La prostitution volontaire, pour, contre, s'en branle ?

Excalibur

Massacre des légumes
Inscrit
15/9/14
Messages
1 633
Score de réaction
0
Je ne pense pas que le problème sois le même puisque les anh d'élevage ne sont pas volontaires pour l'être.
Oui je trouve aussi qu'il y a pas mal d’hypocrisie dans la considération de la prostitution et de la sexualité en général.

Honnêtement je me dis de plus en plus qu'il faut se réfréner dans les bonnes intentions quand elles impliquent d'imposer des choses à d'autres personnes pour leur propose bien, c'est gentil mais lourd, infantilisant et pas forcément pertinent.
 

jess

Se gave de B12
Inscrit
25/5/07
Messages
5 212
Score de réaction
15
Localité
Ganges / Montpellier
Je ne voulais pas dire que c'était "la même chose", mais que c'étaient des situations similaires, dans le sens où vouloir l'abolition (maintenant) de la prostitution est aussi absurde que de vouloir l'abolition (maintenant) de l'exploitation animale.
Je ne disais pas ça du point de vue des prostituées, mais du point de vue des clients, et de la société dans sa globalité.
On ne peut pas espérer l'abolition de l'exploitation animale dans une société qui considère les animaux de compagnie comme des "sous-individus" (beaucoup de gens considèrent leur chien/chat comme un membre de leur famille, mais trouvent quand même normal de le traiter comme un esclave), et les autres animaux comme des non-individus, des objets. Il faut d'abord que les gens prennent conscience que les animaux sont des individus à part entière.
De la même manière, on ne peut pas prétendre vouloir abolir la prostitution dans une société qui considèrent les femmes comme des sous-humains (beaucoup de gens vont dire être pour l'égalité, mais considérer quand même que c'est aux femmes de faire la popotte et torcher les culs des mioches), et les prostituées comme des "sous-femmes", voire pas du tout comme des êtres humains en fait.
Je pense que la prostitution disparaitra d'elle-même quand l'égalité femme-homme sera réellement effective. Pas parce qu'on aura fait des lois pour l'interdire. Au final, l'interdire, c'est la maintenir encore plus dans la clandestinité.
Tout ça, c'est d'un point de vue purement idéologique. Après, évidemment qu'aucun animal ne choisit d'être exploité, alors que certaines prostituées (pas la majorité, loin de là, mais quelques-unes, en effet) choisissent d'exercer cette activité. Mais ce choix ne vient-il pas aussi en grande partie du manque d'égalité de notre société ?
Je suis pour la liberté de choisir, mais ça n'interdit pas d'interroger cette liberté pour voir s'il s'agit réellement d'un choix, réellement d'une liberté.
Choisir cette activité n'a rien d'anodin, et dit beaucoup sur cette société. Pour quelles raisons la choisit-on ? Pour l'argent "facile" ? Mais est-ce vraiment de l'argent facile quand on risque de se faire tabasser ? Et n'est-ce pas révélateur du fait que, si une femme veut améliorer sa situation, il est beaucoup plus difficile pour elle de passer par une activité plus "classique" ? Est-ce normal de choisir la prostitution parce que les autres activités ne nous permettent pas de vivre décemment facilement ?
Certaines répondraient peut-être, comme on peut le voir dans certains "documentaires", "c'est parce que j'aime le sexe" ? OK? c'est très bien d'aimer le sexe ? Mais pourquoi un homme peut-il aimer le sexe sans se prostituer, alors que pour une femme, cela semble être la seule solution (ou être une "salope", ce qui revient au même en terme de réputation) ? Pourquoi ne pourrait-on pas juste aimer le sexe sans le monnayer, et sans être jugées ?
 

James64

Broute de l'herbe
Inscrit
14/11/17
Messages
294
Score de réaction
3
Je pense que toute personne qui aime la vie sera contre le sexe tarifé ou non lorsque ce dernier est destructeur. Je comprends l'intérêt de vouloir interdire le sexe tarifé car il est dans une grande majorité des cas, destructeur.

