Biais culturel

Carlawn

Jeune bulbe
Inscrit
15/1/21
Messages
25
Score de réaction
29
Localité
Berlin
Je me demandais à quel point la culture et tradition française est un frein au développement du végétarisme en France ?
Habitant en Allemagne, j'ai remarqué que les Allemands étaient quand même beaucoup plus ouverts sur le sujet. Je retrouve la même chose dans les pays anglophones et scandinaves.
En fait, je me suis rendue compte en vivant à l'étranger que nous les Français, on a une relation quasi religieuse avec la nourriture. Ce n'est pas le cas en Allemagne, où on n'est pas du genre à râler au restaurant parce que le plat servi n'est pas assez cuit, où on cuisine moins (voir carrément pas) et on invite moins les gens à manger chez soi (et quand c'est le cas chacun ramène ce qu'il veut manger) etc. On ne force pas les enfants à manger s'ils n'en n'ont pas envie. Alors que quand j'étais enfant, j'étais toujours obligée de goûter ce que me donnait les adultes. En plus, à l'inverse d'autres cultures (je pense à certains pays asiatiques), la viande ou le poisson est l'élément central de la majorité des plats traditionnels français.

Ajouté à cela que la France est une culture qui n'aime pas le changement. Rien qu'à voir les gens râler dès que y'a des réformes politiques. Après, je trouve ça très bien que les gens expriment leurs désaccords, mais j'ai l'impression que beaucoup de Français aiment râler pour râler. Et que quand des solutions concrètes de changement sont proposés, ils font très vite machine arrière et vont aller voter pour un président conservateur souverainiste comme Macron et cie.

Bref, j'ai l'impression que chez beaucoup de défenseurs de la viande, identité française = plats traditionnels. Du coup, renoncer à la viande, c'est renoncer à son identité quelque part pour eux. Et malheur à toi si tu viens proposer une alternative végétale d'un repas traditionnel français, parce que "c'est pas la même chose". La plupart des pays dénoncent la production de foie gras comme de la maltraitance, mais en France, c'est okay, parce que c'est un plat local et traditionnel. Et par contre, ça va pas hésiter à donner des leçons aux pays qui mangent de la soupe d'ailerons de requins ou de la corne de rhinocéros :rolleyes:
Signé: une française qui aime taper sur son propre pays 🤣
 

screugneugneu

Broute de l'herbe
Inscrit
23/10/19
Messages
162
Score de réaction
111
J'aime bien le rapport à la cuisine et à la nourriture qu'on a en France. C'est vrai que ça rend les choses plus difficiles niveau changement d'habitudes et droits des animaux, mais à l'étranger, notamment New York et Grande Bretagne, je n'ai jamais pu m'habituer aux habitudes de table qui sont plus ou moins non existantes. Ça me choque beaucoup qu'on ne voit pas le repas comme un moment de partage et d'échange. Voir des gens arriver à un dîner où ils sont invités et qui ont déjà mangé avant de venir ou des soirées où chacun amène son alcool sans partager, je n'ai jamais pu m'y faire. Il y a une convivialité spécifique de la table et de la nourriture je trouve, que rien ne remplace.
Après, comme tu le dis, on semble particulièrement sensibles sur la question de la viande. Je ne connais le Portugal qu'en touriste mais j'avais trouvé qu'il y avait pas mal de trucs véganes là-bas, y compris dans des coins pas forcément très touristiques, alors que l'importance culturelle du repas et le la nourriture se rapproche de ce qu'on peut connaître en France. Mais bon c'était en mode touriste donc je ne sais pas ce qu'il en est.

D'une façon générale, il faut relativiser. Chaque culture a ses qualités et ses défauts. C'est aussi courant en France de critiquer le pays et les français, tout comme il n'y a pas beaucoup de pays où ce n'est pas bien vu de chanter l'hymne national ou afficher le drapeau (en dehors des stades), et en même temps y a cette obsession de "l'exception française" et du "rayonnement " de la France. C'est bizarre.

