Les bouchers-charcutiers demandent à être protégés face à « la violence » végane

HaricotPrincesse

Fait crier les carottes
Inscrit
20/6/16
Messages
2 547
Score de réaction
1
Localité
Bruxelles
Site web
haricotprincesse.be
Justement pour le côté symbole, je me demande si la boucherie du petit commerçant c'est pas la meilleure chose. D'une part parce que le petit commerçant risque fort de le comprendre comme une attaque personnelle, qu'il le vivra peut-être comme quelque chose d'assez anxiogène. Que cette anxiété peut se reporter sur d'autres commerçant.e.s, ce qui est le cas vu qu'iels demandent protection. Et que conclusion on en arrive à un espèce de truc : les véganes contre les bouchers. Et donc plus un truc qui est perçut comme une bataille entre différents individus. Et bien on perd toute symbolique du fait qu'on s'attaque à un système, vu que c'est perçut comme des attaques envers des gens.

Et avant les boucheries de petits commerçants, il y a des tas d'autres choses qu'on peut attaquer, détourner,... Et qui à mon sens son plus symbolique et une meilleure démonstration du fait qu'on remet en système en cause. Par exemple, l'occupation par 269Life du siège d'aoste je la trouve bien plus forte et pertinente (en plus visuellement je l'ai trouvée canon cette action). On peut aussi faire des détournements massifs de pub carnistes, occuper des abattoirs et encore bien d'autres choses les cibles ne manquent pas. Et les boucheries c'est vraiment pas la première chose à laquelle je penserais si j'avais envie de faire des actions de désobéissances.

P.
 

Pommier

Avale du tofu
Inscrit
1/6/18
Messages
594
Score de réaction
0
Princesse, je n'ai pas vraiment d'avis sur ce point. Par contre, briser les vitre d'une boucherie cela permet de mieux s'adresser au consommateur. Un abattoir bloqué, le consommateur ne vois pas ça.
Par contre, avec la boucherie le consommateur vois le message au moment même ou il fait ces course.

Il est assez difficile de retrouvé les coupable et le propriétaire de la dernière boucherie brisé a affirmé "On en a pour entre 1 000 et 1 500 euros de réparations". Les bouchers devront payer eux même sans doute les réparation. Cela, montre un autre avantage de l'action directe : cela fait perdre de l'argent à la filière de l'élevage.
 

HaricotPrincesse

Fait crier les carottes
Inscrit
20/6/16
Messages
2 547
Score de réaction
1
Localité
Bruxelles
Site web
haricotprincesse.be
Non ça fait perdre un peu d'argent à un boucher, c'est pas à coup de 1000 à 1500 EUR qu'on va mettre la filière sur la paille... En plus je parie qu'iels ont des assurances.

Le "message" que le consommateur voit c'est : des véganes s'en sont pris à des bouchers. Et non pas les véganes remettent en question le système spéciste. Le consommateur peut tout de même avoir connaissance d'actions type blocage d'abattoirs via la communication qu'on en fait autour et la diffusion qu'on en fait dans la presse par exemple. D'ailleurs, nous avons tous connaissance ici des boucheries cassées à Lille pas parce qu'on les à vues personnellement mais parce qu'on l'a lu dans la presse. Et ici dans le cas des boucheries vu que ça se fait à visage couvert et qu'il n'y a pas à ma connaissance des auteur.e.s qui les revendiquent, ben c'est un peu compliqué de savoir le message qu'il y a derrière. Dans le cas des blocages d'abattoirs, les auteurs le font à visage découvert et expliquent les raisons. Donc toute suite les revendications sont un peu plus claires.

P.
 

jess

Se gave de B12
Inscrit
25/5/07
Messages
5 213
Score de réaction
15
Localité
Ganges / Montpellier
Non, Pommier, cela ne fait pas perdre de l'argent à la filière de l'élevage. Cela fait juste perdre de l'argent à un petit commerçant qui essaie juste de s'en sortir. Lui provoquer des frais supplémentaires qui risquent de lui faire plier boutique ne causera aucun tort à la "filière de l'élevage", il y a plein d'autres bouchers/grandes surfaces pour vendre les produits à sa place. Ça causera juste du tort au commerçant qui se retrouvera sans emploi, et potentiellement à ses employés, et à leur famille, leur entourage.
Alors, évidemment, je grossis le trait, il est peu probable qu'une boutique ferme juste à cause d'une vitrine cassée, d'autant plus que normalement on a des assurances pour couvrir ça.
Mais l'idée, c'est surtout d'illustrer que ce n'est pas en tapant sur les petites gens qu'on va faire avancer les choses, on va juste mettre plus de monde dans la merde.
Et je précise que je tiens exactement le même raisonnement quand il s'agit du petit éleveur (je ne parle pas des "fermes aux 1000 vaches").
 

