L'abstentionnisme/le vote blanc : discutons-en !

yapuka

Fait crier les carottes
Inscrit
21/3/14
Messages
3 782
Score de réaction
5
Juste là, vite fait pendant que je l'ai en tête (j'ai des trous de mémoire en moment, ça m'énerve!) : ne pas voter peut aussi être un acte militant ayant pour but d'exprimer le fait que ce pour quoi on est en train de voter ne nous semble pas légitime.
Je sais pas si c'est clair ce que je dis mais entre voter blanc qui signifie : aucun candidat ne me convient, et ne pas voter qui signifie : le sujet/l'objet (je pense aux régions justement qui sont immenses et faites n'importe comment)/ autre motif de cette élection ne me convient pas, il y a une différence.
 

Eyota

Jeune bulbe
Inscrit
8/11/15
Messages
61
Score de réaction
0
Moi je n'ai pas voté, tout d'abord parce que j'ai déménagé et que je n'étais pas sur les listes...
Mais au delà de ça, je suis plutôt dans l'optique dont parle yapuka... Parfois je ne vote pas (ou alors je vote blanc) non pas par flemme ou autre, mais parce que je ne me reconnais pas dans ce système, parce que je ne veux pas le cautionner. Parce que ça me fait doucement sourire quand on voit que le système avance tout seul alors que la moitié des gens ne vote pas !
Si les votes blancs étaient comptabilisés en tant que tel, je voterai d'avantage blanc et je m'abstiendrai moins... Mais pour l'instant, blanc ou absent, on ne fait partie que des statistiques, alors que je pense sincèrement qu'on représente une part important dans le débat politique, au delà de gauche/droite/extrème droite... Ya ceux qui veulent autre chose, ceux qui croient que nous ne sommes pas en démocratie, puisque nous ne décidons de rien, puisque les lois sont faites dans notre dos sans que jamais on ai à nous rendre de compte...
Bref, moi, je suis pour le vote blanc, et pour qu'il ai une signification...
 

Chocogrenouille

Se gave de B12
Modérateur Végéweb
Inscrit
8/9/14
Messages
4 805
Score de réaction
127
Localité
Toulouse
yapuka":3a8ohbrt a dit:
[...] ne pas voter qui signifie [...]
Le problème est que ne pas voter peut signifier beaucoup de choses, et que peu de non-votant-e-s raisonnent comme toi ; comme cela a déjà été écrit: l'immense majorité des abstentionnistes ne se demande même pourquoi iels ne vont pas voter. <br /:><:br /> — Le 12 Déc 2015 23:39, fusion automatique du message précédent — <br /:><:br />
Eyota":3a8ohbrt a dit:
Si les votes blancs étaient comptabilisés en tant que tel, je voterai d'avantage blanc et je m'abstiendrai moins
Ok, donc, pour que le vote blanc ait une vraie importance tu ... Ah bah non, rien, pardon :rolleyes:
 

Eyota

Jeune bulbe
Inscrit
8/11/15
Messages
61
Score de réaction
0
Chocogrenouille":l3nsw3ws a dit:
Ok, donc, pour que le vote blanc ait une vraie importance tu ...
...ne te fais aucune illusion.

C'est la triste réalité, je ne crois plus au système, ni en la comptabilisation des blancs, ni au changement par les urnes, ni à tout ça... J'ai peut être tord mais aujourd'hui c'est là que j'en suis.

Et je ne prétend pas que c'est plus intelligent, mais si je suis dans une phase de rejet de la société, je vais pas faire semblant d'y participer sur la base de beaux principes.

On entend souvent : certains se sont battus pour le droit de vote, tu ne peux pas jeter ça du revers de la main. Ben, je ne suis pas sur que ce pour quoi les anciens se sont battus, c'est ce que nous avons aujourd'hui. Je le vois comme une mascarade. Enfin bon, je ne cherche à convaincre personne du bien fondé de ma démarche, seulement je sais pourquoi je la fait et je n'en ai pas honte ou autre.
 

