Achats alimentaires pour les enfants

Sophie72

Jeune bulbe
Inscrit
23/11/20
Messages
21
Score de réaction
10
Localité
Oise
Cela fait environ 5 ans que mes enfants ont dû s'adapter aux changements de cuisine à la maison. Enfin seulement mes 4 premiers car le dernier n'a toujours connu que cela et il est quasiment végétarien (il goûte parfois notamment à la cantine où les dames de cantine ( "bien intentionnées" :facepalm:) lui demandent de goûter . Moi je ne cuisine pas de viande mais mon mari qui est flexi en fait de temps en temps. Souvent , lui ne m'impose pas d'acheter quoi que ce soit, il va faire ses courses pour préparer ce dont il a envie. Mais avec les enfants c'est plus compliqué. Mes filles de 17 et 14 ans notamment. Elles réclament sans arrêt que je leur achète des plats tout prêts à base de viande. Au début c'était un refus systématique mais j'ai fini par me sentir coupable, me sentir une "mauvaise mère" et de ce fait je cède de temps en temps. En plus ma fille de 14 ans ne mange pas à la cantine car elle est scolarisée à la maison. Mais cela me pose quand même un problème de "conscience". Je ne me sens pas en accord avec moi-même. Elle ne peuvent aller elles-mêmes faire leurs achats car nous vivons en pleine campagne à 1 km des autres habitations et à 5 kilomètres de la petite ville où on peut se ravitailler. Avez-vous des idées pour sortir de cette situation désagréables ? Avez-vous ou vivez-vous une situation similaire ? Et si oui comment faites-vous ?
Merci.
 

Tigresse

Moulin à graines
Inscrit
18/7/11
Messages
11 766
Score de réaction
40
Localité
Me cherchez pas ici, je suis ailleurs
Est-ce que ton mari ne pourrait pas s'en occuper ? Après tout, c'est lui qui est flexi et qui s'occupe de sa nourriture non-veg.
Tu peux expliquer à tes filles que ça te donne des problèmes de conscience, elles sont assez grandes pour le comprendre. Et 5 km, c'est facilement faisable à vélo, non ? (... et tu peux même miser sur la flemme pour qu'elles n'y aient pas trop souvent 😇 )
 

Watermelon

Se gave de B12
Modératrice Végéweb
Inscrit
14/6/12
Messages
4 574
Score de réaction
76
Localité
Paris
En même temps, il y a plein de gens qui imposent leurs convictions à leurs enfants et qui ne se sentent pas mauvais parents pour autant (je me souviens de disputes avec mon père parce que je ne voulais pas venir à la messe). Là, ça n'est même pas une règle que tu leur impose à elles, c'est une règle par rapport à toi : tu ne veux pas acheter de viande. Mais, si j'ai bien compris, ça ne te dérange pas qu'elles le fassent pour elles mêmes.

Est-ce qu'elles pourraient profiter du moment où tu fais les courses pour venir avec toi et faire leurs achats en même temps ?
 

Sophie72

Jeune bulbe
Inscrit
23/11/20
Messages
21
Score de réaction
10
Localité
Oise
En fait j'ai une vie bien chargée et ma fille de 17 ans part à 7h du matin et rentre à 18h15. Moi je rentre souvent à 20h.En fait je termine mon travail vers 19h, 19h15 mais une fois le dernier patient parti je fais mon courrier, mes appels etc.. et comme il y un petit supermarché juste à côté de mon cabinet, je file en courses 2 à 3 soirs par semaine. Donc il y a peu de marche de manœuvre dans notre organisation familiale. Mon mari assure la sortie d'école des plus jeunes, la douche, surveillance des devoirs et le dîner. Le budget courses repose essentiellement sur mes revenus. Donc lui fait rarement les courses. Quant à aller à vélo au supermarché, c'est trop dangereux surtout quand il fait nuit. Nous vivons en pleine campagne et les gens roulent à 80 km/h sur de petites routes pas très larges. Ma fille de 14 ans en phobie scolaire à par ailleurs des angoisses dans certaines situations où il y a du monde (par exemple des cris dans la rue) donc pour le moment elle ne va jamais toute seule en ville.
Sinon, Waterlon, je suis d'accord avec toi que de toute manière les parents imposent toujours des choix de vie à leurs enfants mais avec des ado c'est toujours source de conflits ! :rolleyes: Et en plus il y a toujours des personnes "bien intentionnées" qui leur donnent raison. Ma mère, ma sœur, même la psy de ma fille disent que je ne dois pas les priver de viande, que je ne dois pas leur imposer mes choix de vie.
 

