Devenir vegétalienne en famille... ou presque!

Gabe

Jeune bulbe
Inscrit
23/7/14
Messages
97
Score de réaction
0
Localité
Québec
Bonjour!


Je suis une Québécoise, maman de deux enfants (3 ans et 9 mois).
Il y déjà quelques années que j'ai décidé de diminuer ma consommation de viande pour des raisons éthiques, environnementales et de santé. Mon conjoint, un carnivore à tendance onivore (!), emboîte le pas sans trop se plaindre puisque c'est moi qui cuisine. Il réclame néanmoins un repas de viande une fois par semaine environ.
Le problème, c'est que j'aimerais maintenant passé au végétalisme strict, pour moi et mes enfants aussi.
La question de l'équilibre alimentaire ne me proccupe pas car j'ai une formation en nutrition. Ce que j'appréhende, c'est la réaction de mon conjoint. Je ne sais pas comment lui faire part de mon projet ni comment organiser l'achat des aliments et la préparation des repas s'il décide de ne pas «me suivre».
Je ne sais pas non plus quoi dire à mon aînée. D'un côté, je trouve important qu'elle sache ce qu'implique le fait de consommer des produits animaux. D'un autre côté, je ne veux ni la traumatisée, ni lui faire croire que les gens qu'elle aime (papa, grand-parents, amis) sont des méchants qui maltraitent les animaux.
J'aimerais lire le témoignage de personnes ayant vécu une situation similaire à la mienne, savoir comment vous avez vécu votre transition vers le végétalisme sans un membre de votre famille.

J'en profite aussi pour vous demander votre avis concernant ces deux sujets:
-Les fruits de mer (crevettes, pétoncles, moules, etc.) souffrent-ils?
-Avoir un animal de compagnie, est-ce de l'exploitation?

Merci de m'aider!
 

FinnLux

Élève des carottes
Inscrit
17/7/14
Messages
1 448
Score de réaction
0
Localité
Quelque part entre Sirius et Betelgeuse
Bonjour Gabe.

D'apres moi, si vous mangez deja vegétarien à la maison, le végétalisme ne sera pas baucoup plus dure, car les produits laitier existe en vertion végétal.
Si tu veux faire une transition en douceur par raport aux enfants, commence par utiliser les lait végétaux mélangé au lait de vache, 1 tiers de soja pour 3 tiers de vache par exemple (ou moins), le temps que les petits s'habituent, au bout de quelques temps tu inverses la tendance, jusqu'à compléte disparition des produits animaux. Tu peux faire ça pour la creme aussi.
Et avec du chocolat chaud, ou du sirop de grenadine ça passe tout seul.
Et pour les gouté et les dessert, il y plein de recettes que tu peux faire sans produits animaux et qui plairont et aux enfant, et au mari sans meme qu'ils sachent qu'il n'y a ni lait ni oeuf ^^

Par raport a la viande directement, tes enfants sont petits encore, ils mangeront se que tu leur donnera.
Et quand c'est le jour ou papa exige de la viande, si la grande te demandes pourquoi papa à de la viande et pas vous, prépare un simili carné de secour, des knak de toffu, ou du jambon vegetale. Avec un peu de sauce de la viande a papa ça devrait passer pour commencer.
Si parfois ton mari et toi prenez des repas séparément des enfants, profites en pour lui faire la viande à ce moment là, quand ta fille ne voie pas.

Quand aux explications... Je ne vais pas pouvoir t'aider malheureusement. je suis assez maladroite en ce qui concerne les explication aux enfants, donc je laisserais les autres te conseiller.
Et pour ton mari, ne le force pas à te suivre. Avec le temps s'il vois des bon petit plat bien apétissant vgl, il finira pas y prendre gout.

Pour les fruits de mer, dit toi que ce sont des animaux comme les autres. Ebouillanter une crevette ou citronner une huitre, je suis a peu pres sur que ça lui fait pas du bien. Si sa vie te parait insignifiante, dit toi que pour elle, c'est la plus importante de toute.