Chocogrenouille

Se gave de B12
Modérateur Végéweb
Inscrit
8/9/14
Messages
4 805
Score de réaction
127
Localité
Toulouse
Ah non mais on peut aussi travailler à changer la façon de voter en dehors des périodes d'élections ! C'est ce que j'essayais de te faire voir : vouloir voir un changement se produire et ne rien faire pour que ça arrive, juste attendre, forcément ça peut durer longtemps!
 

Cépafo

Évéganéliste
Dictateur repenti mais toujours psychotique
Inscrit
2/9/08
Messages
8 192
Score de réaction
1
Localité
Toulouse
Site web
www.happycow.net
Chocogrenouille":9bjpziq7 a dit:
l'immense majorité des abstentionnistes ne se demande même pourquoi iels ne vont pas voter.

Il faudrait quand même lui demander, à l'immense majorité. On ne sait jamais, peut-être que la plupart des gens sait quand même très bien pourquoi... Il faudrait leur demander de voter pour la raison les conduisant à ne pas voter, pour en être sûr.

Chocogrenouille":9bjpziq7 a dit:
Eyota":9bjpziq7 a dit:
Si les votes blancs étaient comptabilisés en tant que tel, je voterai d'avantage blanc et je m'abstiendrai moins
Ok, donc, pour que le vote blanc ait une vraie importance tu ... Ah bah non, rien, pardon :rolleyes:

Je rappelle quand même que la dernière proposition de loi sur la prise en compte du vote blanc, qui est devenue en partie une loi, avait pour point de départ le constat d'une abstention très forte des citoyens, et non d'un nombre élevé de gens votant blanc... Comme quoi, ne pas se déplacer aux urnes peut faire bouger un peu les choses, non ?

François Sauvadet":9bjpziq7 a dit:
En dehors de l’exception que constitue encore l’élection présidentielle, les représentants du peuple que nous sommes regrettent l’augmentation de l’abstention à chaque scrutin, en dépit de tous les appels civiques qui invitent nos concitoyens à se rendre aux urnes. La participation constatée lors des dernières élections législatives n’a fait que renforcer ce constat inquiétant pour l’ensemble des démocrates de notre pays.
 

Chocogrenouille

Se gave de B12
Modérateur Végéweb
Inscrit
8/9/14
Messages
4 805
Score de réaction
127
Localité
Toulouse
J'aurais plutôt dis que les 2'100'000 personnes s'étant déplacées au 2nd tour de 2012 sans exprimer de suffrages avaient pu jouer, non ?
 

Titesieste

Fait crier les carottes
Inscrit
12/3/15
Messages
2 671
Score de réaction
23
Site web
www.instagram.com
(Avant tout je précise qu'il y a 0 animosité dans ce que je dis, les discussions politiques peuvent paraître tendues, mais je préfère bien dire que je suis paix et amour quand j'écris ce message)

Tcharls":2lp1stmd a dit:
vous parlez beaucoup de "valider le système", comme si nous laissait le choix de le valider ou pas... mais en fait, on en fait tous parti, non ?
Non, on fait partie de la société, pas vraiment du système.

Le système politique actuel en France est une oligarchie de fait.
L'élection n'a qu'une seule fonction : valider ce système et leur donner la légitimité dont ils ont besoin.

Nous ne sommes pas dans un système démocratique (qui impliquerait la souveraineté de la population, ce que nous n'avons pas), je comprends parfaitement qu'on ait pas envie de participer à la mascarade.

