Je dirais même que c'est la même chose pour un chien ou un chat. A partir du moment où l'on respect cette rupture de contrat, qu'elle mal y a t'il?

...là aussi tous les termes du contrat sont entre les mains de l'esclavagiste, qui pourrait selon ce que tu dis justifier son action en affirmant qu'il y a mutualisme.


Le mutualisme sous-entend qu'il y a accord. Même si c'est un accord tacite. Les poissons-pilotes pourraient ce faire bouffer par leur requin ou quoi qu'ils suivent. Il ne le font pas parce qu'il y a un intérêt mutuel. Si une poule ne présente aucun comportement menaçant (et on sait qu'elle le peuvent! Approchez vous donc d'un poule qui couve.) au moment où on prend ses œufs, je prend ça comme un commun accord. Ou alors elle s'en fiche complètement, auquel cas je vois pas le mal.

J'espère t'avoir montré qu'en terme d'éthique, on ne peut pas se contenter d'appeler quelque chose du "mutualisme", pour justifier de la moralité d'une situation.


Mais ça n'a jamais été le cas. Ceci dit, le mutualisme à quand même cette notion de donnant-donnant, de volonté. Les animaux qui ont une comportement mutualisme avec d'autre animaux le font par leur propre volonté, d'un côté comme de l'autre. Si on admet qu'on arrive a obtenir une situation de mutualisme ( et non pas d'amensalisme) alors n'est-ce pas moral? Je reviens dessus parce que la question va se poser, surtout pour les véganes, que faire des animaux dont on a plus d'utilité dans l'industrie alimentaire?
On parle quand même de plusieurs million d’animaux. Vous pensez qu'ils vont être relâché? J'ouvrirais un topic la dessus parce qu'en réalité, si je comprend le mouvement végane (bien que j'y adhère pas entièrement), je trouve qu'il manque de finalité.

Un parent peut faire du chantage affectif envers son enfant, peut abuser de ses faiblesses pour obtenir quelque chose de son enfant, mais il ne peut en aucun cas aller devant un tribunal pour exiger réparations ou compensations si l'enfant refuse de s'y plier. C'est un peu le minimum dont on peut se contenter :S.


Il ne peut rien demander si il n'est pas dans le besoin, mais il existe bien des cas où la cours de justice a décidé que les enfants devait prendre a charge les parents dans la mesure de leur moyen. Article 208 du code civil.

Tu es venu sur ce forum dans une démarche sociologique ? Si c'est le cas, dis le clairement.


Je ne pense pas m'en être caché. Je pensais même que ma présentation ne souffrait d'aucun doute la dessus. Enfin, c'est quand même un bien grand mot, je suis pas sociologue moi :^^:
Un curieux si tu préfère.

Quand on explique des choses, on s'attend par défaut à ce que la personne en face prenne en considération ce qu'on dit dans ses propres réflexions, on ne s'attend pas à ce que cela ne lui serve qu'à marquer dans un carnet que telle groupe pense ainsi.


Je sais pas comment fonctionne un sociologue, mais si c'est comme tu le décrit, ça fait peur. Chaque individu a son mode de réflexion, ses propres notions de moral, il a sa propre expérience et son propre caractère. Un groupe n'est ni plus ni moins que l’addition de toutes ces personnes. Non non, je n'ai pas la prétention de mettre des gens dans des cas. Par contre, je cherche a comprendre le mode de réflexion des gens qui ne partage pas mon point de vu. D'abord, parce que l'inconnu aliment la peur, l’incompréhension et la division. Ensuite, parce que comprendre les autres permet d'adapter sa façon d'agir pour obtenir un climat serin là où les avis divergent. Bien sûr, on peut juste ignoré les autres, mais c'est pas mon genre ;)

Si tu ne fais pas de la sociologie, alors ne te prétend pas faussement objectif comme tu l'as fait dans ce que j'ai cité, et accepte le fait qu'un débat sert à influencer/convaincre les autres, et que tu n'es pas au-dessus de ça.


Je pense surtout qu'on ne peut influencé quelqu'un que si il se met à douter, si il cherche son chemin ou si comme dans la majorité des cas, la personne ne s'est pas forgé un avis dessus. Pour ma part je sais ce que je pense. Et je suis persuadé que les habitués de ce forum savent ce qu'il pense. Finalement, si je voulais influencé quelqu'un, je ferais part de ma façon de penser sur des tread de personne qui semble douter ou chercher leur voie. En l’occurrence, ce n'est pas le cas. D'ailleurs, certain argument que j'utilise ne sont même pas les miens. Et c'était plutôt visible! C'est le cas dans l'histoire de recyclage, ou même que les poules n'ont pas besoin de leur œuf pour ses besoin en calcium si on leur fournis ce qui leur faut.

Mon argument à moi concernant mon régime omnivore est bien plus simple que ça: La diversité est la source même de la survie. De ce fait, récupéré la nourriture où on peut la trouver n'est pas une mauvaise chose. La moralité est une notion purement subjective. Si on nourrit son chat avec des aliments véganes et qu'il mange un oiseau, est-ce immoral? Dans cette logique, tuer un animal pour sa viande n'a rien d’immoral, même si on peut suivre un régime alimentaire différent. Ce qui est immoral par contre, c'est le fait que des abattoir ne suivent pas de procédure pour éviter des souffrances inutiles. Ce qui est immoral, c'est qu'on gaspille. Ce qui est immoral, c'est qu'on ne tolère pas le choix des autres. Mais ce qui l'est le plus, c'est qu'on fait passé en arrière plan la Vie avec un grand V derrière des chiffres sans signification aucune. Le respect de la Vie est devenu qu'une vague idée dans l'ombre d'un consumérisme totalement idiot.

