Faits divers et image du végétalisme

Zigzag

Broute de l'herbe
Inscrit
9/7/18
Messages
176
Score de réaction
12
Régulièrement, on lit sur internet et dans la presse des faits divers au sujet de parents irresponsables qui donnent une mauvaise alimentation végéta*ienne à leurs enfants : ceux-ci ont ensuite de graves problèmes de santé. Un exemple de mauvaise pratique est le lait pour bébé (- de 2 ans) : au lieu de donner un lait adapté aux bébés (végétalien ou non), on donne du lait animal/végétal standard. Si par malheur le lait est végétal, on publie ça et les personnes mal renseignées (tout le monde sauf les végés!), croient que la faute vient du véganisme.
Là où je veux en venir, c'est que les actes irresponsables qui donnent lieu à ces articles contribuent dans l'imaginaire collectif à donner une image de "parents maltraitants" au véganisme. Pour lutter contre, il faudrait déjà que ce genre de fait divers soit mieux expliqué (ex : "il est possible de donner une alimentation végétalienne à un enfant de cet âge sans problèmes de santé, mais les parents n'ont pas respecté les "règles" sanitaires") ou même arrête de paraître (sur les faits divers, il existe une vidéo d'Usul "les faits divers ont divers effets"). Il faudrait aussi que les gens soient mieux renseignés, à commencer par ces parents, et pour cela, que la diététique végan-friendly se diffuse.

Quand je vois ce genre de fait divers, je pense à tous les gens mal renseignés confortés dans leur croyance que le végétalisme est dangereux pour la santé. Comment, en tant que végan, peut on réagir à cette "propagande"? Comment, sachant que plusieurs ministères de la Santé ont publié que la végétalisme était adapté à tous les âges, peut on mieux informer les citoyen.ne.s ? Merci pour vos réponses ;)
 

Cannel

Élève des carottes
Inscrit
8/12/12
Messages
1 421
Score de réaction
2
Localité
94 proche Paris
Moi je serais pour qu'on arrête de dire que des parents vegans ont fait ci ou ça, parce que comme tu dis ça donne une mauvaise image.
Et en fait c'est pas qu'ils ont nourri leur enfants de façon vegatalienne, mais ils l'ont mal nourri point.
 

Tigresse

Moulin à graines
Inscrit
18/7/11
Messages
11 735
Score de réaction
24
Localité
Me cherchez pas ici, je suis ailleurs
Moi, je pense que si le végéta*isme était démystifié, si les parents n'avaient plus peur de dire qu'ils sont végéta*iens aux pédiatres, ils auraient accès + facilement à des informations nutritionnelles neutres et ciblées.
Par exemple, un parent qui ne veut pas donner de lait de vache maternisé à son bébé, il a pas forcément l'info qu'il existe des laits végétaux maternisés, ni les compléments alimentaires spécifiques aux bébés, tout ça. Il va juste vouloir cacher le végéta*isme, (par peur des assistantes sociales, par exemple) et donner du lait végétal ordinaire.
Alors qu'un pédiatre informé et sans jugement, il aurait pu donner des conseils pour éviter ça.
Surtout, je pense que les jeunes parents sont fort affairés autour du nouveau-né et n'ont pas forcément le temps/l'opportunité à chercher calmement des infos sur le net.
 
Haut