Tcharls":2lp1stmd a dit:
Et si le FN passe (même avec 85% d'abstention), ils ferment les planning familiaux,
Et c'est déjà le cas. Et pour ce genre de chose, heureusement ça ne joue pas qu'à l'élection ! Il y a des personnes qui luttent quotidiennement contre! Et peu importe qui passera aux élections, ils lutteront encore contre les fermetures de ce genre d'établissement. Ce serait vraiment dommage de s'arrêter à l'élection, si le FN passe, alors la suite se passera "dans la rue" (c'est juste une expression), ça sera pas le moment de baisser les bras et de se dire (et je pense que justement c'est ce que pas mal de votants font aussi) "bah voilà c'est untel au pouvoir, il prends les décisions et c'est tout". Sauf qu'en fait non. Sauf qu'en fait ce genre de chose ça se joue quotidiennement, et même si le FN passe, faudra surtout pas baisser les bras et laisser des choses comme ça arriver.

Il faut donc aussi comprendre que certains s'inscrivent dans la lutte et estiment donc que le résultat des élections a peu d'importance.

Tcharls":2lp1stmd a dit:
Donc dans l'urgence, je suis prêt à voter pour n'importe qui !
Et oui, tu vas aller voter contre le FN. D'ailleurs y a toutes les chances que moi aussi. (Même si ça me fait chier pour tout ce que j'ai dis au dessus, car pour moi c'est tendre le baton pour se faire battre, j'ai le cul entre deux chaises et je honnis ces gros fachos du FN) Encore ! Je vais une fois nouvelle aller vote "contre", comme toutes les dernières années. Je vote contre le FN, contre Sarko, contre l'UMP etc.
Quel choix! quel grand pouvoir politique ! Je me sens si souveraine :p

(Bien que je pense que le FN ne va pas remporter grand chose, la logique de culpabilisation a bien fonctionné -sur moi la première, et apparemment tout le monde s'est jeté sur les procu. Je crois pas qu'ils auront bcp de régions.)


Et d'ailleurs, ne rêvez pas, c'est rebelote en 2017, on va faire exactement la même, encore et encore. Le FN va marquer de plus en plus de points et nous on continuera à juste voter contre, jusqu'à ce que ça ne marche plus non plus.

__________

Sinon Choco, il y a deux ou trois choses avec lesquelles je ne suis pas d'accord sur tes posts (même si je suis d'accord avec d'autres choses)

1) Tu dis beaucoup que tu trouves que les gens ne proposent rien et que leur solution est de rien faire.
On peut un peu te retourner la pareille, ta solution semble être d'aller voter. Concrètement donc : faire exactement pareil que d'habitude, ne rien changer donc, ce qui revient à de l'immobilisme aussi. Alors que quelque part l'abstentionnisme représente une rupture donc un changement.
Si tu proposes de "voter blanc", et si les gens comme Cépafo, Usagi et moi, avions voté blanc, et bien le FN aurait toujours 30% et on en serait exactement au même point.

2) Tu as l'impression que beaucoup d'abstentionnistes ont "juste la flemme" et tu tires des conclusions à partir de ça. Le problème c'est que c'est dommage de ne pas gratter derrière ça.
Si les gens ont "la flemme" ce n'est pas pour rien, ça ne représente pas rien, au contraire ça dit quelque chose de nous et du système politique. Les gens n'ont pas la flemme pour rien. Les raisons sont multiples : volonté de la part des politiques de désinvestir les citoyens de leurs affaires, non prises en compte de leurs revendications, aucune consultation de la population, preuves régulières qu'ils s'en battent l'oeil de leurs votes. Tout cela ajouté à ce que j'ai dis dans des posts avant, capitalisme, précarité, course à le croissance stupide, bornée et aux conséquences catastrophiques, inégalités, aucun changement peu importe la tête du mec au pouvoir, sensation d'immobilisme...
Pour rire, je pense à "un grand pouvoir implique une grande responsabilité", peut être que si les gens n'ont pas l'impression d'avoir une grande responsabilité c'est qu'ils n'ont pas un grand pouvoir ? ;)

Ce qui est triste c'est que face à ça, le seul parti qui semble représenter une alternative, une rupture, une proposition différente : c'est le FN. Ils dénoncent d'ailleurs le système oligarchique (ce qui est hypocrite, car, quoi ils en disent, ils en font complètement partie). On a juste un gros problème : c'est que ce sont des fachos. Quelque part c'est rassurant que la plupart des gens choisissent l'abstention plutôt que le FN.

