En finir avec la chasse en France : le nombre de chasseurs s'effondre, et c'est tant mieux

Gaia1

Jeune bulbe
Inscrit
25/2/18
Messages
4
Score de réaction
0
Localité
Nice
L'opposition entre chasseurs et anti n'est pas nouvelle. Entre défense d'une tradition séculaire d'un côté, et accusation de cruauté animale de l'autre, les arguments ne manquent pas dans les deux camps. Notre contributeur fait partie de la seconde catégorie et dénonce le lobby des chasseurs.

Pour se donner de l’importance, la grenouille de La Fontaine voulait se faire aussi grosse que le bœuf. Les chasseurs français ont eux aussi adopté la stratégie de l’enflure.

Ils étaient environ 2.400.000 en 1975, deux fois moins vers 2010. On doit en compter à peu près 900.000 aujourd’hui. Ainsi, malgré des efforts constants pour arrêter une perte régulière de 2 à 3% par an depuis 40 ans, (endoctrinement dans les écoles, chasse accompagnée, "simplification" de la chasse, gratuité du permis, etc…), nos Tartarins représentent à peine 1,5% de la population.

Sur le plan électoral, face au "bœuf" de l’emploi, de la retraite ou du pouvoir d’achat, la "grenouille" chasse ne peut plus compter que sur l’illusion.

Les chasseurs falsifient-ils leur nombre ?

Ce poids plume ne les empêche pas de peser comme du plomb sur "la classe politique", pour qui les désirs des chasseurs sont des ordres. Le groupe chasse est un des plus nombreux de l’Assemblée nationale.

Il faut des pages pour lister les cadeaux que les élus leur font chaque année [1]. Tout le Sénat, issu d’un "terroir" de plus en plus fantasmatique, défend "la tradition" d’une Saint Barthélemy de la faune sauvage providentielle et conviviale. Chômeurs, handicapés ou mal-logés ne pourront pas en dire autant.

Depuis plusieurs années, pour maintenir leur influence, les porteurs de fusil ont tout fait pour gonfler artificiellement leurs effectifs, en particulier en comptabilisant plusieurs inscriptions comme plusieurs individus, beaucoup s’inscrivant dans plusieurs départements [2], ce qui augmente aussi, précisons-le, la redevance perçue par l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS) [3].

L’ex-ministre "de l’Écologie", Roselyne Bachelot considérait que "le drame serait que le nombre de chasseurs passe à moins d'un million". Cette barre étant à présent franchie, reconnaissons qu’en matière de "drames", on en voit de pires.

Le nombre de chasseurs baisse tous les ans

Les données sont désormais secrètes et l’Office ne les fournit même plus aux journalistes. Les chiffres et les arguments spécieux (marketing du "greenwashing") étant repris sans vérification, le mensonge peut faire autorité. Mais le roi est nu. Les intéressés eux-mêmes s’inquiètent de voir "l’opacité régner" sur la question de leur nombre [4]. Ce secret a tout d’un aveu : la chasse s’effondre.

On comprend que les chasseurs, qui sont un lobby, défendent leur corporation, même au prix d’un mensonge de plus [5]. On comprend moins qu’un organisme d’Etat, l’ONCFS, se conduise comme un groupe de pression, et préfère le silence à la vérité.

Sa direction (comme celle de l’ONF pour les forêts) est d’ailleurs souvent en opposition marquée avec ses agents. N’est-ce pas la preuve que l’office est dirigé non comme un "gestionnaire" de la faune au service du bien public mais bel et bien comme un instrument politique ?

L’hémorragie est d’ailleurs logique : les espaces naturels diminuent, la plupart des espèces sauvages sont menacées, l’opinion n’admet plus que la violence soit notre seul rapport avec les animaux. La moyenne d’âge des chasseurs fait qu’il en meurt chaque année plus qu’il n’en naît, et les jeunes préfèrent s’amuser autrement qu’en tuant des chevreuils.