Et sur le fait de râler, j'avais trouvé cet article super intéressant :
L'auteur explique qu'on déjà on ne râle pas n'importe comment et sur n'importe quel sujet. En fait il faut que ce soit sur un truc auquel les gens de la conversation pourront s'identifier (administration, météo, etc. mais rarement des trucs perso ou trop spécifiques en fait) et que râler en France permet de créer du lien, de se rapprocher de l'autre.
Du coup, on râle régulièrement sur notre pays, comme tu le fais ;)
 

Nono11

Jeune bulbe
Inscrit
22/2/16
Messages
75
Score de réaction
43
Moi aussi en vrai j'aime bien le rapport qu'on a avec la nourriture en France, considérer ça comme un art á part entiere, pas juste un moyen de subsistance. Apres bien entendu en art aussi il faut fixer des limites éthiques et tout n'est pas justifiable au nom de l'art ;)
Et comme le dit Screugneugneu il y a aussi ce côté convivialité que j'aime beaucoup.

Pour le côté de la société qui n'aime pas le changement malheureusement je suis d'accord avec toi, le moindre petit changement provoque pas mal de crispations x')


La vidéo sur le râlage ça doit être instructif! Je la regarderai plus tard ;)
 

Watermelon

Se gave de B12
Modératrice Végéweb
Inscrit
14/6/12
Messages
4 617
Score de réaction
113
Localité
Paris
C'est un texte, pas une vidéo.
 

Tigresse

Moulin à graines
Inscrit
18/7/11
Messages
11 826
Score de réaction
59
Localité
Me cherchez pas ici, je suis ailleurs
C'est un peu étrange, ce que tu dis, Screugneugneu, parce que, dans les films/séries anglaises, américaines, on voit justement les personnages manger ensemble.
Ça m'est arrivé de tomber comme ça dans des familles qui ne partagent pas les repas. Genre chez un gars que je viens de rencontrer, et le fait de ne pas être parachutée au milieu de tout le monde et devoir faire des efforts de socialisation pendant tout un repas, de ne pas devoir expliquer mon végétarisme, mais pouvoir choisir tranquille ce que je veux manger, je trouve ça ... déstressant :)

Après, je ne suis ni française, ni spécialement sociable. :D
 

screugneugneu

Broute de l'herbe
Inscrit
23/10/19
Messages
162
Score de réaction
111
J'imagine que dans le sud des USA, ils sont sûrement plus centrés partage de repas. Ça doit varié d'un endroit à l'autre. Et j'imagine qu'il y a l'aspect télégénique du truc aussi : avoir tout le monde autour de la table aide peut-être le scénario dans les sitcom par exemple. et de toute façon, on peut manger ensemble sans partager un repas paradoxalement. Je regarde vachement de vignettes Youtube des Kardashian (oui, je sais, pas bien !!!) : les meufs mangent souvent les unes à côté des autres mais c'est strictement fonctionnel. Y 'en a une qui mange sa salade debout, l'autre son milkshake ou son jus qu'elle sirote assise au bar etc.

J'avoue, rencontrer toute la famille d'un coup en mangeant, ça doit être stressant. J'évite aussi dans la mesure du possible les invitations omnis, ça me soule de faire des efforts. Maintenant j'invite les gens chez moi, je trouve ça plus simple en fait. Et certains potes omnis mangent végane quand ils m'invitent, ce qui est toujours appréciable. Bon en même temps avec la Covid.... ça semble un peu loin tout ça.
 

Carlawn

Jeune bulbe
Inscrit
15/1/21
Messages
25
Score de réaction
29
Localité
Berlin
@screugneugneu Je pense que la cuisine méditerranéenne est un peu plus végé friendly. Je ne connais pas la gastronomie portugaise, mais j'imagine qu'elle doit être assez similaire à ce qu'on retrouve en Espagne ou dans le sud de la France, non ?
Hormis le côté râleur, je trouve aussi que les Français ont une réputation de "bon vivant". Donc cette image ne colle pas trop avec celle d'une personne ayant un régime alimentaire restrictif.