L'animal de compagnie... Oui c'est une forme d'exploitation. Ils ne sont pas libre, ils doivent réspecter des codes que nous humains nous leur imposons. Mais c'est tres discutable. Parcequ'on peux tisser de vrais lien avec un animale de compagnie.
Et ils peuvent etre aussi heureux de vivre avec nous, que nous avec eux.
Je pense qu'il faut eviter les animaux qui vivent en cage. Mais qu'un chien, un chat, un lapin... c'est correcte.
Et si tu compes prendre un animal, pense à faire un tour dans differants chenils. Ces animaux là, sont deja là, alors ils seront mieux dans un foyé, qu'eutanasié.
 

kob27g

Moulin à graines
Inscrit
12/7/12
Messages
11 119
Score de réaction
3
Salut et bienvenue à toi !

Ton conjoint cuisine-t-il ? Car s'il veut continuer à manger de la viande, il va falloir qu'il se la prépare :whistle:

Pour tes petits, tes connaissances en nutrition peuvent te servir pour prouver qu'être végétalien n'est pas dangereux pour la santé.
Essaye de faire comprendre tes sentiments à ta fille (sans juger le reste de l'entourage) : "quand on mange de la viande, ça me rend triste car quelqu'un a tué un animal pour pouvoir la manger". Demande lui ce qu'elle en pense. Normalement, les enfants de cet âge doivent avoir beaucoup plus d'empathie que les adultes.
 

Tcharls

Se gave de B12
Inscrit
14/2/12
Messages
4 842
Score de réaction
0
Localité
Toulouse
Site web
www.facebook.com
Bienvenue !
à mon avis aussi, tes enfants sont petits, ils mangent ce que vous leur donnez ! et 3 ans, ça me paraît jeune pour faire une défense argumentée du carnisme, donc pas d'inquiétude de son côté à mon avis.
Pour faire part de tes sentiments, en général, parle de ce que TU ressens, car ça, personne ne peut te le retirer.
Ma fille va avoir 4 ans, et elle voit bien que certaines personnes mangent des cochonneries, on lui dit que parfois ces gens ne savent pas d'où ça vient, malheureusement... J'aurais tant aimé que mes parents à moi me disent que la viande c'est des bouts d'animaux morts...
Bon courage en tout cas, tu peux nous faire part de tes doutes ou questionnements ici !
 

Mélodie28

Avale du tofu
Inscrit
3/8/11
Messages
723
Score de réaction
0
Localité
Cher/Allier
Hello Gabe

Je me retrouve un peu dans ton témoignage puisque je suis devenue végétarienne quand mon fils avait 2,5 ans, et 7 mois plus tard je suis passée au végétalisme et mon mari est tombé d'accord pour qu'il n'y ait plus de viande ni poisson à la maison (mon mari mangeait le midi à l'extérieur 5 fois par semaine à l'époque, ça ne le faisait donc pas devenir végétarien, par contre ça lui faisait réduire de beaucoup sa consommation de viande).
J'ai tout de suite répondu aux questions de Fiston quand il me demandait pourquoi je ne mangeais plus de jambon, par ex, je lui disais que c'était parce qu'il fallait tuer un cochon et que je n'étais pas d'accord avec ça.
Quand je suis devenue végétalienne, j'ai continué à lui dire que je n'étais pas d'accord avec la façon dont on traitait les animaux pour avoir des oeufs et du lait.
Comme toute la maison était devenue végétaRienne à ce moment-là et que ça l'impactait lui directement, déjà on a cherché d'autres choses qu'il aimerait autant (saucisses au soja, jambon végétal), et je continuais à lui dire qu'on avait pris cette décision car je n'étais pas d'accord avec le fait de tuer des animaux pour se nourrir alors qu'on pouvait faire autrement, et que je ne voulais donc pas donner de l'argent à ceux qui tuaient les animaux en leur achetant de la viande, même pour d'autres que moi.
Ça lui a suffi comme raison. Après, évidemment, il a continué à poser des questions plus précises et j'y ai répondu sans détours mais aussi sans développer plus que ce qu'il me demandait (ce que j'essaye de faire dans tous les domaines, cela dit). Pour ce que font les autres, je lui disais et lui dis toujours que c'est compliqué, quand on a été habitué toute sa vie à manger d'une façon c'est difficile de remettre ça en cause, et je lui donne comme exemple le fait que moi-même j'ai mangé de la viande quasi toute ma vie sans me poser de questions.
Vers 4 ans, il a décidé qu'il voulait être végétarien, ça a duré qq semaines et puis il a recommencé à manger de la viande à l'extérieur. Et 1 an plus tard, cette fois il a repris cette décision, ça fait qq mois et il s'y tient.