Cependant j'aimerais bien avoir votre avis sur quelques points :

- Il y a quelques années, j'avais rencontré une jeune femme de mon age qui était prof de yoga. Bien qu'elle ait déjà pu avoir plusieurs copains durant sa vie, elle n'avait jamais eu d'orgasme. J'imagine que cela a du la travaillé d'une certaine manière. Dans un pays d'asie, elle s'est faite massée tout le corps par un monsieur (il me semble que c'est un mec mais pas certain à 100%) ==> elle a donc également eu droit à un yoni massage et a eu son premier orgasme qui a été libérateur pour elle.

Pour moi, la question du degré et des limites, n'est pas très claire. A partir du moment où l'on touche le corps de l'autre avec ses mains, on est déjà dans une forme de "don de soi". Le but du massé est de recevoir du bien être, et celui du masseur de donner du bien être en échange de sous. Lorsqu'on touche avec ses mains, les organes génitaux de la personne d'en face de nous, je crois sincèrement qu'on peut toujours rester dans cette logique "de donner du bien être" tout étant effectué de manière respectueuse ==> je suis d'accord qu'en incorporant les parties génitales, on élargie les limites/un degret supplémentaire et qu'il faudrait donc que cela soit d'avantage cadré (là où çà existe déjà). Quand aux autres pratiques allant plus loin que celles déjà cités, je crois que plus on va "loin" dans la nature de l'acte ajouté à la répétition plus il y a des risques que quelque chose de destructeur apparaisse.

(edit : il y a aussi la question de la culture qui entre en jeux je trouve, par exemple certaines vision du sexe en inde peuvent complètement être à l'opposé de celle du christianisme dont on a hérité les conditionnements).

Mais concrètement est ce que selon vous, l'exemple que j'évoque avec le yoni massage est de la prostitution ? Si la réponse est "oui", est-ce que masser les seins et les fesses est de la prostitution ?

Ma non expérience avec la prostitution : J'ai été vierge jusqu'à très longtemps (23 ans). Je voyais tous les autres avoir la chance de pouvoir expérimenter du sexe et moi non (et quand on est jeune, le temps peut passer lentement et cette question peut prendre une place très importante) Je m'étais dit à l’époque, que si j'étais encore vierge lors de mes 30 ans, alors j'aurais aimé le faire même si je devais payer car je ne voulais pas mourir avant d'avoir vécu cela.

Concernant le sexe, je trouve qu'il y a une petite inégalité entre les hommes et les femmes. A savoir que si la grande majorité des mecs célibataires demandait cash/honnêtement à des femmes si elles voulaient du sexe, une très grande majorité d'entres elles répondrait "non" par contre, si les femmes celibataires demandaient de manière honnête si les hômmes celib souhaitaient coucher avec elles, elles auraient droit pour la majorité à des réponses affirmatives. J'avais lu que cette différence était en partie du à un certain reflex biologique.

Certains mecs, pour pallier à ces refus et aux éventuelles émotions négatives ressenties engendrées, vont développer des stratégies + ou - nobles, vont devenir attractifs naturellement ou non, vont réussir à se contenter de leurs mains, vont devenir moines lol et d'autres, un peu moins drôle (lorsque c'est destructeur), vont se tourner vers la prostitution (du moins jusqu'à maintenant).
 

Excalibur

Massacre des légumes
Inscrit
15/9/14
Messages
1 633
Score de réaction
0
Tout ce pavé sonne comme une injonction à se justifier à mes yeux, donc encore de l'infantilisation. Peu importe qu'il y ait plaisir ou déplaisir dans les choix que fait une personne pour elle-même, ça ne devrait pas permettre aux tiers de s'ériger en tuteurs de fait sous prétexte que ces-dits choix ne seraient pas convenables à leurs yeux.