Les chasseurs constituent un lobby très puissant

Le pouvoir, de droite ou de gauche, a toujours favorisé la violence contre les animaux, par indifférence à cette question autant que par clientélisme (chasse, corrida, élevage concentrationnaire, cirques, grands prédateurs, expérimentation, j’en passe...).

Si les politiques voulaient enfin sortir de l’autisme, ils seraient donc bien inspirés de ne pas accréditer une fiction en accordant à la cynégécratie plus d’importance qu’elle n’en a, et d’admettre que cette activité fossile, la chasse-loisir, joue un rôle entièrement négatif.

Elle pervertit le jeu démocratique, qu’elle gâche nos promenades, qu’elle a ruiné les équilibres naturels par l’élimination des prédateurs et les lâchers de "gibier" d’élevage, dans le seul but de prolonger l’exercice d’une pratique que tout condamne, sauf la loi.

Les ennemis de la chasse, soit quand même près de la moitié des Français, n’auront donc plus qu’à souhaiter à cette activité de finir comme la grenouille qui voulait être un bœuf : "La chétive pécore / s’enfla si bien qu’elle creva".
http://leplus.nouvelobs.com/contrib...chasseurs-s-effondre-et-c-est-tant-mieux.html
 

Skud

Élève des carottes
Inscrit
20/1/15
Messages
1 342
Score de réaction
0
Cela fait déjà quelques années qu'ils sont sous les 1 million à en croire certaines associations. Mais ils ont tendance à gonfler leur nombre.

Le coût d'achat du permis est un frein pour beaucoup si on les croit. Il me semble que c'est un permis par département. Et il me semble avoir lu quelque part qu'ils réfléchissaient à baisser ce coût, voir à faire des permis élargit sur plusieurs territoires.

La chasse a encore de belles années devant elle, et quand on constate les cadeaux que fait le gouvernement actuel on est mal barré. L'épisode récent avec les manifs des chasseurs pour que la chasse à l'oie soit permise en février est un bel exemple. La chasse a été fermé en 2018. Mais ils pourront chasser l'oie en février 2019.
Youpi Yeah -_-"


Après, je pense qu'il manque en France une association forte qui est ouvertement contre la chasse (antispé j'entends). Il y a bien l'ASPAS et FERUS ou encore des petits groupes locaux (contre la chasse à courre par ex). Mais ils ne sont pas opposés totalement à la chasse. Ils souhaitent protéger certaines espèces, réduire les périodes d'autorisation de chasses, interdire certaines pratiques. Mais ce ne sont pas des asso "totalement anti-chasse". Enfin ceci dis, je me trompe peut-être avec l'ASPAS. Ils sont peut-être juste des pur réformistes qui savent qu'on part de loin ^^
 

Balika

Élève des carottes
Inscrit
29/11/16
Messages
1 167
Score de réaction
8
Bientôt, il y aura plus de "followers" de L214 que de chasseurs ! :D
Des associations anti-chasse abolitionnistes, ça doit exister, non ?
 

Alter

Avale du tofu
Inscrit
2/2/11
Messages
637
Score de réaction
0
Il me semble que l'ASPAS est bien abolitionniste.
 

JourMouillé

Jeune bulbe
Inscrit
5/12/17
Messages
36
Score de réaction
0
Pourquoi tant d'engouement autour de la diminution du nombre de chasseurs ? Après tout, ça fera autant de personnes en plus pour manger de la viande industrielle... ou alors on pense seulement à ceux qui pratiquent la chasse pour le plaisir (et sans manger leur butin) ? Mais est-ce que ça représente une grande portion des chasseurs ?

D'ailleurs, comment recense-t-on les chasseurs ? Est-ce qu'on compte uniquement ceux qui adhèrent à des associations ? Ceux qui ont des permis de chasse ?
 

Watermelon

Se gave de B12
Inscrit
14/6/12
Messages
4 521
Score de réaction
22
Localité
Paris
Je ne connais personne qui chasse pour se nourrir. Ils consomment ce qu'ils chassent ou donnent à d'autres gens évidemment, mais la finalité n'est pas de se nourrir et la majorité de la viande que ces gens mangent reste de la viande d'élevage. Après, je ne connais pas tous les chasseurs de France.
 