Pommier

Avale du tofu
Inscrit
1/6/18
Messages
594
Score de réaction
0
Bien sûr, j'ai un peu exagérer en disant que ça va faire ruiner la filière.

Lorsque 269life bloque un abattoir, ça vient dans les médias et les gens découvre ce qui c'est passé. Par contre, ça fini rapidement de nouveau au oubliettes le lendemain ou il vont faire leur course.
Avec les boucheries brisés, le consommateur voit le message "viande=meurtre" ou "stop spécisme" au moment où il fait ces course. C'est au moment même où les gens font leurs courses que le message doit apparaître.
ps : je précise que je ne fait que une hypothèse, je suis moi même encore en train de réfléchir.
 

Plantte

Avale du tofu
Inscrit
14/12/11
Messages
590
Score de réaction
0
Numa":1kq4wcqo a dit:
En fait si tu relis calmement mes messages, j'ai pas affirmé qu'en général c'est une bonne idée de péter des vitrines. (En fait j'ai même dit que je suis assez sûr qu'il y a des gens qui font ce genre d'action pour de mauvaises raisons.) J'ai juste dit (et donné des arguments dans ce sens) que ça me parait en tout cas pas clair comme de l'eau de roche que c'est toujours une mauvaise idée. Et certainement pas assez pour se permettre de traiter de débiles l'ensemble des personnes qui le font.
Tu as tout à fait raison Numa, mais tu vois que tout de suite qu'on retrouve des sympathisants de notre cause qui arrivent à justifier la violence. Cette position ne me rassure pas du tout connaissant la misanthropie qui peut régner chez les végés : des milliards d'animaux meurent : c'est quoi une vitrine pétée? C'est quoi un boucher tabassé? C'est quoi un éleveur tué? ... ce type de raisonnement est exactement le même de tous les mouvements terroristes et ça m'inquiète de le constater dans notre mouvement aussi.

Je demande parce qu'en réfléchissant à ces questions de limites, je me rends compte que c'est vraiment en terme de violence ou non que je me pose la question. Par exemple, pour moi je place une limite ferme à la violence physique contre les personnes. En-deça de cette limite y'a une zone grise où je place les actions impliquant d'autres types de violence (genre cassage de vitrine), que souvent je ferais pas mais qu'en général je condamne pas fermement non plus, ou alors mon opinion va dépendre fortement des circonstances. Et après y'a toutes les actions non-violentes, qui me paraissent moralement acceptables assez indépendamment (pour moi) de leur statut légal.
Je suis tout à fait d'accord avec toi, respecter la loi pour respecter la loi ça a ses limites. Qui n'a jamais traversé en dehors des clous?

En terme symbolique, s'infiltrer chez quelqu'un pour protester sans violence en mettant en pause une chaîne d'abattage, je n'y vois pas à redire, il y a un refus et une position qui est compréhensible par beaucoup de gens. Mais la symbolique derrière le cassage d'une vitrine c'est : je veux te démolir/casser/détruire. C'est clairement violent et pour la personne qui fait son travail dans une société où 99% des gens considèrent ça comme normal, je peux comprendre qu'ils puissent avoir le sentiment d'être pris pour cible et qu'ils le prennent personnellement comme une agression dirigée contre lui (donc de la violence).

Je pense que les bouchers doivent devenir des alliés, il faudrait qu'ils vendent de la viande végane comme c'est le cas de certaines boucheries en Flandre par exemple. Tout le monde devrait s'intéresser aux questions qu'on soulève or ici on a un esprit de clan qui se met en place. Les véganes contre les carnistes. Je trouve ça effectivement débile du point de vue stratégique, d'autant qu'il n'y a rien derrière ces cassages, aucun groupe ne revendique quoi que ce soit et je ne vois aucun article pro-végane qui met en lumière une quelconque stratégie derrière ce type d'actions en particulier (ni 269 Life il me semble).