Voilà, là, tu m'as en quelques lignes. En espérant avoir dissipé tout malentendu :pouces:
Ikarus
Jeune bulbe
Jeune bulbe
Rang en cours à
94%
 
Messages: 47
Inscription: 20 Mai 2018, 08:58
Présentation
Genre: Homme

Re: Simple question : )

Messagede NicolasJ » 20 Mai 2018, 19:02

Merci pour la réponse détaillée, qui met en évidence certains aspects de ton mode de réflexion.
Je vais éviter de répondre pour ne pas polluer le sujet. Si tu veux discuter en privé de certains points que tu as abordé, n'hésite pas.

Je répondrais seulement là dessus, puisque c'est purement technique et informatif:
Il ne peut rien demander si il n'est pas dans le besoin, mais il existe bien des cas où la cours de justice a décidé que les enfants devait prendre a charge les parents dans la mesure de leur moyen. Article 208 du code civil.

Là-dessus tu as partiellement raison. La loi reconnait dans l'article 205 du code civil que les enfants ont un devoir d'aliment envers les parents. Donc c'étais imprécis pour moi de dire qu'un parent ne peut rien exiger de son enfant. Seulement ça ne contredit pas ce que j'ai dit.
Cet article ainsi que les quelques précédents disent que les ascendants et descendants d'une famille se doivent mutuellement de l'aide (un aliment) en cas de nécessité.
Il s'agit donc d'un contrat subit par toutes les parties (enfant et parent). Sauf que d'une part, ça concerne les enfants majeurs, et d'autre part le contrat est symétrique, et donc est d'un tout autre ordre que ce que j'ai décrit auparavant. Ca n'a rien à voir avec un parent qui exigerait rétribution de ses "services éducatifs".


EDIT: un tel mode de fonctionnement qui base la nature de nos devoirs sur la notion de famille est tout à fait critiquable par ailleurs.
La maman du premier humain au premier humain :
« Ce n'est pas bien de manger ton papa ! »
Le premier humain :
« Mais ce n'est qu'un animal après tout ! »
David Furrer inspiré de David Olivier
NicolasJ
Mange de la salade
Mange de la salade
Rang en cours à
15.3%
 
Messages: 173
Inscription: 09 Nov 2017, 15:10
Présentation
Genre: Homme

Re: Simple question : )

Messagede IceQueen » 31 Mai 2018, 11:09

Bonjour Mollytiger
Je trouve que ce n’est pas mal de manger les œufs des poules et boire le lait des vaches, si on sait dans quel environnement ces animaux vivent. Quand les animaux vivent dans l’industrie, ils ne sont pas bien soignés. Mais les animaux d’une ferme sont très bien soignés. Si les animaux sont bien soignés ce n’est pas mal de manger les œufs ou boire le lait. À la fin, c’est une décision pour vous. Vous devez choisir si vous voulez le manger ou non. Quand vous décidez de ne pas manger les œufs ou boire le lait, il y a beaucoup d’autre produit on peut manger.
Beaucoup de salutations.
IceQueen
Jeune bulbe
Jeune bulbe
Rang en cours à
2%
 
Messages: 1
Inscription: 31 Mai 2018, 10:53
Genre: Non spécifié (par défaut)

Re: Simple question : )

Messagede Bossie » 31 Mai 2018, 13:44

Bonjour mollytiger

Je pense que c’est très bien que tu veux devenir végétarien. Et dans mon opinion c’est encore mieux d’utiliser des produits comme du lait ou des œufs qui ont été produits par des animaux que tu soignes toi-même. Comme ça, tu es sure que les animaux ne sont pas maltraité en produisant la nourriture que tu veux employer. Et aussi tu diminues ton empreinte écologique. Donc je supporte vraiment ton idée.

Bisous :calin: ,

Bossie
Bossie
Jeune bulbe
Jeune bulbe
Rang en cours à
2%
 
Messages: 1
Inscription: 31 Mai 2018, 13:35
Genre: Non spécifié (par défaut)

Re: Simple question : )

Messagede BowinChaizu123 » 04 Juin 2018, 14:33

Bonjour

Je ne pense pas que ce soit une problème, parce que pondre des œufs et produire du lait est une chose qui des animaux font par nature. Donc, il faut les laisser faire. En fait, je pense que c’est bien de le stimuler afin que les animaux peuvent vraiment s’exprimer. Ensuite, je crois que c’est bon d’enlever les œufs et de traire les vaches. Autrement, l’habitat des poules deviendra un désordre et les vaches auront un pis très lourd et je ne pense pas que ça soit bon pour le bien-être des animaux. Mais si tu veux vraiment devenir végétalien, c’est logique que tu ne pourras pas consumer les produits toi-même.


J’espère que cette explication est claire. :cuistot:
BowinChaizu123
Jeune bulbe
Jeune bulbe
Rang en cours à
2%
 
Messages: 1
Inscription: 04 Juin 2018, 14:22
Genre: Non spécifié (par défaut)

Re: Simple question : )

Messagede HaricotPrincesse » 04 Juin 2018, 14:58

(C’est quoi ce trio juste au-dessus ???)

Sinon, il est vrai que les poules pondent spontanément. Par contre, les vaches ne produisent du lait que si elles ont un veau (qui, lui, n’arrive pas spontanément).

H.
Nous sommes deux : Haricot (qui signe H.) et Princesse (qui signe P.)

« On est quand même malins : on a adopté une cause où manger est un acte militant. :^^: » – P.
Avatar de l’utilisateur
HaricotPrincesse
Massacre des légumes
Massacre des légumes
Rang en cours à
69.9%
 
Messages: 2548
Inscription: 20 Juin 2016, 19:42
Localisation: Bruxelles
Présentation
Genre: Non spécifié (par défaut)

Précédente

Retourner vers Coin des non-végétariens