Skud

Élève des carottes
Inscrit
20/1/15
Messages
1 342
Score de réaction
0
JourMouillé":bl1816c3 a dit:
D'ailleurs, comment recense-t-on les chasseurs ? Est-ce qu'on compte uniquement ceux qui adhèrent à des associations ? Ceux qui ont des permis de chasse ?

En fait, tu as une validation annuelle de permis à faire par an auprès d'une Fédé de chasseurs. J'imagine que ces stats sont liés à ça. Après l'ASPAS évoque que ces chiffres sont gonflés car il ne prendrait pas en compte les personnes qui chassent dans plusieurs département et donc qui ont "plusieurs permis" (qui sont en réalité des autorisations de chasser sur un territoire).

Sinon, je plussoie Watermelon. La majorité des chasseurs ne chassent pas pour nourrir. Ils se voit aussi pour une bonne part comme des éléments indispensable pour maintenir l'équilibre écologique. Pour ça qu'ils ont des quotas d'êtres vivant à buter par an et par espèces.
 

JourMouillé

Jeune bulbe
Inscrit
5/12/17
Messages
36
Score de réaction
0
Watermelon":1lhwx8ca a dit:
Je ne connais personne qui chasse pour se nourrir. Ils consomment ce qu'ils chassent ou donnent à d'autres gens évidemment, mais la finalité n'est pas de se nourrir et la majorité de la viande que ces gens mangent reste de la viande d'élevage. Après, je ne connais pas tous les chasseurs de France.
J'imagine en effet que pour la plupart des chasseurs, la finalité de la chasse n'est pas l'alimentation. Mais d'une certaine manière je me dis que c'est toujours ça de pris sur l'industrie de la viande. Sans vouloir proposer une échelle du moins pire au plus horrible, je trouve qu'il y a quand même une différence.
Après peut-être est-ce un peu borné de ma part de ne pas se dire que tuer un animal ça reste tuer un animal, quelles que soient les conditions...
 

Balika

Élève des carottes
Inscrit
29/11/16
Messages
1 167
Score de réaction
8
Ce qui est amusant avec la chasse c'est que :
- ça n'est pas pour être entre copains (suffit d'aller au PMU ou au club de foot)
- ça n'est pas pour être dans la nature (suffit de se promener)
- ça n'est pas pour voir des animaux (suffit d'avoir des jumelles ou d'acheter un beau livre sur les animaux)
- ça n'est pour garder une trace de l'animal (suffit de les photographier)
- ça n'est pas pour le plaisir d'utiliser un fusil et de toucher une cible (suffit d'aller au club de tir ou d'utiliser des billes de couleur)
- ça n'est pas pour s'alimenter (suffit d'acheter de la nourriture)

Pourquoi chasser alors ?
 

Tcharls

Se gave de B12
Inscrit
14/2/12
Messages
4 842
Score de réaction
0
Localité
Toulouse
Site web
www.facebook.com
OK, mais c'est un raisonnement à l'envers. La chasse, pour les chasseurs, c'est un peu tout ça.

Aller dans un resto végane entre amis :
- ce n'est pas pour être entre copains (y'a d'autres moyens)
- ce n'est pas pour se nourrir (y'a d'autres moyens)
- ce n'est pas pour manger des bonnes choses (y'a d'autres moyens)
- ce n'est pas pour sortir (y'a d'autres moyens)
- ce n'est pas pour découvrir un lieu (y'a d'autres moyens)
- ce n'est pas pour faire la fête (y'a d'autres moyens)
et pourtant...
 