Tigresse

Moulin à graines
Inscrit
18/7/11
Messages
11 766
Score de réaction
40
Localité
Me cherchez pas ici, je suis ailleurs
Pas évident comme horaires.
Je pense que tu n'as aucun remord à avoir vis-à-vis de ta fille de 17 ans, vu qu'elle mange en dehors de la maison le midi (et peut très bien manger de la viande à ce moment là si ça lui chante).
Mais ce qui m'interpelle, c'est la formule " des plats tout prêts à base de viande" Est-ce réellement la viande qui les attire, ou bien le goût des plats préparés ? Parce que si c'est l'attirance pour la facilité de préparation et le goût industriel, n'aie aucun scrupule à dire non :)
Il va falloir recadrer ta mère et ta soeur; elles n'ont pas à affaiblir tes choix éducatifs.Surtout que cette pression te met une couche de culpabilité supplémentaire. Quand à la psy de ta fille, c'est une faute déontologique.
 

Sophie72

Jeune bulbe
Inscrit
23/11/20
Messages
21
Score de réaction
10
Localité
Oise
Ah effectivement le goût de mes enfants pour la nourriture industrielle me rend souvent triste. J'ai souvent l'impression d'avoir raté beaucoup de choses. Je ne les ai pourtant jamais habitués dès le plus jeune âge car je leur ai donné plus de plats maison que de petits pots. Je ne cuisine pas des choses compliquées ; j'aime les choses simples et peu transformées. Sauf que j'ai des enfants qui ont vite manifesté des refus alimentaires bien marqués et que j'ai fini par les laisser piocher dans les placards à force de ne les voir rien manger à table. Ce que nous faisons (mon mari et moi , à part mes pâtisseries) est presque toujours "dégueu" selon eux. Avant quand il y avait de la viande ce n'était pas à leur goût et maintenant qu'il n'y en a plus ce n'est toujours pas à leur goût et quand un des enfants aime, les 4 autres détestent. On a fini par s'habituer à ne se retrouver qu'à 2 ou 3 autour d'un même plat et comme je refuse de faire plusieurs menus, ils finissent à l'adolescence par se "débrouiller". Je ne suis pas fière de ça mais ils m'ont eu tous à l'usure! Mon aîné même à la cantine, ne mangeait que du pain! A 22 ans, il se nourrit de riz , de thon, de céréales, de lait et de fromage et c'est tout! J'ai essayé aussi de les faire participer à la préparation des repas mais dès qu'ils ont plus de 7 ans, cela ne les intéresse plus! Comme le potager! Et chaque fois qu'il n'y a plus de biscuits, de céréales dans les placards, ou les plats qu'ils me réclament ce qui arrive presque tous les 2 jours, ils me harcellent en me disant que je les laisse mourir de faim! Hier soir c'était soupe et fromage, nous étions 3 à manger ce menu sur 7...
 

Watermelon

Se gave de B12
Modératrice Végéweb
Inscrit
14/6/12
Messages
4 574
Score de réaction
76
Localité
Paris
Il faudrait leur expliquer que tu ne les laisse pas mourir de faim tant qu'il y a des la nourriture à leur disposition à la maison. Comment faisait les gens à l'époque où ils n'avaient pas de gâteaux à proposer aux enfants qui ne voulaient pas de choux ?

Moi, je ne me rends pas compte à quel point ça peut être compliqué. Naïvement, j'aurais tendance à penser que si on laisse un enfant ne pas manger pendant trois repas, au bout d'un moment il va manger parce qu'il aura faim. Mais comme je n'ai pas d'enfants, ça reste très théorique tout ça.
Entre mes 8 ans et peut-être 13 ans (je ne sais plus trop bien) j'ai fait des randonnées en montagnes organisées par mon père et mon oncle. Ils emmenaient toute une tripotée (entre une dizaine et une quinzaine) de cousins pré-ados/ados pour marcher de refuge en refuge pendant une semaine. Dans les refuges, le dîner commençait généralement par une soupe. Eh ben, les plats de soupes qu'on nous mettait sur la table ne faisait pas long feu. Pourtant on savait qu'il y aurait d'autres choses après (et dans les refuges en Savoie les menus sont loin d'être régime) mais des ados qui ont marché toute la journée, ils aiment la soupe, bizarrement.
 

Sophie72

Jeune bulbe
Inscrit
23/11/20
Messages
21
Score de réaction
10
Localité
Oise
Tu m'as fait sourire avec ton anecdote. Je ne suis pas certaine que cela fonctionnerait avec cette génération! Moi mes enfants , quand je n'achète plus rien de ce qu'ils veulent , ils m'ont à l'usure avec leurs arguments du style: "les parents de mes copines ne sont pas extrémistes comme toi! ", quand c'est pour de la viande : "les animaux morts de toute façon il faut bien les manger; au moins ils ne seront pas morts pour rien", ou encore "ce n'est pas ce que tu fais qui va changer la face du monde", et " moi j'ai besoin de gras parce que je suis adolescente" ou "j'aurais tout le temps quand j'aurais ton âge pour faire plus attention et ne pas manger de la bouffe industrielle! " ou le fameux: "mais maman, il faut vivre avec son temps! " Des fois je leur rétorque que je suis en avance sur mon temps mais ils n'ont pas l'air convaincus! :unsure::D
 