Chez nous c'est donc toujours végétarien pour lui et son père, ça fait 3 ans, en pratique c'est quasiment végétalien aussi. Et j'ai l'impression que mon mari serait bien végétarien à temps plein si c'était plus facile au boulot, quand il peut avoir une assiette végé dans un resto il la prend et il est tout content de me le raconter ensuite.

Je te souhaite une belle transition :)
 

Gabe

Jeune bulbe
Inscrit
23/7/14
Messages
97
Score de réaction
0
Localité
Québec
Merci à tous pour vos réponses!
Je crois que je vais me lancer et avoir une bonne discussion avec mon conjoint. S'il désire toujours consommer des produits animaux, il se les cuisinera lui-même ou en mangera en dehors de la maison. Pour ce qui est des enfants, je tolèrerais qu'ils en mangent en mon absence (s'ils sont reçu chez leur grand-mère paternelle, par exemple). Si je suis invitée, je préparerai un plat que j'emmènerai. Dans ma famille, ça devrait assez bien passé car j'ai déjà une belle-soeur végétarienne (elle mange du poisson par contre). Dans ma belle-famille, avec qui je ne m'entend déjà pas très bien, ça risque d'être une autre histoire...

Pour ce qui est de mes questions concernant les fruits de mer et les animaux de compagnie, j'ai trouvé des pistes de réflexion intéressantes.

Selon Élyse Desaulniers: «Les coquillages n’ont pas de système nerveux central et ne peuvent donc pas ressentir de la douleur.» (http://penseravantdouvrirlabouche.com/2 ... r-coquille). Il semblerait en plus que leur élevage n'ait pas un impact négatif important sur l'environnement. C'est important pour moi car cela me permet d'offrir une option aux hôtes qui me reçoivent et peut-être aussi de faciliter mes choix au restaurant.

Pour répondre à FinnLux, j'ai déjà un chien que je considère, il va sans dire, comme un membre à part entière de notre famille. Je suis mal à l'aise avec le fait d'inclure les animaux de compagnie dans le concept d'abolitionnisme parce que je ne crois pas que toute relation inter-espèce soit forcément de l'exploitation. Frédéric Côté-Boudreau a un avis à ce sujet que je partage: «... les animaux sauvages, tout commes les espèces domestiquées, sont capables de former des relations saines qui défient la barrière des espèces. Si eux en sont capables (sans que ce soit artificiel), pourquoi serions-nous absolument incapables d'en faire autant? (...) [Il ne faut pas] continuer à domestiquer des animaux sauvages, mais plutôt reconnaître que les animaux domestiqués qui sont parmi nous méritent d'être reconnus comme membres de nos sociétés.» (http://coteboudreau.com/2014/05/19/abol ... stication/)
Merci encore pour votre aide!
 

Mélodie28

Avale du tofu
Inscrit
3/8/11
Messages
723
Score de réaction
0
Localité
Cher/Allier
kob27g":21z68lci a dit:
Gabe":21z68lci a dit:
Selon Élyse Desaulniers: «Les coquillages n’ont pas de système nerveux central et ne peuvent donc pas ressentir de la douleur.» (http://penseravantdouvrirlabouche.com/2 ... r-coquille).
Il s'agit d'un avis. Il en existe d'autres :
http://revegezvous.unblog.fr/la-charte- ... a-douleur/
http://www.one-voice.fr/oceans/les-crus ... uviennent/
Je n'ai pas lu les 2 articles que tu cites, kob27g, mais si leurs titres sont en adéquation avec leur contenu, vous ne parlez pas de la même chose, toi et gabe. Coquillages d'un côté et crustacés de l'autre.
 

