Douce nuit

  • Auteur de la discussion Rodo
  • Date de début

Rodo

Jeune bulbe
Inscrit
14/4/19
Messages
7
Score de réaction
0
Salve, hello, boujou tout le monde !
Je ne sais pas si le sujet de la prédation a déjà été abordé sur le forum, mais comme c'est un sujet qui me titille moult les synapses, je viens de jeter un oeil aux numéros 40 et 41 des cahiers antispé, et je ne peux qu'en conseiller la lecture aux ceusses qi souhaiteraient creuser la question...
Bon, et le titre du post, alors,me demanderez-vous ? La raison pour ? Oui, voici, j'y viens : ce sujet me fait irrémédiablement penser à la nouvelle de Buzzati Douce Nuit... On la trouve fastochement sur internet, et, ma foi, je serais ravi de découvrir ici les réflexions qu'elle peut inspirer...
A plus !
 

Xav

Massacre des légumes
Inscrit
15/7/12
Messages
1 723
Score de réaction
18
Localité
Paris
J'ai retrouvé cette nouvelle dans Le K que j'avais lu adolescent. On est entre Kafka et Poe. C'est très bien écrit.
Pour répondre à ta question, la prédation fait partie des questions qui traversent les différents courants de l'animalisme. Les "interventionnistes" par exemple, pour qui la "nature" n'est pas bonne en soi, envisagent de réduire la souffrance animale liée à la prédation lorsque c'est possible. C'est un écho théorique à la culpabilité que ressent le personnage féminin dans la nouvelle de Buzzati.
 
Haut