Après, comme tu dis il y a aussi des aspects positifs. Contrairement à l'Allemagne, dont la majeure partie des légumes sont produits en Espagne, on trouve beaucoup plus facilement des légumes produits localement en France, et avec une variété et qualité nettement supérieure. Quand je vais dans certains supermarchés à Berlin ou à Londres, j'ai juste envie de pleurer quand je vois la tronche des tomates 🤯
Mais ce qui m'agace encore plus, ce sont les gens qui mangent à n'importe quelle heure 🤣 Au moins, en France, on a une vraie pause à midi dans la plupart des lieux de travail, ce qui est loin d'être le cas ailleurs...Donc en Allemagne, c'est okay de se faire un kebab frites à 15 h🤣
 

screugneugneu

Broute de l'herbe
Inscrit
23/10/19
Messages
162
Score de réaction
111
T'as sûrement raison pour le Portugal, en effet.

Pour les fruits et les légumes, c'est sûr qu'avoir le bon climat, ça aide.

Mais on a tous des fixettes bizarres. Le nombre de fois où on voit passer sur des groupes de Britanniques véganes des demandes de conseils pour "survivre" à l'étranger en tant que végane, y compris juste en Europe genre France, Italie, Belgique, etc (Allemagne, ils ont l'air de savoir qu'ils s'en sortiront à peu près facilement, pourtant perso j'ai passé une semaine à Weimar, c'était la misère niveau véganisme). Y en a qui conseillent d'emmener ses propres noix, son propre chocolat (le thé j'en parle pas, et c'est en plus complètement justifié pour la France). J'ai même une fois vu quelqu'un dire qu'il n'y avait pas de houmous en France, qu'il fallait emmener ses propres pots. un autre se plaindre qu'il n'y avait pas de croissants véganes dans les boulangeries...
Et dans le genre super drôle et pas bouffe, on conseillait à quelqu'un qui avait acheté une maison en France et s'apprêtait à déménager de prendre sa propre peinture, que celle qu'on trouve ici est pourrie. C'est peut-être vrai, je sais pas, mais ça m'avait tuée ^^ Les humains sont des êtres de petites routines et d'habitudes des fois ^^
 

aryoutalkingtoumie?

Jeune bulbe
Inscrit
28/4/10
Messages
92
Score de réaction
2
En fait, je me suis rendue compte en vivant à l'étranger que nous les Français, on a une relation quasi religieuse avec la nourriture
Je confirme qu'en France la nourriture c'est une religion.Et que déroger à la règle du "filet mignon" ou du "bœuf en daube" fait de nous des hérétiques.
C''est ce que je dis depuis des années.
En fait on vit dans un monde qui prône la tolérance mais qui ne tolère pas ceux qui ne pensent pas comme eux.
Allez comprendre....
 

screugneugneu

Broute de l'herbe
Inscrit
23/10/19
Messages
162
Score de réaction
111
En fait on vit dans un monde qui prône la tolérance mais qui ne tolère pas ceux qui ne pensent pas comme eux.
Allez comprendre....
c'est un effet de l'universalisme : "on est tous égaux, on fait fi des différences", qui bien souvent dans la pratique force "l'autre", le "différent", à cacher ou nier ses différences et de fait à se fondre dans un moule non adapté pour lui ou elle.
 

HaricotPrincesse

Fait crier les carottes
Inscrit
20/6/16
Messages
2 554
Score de réaction
9
Localité
Bruxelles
Site web
haricotprincesse.be
J’ai aussi cette impression que le retard français par rapport à ses voisins est dû à une certaine culture.

[FrenchBashing="on"]
La France est très conservatrice et très chauvine. Et il semble y avoir une certaine identité française fantasmée, basée sur la fameuse « grandeur de la France », avec entre autres Les Lumières (mais ça date), la gastronomie (y compris le pinard), la Culture (avec un grand Q, très élitiste) et, plus récemment, la deuxième étoile sur le maillot du Grand jeu de la baballe.

La France est très repliée sur elle-même et, comme estime qu’elle fait tout mieux que les autres, tout changement par rapport à son identité est vu comme une agression, une atteinte à ses traditions, son exception culturelle, son égo.