Slevine

Jeune bulbe
Inscrit
16/11/17
Messages
4
Score de réaction
0
Ce qui me gêne le plus dans la chasse, c'est le plaisir que ressentent les chasseurs en tuant un animal. Que ce soit pour le manger ou pour réduire les densités de populations animales dans certaines régions, ils en tirent du plaisir et c'est ça que je ne comprends pas. Si les sangliers posent tant de problème, cela devrait être un métier de réguler leur population, pas un loisir.
Et, ayez pitié de moi, je travaille dans une société d'édition de magazines et je dois régulièrement vérifier des magazines de chasse, avec photos, recettes pour bien accommoder le gibier, etc. :snif:
 

Pers0nne

Se gave de B12
Inscrit
28/11/11
Messages
4 505
Score de réaction
0
Site web
pangolincariboukoala.free.fr
JourMouillé":2o5z1w36 a dit:
Pourquoi tant d'engouement autour de la diminution du nombre de chasseurs ? Après tout, ça fera autant de personnes en plus pour manger de la viande industrielle... ou alors on pense seulement à ceux qui pratiquent la chasse pour le plaisir (et sans manger leur butin) ? Mais est-ce que ça représente une grande portion des chasseurs ?
Y a plusieurs choses :
- Une bonne part (la majorité ?) des animaux tués viennent d'élevages de gibier. Peut-être pas des élevages concentrationnaires, mais des élevages quand même. (Et puis les élevages d'oiseaux, c'est toujours concentrationnaire, de toute façon, même le bio, même le plein air...)

- Les chasseurs tuent non seulement les animaux "mangeables" mais aussi les "nuisibles", les prédateurs qui leur font concurrence dans leur loisir. C'est juste pour tuer, pas pour manger. https://www.aspas-nature.org/campagnes/ ... s-renards/
Il faudrait voir aussi le nombre d'animaux qu'ils tuent (même "mangeables") et qu'il n'arrivent pas (ou n'essaient pas) à récupérer.

- Les chasseurs font partie de la "coalition pro-viande", ceux qui se sentent menacés par les campagnes de bien être animal ou de droits des animaux. Ils s'associent largement à ceux qui défendent la corrida, l'élevage et le reste pour freiner les avancées animalistes.
Par exemple, le Comité Noé :
http://www.cpepesc.org/Un-comite-Noe-po ... -a-la.html
http://www.torofstf.com/infos2007/210607noe.htm
Ca peut se voir aussi dans le Petit Livre Vert 2008, qui est un argumentaire pour l'exploitation animale, la liberté de tuer les animaux à volonté, et qui marche aussi bien pour défendre la chasse que l'élevage : https://fr.scribd.com/document/14778789 ... -Vert-2008
Et si on regarde sur Politique et Animaux (https://www.politique-animaux.fr/), ceux qui défendent la chasse se retrouvent assez bien aussi dans toutes les autres colonnes pour s'opposer au bien être animal. Donc si ce genre de personnes (ou d'idées) se retrouve en politique, les animaux d'élevage en paient le prix aussi.
http://www.liberation.fr/sciences/2012/ ... nce_842936
"Notre code civil témoigne de cette chosification de l’animal, qu’il qualifie archaïquement de bien meuble (article 528) quand, en Allemagne ou en Suisse, les animaux sont expressément distingués des choses. Opposés à la reconnaissance juridique de la sensibilité des animaux, les lobbies de la chasse et de l’élevage ont obtenu lors du quinquennat précédent la mise à l’écart de toute réforme en la matière. Bref, en France, les animaux ne pensent pas parce que les chasseurs votent."
(Ca date de 2012. Maintenant, ce sont des "êtres sensibles" dans les textes, même si ça ne change rien das les faits.)

Bref, les deux vont de paire. Une société qui accepte ou aime la chasse fait peu de cas de ce qu'on fait subir aux autres animaux. Une société qui s'y oppose a plus de chance de remettre en cause l'élevage.
 