Certains pensent aussi que toutes les actions sont bonnes, le fameux : tant qu'on parle de nous c'est l'essentiel. Or c'est étrange comme raisonnement car si une action convainc 1 personne mais aussi qu'il y a 1000 personnes qui deviennent tes ennemis, ton action peut être largement néfaste et retarder sérieusement le changement nécessaire pour les animaux. Nous n'avons pas besoin d'ennemis mais d'alliés. Non toutes les actions ne sont pas nécessairement bonnes.
 

HaricotPrincesse

Fait crier les carottes
Inscrit
20/6/16
Messages
2 547
Score de réaction
1
Localité
Bruxelles
Site web
haricotprincesse.be
plantte":2nlvini8 a dit:
Je pense que les bouchers doivent devenir des alliés, il faudrait qu'ils vendent de la viande végane comme c'est le cas de certaines boucheries en Flandre par exemple. Tout le monde devrait s'intéresser aux questions qu'on soulève or ici on a un esprit de clan qui se met en place. Les véganes contre les carnistes. Je trouve ça effectivement débile du point de vue stratégique, d'autant qu'il n'y a rien derrière ces cassages, aucun groupe ne revendique quoi que ce soit et je ne vois aucun article pro-végane qui met en lumière une quelconque stratégie derrière ce type d'actions en particulier (ni 269 Life il me semble).
Plantte, pas sûre que ce soit le plus pertinent de mettre une source en néerlandais sur un forum francophone. Source qui parle, pour celleux qui ne comprennent pas le néerlandais, d'une action (qui date de 2011) de l'association eva vzw en association avec la plus grande boucherie de Gand. Cette boucherie à proposé 1 journée dans le cadre du donderdag veggiedag (jeudi veggi)un assortiment de similis. (et le reste de l'article parle du fait qu'iels ont fait aussi une projection du film LoveMeaTender). C'est peut-être mieux de lire les sources avant de le mettre en référence et de les réinterpréter comme quoi : des boucheries en Flandre vendent des similis... (parce que c'est mais alors là pas du tout ce qui est mis dans l'article). (Pas de chance Plantte, j'suis parfaite bilingue et la malhonnêteté intellectuelle m'énerve).

Et puis t'en connais beaucoup toi des véganes qui mettraient les pieds dans une boucherie pour acheter des similis. Déjà que j'évite les grandes surfaces, perso' jamais j'irais dans une boucherie (c'est trop me demandé sur le plan émotionnel).

P.
 

Pommier

Avale du tofu
Inscrit
1/6/18
Messages
594
Score de réaction
0
Plantte":3960jn37 a dit:
Je pense que les bouchers doivent devenir des alliés, il faudrait qu'ils vendent de la viande végane comme c'est le cas de certaines boucheries en Flandre par exemple. Tout le monde devrait s'intéresser aux questions qu'on soulève or ici on a un esprit de clan qui se met en place. Les véganes contre les carnistes.
Les bouchers ne souhaitent pas la fin de la viande, comment peu tu donc t'imaginer qu'il peuvent aider au mouvement végane ? effectivement il existe des bouchers qui vendent des similis carné, mais cela n'aidera rien pour combattre le spécisme. Si c'était le cas, les bouchers n'en vendrait tout simplement pas.
Le fait de vendre des similis dans une boucherie est une mauvaise chose. C'est ce qui permet aux véganes de financer la filière de l'élevage.
 

Plantte

Avale du tofu
Inscrit
14/12/11
Messages
590
Score de réaction
0
La boucherie en question vend toujours des produits veggie. Bravo pour le parfait bilinguisme.

