[Course à pied] Ultra Trail Beaujolais Vert (69), 12/10/19

kob27g

Moulin à graines
Inscrit
12/7/12
Messages
11 119
Score de réaction
4
Lac des Sapins (Cublize) – 53 km 2400m D+.

1er 4h28’49
248 kob27g 7h22’02 (7.2km/h)
485 classés

Quelques jours après le Mad’Trail de cet été (mad-trail-73-14-07-19-t23890.html), je me suis fixé de faire une autre grosse course en 2019. Et j’ai opté pour cet UTBV.
Cet événement comprend un 110km, un 55km (faisant 53km réellement, admis par l’organisation), un 25km, un 15km et 8km.

Le départ est donné à 8h, la température est idéale pour un mois d’octobre, pouvoir partir en tee-shirt juste avec des manchons sur les bras est une chance.

Je pars doucement car la route est longue et j’espère faire entre 9h et 10h. Le parcours est facile à décrire, 2km de plat puis une succession de petites bosses jusqu’à l’arrivée.
Km 4, on attaque la montée vers le point culminant de l’épreuve le crêt des 4 bornes à 898m d’altitude. Je prends le temps, ne pas me griller tout de suite. La montée est régulière, terrain pas technique dans les sous-bois. Puis redescente, avec une petite butte au milieu, vers le 1er ravito au km15 St Just d’Avray. Je suis 328eme à ce pointage en 1h56.
Je prends quelques minutes pour manger un peu et remplir mes flasques.

2-3 km après le ravito, dans une descente, je ressens quelques douleurs gastriques. J’opte pour la méthode Coué en me disant que ça va finir par passer, surtout qu’il reste 35km !
Je vois que je suis largement en avance sur mon prévisionnel de 9h (basé sur 6km/h de moyenne. Au km 24, j’ai une heure d’avance.
Succession de petites bosses jusqu’au km 25. L’inconfort gastrique est toujours présent par moment… Malgré tout, je gagne quelques places.
On arrive au 1er mur réel : 1.6km à 19%. J’en profite là aussi pour grimper au classement.
2eme ravito, km 30 Chambost en 3h53, je suis 257eme.

Le temps est nuageux depuis quelques temps alors qu’il était annoncé grand beau. On se prend une petite averse. Et vu les prévisions météo, je n’avais pas pris de veste imperméable. Heureusement, la pluie ne dure pas.
Je continue sur mon rythme. Le peloton s’est étiré, le classement évolue peu. Je peste contre mon ventre, car les jambes sont là mais je suis obligé de me retenir un peu surtout en descente. De plus, ça me limite niveau hydratation, et je ne bois probablement pas assez.
3eme ravito, km 40 Grandis en 5h32, je suis 259eme. Plus que 13 km à parcourir mais une dernière grosse butte.

On entame une montée de 7km en 3 temps. Elle se termine par un mur de 250m à 30%. Au milieu de ce mur, une pancarte au sujet du parrain de ce trail : « François d’Haene court dans cette montée ». :snif:
Les 1er coureurs du 25 km nous dépassent, et je double quelques coureurs du 110 (partis la veille à 21h).
Km 47 le Grand Mont 811m d’altitude en 6h45, je suis 245eme. Je réalise que la barre de 7h30 est même atteignable car il reste 6km de descente.
Comme un peu plus tôt, je suis obligé de me retenir un peu dans la descente et perds quelques places.

Passage de ligne en 7h22.

Mon estimation était complètement à la ramasse car je n’avais pas anticipé que le terrain serait aussi roulant, les descentes étaient faciles et les montées assez régulières et peu de murs.

Malgré tout, je suis satisfait car j’ai été assez régulier, pas de douleurs articulaires particulières. Je suis juste un peu énervé que mon bide m’ait un peu limité, peut-être que j’aurais pu titiller les 7h10.
 
  • J'aime
Les réactions: Xav
Haut