Ajoutons à ça que ce sont les politiciens de l'UMPS qui jouent totalement avec ça en excitant les idées du FN (racisme, homophobie, nationalisme, anti immigration, individualisme, colère les uns contre les autres : les chômeurs/les immigrés/les mecs aux RSA qui "profiteraient" du "système"), pensant qu'au final, les gens finiront par de toutes façons par voter pour eux face au FN.

Ah oui et dire que les abstentionnistes votent de "temps en temps" est faux aussi. On ne peut pas voir "les abstentionnistes" comme un groupe homogène. Je ne défend ici que mes positions, et je fais partie de ceux qui participent encore (mais pour combien de temps?) au simulacre de démocratie pour "voter contre". C'est pas le cas du tout de beaucoup d'abstentionnistes qui ne votent plus du tout depuis longtemps.

et ne pas voter qui signifie : le sujet/l'objet (je pense aux régions justement qui sont immenses et faites n'importe comment)/ autre motif de cette élection ne me convient pas, il y a une différence.
En effet à l'université où j'étais, aux Assemblées Générales, il y a tjs 4 choix de vote : pour, contre, blanc et NPPV.
Ne Participe Pas au Vote : ce qui signifie en quelques sortes : j'estime que ce vote n'a pas lieu d'être.
J'ai longtemps trouvé ça un peu con, "autant voter blanc non?" En fait non, c'était très utile, si une motion remportait le plus de NPPV on annulait.

Enfin il existe aussi d'autres démocraties. Il n'y a qu'à voir ce que font les citoyens dans les assos ou les groupes militants, des propositions il y en a à la pelle. Les commissions décisionnelles élues par tirage au sort (un peu comme les "jurys" dans certains pays), le système décisionnel horizontal, les systèmes d'élections sans candidats (merci à Bintje pour m'avoir rappelé ça aussi), la démocratie liquide (merci chips).etc.


Ce que je me demande maintenant c'est : est ce que la gauche et la droite vont tirer une leçon de ces élections ? 50% d'abstention, et 30% de FN. Vont ils décider d'incarner un changement, proposer de nouvelles choses ? Vont ils cesser d'alimenter tout ce qui nourrit le FN ? Vont ils enfin se demander pourquoi les gens votent FN et pourquoi ils n'arrivent pas à convaincre les gens de voter pour eux ? Vont ils se remettre en question et se demander pourquoi les gens n'ont même plus envie de prendre 10 minutes pour se déplacer jusqu'au bureau de vote ?
Moi je pense qu'on se revoit en 2017 et qu'on aura exactement la même conversation.
_____________

EDIT : Pour Korbak, j'ai bien dit "qui semble représenter" (dans le sens où tu le dis, c'est le seul pour les gens qui semble le représenter), je suis tout à fait d'accord avec toi sinon.
 

Korbak

Élève des carottes
Inscrit
14/3/15
Messages
1 492
Score de réaction
0
Je suis pas mal d'accord avec ce que tu dis, Titesieste, néanmoins, j'aimerais simplement réagir à un truc.

Tu dis que la seule alternative à LR / PS, c'est le FN. Le seul qui veuille casser des choses (enfin, qui le prétende) et bouleverser l'ordre établi. Sauf que le FN, on en parle tellement qu'on oublie qu'il n'y a pas qu'une extrême droite. Il y a aussi une extrême gauche.

Et FO, et le PCF, et le NPA, et les candidats indépendants, et Nouvelle Donne, et le Parti Pirate, veulent aussi changer des choses.

Sauf que les médias leur donnent 0 temps de parole, car ils ne gaffent pas, ne font pas le buzz, ne font pas peur. Ils ne vendent pas.
Du coup, personne ne les connaît, et personne ne les envisage comme une option (à tort ou à raison).