Pire, je lis dans ton discours (et je l'ai déjà lu ailleurs) que finalement une prostituée ne le choisie jamais vraiment, elle est victime des circonstances. Je veux bien qu'il y ait des discussions sur la réalité du libre arbitre chez l'être humain, mais n'utiliser cet argument que pour décrédibiliser le discours de ceux qui n'ont pas un point de vue qui concorde avec le votre alors qu'il s'agit de ceux-là même que vous voudriez "protéger" avec ces lois abolitionnistes c'est d'une malhonnêteté intellectuelle évidente.

J'espérais de cette QPC qu'elle fasse tomber cette pénalisation ridicule des clients (qui ne sont que rarement les grands méchants monstres que vous voudriez qu'ils soient pour valider votre point de vue), je suis déçue.
 

HaricotPrincesse

Fait crier les carottes
Inscrit
20/6/16
Messages
2 547
Score de réaction
1
Localité
Bruxelles
Site web
haricotprincesse.be
James64":376pb6md a dit:
Concernant le sexe, je trouve qu'il y a une petite inégalité entre les hommes et les femmes. A savoir que si la grande majorité des mecs célibataires demandait cash/honnêtement à des femmes si elles voulaient du sexe, une très grande majorité d'entres elles répondrait "non" par contre, si les femmes celibataires demandaient de manière honnête si les hômmes celib souhaitaient coucher avec elles, elles auraient droit pour la majorité à des réponses affirmatives. J'avais lu que cette différence était en partie du à un certain reflex biologique.
:mmm: Super, le discours de cette prétendue inégalité de l'accès au sexe en faveur des femmes. On a tellement facilement accès au sexe que spoile on nous impose même des rapports sexuels, on nous viole. Mais non continuons à pleurer sur le sort de ses pauvres hommes à qui les femmes disent non.

Concernant la loi abolition, préfère pas trop m'exprimer. Autant, je pense être contre le principe de la prostitution dans l'idée autant j'ai vraiment pas l'impression que l'abolition soit le moyen d'y arriver.

P.
 

Excalibur

Massacre des légumes
Inscrit
15/9/14
Messages
1 633
Score de réaction
0
J'ai aussi tilté Princesse mais je n'ai pas voulu répondre à ça parce que vraiment c'est trop affligeant effectivement.

En plus il l'écrit juste après que Jess ait souligné qu'une femme ayant une activité sexuelle un peu "trop" active (gratuite ou non d'ailleurs) soit très rapidement considérée comme méprisable, y compris par ses partenaires d'un soir, ce qui donne vachement envie de s'y mettre... Mais non il n'y a rien qui a fait tilt quand il a écrit ça.

Je préfère ignorer ces idées stupides maintenant, c'est plus reposant.
 

HaricotPrincesse

Fait crier les carottes
Inscrit
20/6/16
Messages
2 547
Score de réaction
1
Localité
Bruxelles
Site web
haricotprincesse.be
Et ce qui me fait un peu peur avec ce type de discours, c'est de voir qu'il ne se rend même pas compte que c'est un discours qui rentre pile dans la culture du viol.

Comme si les hommes avaient un droit au sexe (et que donc ça semble tout à fait logique qu'ils revendiquent ce droit) et donc de facto les femmes ont des devoirs sexuels à faire (mais ça il n'a pas l'air de le comprendre).

P.
 

James64

Broute de l'herbe
Inscrit
14/11/17
Messages
294
Score de réaction
3
Salut

Excalibur dit :
Tout ce pavé sonne comme une injonction à se justifier à mes yeux, donc encore de l'infantilisation
Je ne sais pas si tu dis cela par rapport à mon message ou à celui de Jess.

Par rapport à la liberté, je rejoins ton point de vue. La liberté de disposer de son propre corps est en complète contradiction avec l'interdiction. Pour moi c'est un peu comme avec les drogues, je trouve çà nul d’interdire les drogues (cannabis, et drogues plus dures) alors qu'à côté on légalise d'autres drogues (cigarette, alcool, malbouffe), même si je peux comprendre la démarche d’interdire, cependant comme tu dis, cela revient à infantiliser. Si l'être humain prend des risques qui n'engage que lui, c'est son choix, il peut choisir de se détruire à petit feu si il le désire, l'état n'a pas (selon moi) à intervenir sur cela. En revanche, je suis pour de la prévention +++ sur les conduites à risques, addictions et autres... En plus de cela, vient la problématique de la pauvreté qui vient corser les choses.

