Le végétalisme est il un anarchisme ?

Nicollas

Avale du tofu
Inscrit
8/2/11
Messages
561
Score de réaction
0
Brunolito":2p9hxw8p a dit:
Le végéta*isme est un acte profondément politique, et ce sur essentiellement deux points.
Nicollas":2p9hxw8p a dit:
Je pense que le végétarisme est complétement compatible avec le capitalisme libéral [...]
Comment cela pourrait il être possible ? L'objectif principal du capitalisme libéral est d'accroitre le profit quoiqu'il en coute, non ? Or les végés refusent le profit réalisé sur le dos de la souffrance animal et son exploitation. Par delà la forme, le fond est aussi intéressant car si demain l'agro-industrie venait à stopper toute exploitation animale, mais exploitait les ressources naturelles de manière non équitable (comme Coca-Cola qui assoiffe l'Inde pour nos sodas), penses tu que les végés ne réagiraient pas ?
Il n'y a qu'à prendre l'exemple de l'huile de palme issue de la déforestation. Vegan, pas vegan, les avis divergent. Est-ce que c'est vegan de construire une maison en bois, avec du bois venu d'une coupe franche de foret ?

Le capitalisme libéral n'en a rien à fiche des végans, parce que (a) c'est une force économique négligeable, (b) si ce n'était plus la cas, il n'y aurait aucun soucis éthique pour les multinationales de produire des plats (ciblés) végés.

Il n'y a qu'à voir ce qui se passe pour le bio, il peut très bien se développer dans une société capitaliste libérale (bon, y a débat entre le bon bio et le mauvais bio).

L'avantage quand c'est amoral, c'est que c'est très flexible, s'il y a moyen de gagner plus d'argent en faisant un truc éthique, ça leur posera pas de problème de conscience.




Les végés refusent le profit à tout vents, ils démontent l'idéologie dominante, comme le souligne lelfe: comment peut-on espérer abolir les hiérarchies sociales tout en continuant d'exercer le droit de vie ou de mort sur des êtres faibles?
Et donc à l'inverse, en nous soustrayant au droit de vie et de mort sur les êtres les plus faibles de par notre mode alimentaire, même si nous ne le faisons pas consciemment, nous abolissons les hiérarchies sociales.

Mais en France, je ne sais pourquoi, nous pensons être dépouillés de notre pouvoir de consommateur, de consom'acteur. Pourtant nous votons 3 fois par jour, tout simplement en mangeant. Voter c'est abdiquer, payer (ou pas) c'est combattre.[/quote]
 

Numa

Massacre des légumes
Inscrit
4/8/11
Messages
2 226
Score de réaction
34
Localité
Marseille
Nicollas":pk3x7i5n a dit:
Tout simplement les anarcho-primitivistes ne voient pas dans la relation proie-prédateur une relation de domination.
Je sais bien que c'est un argument classique, mais franchement, est-ce bien raisonnable de parler de prédation quand ils s'agit d'élevage industriel ?

Ceci dit sur le fond, il y a en effet plein de mouvements anarchistes qui sont très éloignés de ma conception de l'anarchisme, donc ça ne m'étonne pas plus que ça qu'il y ait des anarchistes non-véganes. Mais dans ma logique à moi ça devrait pas :)
 

janic

Fait crier les carottes
Inscrit
9/10/10
Messages
3 885
Score de réaction
0
Localité
Troll City
nicollas bonjour
Le capitalisme libéral n'en a rien à fiche des végans, parce que (a) c'est une force économique négligeable, (b) si ce n'était plus la cas, il n'y aurait aucun soucis éthique pour les multinationales de produire des plats (ciblés) végés.
Ce n'est pas aussi simple car dans le cas b, il y a conflit d'intérêts et c'est toujours la partie où l'intérêt est le plus fort qui l'emporte. L'exemple typique c'est le produit bio. Les grandes surfaces s'en sont désintéressé tant qu'il n'y a pas eut de reconnaissance officielle et celle-ci n'a existé que pour maitriser un marché parallèle pouvant devenir gênant, à terme, pour les grossiums de l'industrie alimentaire. La distribution bio dans ces magasins stagne parce que le grand public n’y prête guère d’intérêt (essentiellement des produits de longue conservation, peu ou pas de frais) et les produits qui y sont vendus ne peuvent pas toujours assurer le sérieux de leur provenance. (c’est normal, chez eux ce n’est pas une philosophie, mais seulement essayer de se placer dans un marché en expansion). Donc il s’agit bien d’un capitalisme libéral qui ne privilégie que les secteurs rentables. (regardes le documentaire sur le gluten qui symbolise assez bien le problême.)
 

