Manger végétarien avec des omnivores, quand on cuisine soit même

Catherine Rivière

Jeune bulbe
Inscrit
5/6/22
Messages
29
Score de réaction
10
Localité
Bruniquel
Voilà, je suis végétarienne depuis quelques mois. Je vis seule, donc aucun problèmes d'omnivores à côtoyer sous mon toit et à table chez moi.

Seulement voilà, je vais être amenée à recevoir mes fils, et la compagne de l'un d'eux, tous omnivores, pendant plusieurs jours à une semaine. J'ai pensé préparer des plats uniquement végétariens, car maintenant si je dois acheter de la viande ou du poisson, et les cuisiner, je bloque. Il en est hors de question. Pour moi, ce serait complètement incohérent avec moi même.

Je crains qu'un régime végétarien sur une période de 3 jours à une semaine, soit difficile à vivre pour mes enfants et la compagne de l'un d'eux, tous omnivores. Aussi, j'ai pensé leur proposer que si la viande ou le poisson leur manquent trop, ils en achètent, les cuisinent eux-mêmes, et je n'en mange pas.

Je crains un peu leurs réactions et perceptions à ce sujet. Qu'en pensez-vous ?

Par ailleurs, je vais bientôt aller chez mes parents, omnivores tous les deux, pour une semaine environ. Habituellement, comme ils sont âgés, fatigués et ma mère en perte d'autonomie, c'est moi qui cuisine pour les soulager de cette tâche. J'ai envisagé de procéder comme suit. Je veux bien réchauffer tous les plats qui leur sont livrés par la mairie. Par contre, il ne sera pas question que je mange ceux qui contiennent viande ou poisson. J'achèterai si besoin des produits végétariens et me les cuisinerai moi-même, tout en leur en proposant. Me reste le problème, du week-end, où la mairie ne leur livre aucun repas. Du coup, le week-end, ils mangent les restes de la semaine et/ou mon père cuisine des plats avec des produits omnivores, qu'il achète. Là, cela me pose un problème pour les week-end. Je me vois mal acheter des produits omnivores et les cuisiner si les restes de la semaine ne leur suffisent pas. Et j'ai des scrupules à envoyer mon père de 87 ans, qui marche difficilement avec une canne (il a une carte lui permettant de stationner sur les places handicapés) acheter des produits omnivores et les cuisiner. Par ailleurs, je vais rester quelques jours seule avec ma mère qui ne peut se déplacer du fait de sa perte d'autonomie, pour que mon père puisse partir en province quelques jours. Et je me vois mal aussi, à les contraindre à un régime végétarien le week-end, du fait qu'ils sont âgés et que ça puisse aggraver les carences de ma mère...

Auriez-vous des idées de solutions à me suggérer, concernant la gestion des repas chez eux le week-end ?
 

Watermelon

Se gave de B12
Modératrice Végéweb
Inscrit
14/6/12
Messages
4 740
Score de réaction
210
Localité
Paris
Franchement, je ne vois pas trop pourquoi manger temporairement végétarien serait si pénible que ça pour tes enfants. Ils mangent probablement déjà des plats végétariens sans même s'en rendre compte. Tu peux te baser sur ce que tu sais qu'ils aiment déjà. Tu as le droit de poser tes limites et refuser de cuisiner de la viande ne me paraît pas une limite déraisonnable. Tu pourrais carrément refuser d'avoir de la viande chez toi mais ça n'est même pas le cas.
Tu peux aussi prévoir un soir dans la semaine où vous commandez à manger. Par exemple des pizzas : toi tu prends une végétarienne et eux prennent ce qu'ils veulent, ou alors des sushi et toi tu prends des maki à l'avocat.

Pour tes parents, si j'ai bien compris, ça serait juste un week-end puisque tu restes une semaine et pendant la semaine ils reçoivent des repas. Je doute que ça soit assez longtemps pour développer ou aggraver des carences. Après je ne suis pas gérontologue.

Et j'ai des scrupules à envoyer mon père de 87 ans, qui marche difficilement avec une canne (il a une carte lui permettant de stationner sur les places handicapés) acheter des produits omnivores et les cuisiner.
Il fait comment quand tu n'es pas là ? Parce que je me dis qu'ils pourraient se faire livrer leurs courses mais parfois, à ces âges là, c'est justement le fait de sortir faire ses courses qui maintient les gens en relativement bonne santé. Tu peux aussi regarder s'il y a des restaurants qui livrent des plats que tes parents pourraient aimer dans les environs. Peut-être pas à chaque repas parce que ça revient cher mais sur un week-end avec un repas omnivore je vois encore moins comment ça pourrait leur provoquer des carences.