Par rapport au sexe, je crois qu'il peut être libérateur, bénéfique comme il peut apporter malheur et destruction.

Et je crois qu'en multipliant les rapports, en faisant cela de manière répété et très souvent, mécaniquement, avec plein de partenaires contre de l'argent, cela peut engendrer du mal être, après c'est peut-être pas systématique et cela dépend des personnes et des histoires mais bon de manière générale...

Princesse dit :
Super, le discours de cette prétendue inégalité de l'accès au sexe en faveur des femmes.
Ce que j'ai dit dans le message précédent, pour moi c'est un fait/je perçois la réalité de cette manière.

Les raisons qui m'ont convaincues que les femmes ont plus facilement accès au sexe que les hômmes sont les suivantes :
- Ce que j'ai pu observer autour de moi
- Un reportage où une expérience sociale avait été réalisée. On pouvait y voir un mec en caméra caché approchait plusieurs femmes celibataires en leurs proposant de coucher avec lui. A l'unanimité, il n'a eu que des réponses négatives. Inversement, une femme en caméra caché, a refait la même expérience, et elle a eu droit à plein de réponses affirmatives. Dans le reportage, ils donnaient leurs points de vue sur les raisons de cette différence, et de ce que je m'en souviens (pas beaucoup), cela engageait d'avantage la femme, il était question d'enfant possible, peut-être de sécurité, je ne me souviens plus exactement des raisons mais en tout cas, je me souviens que les résultats étaient sans équivoques.
- Ensuite autre élément qui vient s'ajouter, c'est les statistiques sur les sites de rencontres de sexe. Il y a beaucoup plus d'hômme que de femmes, et de ce fait, les femmes peuvent beaucoup plus facilement choisir par rapport à l'hômme.

Avec l'âge, peut-être que cette différence diminue et tend à disparaître. Et même si on se trompait, en aucun cas cette différence sous entend un quelconque devoir de votre part. Là c'est toi qui me fait dire des choses que je n'ai pas dites.
 

HaricotPrincesse

Fait crier les carottes
Inscrit
20/6/16
Messages
2 547
Score de réaction
1
Localité
Bruxelles
Site web
haricotprincesse.be
Je ne remets aucunement en question le fait que les femmes reçoivent plus de propositions de sexe que les hommes. Je dits juste que ce que toi tu perçois avec quelque chose d'inégalitaire pour les hommes ben en faite c'est le contraire. Et que je ne vais certainement pas plaindre ces pauvres hommes.

Et donc si je te comprends bien selon toi ou le reportage que tu as vu, si une femme qui refuse des avances sexuelles d'un parfait inconnu en rue c'est parce qu'elle craint de tomber enceinte?

ça ne te vient pas à l'esprit que ça ne nous amusent peut-être pas des masses de recevoir des propositions de sexe de la part de parfait inconnus comme ça en rue. Que c'est peut-être un peu logique de refuser. Qu'en plus ça fait chier d'en recevoir, que recevoir des propositions sexuelles non demandées ça s'appelle du harcèlement. Que les hommes qui font ça sont des harceleurs.

Et oui, on fait peser sur les femmes un "devoir" sexuel. Tu ne l'as peut-être pas dit explicitement, mais si on suit ta logique jusqu'au bout et la logique d'un paquet de personnes ben c'est ce qui se passe. Parce qu'on fait comment pour que tes pauvres hommes puissent avoir accès aussi facilement au sexe que les femmes, si ce n'est de faire porter l'obligation de faire du sexe aux femmes même quand elles ne le désirent pas? Et t'inquiète ils y ont accès, juste comme ça encore pour un paquet de gens le viol conjugal ça n'existe pas.

P.
 