Nicollas

Avale du tofu
Inscrit
8/2/11
Messages
561
Score de réaction
0
Numa":2gs5b4gq a dit:
Nicollas":2gs5b4gq a dit:
Tout simplement les anarcho-primitivistes ne voient pas dans la relation proie-prédateur une relation de domination.
Je sais bien que c'est un argument classique, mais franchement, est-ce bien raisonnable de parler de prédation quand ils s'agit d'élevage industriel ?
Pour l'élevage c'est plus compliqué

mais bref, pratiquement tous les primitivistes ne voient pas un problème éthique à la chasse, donc ça les rend non vegans sans avoir à considérer le cas de l'élevage
 

Brunolito

Mange de la salade
Inscrit
24/11/10
Messages
357
Score de réaction
0
Site web
www.focus31.org
Manifestement les primitivistes sont rejetés par les végans: http://laterredabord.fr/articles9/primitivisme.html
"Et la contradiction est totale entre d'un côté un véganisme se fondant sur la compassion comme véritable humanisme et culture progressiste, et de l'autre le primitivisme qui célèbre le « bon sauvage » heureux d'être libre car pouvant chasser et n'ayant aucune autre responsabilité à part survivre."
 

Nicollas

Avale du tofu
Inscrit
8/2/11
Messages
561
Score de réaction
0
Brunolito":1lbscwg0 a dit:
Manifestement les primitivistes sont rejetés par les végans: http://laterredabord.fr/articles9/primitivisme.html
"Et la contradiction est totale entre d'un côté un véganisme se fondant sur la compassion comme véritable humanisme et culture progressiste, et de l'autre le primitivisme qui célèbre le « bon sauvage » heureux d'être libre car pouvant chasser et n'ayant aucune autre responsabilité à part survivre."

J'ai lu l'article, comme quoi être vegan ne protège pas contre les clichés sur les autres tendances minoritaires, (d'ailleurs on apprend dans cet article que les vegans ne vivent pas sur le dos de la planète, belle performance !)

mais en tout cas le fait est là, les primitivistes et les vegans revendiquent beaucoup de choses en commun, tout en s'opposant diamétralement sur des choses fondamentales ...

D'ailleurs la question initiale est intéressante : peut-on être anarchiste sans être VG. Personnellement, je me demande pourquoi il y a tant de vegan qui ne sont pas anarchistes :)
 

Numa

Massacre des légumes
Inscrit
4/8/11
Messages
2 226
Score de réaction
34
Localité
Marseille
Nicollas":36qel0ov a dit:
J'ai lu l'article, comme quoi être vegan ne protège pas contre les clichés sur les autres tendances minoritaires
Ah merde, moi qui espérait devenir parfait en tendant vers le véganisme, finalement peut-être que ça en vaut pas la peine, si ça me débarrasse pas magiquement de tous mes défauts ;)

mais en tout cas le fait est là, les primitivistes et les vegans revendiquent beaucoup de choses en commun, tout en s'opposant diamétralement sur des choses fondamentales ...
C'est peut-être parce que l'article est mal fait, mais à titre personnel j'ai pas trouvé beaucoup de points communs.
 

Nicollas

Avale du tofu
Inscrit
8/2/11
Messages
561
Score de réaction
0
Numa":3kz2nrbm a dit:
Nicollas":3kz2nrbm a dit:
J'ai lu l'article, comme quoi être vegan ne protège pas contre les clichés sur les autres tendances minoritaires
Ah merde, moi qui espérait devenir parfait en tendant vers le véganisme, finalement peut-être que ça en vaut pas la peine, si ça me débarrasse pas magiquement de tous mes défauts ;)
On pourrait penser que les membres d'un courant ultra-minoritaire qui se prend autant de clichés regarderaient à deux fois avant de faire la même erreur,

mais bon, les primitivistes se font pourrir par les anarchistes sur des clichés également
 

Numa

Massacre des légumes
Inscrit
4/8/11
Messages
2 226
Score de réaction
34
Localité
Marseille
Oui, en fait j'avais bien saisi l'argument, je taquinais.
 