Inscrit
30/11/20
Messages
8
Score de réaction
4
Localité
Paris
Site web
omnitovegan.com
Sinon tu peux essayer de reproduire des plats qu'elles aiment mais en version végane ? Il y a pas mal de ressources sur le net et certaines reproductions sont vraiment super ! Là tout de suite je pense direct à la sauce Gravy de Jean-Philippe, avec de la purée OMG :love:
 

screugneugneu

Broute de l'herbe
Inscrit
23/10/19
Messages
132
Score de réaction
72
Au-delà du problème de végétarisme, on dirait que tu culpabilises beaucoup, que tes enfants te font pas mal de reproches (pour les repas en tout cas) et que tu les prends pour argent comptant, non ? L'écrit déforme toujours un peu mais ça fait un peu mal d'entendre tout ce que tu t'infliges parce tu essayes simplement d'éduquer tes enfants !
Franchement, tu n'as pas à culpabiliser. Déjà, ils sont grands et ils ne meurent pas de faim ! Ensuite quand ils cherchent à te culpabiliser comme cela, ils profitent d'une de tes failles même si c'est pas fait méchamment. Cela ne règlera pas le problème de la nourriture et des repas qui n'est pas simple en effet, mais te sentir "mauvaise mère" comme tu l'écris ou que tu as loupé quelque chose... ben en fait non, pas du tout. Et tu te rajoutes du poids dont tu n'as pas l'air d'avoir besoin avec ton rythme de vie ! ^^
C'est hyper classique dans les familles, même omnis, d'avoir des gamins qui mangent très peu diversifié et les parents qui s'échignent à leur faire comprendre que c'est pas équilibré. Alors c'est chiant, c'est parfois tendu, parfois inquiétant parce qu'on a toujours peur que l'enfant manque d'un truc ou ne prenne pas de bonnes habitudes. Soit. Je n'ai pas d'enfants, mais ce qu tu décris relève de scènes tout à fait classiques chez la plupart de mes amis avec leurs enfants. Ben tu sais quoi ? Ils ne culpabilisent pas pour autant ^^ Ta "performance" de mère n'a rien à voir là-dedans ! Débarrasse-toi vite de ce sentiment et ça ira déjà peut-être un peu mieux. Tes enfants n'ont pas à te culpabiliser pour leurs choix et leurs frustrations. Ils ne sont pas maltraités ou misérables. Tout va bien !! :)
 
Dernière édition:

Tigresse

Moulin à graines
Inscrit
18/7/11
Messages
11 766
Score de réaction
40
Localité
Me cherchez pas ici, je suis ailleurs
Une des pistes que je suggérerais est de les obliger à lire la liste des ingrédients des plats préparés avant de les bouffer :D Ca devrait leur paraître nettement moins appétissant.
Et aussi, est-ce que tu épices tes plats ? Des fois, juste quelques herbes et épices, c'est tout ce qui fait la différence entre un plat "du quotidien" et un plat "vraiment très bon".
J'ai détesté les épinards toute mon enfance et mon adolescence, parce que ma mère les préparait à la crème, et c'était fade et dégueu.
Puis, j'ai appris à cuisiner, et en fait, à l'indienne, dans un curry, les épinards, c'est très bon :)
 

James64

Mange de la salade
Inscrit
14/11/17
Messages
301
Score de réaction
12
Pour l'instant mon enfant est très jeune (quelques mois) donc je ne suis pas encore confronté aux mêmes problèmes que toi. Cependant j'essaierai d'être un peu ferme sur cette question, à savoir :
- Les repas à la maison => vege
- A l'extérieur (argent de poche) ou à la cantine, l'enfant mange comme il veut.

Une fois que l'enfant sera grand, et qu'il aura ses sous, il s'achètera ce qu'il voudra.

C'est pour moi un compromis entre le respect de la vie animale et le respect du choix de chacun.
 

Sophie72

Jeune bulbe
Inscrit
23/11/20
Messages
21
Score de réaction
10
Localité
Oise
Oui tu as probablement raison screugneugneu, il n'y a aucune raison rationnelle pour que je me culpabilise. Tu as raison qu'il faut que je travaille ce point, identifier l'origine réelle de ce sentiment et faire la part des choses entre mes responsabilités et ce qui ne relève pas de ma responsabilité.
Effectivement ce qui relève de la responsabilité c'est la santé et que les besoins fondamentaux de mes enfants soient respectés. Peut-être qu'une fois que j'aurais vérifié que leurs besoins sont bien respectés, je pourrais être plus ferme et ne pas prêter attention aux réflexions culpabilisantes. :)
Je leur dis parfois de lire les étiquettes mais comme les filles sont dans la contradiction, l'opposition, je pense que pour le moment c'est stérile.
 
Haut