James64

Broute de l'herbe
Inscrit
14/11/17
Messages
294
Score de réaction
3
Et donc si je te comprends bien selon toi ou le reportage que tu as vu, si une femme qui refuse des avances sexuelles d'un parfait inconnu en rue c'est parce qu'elle craint de tomber enceinte?
C'est un reportage que j'ai vu il y a plusieurs annéees. Je ne me souviens plus trop des raisons, je me souviens que cela engageait beaucoup plus la femme d'où leurs refus.

ça ne te vient pas à l'esprit que ça ne nous amusent peut-être pas des masses de recevoir des propositions de sexe de la part de parfait inconnus comme ça en rue
Si j'étais célibataire, et avec quasiment 0 expérience comme j'ai pu l'être par le passé, si une femme m'avait proposé de couché avec moi, quand bien même elle aurait été inconnue, j'aurais peut-être sauté le pas. Mais dans ce sens c'est très rare, c'est juste cette différence que j'ai voulu pointer du doigt. Alors bien-sur, si plein de femmes inconnues se mettaient à me proposer du sexe de manière honnête et respectueuse alors que je suis déjà satisfait sur ce point là, honnêtement je sais pas trop comment je réagirais. (çà me parais trop surréaliste cette situation).

Parce qu'on fait comment pour que tes pauvres hommes puissent avoir accès aussi facilement au sexe que les femmes, si ce n'est de faire porter l'obligation de faire du sexe aux femmes même quand elles ne le désirent pas?
Ils peuvent aussi tout simplement accepter cette différence et ou se diriger vers d'autres stratégies comme j'ai pu les cités.
 

Excalibur

Massacre des légumes
Inscrit
15/9/14
Messages
1 633
Score de réaction
0
Tu devrais arrêter de parler un moment et réfléchir, c'est dit sans méchanceté. Parce que quitte à dire quelque chose d'à côté de la plaque autant que ce soit le produit de ta propre pensée et non la digestion d'un reportage potentiellement médiocre et bâclé vu il y a plusieurs années.

Mon premier message sur l'infantilisation s'adressait à Jess, c'est dommage que tu n'ai relevé que celui là et pas mon second puisque c'est lui visait tes propos...
 

James64

Broute de l'herbe
Inscrit
14/11/17
Messages
294
Score de réaction
3
Excalibur, je ne comprends pas ta réponse. Déjà j'ai précisé que je ne m'appuyais pas uniquement sur ce reportage.


Alors pour toi, les hômmes ont autant de facilité que les femmes à avoir du sexe, c'est bien çà ? C'est pas parce que j'ai une opinion différente de la tienne, que je suis à coté de la plaque ou que c'est une idée stupide. J'ai essayé d'argumenter et d'expliquer pourquoi j'en étais arrivé à cette conclusion.

Fermer les yeux sur cette différence c'est se priver d'un élément important qui a pourtant sa place dans cette problématique. ALors en aucun cas cela signifie que les femmes doivent quelque chose, mais cela me parais important de l'évoquer car çà peut expliquer pourquoi il y a plus d'homme que de femme qui vont vers la prostitution (plutôt que de dire que c'est uniquement lié à la domination).
 

Excalibur

Massacre des légumes
Inscrit
15/9/14
Messages
1 633
Score de réaction
0
Je savais que ça allait être inutilement fatiguant. Relis tous les messages attentivement et trouve l'endroit où j'aurais prétendu ce que tu m’attribues.

En fait si on trouve quelque chose à redire dans ton argumentaire tu pars du principe qu'on répond que l'accès au sexe est le même pour les hommes et les femmes au lieu de resté focus sur les mots qu'on utilise vraiment (les nuances ça à l'air de vachement t'emmerder pour que tu les ignores systématiquement si magistralement). C'est pas une façon de débattre qui amènera à une quelconque avancée, j'arrête là.
 