Ensuite je ne "réinterpréte" rien à partir de cette source (qui montre un partenariat entre une assoc végé et une boucherie, c'était quand même un peu dans mon propos...). Je ne pensais pas avoir besoin d'une étude sociologique sur les boucheries, j'ai lu plusieurs fois ces informations sur des articles néerlandophones. On retrouve aussi des produits végés dans des boucheries, des snacks (friterie), etc. puisque je l'ai vu (en plus de le lire). Si tu as besoin d'autres sources pour vérifier ce que je dis, en voici déjà deux, je n'irais pas plus dans le détail car ça n'a aucun intérêt.

http://trends.knack.be/economie/ond...t-in-de-supermarkt/article-normal-683777.html
Verschillende grote vleesproducenten hebben de trend naar plantaardige voeding opgepikt. Hoewel het nog maar een klein deel van de totale productie is, laat de Anderlechtse vleesproducent Viangro zijn vegetarisch en veganistisch aanbod elk jaar groeien. De Lokerse vleesproducent Q Group werkt voor zijn vegetarisch aanbod sinds vorig jaar samen met Vegabites, dat al jaren ervaring heeft.
Mais tu vas me peut-être me reprocher que c'est un "producteur de viande" et non une boucherie...

ou encore :
https://www.hln.be/regio/ieper/slager-lanceert-veganistische-pates~a3a9b161/
Het lijkt niet meteen een logische zet voor een slager, maar Slagerij Puydtjes uit Ieper pakt uit met een nieuwe reeks producten die volledig veganistisch zijn en dus geen vlees of dierlijke producten bevatten.

Et puis t'en connais beaucoup toi des véganes qui mettraient les pieds dans une boucherie pour acheter des similis. Déjà que j'évite les grandes surfaces, perso' jamais j'irais dans une boucherie (c'est trop me demandé sur le plan émotionnel).
Les plats véganes sont des plats que tout le monde devrait manger... donc tant mieux que le public cible ne soit pas une ultra minorité de véganes.


Les bouchers ne souhaitent pas la fin de la viande, comment peu tu donc t'imaginer qu'il peuvent aider au mouvement végane ? effectivement il existe des bouchers qui vendent des similis carné, mais cela n'aidera rien pour combattre le spécisme. Si c'était le cas, les bouchers n'en vendrait tout simplement pas.
Le fait de vendre des similis dans une boucherie est une mauvaise chose. C'est ce qui permet aux véganes de financer la filière de l'élevage.
L'idée que nous partageons c'est un changement profond des mentalités sur la question animale. Je ne pense pas que "combattre" ou "lutter" sont au sujet du jour. Pour le moment il nous faut surtout convaincre une masse citoyenne beaucoup plus conséquente et je ne pense pas que cela passe par un "affrontement", une "guerre à la viande", etc. Je suis persuadé qu'une personne qui aime manger végane et qui connait des véganes qu'elle associe à des gens bien sera plus facilement "convaincable" (oui c'est pas français) que quelqu'un qui va chez son boucher, qui y trouve de la casse et qui va confondre les véganes avec des gens violents.
 

NicolasJ

Broute de l'herbe
Inscrit
9/11/17
Messages
173
Score de réaction
0
effectivement il existe des bouchers qui vendent des similis carné, mais cela n'aidera rien pour combattre le spécisme. Si c'était le cas, les bouchers n'en vendrait tout simplement pas.
Les bouchers ne sont pas forcément des partisans acharnés du carnisme. La totalité d'entre eux a un chiffre d'affaire à sortir à la fin du mois, et pour une partie d'entre eux, s'ils perçoivent (par un enthousiasme médias, par des actions pacifiques, par soudaine conscience écologique, etc) que les simili-carnés sont une option viable pour leur commerce, alors ils la présenteront.
Bien sûr, ce ne sont pas des véganes ou végétariens qui vont aller les chercher, mais développer la curiosité des clients sur ces produits permet de déconstruire des préjugés, et probablement rendre un peu plus réceptif dans un débat.

Allez casser la vitrine de la boucherie de votre quartier, et vous allez nécessairement créer un partisan. Vous allez "radicaliser" le boucher et sa clientèle, et possiblement d'autres qui n'ont rien à voir grâce à la presse. Et à ce moment-là, il n'y a pas vraiment de retour en arrière possible pour débattre avec eux.