Skud

Élève des carottes
Inscrit
20/1/15
Messages
1 342
Score de réaction
0
Dans les dernières actu sur le sujet :

- le permis de chasse national qui passerait de 400€ à 200€. J'ignorais qu'il existait un tel permis, je pensais que c'était par département uniquement.
- Le président des chasseurs de l'Oise qui est pas content parce que les animalistes sont en réalité des "révolutionnaires, violents et dangereux"
- La région Auvergne-Rhônes-Alpes (enfin Laurent Wauquiez quoi), devrait refiler 3millions aux chasseurs pour un 2nd plan de chasse en 2019

Sinon une info plus positive : la manifestation organisée par AVA (Abolissons la Vénerie Aujourd'hui) le 31 mars a rassemblé 1 000 personnes à Compiègne. Comme quoi, les cadeaux pour les chasseurs continuent, mais le nombre d'opposants également.
 

Nel

Jeune bulbe
Inscrit
23/3/18
Messages
19
Score de réaction
0
Skud,
Je reviens du Limousin où ils font de la pub pour le permis de chasse gratuit! :anger: :anger: :anger: :mur:
 

Byza

Broute de l'herbe
Inscrit
5/4/18
Messages
222
Score de réaction
0
Localité
Ariège
Chez moi, ça bouge : https://www.ladepeche.fr/article/20...s-decouvrent-miradors-ont-ete-vandalises.html

J'aime particulièrement la fin de l'article :
" « Notre activité est de moins en moins appréciée. Il y a eu un incident aussi, récemment, du côté de Brat-Bonrepos lors d’une chasse à courre. C’est décourageant et il y a moins de chasseurs qu’auparavant. Un jour, ça posera un problème de régulation au niveau de la faune sauvage », s’inquiète le chasseur."

J'édite pour préciser : Le "problème" à Prat-Bonrepaux, c'est une action d'AVA Ariège. Vous pouvez voir la vidéo qu'on en a fait ici : https://www.facebook.com/avaariege/videos/615599288832059/
 

Fujimoto

Jeune bulbe
Inscrit
28/6/18
Messages
27
Score de réaction
0
Localité
Là où la nétiquette est présente
Bonjour,

Chez moi, c'est l'inverse... Il y a pas mal de jeunes qui font de la chasse, (faut dire qu'être dans un département de vindiou ça arrange pas les choses) et pendant la période, j'entends des coups de feu depuis ma maison (il y a même des chasseurs qui sont venus rattraper leur "gibier" à même pas 100 m de devant chez moi). On se sent même plus en sécurité à la campagne. Des chasseurs se permettent d'aller dans notre propriété pour traquer des pauvres animaux.

Ce que je trouve hallucinant en plus (en dehors des animaux tués), c'est qu'il y a tout de même une dizaine d'humains qui meurent par an à cause de chasseurs (par accident bien entendu, mais quand même ! Si une activité peut provoquer des accidents incontrôlables, il faut commencer à se remettre en question). Ce n'est pas normal de se balader en forêt et d'avoir une chance de se faire tuer par un chasseur pour moi. C'est pareil pour tout, sauf que la chasse c'est quelque chose de complètement inutile et qui pourrait être éviter (surtout si c'est fait pour le loisir, ce qui relève alors du pur sadisme).
 

V3nom

Moulin à graines
Inscrit
17/2/12
Messages
10 174
Score de réaction
0
Localité
Tours (37)
Un petit rappel rhétorique avec les armes de l'ennemi, puisque je continue de voir des soubresauts pro-chasse par-ci, par-là, avec un discours de plus en plus victimaires, présentant les anti-chasse comme des "menaces" face à ces pauvres chasseurs sans défense (mais toujours armés hein)

statistiques officielles (donc fourchette basse probablement) du ministère de la chasse (donc fourchette très basse à n'en point douter) des accidents (et morts) du à la chasse en france en 2016. (avec amalgame des accidents grave et légers, on n'aura pas le détail)

http://www.oncfs.gouv.fr/Espace-Presse- ... p-news1914

Le nombre total d’accidents de chasse relevés durant la saison (du 1er juin 2016 au 31 mai 2017) s’élève à 143, un chiffre en baisse par rapport à celui de la saison précédente, qui s’inscrit également dans la tendance baissière observée depuis près de 20 ans. Il rappelle toutefois qu’en matière d’accidentologie, la vigilance doit rester toujours de mise.