James64

Broute de l'herbe
Inscrit
14/11/17
Messages
294
Score de réaction
3
Excalibur :

Relis tous les messages attentivement et trouve l'endroit où j'aurais prétendu ce que tu m’attribues.
Ce que tu dis :
Parce que quitte à dire quelque chose d'à côté de la plaque
e préfère ignorer ces idées stupides maintenant
C'est bien beau de qualifier mes idées de stupide sans expliquer pourquoi

la digestion d'un reportage potentiellement médiocre et bâclé
Peu importe le reportage, c'est le resultat de l'expérience qui était important de souligner qui montre juste en évidence une réalité qui est partagé au quotidien, dans la rue, dans les sites de rencontre, partout.

Alors que toi tu associes cette différence à "les femmes n'acceptent pas autant que les hômmes sinon elle seraient vu comme des salopes", çà c'est ton opinion, mais perso, je ne la partage pas.

tu dis :
au lieu de resté focus sur les mots qu'on utilise vraiment
Vous n'avez pas arrêté de parler de devoir de femmes, de viol, à partir de mes messages alors qu'ils n'avaient aucun rapport.


C'est pas une façon de débattre qui amènera à une quelconque avancée, j'arrête là.
Pareil. J'ai expliqué pourquoi j'ai évoqué cette réalité. Je n'ai rien à ajouté de nouveau
 

Watermelon

Se gave de B12
Inscrit
14/6/12
Messages
4 519
Score de réaction
22
Localité
Paris
James64, c'est pas parce que c'est le même mot qui est utilisé, le mot "sexe", pour les hommes et pour les femmes que c'est la même chose.

Que ce soit en terme de :
- valorisation par la société/boost de l'estime de soi
- respect de la part du partenaire (genre partenaire qui ne cherche pas à pratiquer certaines pratique sexuelles avec toi PARCE QU'il les considère dégradantes pour toi et que c'est ça qui l'excite)
- obtention de plaisir purement sexuel/orgasme (et si tu lisais le rapport Hite)

bah, non, c'est pas la même chose.

Les hommes sont plus intéressés parce que le deal est tout simplement plus intéressant pour eux.
 

HaricotPrincesse

Fait crier les carottes
Inscrit
20/6/16
Messages
2 547
Score de réaction
1
Localité
Bruxelles
Site web
haricotprincesse.be
Je voulais pas en rajouter, parce que te lire James sorry mais c'est dans cette discussion c'est à chaque fois se prendre des gros gros gros :mmm: :mmm: :mmm: en pleine figure.

Et là denouveau
Alors que toi tu associes cette différence à "les femmes n'acceptent pas autant que les hômmes sinon elle seraient vu comme des salopes", çà c'est ton opinion, mais perso, je ne la partage pas.
Je ne peux réagir, comment peux tu considérer ça comme une opinion, c'est pas une opinion c'est un fait. On considère les femmes qui ont une sexualité comme des salopes (j'arrive pas très bien a expliquer ce que j'entends par femmes qui ont une sexualité, je pourrais le dire comme sexualité pour elles pas uniquement au service des hommes, ou recherche de leur sexualité, ou sexualité en dehors de celle qu'on attend d'elles, je me rends compte qu'il est excessivement compliqué de mettre des mots sur ce qu'est la sexualité des femmes...) Et je sais qu'on a finalement pas autant accès que vous à notre sexualité parce que de la manière dont elle est construite elle l'est en fonction de vous pas de nous.

Message que j'ai écris qui me semble ni claire ni même construit mais je te demande James de fermer ta bouche sur des sujets que manifestement tu ne maîtrise pas et d'éviter d'écrire des trucs qui n'ont aucun sens.

P.
 

jess

Se gave de B12
Inscrit
25/5/07
Messages
5 212
Score de réaction
15
Localité
Ganges / Montpellier
Bon, puisqu'apparemment, le fait que j'ai dit qu'une femme qui aime le sexe est une salope porte autant à débat, je vais clarifier mon propos.