Le FN n'est pas la seule alternative, ou le seul parti à prétendre vouloir bousculer l'ordre établi.
Quand on écoute Mélanchon, il est aussi revendicateur et incisif que Marine Le Pen, le racisme en moins.

Mais alors pourquoi lui n'a-t-il pas de place dans les médias ?
Parce qu'il n'a jamais été secoué comme l'étendard du "ne votez pas pour lui" par les autres partis. C'est le rôle du FN, ça.

Les partis de droite et de gauche "modérée" ont tellement voulu rabattre les votes sur eux qu'ils ont fait du FN un vrai parti, là où il était aussi peu représenté et écouté que l'extrême gauche (qui a de plus le défaut d'être éclaté en plein de petits partis au lieu d'avoir un seul gros parti).

Bref, je ne vote pas non plus extrême gauche car je ne crois pas en elle, ou en notre système, je suis aussi un abstentionniste engagé, mais je souhaitais juste rappeler qu'il n'y avait pas qu'une seule alternative.
 

kob27g

Moulin à graines
Inscrit
12/7/12
Messages
11 119
Score de réaction
9
Le problème est qu'une partie de l’extrême gauche rejoint à chaque fois le PS au 2eme tour...

Je ne classerais pas vraiment le Parti Pirate en extrême gauche.
 

Cépafo

Évéganéliste
Dictateur repenti mais toujours psychotique
Inscrit
2/9/08
Messages
8 192
Score de réaction
1
Localité
Toulouse
Site web
www.happycow.net
Comme vous le dites, on pourrait même penser que voter contre le FN, c'est encourager les deux partis dominants à continuer dans cette politique nauséabonde qui vise à faire monter le FN pour augmenter leurs chances de remporter l'élection au second tour (parce qu'ils savent que beaucoup de gens qui n'auraient jamais eu envie de voter pour eux vont le faire quand même pour faire barrage s'ils sont contre le FN. La configuration de 2002 est devenue le rêve de tout politocard de gauche et de droite.). Politiquement et médiatiquement, c'est très bien joué, mais ça montre encore bien qu'ils se moquent clairement des gens. D'un côté, on a le vilain FN, de l'autre les vilains abstentionnistes. C'est plutôt cool pour se faire élire si on est LR ou PS dans cette situation. Pas besoin de programme, pas besoin de le suivre, rien d'autre que d'attendre que les gens aient peur du FN et finissent par se rabattre sur le moins pire. Et ça continue encore et encore, c'est que le début, d'accord, d'accord. :p
 

Titesieste

Fait crier les carottes
Inscrit
12/3/15
Messages
2 671
Score de réaction
23
Site web
www.instagram.com
Je remet ici mais Korbak, tout à fait, quand je disais "semble représenter", j'entendais bien aux yeux des gens et pour toutes les raisons que tu évoques.
Je suis totalement d'accord avec toi !

Mais il faut ajouter à cela que l'UMPS ne prônent pas non plus les idées de ces parties (contrairement à celles du FN). Personne ne parle d'abolition du capitalisme, de solidarité, de redistribution des richesses, de limitation du profit, de fin de la propriété lucrative, de coopératives etc. chuuuut chut surtout à ces sujets, ça n'existe pas, c'est juste un truc de vieux ursssien voyons. :)

(Bon on peut aussi faire des reproches interne à ces partis : trop de divisions, incapacité à se renouveler et se rajeunir aussi...)

Voilà je précise juste que "semble représenter", je parlais bien pour une majorité des gens (et tu as bien expliqué les mécanismes à l'oeuvre).

Mais à titre personnel, je ne cherche pas "une alternative", le problème n'est pas le candidat mais l'absence de démocratie et le fait que les élections actuellement en France n'en sont qu'un leurre.