Seulement, je ne crois pas que ce soit une mauvaise stratégie de créer deux camps, aussi radicalisés qu'ils soient. Si on se contente d'avoir des débats pacifiques, on obtiendra que des résultats consensuels, qui n'aboutiront peut-être jamais à une fin de l'exploitation.
A l'inverse, si on fait en sorte de créer des radicalités aujourd'hui, on est sûr de perdre. On a besoin dans un premier temps que les gens cotoient le véganisme de manière positive. On a besoin que les médias placent le véganisme comme une alternative positive (je ne crois pas que ce soit encore le cas). A partir du moment où un mouvement est légitimé dans les médias et reconnu par la population, qu'il a un droit à la parole, alors des actions violentes (je ne parle pas de meurtre) auront plus de chances d'être efficaces en termes d'opinion public.
Il me semble que ce n'est qu'à partir de ce moment-là qu'un débat public peut pencher en la faveur des animaux.

Casser des vitrines, oui. Mais pas encore. Pas tant qu'un vrai débat de société porté par les médias ne soit lancé.
Ce n'est que mon humble avis.

EDIT: C'est à peu près ce que vient de dire Plantte, il me semble.
 

HaricotPrincesse

Fait crier les carottes
Inscrit
20/6/16
Messages
2 547
Score de réaction
1
Localité
Bruxelles
Site web
haricotprincesse.be
Traduction d'une bonne partie du texte donné par Plantte, me suis pas fatiguée à traduire les parties ne causant que de la projection du film. Le texte étant écrit en néerlandais très parlé il est un peu plus difficile à traduire mais j'ai essayé de faire de mon mieux.
Et il est de nouveau temps de parler de nos amis du Boerenbond (cf assocation catholique des entrepreneurs agricoles de Flandre). La semaine dernièrelors du jeudi veggie l’associatio, EVA a mené une - si l'on ose dire - événement cool, ludique autour de la réduction de la viande: nous avons convaincu la boucherie Aula - la plus grande de Gand – de mettre sur son comptoir une très large variété d’assortiment de produits végés. Maaike Neuville, la fille du boucher de Van Vlees en Bloed (et en vrai végétarien) a gentiment répondu à notre demande de servir les clients. Le comptoir avait l'air fantastique (si on peut le dire à nouveau). Vraiment! Saucisses, saucissons, satays, vol-au-vent ... tout ce que vous voulez (pleeeease pour une fois, ne me sortez pas cette histoire de substitution anti-viande, d’accord?)
Notre message? Le boucher peut également prendre un morceau de maïs et surfer sur la tendance vers moins de viande. Peut-être pourrait-il devenir un fournisseur de protéines animales et végétales? Le boucher Dekeyzer était déjà en faveur de cela - il a dit, en plaisantant, qu’il avait plus de cervelle dans sa tête que sur son comptoir.
Paragraphe 3 sur LoveMeaTendre (je ne traduits pas).
Paragraphe 4 Boerenbond et sa réaction concernant la projection du film dans VILT(je ne traduits pas).
Paragraphe 5 toujours sur Boerenbond et sa réaction concernant la projection du film dans VILT(je ne traduits pas).
Les actions végétariennes chez le boucher et la projection d'un film qui donne même quelques exemples de viande « sans animaux » (meilleur traduction je pense pour diervriendelijk trad littéral ami des animaux) : souligné plus végétarien (même si là j’ai un petit doute pour la traduction) penseraient presque qu'il est lui-même en train de se mentir, avec tant de similitude et compromis. Mais ça ne plait toujours pas au Boerenbond. Non pas que nous le fassions pour cela, mais néanmoins: depuis longtemps nous avons proposé au Boerenbond de regarder ensemble pour voir comment nous pouvons réaliser un changement progressif et doux. Piet Vanthemsche aimerait relever le défi, mais dans la pratique nous ne constatons pas grand-chose (ma question sur le dialogue public n'est toujours pas résolue). Van warm en koud tegelijk blazen gesproken (expression, prendre 2 positions contradictoires en même temps).
VILT conclut: "Cela n'empêche pas EVA de faire un plaidoyer explicite pour le végétarisme et de donner aux gens des arguments pour arrêter de manger de la viande." Et cela alors que toute notre opération et notre communication sont aujourd'hui construites autour de la journée des jeudis veggie. Non pas que le végétarisme est pas notre idéal - nous ne devrions pas faire semblant – mais nous choisissons une manière douce, progressive et positive, où nous essayons d'impliquer tous les détenteurs de steak.
Eh bien, ces gens veulent évidemment gagner leur vie aussi. Mais devrait-il toujours y avoir des os?
Je ne vois toujours pas ou c'est mis que cette boucherie vend des similis. Conclusion, me suis rendue surleur site internet, vendent bien des fruits et légumes mais j'ai pas vu que c'est noté explicitement qu'ils vendent des similis.