En fait, c'est très simple, pour qu'une femme ne soit pas une salope, il faut :
- qu'elle appartienne à un homme clairement identifié, et uniquement à lui
- qu'elle n'aie pas eu beaucoup d'expériences sexuelles dans le passé
- qu'elle n'accepte que les pratiques sexuelles jugées par la société comme non dégradantes. En gros, la seule pratique sexuelle acceptable c'est la pénétration vaginale (par un pénis, hein, pas par un objet ou une autre partie du corps !)
Le paradoxe, c'est qu'une femme qui refuse certaines autres pratiques (en général, la fellation ; pour certains mecs, ça concerne également la sodomie) est une coincée/frigide/etc.

De manière générale :
- une femme qui a plusieurs partenaires, ou qui en change régulièrement, c'est une salope (alors qu'un mec, c'est un don juan)
- une femme qui pratique autre chose que la pénétration vaginale par un pénis, c'est une salope (alors qu'un mec, il prend juste son pied).
- une femme qui prend son plaisir toute seule, c'est une salope (alors que pour un mec, c'est de ne jamais se branler qui est anormal)
- une femme qui s'habille comme elle en a envie, sans se préoccuper du reste du monde, c'est une salope (alors que, à part dress code professionnel, personne va jamais emmerder un mec sur sa tenue, même s'il se ballade dans la rue torse nu et avec un pantalon qui laisse voir la moitié de son slip...)
- une femme qui est célibataire, qui l'assume et le vit bien, c'est une salope (alors qu'un homme, il profite de sa vie, c'est tout). Parce que c'est bien connu que la vie d'une femme ne vaut rien sans un homme pour la diriger.
- une femme qui n'est pas clairement identifié comme appartenant à un homme et qui refuse les avances d'un homme, c'est une salope. Parce qu'elle aurait dû se rendre sexuellement immédiatement disponible pour le premier mâle venu qui lui aurait fait l'honneur de s'intéresser. Pas de situation équivalente pour un homme, tout simplement parce que :
- une femme qui fait savoir de manière un peu trop explicite à un homme qu'il lui plait, c'est une salope...

Tout ceci, contrairement à ce que voudrait croire James64, n'est absolument pas du domaine de la conviction, et encore moins de la croyance ; tout ceci, c'est un constat. Un constat de ce que nous, les femmes, nous vivons au quotidien. Parce que les situations décrites, l'immense majorité d'entre nous y ont été exposées.
Même celles qui font tous les efforts possibles et imaginables pour y échapper y ont quand même droit à un moment ou à un autre.



@ Excalibur :
Je vois que ta remarque sur l'infantilisation m'était adressée, et je dois avouer que je ne vois pas en quoi mon message était infantilisant.
Je suppose que tu le prends comme une demande de justification de la part des prostituées sur leur choix d'activité. Mais mon questionnement était rhétorique et ne s'adressait pas aux prostituées, mais plutôt au reste de la société. Mon propos n'était pas de demander aux prostituées de se justifier de leur choix, mais plutôt à la société de justifier le fait que, pour certaines femmes (beaucoup trop), il ne soit pas possible d'avoir d'autres moyens de s'en sortir financièrement.
Et qu'il ne soit pas non plus autorisé aux femmes d'aimer le sexe, sauf si c'est leur "excuse" pour avoir choisi de se prostituer, ce qui au final arrange bien la dite société qui peut s'en servir pour se dédouaner de toute responsabilité dans ce choix, et de toute responsabilité dans ce qui peut leur arriver (parce qu'après tout, si elles aiment ça, pourquoi les en priver...).
En gros, je ne voulais pas infantiliser les prostituées, mais plutôt accuser une société qui s'obstine à diviser les femmes en 2 catégories, les femmes "respectables", qui n'aiment pas le sexe mais qui acceptent tout de même d'écarter les cuisses pour leur homme en échange d'une sécurité financière et affective tout relative ; et les "putes", qui au final échangent elles aussi leur sexe contre de l'argent, mais dans un contexte jugé comme non respectables car elles n'appartiennent pas aux hommes à qui elles donnent accès à leur sexe.
Et après, il y a une troisième catégorie, les "salopes", qui englobent toutes les femmes qui ne sont dans aucune de ces 2 catégories, celles qui veulent conserver un peu de leur liberté et de leur indépendance vis-à-vis des mââââles... et qui rentrent très vite dans cette catégorie en fonction de à qui on pose la question...
 