Alors, OK, d’autres pays n’ont pas nécessairement plus de motif de gloire. Mais ils ne la ramènent pas autant que la France, qui veut péter plus haut que son cul.
[/FrenchBashing]

Bon, la comparaison est difficile, il s’agit plutôt d’un ressenti. Mais le sujet du végéta*isme et du véganisme ne semble pas à ce point polémique dans d’autres pays, dont le mien. Et je ne parle que du sujet parce que, pour l’offre, je ne pense pas que les autres pays que la France soient beaucoup mieux. Dès qu’on sort des grandes villes, c’est la zone, comme l’illustre screugneugneu avec Weimar.

Dans ce que je connais, il n’y a qu’au Royaume-Uni et en Irlande qu’on peut trouver des repas véganes même dans les patelins, ne serait-ce que les sempiternels curry ou five beans chili au pub du coin.

H.
 

Lea54

Jeune bulbe
Inscrit
5/9/20
Messages
93
Score de réaction
25
Localité
Neuchatel
Le français à la réputation d’épicurien. Il faut avouer que le véganisme est moins varié même si on peut ne pas être frustré avec un peu d’imagination. Il faut compléter par d’autres plaisirs, comme le partage, la création, la musique, le chant. On a été créés pour partager....
 

Nono11

Jeune bulbe
Inscrit
22/2/16
Messages
75
Score de réaction
43
Tiens j'ai commencé á lire "la libération animale" de Peter Singer (oui il était temps x) ) et dans la préface du traducteur il y a certaines choses qui sont dites. Pour résumer un peu :

Apparemment on a mit 20 ans avant de traduire le livre en français (il s'agit d'un ouvrage majeur de l'antispécisme), alors qu'il avait déjà été traduit dans pleins d'autres langues avant. Selon Singer ce n'est pas une coïncidence.
Et en citant la préface du traducteur "Il faut dire que sa philosophie est á l'opposé du terreau de l'humanisme français, puisqu'elle refuse de sacraliser la vie humaine."

Donc j'imagine que les restes de Descartes & compagnie, de l'Homme avec un grand H maître et possesseur de la nature ça doit pas aider pour la diffusion du véganisme.

Si on double ça avec le côté épicurien comme le dit Léa, on obtient un entêtement difficile á désamorcer. Car si la vie humaine est sacralisée au-dessus de tout, qu'elle vaut infiniment plus que toute autre vie, alors même quelques minutes de plaisir sensoriel d'un humain valent plus que la vie d'un animal.
 

Nono11

Jeune bulbe
Inscrit
22/2/16
Messages
75
Score de réaction
43
Oui mais il a été écrit en 1975^^

EDIT : tiens, hier je parle de Descartes et en ce moment-même en cours de bioéthique on est entrain de voir les animaux-machines. Tuez-moi.
 
Dernière édition:

Lea54

Jeune bulbe
Inscrit
5/9/20
Messages
93
Score de réaction
25
Localité
Neuchatel
Y’a plus vieux. Je me suis réjouie ado en lisant un article de Toilstoi.
Deux enfants de Tolstoi se tournent eux aussi vers le végétarisme mais Sophie reste obstinément attachée à la viande. A son grand désarroi, elle doit préparer deux menus: un repas végétarien ...
Il aurait certainement été anti-spéciste de nos jours et adoré le véganisme. À l’époque, il a juste torturé sa femme en l’obligéant â faire deux menus différents. Je me demande si elle goûtait ce qu’elle faisait? Pauvre femme
 

lctrit56

Jeune bulbe
Inscrit
5/4/21
Messages
4
Score de réaction
0
Localité
Lyon
Bonjour,
pensez vous que votre régime alimentaire change votre relation avec la culture française ou le moment de partage du repas est très important ? Rencontrez vous des difficultés pour aller au restaurant avec vos amis par exemple ?
 

Xav

Massacre des légumes
Inscrit
15/7/12
Messages
1 729
Score de réaction
21
Localité
Paris
Perso, si j'ai le chois, je préfère les restaus veganes, par solidarité, pour des raisons philosophiques et politiques également. Il y a quelques années, il n'était pas rare de se taper la condescendance de restaurateurs traditionnels. C'est de moins en moins le cas j'ai l'impression.
 
Haut