Ta deuxième source (de nouveau en néerlandais... en plus je pense que l'article existe en français mais flemme de chercher). Le titre: Entreprendre sans viande : l'avenir du véganisme est dans les supermarché, qui parle:
- 40 jours sans viande
- de l'ouverture du restaurant greenway et d'autres restaurants
- de l'offre vg qui augmente en grande surface
- des signes qui démontrent que le végétalisme devient une tendance et prend de l’ampleur (des gros producteurs de viandes qui bossent sur une offre vg, mais ça rien de nouveau Herta le fait aussi)
- De l'ouverture de magasins vgl
Rien de nouveau, on est au courant qu'il y a une nouvelle niche de marché à prendre.

Troisième source, de nouveau en néerlandais... oui un boucher crée un pâté végétal à Iepre.

Plantte":1h3gb77t a dit:
Je pense que les bouchers doivent devenir des alliés, il faudrait qu'ils vendent de la viande végane comme c'est le cas de certaines boucheries en Flandre par exemple.
Donc non sorry, dire que les boucheries en Flandre vendent des similis et faire passer ça comme quelque chose de super commun (c'est absolument pas ce que je lis dans tes sources).

Maintenant là ou j'suis d'accord c'est que la Flandre est très végé friendly.

P.
 

Pommier

Avale du tofu
Inscrit
1/6/18
Messages
594
Score de réaction
0
Plantte":7sexh5ud a dit:
La boucherie en question vend toujours des produits veggie. Bravo pour le parfait bilinguisme.
faut pas non plus réagir avec ce ton, c'est normal que tous le monde ne comprenne pas le néerlandais. :whistle:
 

Plantte

Avale du tofu
Inscrit
14/12/11
Messages
590
Score de réaction
0
Je ne change pas une ligne de ce que j'ai écrit. Ma phrase est factuellement vraie : "Je pense que les bouchers doivent devenir des alliés, il faudrait qu'ils vendent de la viande végane comme c'est le cas de certaines boucheries en Flandre par exemple."

Qui devient pour l'HaricotPrincesse :
"dire que les boucheries en Flandre vendent des similis et faire passer ça comme quelque chose de super commun"

Avis Google sur la boucherie en question (Aula)
"il y a 4 mois-
(Traduit par Google) Mmmmmmmmmm mmmmmmmm mmmmmm très bien entretenu magasin.
Wwwwwwauw beaucoup de choix: aussi bio et végétarien.
Tout est bien organisé ici.
Le personnel amical.
Accessible aux utilisateurs de fauteuil roulant.

(Original)
Mmmmmmmmmm mmmmmmmm mmmmmm heel verzorgde winkel.
Wwwwwwauw veel keuze: ook bio en vegetarisch.
Alles is hier mooi georganiseerd.
Vriendelijk personeel.
Toegankelijk voor rolstoelgebruikers."

Mes articles sont en néerlandais car ils touchent aux boucheries... en Flandre (Pourquoi souligner ça? Est-ce étonnant?).

De mon deuxième article j'ai justement extrait la partie intéressante... que les gros producteurs de viande se mettent à produire du végé te semble vraiment fort décalé par rapport au sujet sur lequel nous débattons? Qui sont les clients des gros producteurs de viande à ton avis?

Pommier":48z1acku a dit:
Plantte":48z1acku a dit:
La boucherie en question vend toujours des produits veggie. Bravo pour le parfait bilinguisme.
faut pas non plus réagir avec ce ton, c'est normal que tous le monde ne comprenne pas le néerlandais. :whistle:
Oui et le fait de traiter de quelqu'un d'intellectuellement malhonnête parce que la source n'est pas explicitement celle qu'on attend est sans doute bienveillant?
 