Et toutefois, il me semble que ces partis n'ont absolument aucune chance justement à cause de l'oligarchie qui fera toujours barrage, ils n'inquiètent en rien les politiques actuels. Il semble être totalement acquis qu'on ne peut voter que pour le PS et l'UMP, seuls ces partis sont "raisonnables" voyons. Rien d'autre n'est "moral", un peu de sérieux, sinon t'es soit un nazi, soit la réincarnation de Staline.
Sauf qu'à force de jouer avec le feu (ah ah vous l'avez?), ils vont finir par se brûler, et c'est nous tous qui allons cramer!
 

Korbak

Élève des carottes
Inscrit
14/3/15
Messages
1 492
Score de réaction
0
kob27g":oqkgcj01 a dit:
Je ne classerais pas vraiment le Parti Pirate en extrême gauche.
Pour moi, un parti qui est plutôt altermondialiste, pour le libre-partage, et opposé au système actuel, ça va forcément aller dans ce qu'on appelle "l'extrême gauche". Mais c'est bien parce qu'on a qualifié ainsi la politique. En vrai, ça gravite plutôt en dehors de ce dégradé rouge vers bleu.
 

Mitsuya

Avale du tofu
Inscrit
25/2/15
Messages
882
Score de réaction
0
Localité
Paris
Le sujet est très intéressant, notamment ce que tu dis Titesieste :)

Je vais faire part de mon point de vue, un tout petit peu hargneux (tout petit peu).

Avant, je votais. À chaque fois. Je payais le train. Je prenais mes vacances par rapport aux élections (comme je déménageais tout le temps, c'était plus simple de rester sur les listes électorales de ma commune de base).
Jusqu'aux dernières présidentielles.

Je pensais que les gens allaient voter pour ce en quoi ils croyaient. Que ce serait différent.
On entendait beaucoup parler de certains petits partis.

Et... la majorité a simplement voté pour un des partis leaders.
Comme si le raisonnement logique était ça: Il vaut mieux la droite (la gauche) que le contraire. Alors tant pis pour nos croyances, nos espoirs. On continue à voter pour les mêmes partis encore et toujours. Au lieu de voter pour ce que l'on croit.
Les petits partis, moins connus, qui ont des programmes concrets ne sont même pas envisageables.

Je suis dégoûtée par l'hypocrisie des gens. "Le programme de machin me parle beaucoup, mais je vais voter LR ou PS comme d'habitude par précaution".

C'est une immense blague, on présente des tas de partis mais le peuple, le fameux peuple souverain est tellement triste et faible qu'il ne lit pas les programmes, qu'il vote pour les mêmes partis car il ne faudrait surtout pas de changement.

Et le FN apparaît comme seule alternative. Au final, ce n'est pas étonnant pour un peuple lâche, hargneux et raciste. (Bouuuh la méchante ;))

Je ne suis même plus inscrite sur les listes. D'un côté, je culpabilise car je ne fais pas mon devoir civique. Et d'un autre, je m'en fous.

La France, pays des Droits de l'homme. La France, pays grandiose par son histoire et sa culture. La France, terre d'accueil. La France, pays de l'égalité. On nous a appris ça. J'étais la première à défendre ce pays et à y croire. Mais ce n'est plus le cas depuis quelques années.
Je ne vois aucune solution.
 

Anisse

Élève des carottes
Inscrit
23/9/15
Messages
1 044
Score de réaction
0
Localité
Rennes
Je vois les choses un peu comme toi, Mitsuya.

Je m'appliquais à voter en accord avec mes convictions. Peut être un peu trop utopiste je suis. :rolleyes:
J'étais la première à brandir haut et fort le fait que nous nous étions battus pour avoir ce précieux droit de vote. Et que les femmes ont eu le droit de vote seulement en 1944 donc il est encore plus important pour nous d'aller aux urnes.

Petit à petit j'ai été écoeuré par la réalité et forcé à faire comme tout le monde, voter pour les gros parties. Pour la première fois, je ne suis pas allé voté (j'ai oublié de me réinscrire quand j'ai déménagé) et je ne culpabilise pas du tout... !
 