Sur les 143 accidents relevés, 18 accidents mortels restent néanmoins à déplorer. 3 sont intervenus durant une chasse au petit gibier (dont 2 auto-accidents) et 15 lors d’une chasse au grand gibier (dont 1 auto-accident).
143 sur 365 jours... on approche quand même un accident tous les 2 jours, ça pique en temps de paix pour un loisir, non ? (1 tous les 2,55 jours)

Et 18 morts donc... dont des non chasseurs. (là non plus pas de détail, mais ça fait quand même plus d'un mort par mois, tous les 20,7 jours plus précisément)

aparté : dans un discours public, l'absence d'info est une info en soi.

Les conditions de ces accidents ne sont pas faits pour rassurer quant à la capacité des-dits chasseurs à maitriser leur engin (tout lapsus est totalement fait exprès) et leur propre corps...

Petite rétrospective des années antérieures :



Certes ça baisse ! Mais ça prend le temps hein ! On est en période de paix depuis 1945 mais faut croire qu'il y a une génération spontanée à force de dire "il nous faudrait une bonne guerre!".

Sinon on gardera à l'esprit le mot de conclusion rassurant (et pas lénifiant) de notre fin analyste :

La très grande majorité des accidents mortels est liée à un manquement aux règles élémentaires de sécurité et démontre qu’il n’y a aucune fatalité.
Ha ha ! *tousse*

:facepalm:

PS : Taomugaia me manque...

PS2 (pas la console) : je me suis fais un plaisir à poster un peu tout ça ici (vidéo anti-anti-chasse), personne qui s'est découverte un ennemi à combattre en la personne de Links récemment (c'est un futur ingénieur agronome qui parle d'écologie... :whistle: )
 

Skud

Élève des carottes
Inscrit
20/1/15
Messages
1 342
Score de réaction
0
Fujimoto":36dm1si1 a dit:
j'entends des coups de feu depuis ma maison (il y a même des chasseurs qui sont venus rattraper leur "gibier" à même pas 100 m de devant chez moi). On se sent même plus en sécurité à la campagne. Des chasseurs se permettent d'aller dans notre propriété pour traquer des pauvres animaux.
Légalement, ils ont le droit de venir récupérer leur gibier sur tes terrains. Mais tu peux aussi faire reconnaitre un droit de "non chasse" sur tes terrains en installant des panneaux (cf ASPAS Interdire la chasse chez soi). J'ai par exemple des amis qui sont dans le Morbihan et qui ont ainsi fait une zone de non chasse autour de leur maison. Les chasseurs n'hésitant pas à aller jusque dans leur jardin avant.


Sinon en France, les collectifs Abolition de la Vénerie Aujourd'hui (AVA) se développent pas mal. Ça irrite un peu les veneurs. Petit exemple avec la video de la Société de Vénerie ou leur président à un jolie discours : "vous l'aurez compris, on nous a déclaré la guerre[...]-nous allons- livrer cette bataille le mieux possible".
 

V3nom

Moulin à graines
Inscrit
17/2/12
Messages
10 174
Score de réaction
0
Localité
Tours (37)
Dans les faits, ça sera toujours un bras de fer entre toi et l'appui (ou pas) des élus de ta ville, et la puissance de l'association de chasse de la ville... (ça ne doit surtout pas empêcher d'exprimer son indignation hein !)

Exemple concret avril dernier (comme par hasard ça se passe "chez moi" quelle surprise !) : https://www.sudouest.fr/2018/04/10/lett ... 4-7395.php
 

Balika

Élève des carottes
Inscrit
29/11/16
Messages
1 167
Score de réaction
8
Le nombre d'accident et de morts dans l'absolu et intéressant.
Il faudrait cependant le rapporter au nombre de chasseurs. Mais leurs effectifs sont tellement en train de fondre comme neige au soleil qu'ils se cachent. Impossible de savoir combien ils sont vraiment. Espérons que ce "loisir" morbide disparaîtra rapidement.

Combien d'armes de chasse sont "en circulation" en France ?
 
Haut