HaricotPrincesse

Fait crier les carottes
Inscrit
20/6/16
Messages
2 547
Score de réaction
1
Localité
Bruxelles
Site web
haricotprincesse.be
Hors sujet donc sous spoiler.
Alors là oui, j'avoue que pour le coup j'ai grossis le trait, entre ça:
"Je pense que les bouchers doivent devenir des alliés, il faudrait qu'ils vendent de la viande végane comme c'est le cas de certaines boucheries en Flandre par exemple."
et ça: "dire que les boucheries en Flandre vendent des similis et faire passer ça comme quelque chose de super commun".

Mais ce que tu fais passer pour une espèce d’exception flamande, n'en est pas. Et est de mon point de vue plus du ressort, de l’essor du véganisme qu'on constate un peu partout avec une offre qui augmente partout (et pas que sur les similis, à titre d'exemple l'offre des glaces qui a vachement augmentée cette année en grande surface). Et je trouve que Slagerij Aula, n'est pas un très bon exemple, parce qu'on y vend aussi des fruits et légumes, des fruits de mer et du poisson, zont un service traiteur et un resto. J'appelle plus ça vraiment une boucherie, même si c'était une boucherie à la base se sont agrandit et augmentent leur offres dans divers domaine pas étonnant qu'ils surfent aussi sur l'offre végé.

Et oui je trouve ça malhonnête, d'affirmer quelque chose en sourçant avec une source dans une langue que peu de monde pratique sur ce forum et qui plus est, est une source ou il n'est pas mis ce que tu affirmes. La prochaine fois que j'ai envie d'affirmer un truc, vais plus me fatiguer, j'vais sourcer avec un truc en Malgache. Ce type de procédé me rend très méfiante de tout ce que tu risques d'affirmer. Par contre si tu n'avais pas sourcé cette affirmation, probablement que je ne l'aurais pas remise en question. De plus par la suite, tu remets en question mon bilinguisme dans le but de me décrédibiliser, ce qui m'a obligé de faire la traduction de ta source... Et tu refiles des articles (encore en néerlandais) et qui ne viennent toujours pas soutenir ce que tu affirmes.

Alors c'est peut-être tout à fait possible que certaines boucheries en Flandre (par certaines j'entends un peu plus que les 2 exemples que tu as cité) proposent des similis. J'étais pas au courant, entre autre parce que quand je vais en Flandre je ne vais pas le tour des boucheries. Et j'suis peut-être un peu tatillonne mais le faite que tu as donné une première source qui n'allait pas dans le sens de ce que tu affirmais, que tu as fait une attaque personnelle pour me contredire et que tu n'as toujours donné une vrai source dans ce sens et ben pour le moment je ne crois toujours pas à cette affirmation.

P.
 

yapuka

Fait crier les carottes
Inscrit
21/3/14
Messages
3 781
Score de réaction
0
Bon heu .... vous allez tous aller acheter/emprunter "la théorie du tube de dentifrice", vous le lisez et on en reparle à tête reposée hein ?
 

Byza

Broute de l'herbe
Inscrit
5/4/18
Messages
222
Score de réaction
0
Localité
Ariège
Yapuka, tu l'as acheté ? Je veux bien que tu me le prêtes cet été, si ça rentre dans tes bagages. :)
 

yapuka

Fait crier les carottes
Inscrit
21/3/14
Messages
3 781
Score de réaction
0
Tu me le rappelleras avant qu'on parte ?
 

jess

Se gave de B12
Inscrit
25/5/07
Messages
5 213
Score de réaction
15
Localité
Ganges / Montpellier
Yapuka, de ce que je connais de cette "théorie", j'ai un peu de mal à voir le rapport avec le sujet, le vandalisme exercé sur des vitrines de bouchers. Est-ce que tu expliciter ton idée ?
 

yapuka

Fait crier les carottes
Inscrit
21/3/14
Messages
3 781
Score de réaction
0
Le bouquin parle de Henry Spira, qui a quand même réussi à faire avancer pas mal d'idée sans violence. Je ne pense pas que tout le monde puisse devenir un Henry Spira, en tout cas clairement je ne peux pas, ce n'est pas mon caractère, mais les actions qu'il a mené, avec d'autres personnes l'ont été
- en informant le grand public
- en essayant de trouver un terrain d'entente avec "l’adversaire" face à face, sans conflits
- en menant campagne si "l'adversaire" ne cédait pas, mais surtout sans attaquer à titre personnel.
 
Haut