Pers0nne

Se gave de B12
Inscrit
28/11/11
Messages
4 505
Score de réaction
2
Site web
pangolincariboukoala.free.fr
J'aime bien ce que dit Mitsuya.
Mais dans ce cas-là, ça n'est pas le "sytème" (d'élections, d'oligarchie, etc.) qui est le problème. C'est autre chose. Peut-être bien les (gros) médias, qui pervertissent le truc et s'écrasent devant les oligarques.

----

Et sinon, le lien posté par Cépafo plus haut : http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/art ... 55770.html
Ca démontre surtout que ce débat pro/anti abstention/vote blanc n'a pas vraiment lieu d'être.

Ca démontre que les abstentionnistes ne sont absolument pas un groupe homogène, et donc que ce qu'exprime un vote blanc/une abstention est impossible à comprendre... Donc qu'on ne sait pas bien quel est l'objectif (ce qui peut être atteint) du vote blanc/de l'abstention, s'il y en a un. Puisque tous les voteurs blancs/abstentionnistes ne souhaitent pas forcément une refonte du système. Et surtout pas une refonte sur des bases communes aux autres voteurs blancs/abstentionnistes. (Ce qui permet également à tous les journalistes, analystes et politiques d'intérpréter les taux d'abstention exactement comme ils le souhaitent.)
(Bon après, on peut au moins comprendre que les voteurs blancs souhaitent le décompte des votes blancs, ça, c'est certain...)

Ca prouve également que si l'abstention était moins forte, les résultats ne varieraient pas énormément.
Sauf pour les écolos (C'est pas flagrant, ok, mais quand même, c'est là qu'on a le plus gros écart.). Les écolos sont visiblement des déçus de la politique.
Alors qu'à mon avis, s'ils votaient, leurs idées seraient (un peu) mieux exprimées politiquement, et leurs autres actions politiques (en dehors des élections) auraient plus facilement des résultats, avec plus d'élus capables de les entendre et de réagir positivement aux actions militantes. Et voilà pourquoi ça m'emmerde un peu, parce qu'intuitivement, je pense que c'est aussi le cas d'une bonne partie des végés (d'être plus abstentionnistes que la moyenne).

----

Et réflexion un peu hors sujet, mais quand même : Dans ce débat, je crois qu'on raisonne tous beaucoup par "biais d'engagement" et rationalisation a posteriori (Faire un choix pour une raison x, puis chercher par la suite, à mesure que le temps s'écoule, des raisons supplémentaires pour confirmer notre choix.).
J'en vois notamment qui se justifient par un choix politique du fait qu'ils ne se sont pas inscrits sur les listes électorales à temps, ou que la contrainte pour aller voter est trop grande pour eux (parce que le bureau de vote est loin, par exemple). L'explication de base se suffit pourtant rationnellement en elle-même (Je ne suis pas sûr moi-même que je ferais plusieurs heures de trajet simplement pour aller voter. Je penserais surtout à m'inscrire rapidement à mon nouveau bureau de vote pour la prochaine élection.), il n'y pas besoin d'y rajouter une raison politique.

----

Autres hors sujets : Il y a énormément de systèmes de votes et décompte des votes qui ont été proposés et pensés au cours des, euh... siècles ? Décompte avec des coëfficients, à plusieurs tours ou pas...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Syst%C3%A ... 9lectoraux
C'est extrêmement difficile d'en trouver un qui soit réellement optimal. Tous ont des défauts.
Par exemple : Plus c'est précis dans la représentation proportionnelle (Par exemple, si un vote consistait à donner une note à chaque candidat, ou faire un classement de tous les candidats.), plus c'est compliqué de réfléchir à sa propre façon de voter, plus ça dissuade les électeurs de perdre du temps à voter.
Idem sur le fait d'avoir beaucoup de choix : Les humains ont un affreux travers psychologique, ils aiment bien avoir du choix, mais pas trop (C'est une expérience de psycho connue et utilisée en marketing notamment.). Si tu donnes trop de choix, ils sont fatigués rien qu'à l'idée de choisir et se reposent sur leur choix habituel (en rationalisant, forcément) ou ne choisissent pas. Donc trop de choix peut aussi induire plus d'abstention, ou moins d'action de choisir dans les faits...
En tout cas, on voit ici que l'augmentation du nombre de candidats ne diminue pas l'abstention : http://www.slate.fr/tribune/56953/legis ... -candidats
Cet article suppose carrément que l'abstention augmente avec le nombre de candidats : http://alternatives-economiques.fr/blog ... ementales/
(Ma recherche Google était "abstention nombre de candidats".)

