J'ai craqué.

Zigzag

Broute de l'herbe
Inscrit
9/7/18
Messages
192
Score de réaction
19
Tout est dans le titre. Cette discussion n'est pas un pur mea culpa, il s'agit surtout de raconter mon craquage, les pensées qui me sont venues, et de demander votre avis/vos témoignages.

J'ai 19 ans, vis chez mes parents et suis végan depuis deux ans et trois mois environ. Mon père est "végétarien" (qui mange du poisson, d'où les guillemets) et dit que c'est ma très grande fermeté en action qui l'a convaincu, bien plus que mes arguments. Ma mère accepte mon végétalisme, un peu moins que mon père, mais bon elle l'accepte. Un jour, je commets l'erreur de confier à ma mère que les sushis me manquent un peu. Avant mon véganisme, je raffolais de la viande et du poisson. Pourtant, après deux ans et trois mois de véganisme, ma mère nous achète... des sushis ! Avec une part pour moi.

Dans ma conception des choses, le véganisme est avant tout économique. C'est moins le fait de ne pas consommer que le fait de ne pas acheter (et donc de ne pas financer l'exploitation animale) qui compte. Autrement dit, une fois l'aliment acheté, c'est trop tard, je peux le manger ou non, cela revient au même. Je mange quelques sushis (quatre je pense). Et je me dis beaucoup de choses : déjà, de la culpabilité, mais je me dis aussi que cela ne change rien à présent (à la limite, pour convaincre mes parents, ç'aurait été mieux de ne pas en manger), et aussi que 95% des gens mangent de la viande et du poisson sans se poser de question pendant que je culpabilise pour quatre sushis.

Je m'interroge aussi sur ma détermination, sur ma force, et c'est un coup à l'estime de soi que ce craquage. Je voulais donc savoir si vous aviez déjà craqué et ce que vous pensiez de cette situation. Entre temps ma mère s'est excusée quand elle a vu à quel point son erreur me faisait mal me sentir.
 

framboise

Avale du tofu
Inscrit
21/3/15
Messages
962
Score de réaction
9
Localité
56
Sur de la viande je n'ai jamais craqué je pense, par contre sur des produits/plats contenant des oeufs ou du fromage régulièrement, surtout quand je suis fatiguée mentalement (donc assez souvent en ce moment ...), je n'ai pas la force de réfléchir à une alternative. C'est pour moi plus sain mentalement de me faire plaisir sans chercher à me culpabiliser derrière que de me priver.
Je comprend tout à fait ton point de vue du c'est acheté le mal est fait.
 

James64

Mange de la salade
Inscrit
14/11/17
Messages
305
Score de réaction
12
"Autrement dit, une fois l'aliment acheté, c'est trop tard, "

Cela m'ai déjà arrivé d'acheter des aliments et une fois achetés je me suis rendu compte (trop tard) qu'il y avait des produits d'origines animales dedant (lait et ou oeufs). Dans ces cas précis, je les ais mangés. Bien qu'irrationnel par rapport à la situation que j'ai évoqué, je me dis que si cela avait été du poisson ou autre viandes, je n'aurais pas franchis le pas. => Par exemple, lors de divers tournois sportifs, j'ai remporté à plusieurs reprises divers patés, et j'ai préféré les donner à une personne en mangeant.

Quand à la situation que tu évoques, celle où on est invité (et ou chez ses parents) et donc que la nourriture est déjà achetée, je comprends le "c'est trop tard" mais pour autant je ne préfère pas franchir le pas car :
- Trop compliqué par la suite, pour quelqu'un qui a aimé le goût de ces chairs, il y a un risque de retomber, et puis dans la tête, c'est beaucoup + compliqué je trouve le côté parfois je consomme parfois je ne consomme pas.
- Donne l'impression à l'entourage que ce n'est pas si grave si l'on mange de la chair animale (et par extension l'abattage des animaux).

Il y a environ un dizaine d'année j'avais essayé le végétarisme mais cela n'avait duré qu'un mois, je me suis laissé plusieurs années avant de revenir avec des convictions plus solides.

Ne culpabilises pas, c'est fait, c'est fait. Si pour toi la question animale continue d'être importante à tes yeux, alors tu "rectifieras le tir" et fera mieux la prochaine foi (si tu estimes que c'est mieux de le rectifier).

Bonne continuation
 
Dernière édition:

Balika

Élève des carottes
Inscrit
29/11/16
Messages
1 177
Score de réaction
10
Il est clair que ta mère n'a pas été très correcte de te "tenter" en t'achetant des sushis. On ne propose pas de l'alcool à un ancien alcoolique ou une clope à un ancien fumeur ! C'est pas très sympa de sa part. Après, c'est fait maintenant.

Qu'apprends-tu de cette expérience ?
 

LeMarti

Jeune bulbe
Inscrit
5/2/21
Messages
7
Score de réaction
2
Localité
Frankfurt
Ai jamais craqué sur de la chair animale, mais sur le fromage au début. J'étais dans les montagnes, lors d'un stage avec la LPO. Je ne m'en veux pas trop car ce qui est déjà acheté, est là. Mais je sais qu'aujourd'hui je ne craquerai plus. C'est aussi une question d'entraînement. Je dirais même que craquer est de mon point de vue une étape qui arrive avant d'arriver à ne plus craquer...
C'est important de se rappeler le "pourquoi" on veut être végéta/r/l/ien...
 

Karen14542

Jeune bulbe
Inscrit
7/2/21
Messages
6
Score de réaction
2
Localité
B
Ne te fais pas de reproches, pense plutôt au nombre de vies animales épargnées à chaque repas sans chair animale que tu as déjà consommé et continue comme ça. Dans le règne animal, de nombreux animaux se nourrissant de fruits et plantes, ingèrent sans le „chercher“ des insectes présents sur les végétaux. Dis-toi que cette „erreur“ de ta maman est le petit insecte ingéré au milieu d‘une journée ou d‘une année (vie) principalement végétale :).
 

ChrisRed

Jeune bulbe
Inscrit
25/3/15
Messages
60
Score de réaction
0
Site web
www.chrisreduniverse.com
Je n'ai jamais craqué pour de la viande ou du poisson, on m'en a fait manger à mon insu en revanche, une ex amie à ma femme qui a trouvé ça drôle...

Je comprends ton raisonnement mais de mon point de vue, il n'est pas bon, je pense qu'il faut se détacher du fait qu'il ait été acheté. Que ta mère l'ait acheté ne changeait rien, ce poisson était mort et destiné à être cuisiné, si ce n'était pas toi, c'était un autre. C'est la responsabilité de ta mère qui l'a acheté, pas la tienne.

En outre, le conseil que je te donnerai, c'est de penser à ta santé, ton organisme s'est habitué à de nouvelles habitudes alimentaires, il s'est végétalisé, si tu venais à te trouver dans ce genre de situation, pense à toi, à ta santé, au message que tu peux transmettre, ça devrait te convaincre de ne pas culpabiliser, ce que je comprends tout à fait cela dit, c'est même à ton honneur.

Mais après, étant vegan, ça m'est arrivé de craquer sur des gâteaux ou des chocolats de Noël, on est humains, on évolue, c'est un processus, c'est normal d'être faillible.

Bon courage pour la suite et désolé pour le retard.
 
Haut