Gabe

Jeune bulbe
Inscrit
23/7/14
Messages
97
Score de réaction
0
Localité
Québec
@kob27g: Oui, ça me semble évident pour les poissons et les crustacés, puisqu'ils ont un système nerveux central. Je me pose la question pour les mollusques qui eux, n'en n'ont pas.

@Tcharls: Ma belle-soeur est Française, mariée à mon frère et déménagée à Montréal récemment. Elle n'a pour l'instant comme seule relation ma famille, omnivore. Je la soupsonne de se sentir un peu seule et incomprise. J'espère que ma décision l'aidera à s'affirmer davantage et à cesser le poisson, voir les autres produits animaux!
 

kob27g

Moulin à graines
Inscrit
12/7/12
Messages
11 119
Score de réaction
3
Effectivement, j'ai répondu un peu vite
Gabe":1oortzh2 a dit:
@kob27g: Oui, ça me semble évident pour les poissons et les crustacés, puisqu'ils ont un système nerveux central. Je me pose la question pour les mollusques qui eux, n'en n'ont pas.
Donc pour les mollusques, tu mangerais des escargots ? (Enfin, je ne sais pas si cet animal est aussi consommé au Québec qu'en France).
 

Gabe

Jeune bulbe
Inscrit
23/7/14
Messages
97
Score de réaction
0
Localité
Québec
kob27g":29z6bz24 a dit:
Effectivement, j'ai répondu un peu vite
Gabe":29z6bz24 a dit:
@kob27g: Oui, ça me semble évident pour les poissons et les crustacés, puisqu'ils ont un système nerveux central. Je me pose la question pour les mollusques qui eux, n'en n'ont pas.
Donc pour les mollusques, tu mangerais des escargots ? (Enfin, je ne sais pas si cet animal est aussi consommé au Québec qu'en France).
Pour être franche, les escargots sont considérés comme un classique français un peu démodé, ils n'ont pas trop la cote alors je ça ne sera pas difficile de les éviter! ;)
Mais pour répondre réellement à la question, je pense qu'on peut se baser sur la présence ou non d'un système nerveux central pour déterminer si un animal a la capacité de souffrir. Donc, d'après ce que j'ai lu, les crustacés et céphalopodes peuvent souffrir, les mollusques non.
 

FinnLux

Élève des carottes
Inscrit
17/7/14
Messages
1 448
Score de réaction
0
Localité
Quelque part entre Sirius et Betelgeuse
Est ce que la souffrance est le seul facteur qui compte pour savoir s'ils peuvent ou non etre mangé?

Je me dis que pour les humains aussi il y a des façons douce de mourir. Mais c'est pas téllement plus atrayant.

Et un animale qui n'a aucune sensation, qui ne pense pas, qui vie comme un "légume", comment doit on le considerer?
Plutot comme un fruit végétatif à qui on ne fait pas de mal, ou comme un animal point barre?

Je me suis posé la question aussi tout au debut de mon changement d'alimentation. J'adorai tellement les escargots... Je m'imaginais pas vivre sans ça. Mais apres je me suis dit, si je commence a faire une exeption pour les escargots... je vais tout le temps trouver une excuse pour d'autres petites choses.
 

Gabe

Jeune bulbe
Inscrit
23/7/14
Messages
97
Score de réaction
0
Localité
Québec
Je comprend tout à fait ton résonnement FinnLux. J'essaie d'appliquer le même, mais un peu à l'inverse. C'est-à-dire que je veux établir des balises de façon à ne pas éliminer de plus en plus d'aliments sous prétexte que j'ai de la considération pour la vie, toute forme de vie. Donc, je refuse de manger les êtres vivants qui ont la capacité de ressentir la souffrance physique et psychologique. Cela exclu les végétaux, les unicellulaires, les champignons... et les mollusques? Il semblerait que oui. C'est peut-être le fait qu'un escargot a l'air plus «vivant» qu'une moule qui dérange mais on sait qu'on ne peut pas se fier à l'apparence d'un animal pour décider s'il est acceptable de le manger ou non.
Néanmoins, puisque cette conversation a semé un léger doute dans mon esprit, je préfère m'abstenir de manger des mollusques pour l'instant. Merci d'avoir alimenter ma réflexion!
Et puisque vous m'aidez, j'en profite pour vous poser une (autre) question:
C'est quoi le problème avec le miel?
 