Angy

Jeune bulbe
Inscrit
13/1/15
Messages
10
Score de réaction
0
Localité
Quimper
Bonjour !
Je remonte un peu ce sujet car au cours de mes lecture, j'en suis venue à consulter un ouvrage relativement récent (années 2000) traitant de l'anarchie. Et ma surprise fut grande quand j'ai lu que l'anarchie pouvait avoir un rapport avec le végéta*isme. :mmm:
Du coup j'ai voulu me renseigner ici, et vous m'avez bien éclairé sur ce point. Mais un passage reste flou :
Non seulement les végétaliens font abstinence de la chair de tous les animaux, y compris le poisson et les coquillages("contre l'alimentation cadavérique de la hyène"), mais ils ne consomment ni œufs, ni lait, ne font pas usage du sucre industriel ("aliment meurtrier"), proscrivent tous les boissons fermentées, ainsi que le café, le thé et le chocolat. Il se nourrissent de feuilles tendres, non acides, de racines et de tubercules, de fruits non acides, autant que possible crus.
... Hein ? Un jour j'ai bien entendu parlé que la bière, boisson fermentée, n'était pas végane mais je n'avais jamais entendu parlé de ces choses sur le sucre, le café, le thé et le chocolat. Et pourquoi des feuilles et légumes non acides ? Et d'où viennent ces expressions entre parenthèse ? :facepalm:
Enfin pour le moment je ne vois pas de rapport, quelqu'un peut-il m'expliquer ? :zen:
 

chips

Avale du tofu
à l'ancienne
Inscrit
23/3/15
Messages
816
Score de réaction
19
Version courte : ce livre raconte n'importe quoi.
 

Angy

Jeune bulbe
Inscrit
13/1/15
Messages
10
Score de réaction
0
Localité
Quimper
Je voulais en avoir la certitude mais c'est un peu ce que je me disais ! :whistle:
 

Hélène1

Avale du tofu
Inscrit
6/1/15
Messages
549
Score de réaction
0
Localité
Bretagne
Il se nourrissent de feuilles tendres, non acides, de racines et de tubercules, de fruits non acides, autant que possible crus.
Et vivent tout nus dans la forêt aussi.
 

Angy

Jeune bulbe
Inscrit
13/1/15
Messages
10
Score de réaction
0
Localité
Quimper
Bon bah la morale de l'affaire : Fermer sa mouille quand on ne connait son sujet. :facepalm:
 

Nysaah

Se gave de B12
Inscrit
11/3/15
Messages
4 275
Score de réaction
5
Site web
www.etsy.com
Ils obligent meme leurs enfants à manger sainement, non mais c'est fou !

Ceci dit pour le sucre blanc c'est fait avec du noir animal, ca a peut etre changé depuis mais bon, dans tous les cas le sucre blanc n'est pas bon pour la santé qu'on soit vg ou pas ^^
 

Kahte

Moulin à graines
Inscrit
11/10/08
Messages
12 605
Score de réaction
18
Localité
cachée sous ma couette !
C'est plus le cas en France, et si c'est pas bon pour la santé, c'est quand même vegan ^^ Je crois que ce livre prends les vegans pour des bonobos (qui ne sont pas vegan eux... (manges des insectes et des cadavres en cas de disettes.)
Je crois qu'on nous prends pour des baudruches ^^
 

katniss

Jeune bulbe
Inscrit
13/3/16
Messages
43
Score de réaction
0
bonjour, cela dépend peut être que certains y voient en effet un acte anarchique, pour moi je ne pense pas être anarchiste en tout cas je n'aime pas l'injustice.
Il date de quelle année ce livre c'est récent ?
 

Ayo

Avale du tofu
Inscrit
28/3/14
Messages
839
Score de réaction
0
Localité
PACA
katniss a dit:
bonjour, cela dépend peut être que certains y voient en effet un acte anarchique, pour moi je ne pense pas être anarchiste en tout cas je n'aime pas l'injustice. quote]

Être anarchiste ne signifie pas aimer l'injustice non ? Je ne suis pas un pro du sujet mais je ne pense pas qu'il y ai un lien.
 

Jezebel

Évéganéliste
Inscrit
12/5/10
Messages
7 192
Score de réaction
17
Localité
Un peu partout dans le monde
Il y a eu une communauté vegetalienne - anarchiste en France (et sans doute ailleurs), en faisant une recherche sur Louis Raimbaud (Raimbeaud?) sur ce forum et ailleurs, vous devriez trouver des info. Ca s'appelait l'Ile quelque chose, il me semble, fin 19e - debut 20e dans ce goût là.
Sinon je trouve que le veganism s'inscrit complètement dans une démarche anarchiste (même si l'anti- specisme semble être complètement rejeté par ce dernier).


Sent from my iPhone using Tapatalk
 
Haut