(Et il faut bien admettre que lire en détails le programme de TOUS les candidats, y compris les petits nouveaux, et essayer de faire un choix très rationnel en fonction de ça, c'est long et c'est chiant...
Et quitte à simplifier le truc parce qu'on a la flemme et voter quand même, autant voter pour un de ceux "qui ont une chance de gagner".
Lesquels ont "une chance de gagner" parce que tout le monde vote en ayant la même réflexion plutôt que de donner une chance aux nouveaux. Alors que si tout le monde votait sans essayer de deviner les résultats à l'avance, les résultats seraient probablement très différents.)

Bref, le problème et la solution sont loin d'être simples.

Intuitivement, je dirais qu'une solution intéressante pourrait surtout être de multiplier les referendum, en dehors des élections pour des candidats.
Mais ça ne sera probablement jamais parfait (si on me demande de voter pour une nouvelle question tous les week end, ça risque vite de me saouler). L'absention ou l'absence de choix rationnel (pesé et repesé à chaque élection, et non biaisé par l'habitude, par les médias et autres) même avec une obligation de voter sont probablement des choses inéluctables.
 

kob27g

Moulin à graines
Inscrit
12/7/12
Messages
11 119
Score de réaction
9
Il semblerait que la peur du FN ait fait son effet.
La participation est en très nette hausse pour ce 2eme tour, on devrait tourner autour de 60%. C'est vraiment inimaginable surtout vu le faible intérêt de ce scrutin.

P.S : on devrait tous faire comme notre président : traverser la France dans la journée (Paris-Tulle) pour aller voter !!
 

Korbak

Élève des carottes
Inscrit
14/3/15
Messages
1 492
Score de réaction
0
"Front National, premier parti, dernier arrivé".
Cette vanne m'a fait rire.

Sinon, c'est comme chaque fois quoi. Au premier tour "oulalalalalah le FN" et au second "ah bah non".

Ça me fatigue cette danse. On dirait qu'on regarde chaque fois un remake du même film. Les acteurs changent, le scénario varie un peu, quelques répliques sont modifiées, mais c'est tout.

Rendez-vous pour les présidentielles, donc, hein !
Ou y en a une autre avant ?
 

Tigresse

Moulin à graines
Inscrit
18/7/11
Messages
12 251
Score de réaction
305
Localité
Me cherchez pas ici, je suis ailleurs
L’abstention, c'est le choix courageux de montrer qu'une décision aussi capitale que d'élire un représentant doit être un choix mûrement réfléchi, et ne doit donc pas se faire au saut du lit, quand la tête est encore embrumée de sommeil !
Le nombre d'abstentionnistes montre bien que les élections devraient être organisées l'après - midi, quand l'esprit est clair et reposé. La matinée du dimanche étant réservée à la grasse-matinée, aux câlins sous la couette et à la préparation du chocolat chaud ! :cool:
 

Chocogrenouille

Se gave de B12
Modérateur Végéweb
Inscrit
8/9/14
Messages
4 805
Score de réaction
127
Localité
Toulouse
Concernant les référendums, si on prend l'exemple de la Suisse où il y a des votations jusqu'à 4 fois par an sur des questions fédérales et cantonales, la participation plafonne régulièrement à 50%, sauf sur certaines questions clivantes comme les minarets ou l'immigration.
Donc en effet, appeler plus souvent (trop souvent ?) les gens à voter ne semblerait pas être la solution miracle.
 
Haut