Angellore

Élève des carottes
Inscrit
22/4/13
Messages
1 380
Score de réaction
0
Localité
Lyon
Le problème avec le miel est double. Il y a déjà l'aspect éthique, ce sont des élevages d'abeilles au même titre que les vaches, poules etc... Et à la fin de l'été la plupart des éleveurs tuent les abeilles des ruches, car ça couterait trop chez de les entretenir en hiver. Et même quand ils ne les tuent pas, comme ils ne leurs donnent que du sucre pauvre en nutriments, beaucoup meurent. Et puis les abeilles font du miel pour elle-même, pour passer l'hiver, de quel droit le leur volerait-on ?
En plus il y a un problème environnemental, l'élevage d'une seule espèce d'abeille, l'apis melifera, fait les autres espèces d'abeilles polinisatrice sont en train de disparaitre, et avec elles toutes les plantes qu'elles pollinisaient.
 

Nast

Jeune bulbe
Inscrit
30/6/14
Messages
42
Score de réaction
0
Salut,
Gabe tu as dit que tu dirais à ton mari qu'il préparerait ses steaks lui même .. S'il est convenu que c'est toi qui fais la cuisine ça revient à lui imposer ton choix qu'il ne partage pas. Ca te ferait pas chier qu'il mette de la viande dans tes plats si c'était lui le cuisinier, peu importe ton avis ? Chacun son avis, vous devriez respecter les choix de chacun mutuellement. C'est pas les végétaliens sont des gentils et les carnistes les vilains et s'il veut continuer à être un vilain c'est sa responsabilité. Après si vous vous arrangez comme ça ... Mais je doute qu'il soit ravi que tu refuses de lui faire à manger. J'étais bien contente que ma maman me fasse cuire mon steak de soja moi et qu'elle m'envoie pas le faire moi même sous prétexte que je suis différente de la famille.

Est-ce que les mollusques sont des genres de plantes s'ils n'ont pas de système nerveux ? Qu'est-ce qui fait que ce sont des animaux sinon ?
 

kob27g

Moulin à graines
Inscrit
12/7/12
Messages
11 119
Score de réaction
3
Nast":2ko9yolf a dit:
Salut,
Gabe tu as dit que tu dirais à ton mari qu'il préparerait ses steaks lui même .. S'il est convenu que c'est toi qui fais la cuisine ça revient à lui imposer ton choix qu'il ne partage pas. Ca te ferait pas chier qu'il mette de la viande dans tes plats si c'était lui le cuisinier, peu importe ton avis ? Chacun son avis, vous devriez respecter les choix de chacun mutuellement. C'est pas les végétaliens sont des gentils et les carnistes les vilains et s'il veut continuer à être un vilain c'est sa responsabilité. Après si vous vous arrangez comme ça ... Mais je doute qu'il soit ravi que tu refuses de lui faire à manger. J'étais bien contente que ma maman me fasse cuire mon steak de soja moi et qu'elle m'envoie pas le faire moi même sous prétexte que je suis différente de la famille.
Je ne suis pas d'accord avec toi. Si Gabe prépare un repas végé, qu'est ce qui empêche son conjoint de manger végé ? Après s'il n'est pas content, charge à lui de faire autre chose.
 
A

Anonymous

Guest
Ça c'est à chacun de voir je pense. Si on est dégoûté par la viande c'est normal qu'on refuse d'en préparer.

Je sais que moi par exemple ça ne me dérange pas (encore) de faire ça pour ma famille et on a décidé que les enfants seraient omnivores-flexitariens, c'est plus simple pour tout le monde (nounou, cantine, grands-parents...). Quand mon mari cuisine il fait la viande à part parce qu'il sait que je n'en mange pas, quand je cuisine et qu'il veut rajouter un steak à son plat, je ne l'envoie pas se le faire cuire tout seul, déjà parce que c'est mon tour de cuisiner et parce que ça ne me dérange pas. Mais c'est pas souvent et on a énormément réduit nos achats de viande. Le poisson par contre pas tellement, mon mari adore le poisson.
 
Haut