De l'extrémisme

Zigzag

Broute de l'herbe
Inscrit
9/7/18
Messages
229
Score de réaction
45
Salutations,

Une condamnation du véganisme consiste à dire que le véganisme est extrémiste. Ce qui me fait souvent répondre que mieux vaut voir les choses en terme de conséquences sur le monde (ici, des milliards d'animaux tués chaque année sans raison légitime) plutôt qu'en terme d'une norme qui varie d'une époque à l'autre, d'une culture à l'autre, d'un pays à l'autre. Car l'extrémisme, c'est ça : un bout d'hémicycle qui se déplace. Condamner une idée pour le fait qu'elle s'éloigne des standard d'une société donnée, ce n'est pas condamner le contenu de l'idée, mais sa position. Il y a des centaines d'années, les abolitionnistes, contre l'esclavage, étaient considérés extrémistes. Après, une idée extrémiste peut être critiquée, mais pour ce qu'elle est, pas pour son extrémisme. On peut dire, par exemple, que Zemmour veut monter les pauvres entre eux ou est totalement antiégalité (en expliquant pourquoi l'égalité est juste), par exemple sur le genre, l'ethnie, etc.. La condamnation de l'extrémisme existe au moins depuis Aristote dans l'éthique à Nicomaque. On dit parfois que les extrêmes se rejoignent, mais j'ai l'impression qu'à part l'éloignement de la norme ils n'ont pas grand chose d'autre en commun. (1 000 et - 1000 se rejoignent, ils ont la même distance à zéro !) Donc coup de gueule contre le rejet de l'extrémisme !
 

V3nom

Moulin à graines
Inscrit
17/2/12
Messages
10 182
Score de réaction
4
Localité
Tours (37)
C'est un faux débat, et une bonne antienne... dont généralement les personnes qui l'invoquent en établissent les termes ad hoc, puis les changent quand ça les coince, en bons cueilleurs de cerises...
L'extrémisme c'est un terme utilisé comme "péjoratif" au même titre qu' "intégrisme" (c'est mal d'être intègre ?), ou "radicalisé" (je suis radical politiquement, oui) : Ils font tous passer une conviction forte et le désir d'attaquer les causes d'une injustice pour corriger les conséquences en question.
Personnellement, par exemple, je suis EXTRÊMEMENT contre le harcèlement, le viol, les ratonnades ou la peine de mort... (à moins que la personne soit ok avec un ptit viol de temps en temps ?)
Et en général quand tu dis ça, la personne qui pointe du doigt le fait qu'être extrême serait un problème se sent un peu stupide.

C'est une variation des nombreuses cases du bingo du carniste... ça n'est pas plus un argument que l'île déserte ou le lion et la gazelle.

Ce serait déjà plus intéressant de discuter des termes d'action, comme par exemple la question de la violence, mais 99,99% du temps, les personnes qui brandissent "extrémiste" pointent déjà le fait de se passer de tout produit issue de l'exploitation animale... et d'en parler. (pour un carniste, un végane sympa ne milite pas et ferme sa gueule, quand ce ne sont pas de souhaits de mort par carence.)
 
Haut