James64

Broute de l'herbe
Inscrit
14/11/17
Messages
294
Score de réaction
3
Princess dit :

e ne peux réagir, comment peux tu considérer ça comme une opinion, c'est pas une opinion c'est un fait.
Non ce n'est pas un fait et depuis le début tu réponds complètement à coté de mes messages en les sur interprétant et en parlant de choses qui à la base n'avait aucun rapport avec ce que je disais. Pour au final me demander de me taire... (tu es entrain de faire ce que beaucoup de féministes reprochent aux mecs au passage ...) Par ailleur, j'ai laissé une question lors de ma première intervention, alors peut-être que cette question c'est encore pour toi un " :mmm: " mais si tu souhaites partager tes connaissances/point de vue n'hésites pas.

Mais sinon quand je dis que c'est une opinion, je parle bien des raisons qui font que dans l'expérience du reportage/ et ou dans la vie de tous les jours dont on était en train de parler, il y a plein d'autres raisons qui expliquent cette différence pour moi et pour d'autres plutôt qu'un simplement "je refuse ta proposition car sinon çà ferait salope".

Jess dit
Tout ceci, contrairement à ce que voudrait croire James64, n'est absolument pas du domaine de la conviction, et encore moins de la croyance ; tout ceci, c'est un constat.
le fait que j'ai dit qu'une femme qui aime le sexe est une salope porte autant à débat
Pour ma part mes interventions n'avaient strictement aucuns rapport avec cela. J'essaye vraiment de faire un effort dans l'emploi de mes mots pour qu'ils soient bien interprétés mais j'ai pas l'air d'être très efficace...

Comme déjà expliqué, personnellement là où je voulais en venir avec la dernière partie de ma première intervention, c'était que si il y avait + de mecs que de femmes qui allaient vers la prostitution, ce n'était peut-être pas pour avoir ce sentiment de dominer (comme j'ai pu le lire sur ce topic) mais plutôt tout simplement pour avoir du sexe car leurs facilités à cette pratique est plus difficile que pour les femmes.

Alors peut-être qu'il y en a qui vont pour avoir cette sensation de domination, mais honnêtement, je ne pense pas que cela soit le cas pour la majorité. En espérant que cette intervention ne soit pas encore un " :mmm: " ...
 

Excalibur

Massacre des légumes
Inscrit
15/9/14
Messages
1 633
Score de réaction
0
@Jess:
Mais ce n'est pas mieux d'adresser ta question au reste de la société je trouve, au final ceux qui ne connaissent pas le domaine vont se faire des films tragiques basés sur les clichés qui sommeillent déjà dans leur cerveau mais je ne vois pas en quoi ça fera avancer quoi que ce soit.
Je n'attends pas d'un client qu'il se soucis de savoir quelle est ma situation financière et mentale, au contraire ça m'emmerderait royalement. Je propose un service avec mes conditions, le client les accepte ou non point barre, j'ai pas besoin que l'ensemble de la société planche sur mon état psychologique et financier sous prétexte que cette transaction les choque.

Le fait d'avoir d'autres moyens ou non de s'en sortir financièrement c'est également du cas par cas et hyper intrusif comme supposition. Personnellement si on me proposait du babysitting, un poste à Mc do ou des ménages à la place de mes quelques rdv par mois j'enverrais chier le recruteur aussi sec. Chacun fait ses choix de vie et c'est pas parce qu'ils dépassent certains qu'il faut nous emmerder en réduisant notre clientèle (donc notre possibilité de tri pour les plus précaires justement, car si de mon côté je peux me permettre d'appliquer les mêmes critères de tri qu'avant en me contentant de gagner moins, d'autres ne feront peut être pas cette concession sur leur rémunération).
 
Haut