Elle a des carences en quoi ta mère ? Est-ce que tu pourrais essayer de faire des repas végétariens spécifiquement riches en ce qui lui manque ? Tu n'es que végétarienne, même pas végétalienne, donc ça devrait être encore plus facile.

Que ça soit tes enfants ou tes parents, ils mangent tous de la viande ou du poisson tous les jours ?
 

Catherine Rivière

Jeune bulbe
Inscrit
5/6/22
Messages
29
Score de réaction
10
Localité
Bruniquel
Je te remercie de ta réponse Watermelon. Cela me donne des pistes, pour pouvoir gérer ces situations. Par exemple, je n'avais pas pensé à l'idée de commander ponctuellement des plats livrés à domicile. C'est une excellente alternative. En commandant ces plats végétariens ou omnivores, chacun prend ses responsabilités, c'est ce qui est important pour moi. Je ne souhaite pas contraindre et convaincre des omnivores de devenir végétariens ou végétaliens. Ce serait trop radical de ma part. Simplement, c'est à eux en connaissance de cause, sur la condition animale de faire leurs choix, et d'en assumer les responsabilités. Pour ma part, j'assume la responsabilité d'avoir été omnivore avant d'être végétarienne. C'était comme ça, je ne l'étais pas par manque de prise de conscience et de problèmes de santé, qui faisaient que réfléchir à comment faire pour remplacer mes plats omnivores par des plats végétariens était au-dessus de mes forces. Je n'en culpabilise pas, je constate simplement ce à quoi j'ai contribué en étant omnivore.

Concernant, les omnivores que je côtoie, mon rôle par rapport à la condition animale, se limite à leur expliquer mon choix d'être végétarienne, avec à plus ou moins long terme l'objectif de devenir végétalienne, quand le sujet vient à être abordé dans nos conversations. A eux, de prendre leurs décisions ou non, face aux informations dont ils disposent, et à mon nouveau positionnement, qui peut être un plus dans la balance. C'est mon point de vue.

Commander des plats préparés livrés chez moi, est impossible, je vis en campagne. Et ces services n'y existent pas. Néanmoins, il y a à proximité des possibilités de plats à emporter. Le principe sera alors que ce sera à eux, d'aller les chercher, les payer, et les ramener à la maison. Je ne paierais que les plats végétariens à emporter que je consommerai. Il y aura aussi la possibilité d'aller les consommer sur place, car ce n'est vraiment pas très loin.

En fait, je te remercie franchement de ta réponse. Je m'aperçois en y réfléchissant, et en repensant à des souvenirs anciens, que j'étais polluée par une de mes tantes toxique, qui déplorait sans arrêt le fait que sa soeur (une de mes autres tantes donc) adepte de la macrobiotique, emmène ses propres ingrédients pour cuisiner, et ne mange pas comme nous, en notre présence, ne mange pas les plats que nous préparions. Moi, ça ne me dérangeait pas du tout. Je souhaitais respecter ses choix, sans juger. Et, il est vrai que maintenant, en lisant ta réponse, je repense à tout ça. Mes enfants ont l'esprit bien plus ouvert que ma tante toxique. Ils ont vu d'un très bon oeil, le fait que je leur apprenne, que j'avais choisi d'être végétarienne. L'un d'eux m'a même dit que c'était un bon choix.

Et concernant mon père, je me souviens à présent de discussions récentes, lors d'un de mes séjours chez mes parents, où une de mes nièces végétarienne séjournait aussi, alors que je n'étais pas encore végétarienne. Mon père a dit que quand, il était enfant et adolescent, il était chargé de s'occuper de 2 bœufs d'attelage. Il les aimait beaucoup. Et depuis, il a pris sur lui de ne pas penser aux animaux vivants, quand ils arrivent en viande dans son assiette. Sinon, dit-il, c'est fichu, ça lui case le moral. Alors, il devrait mieux accepter que je ne le pense, mon positionnement de végétarienne par rapport à la cause animale, que je ne le pense. Ma mère, elle, est en perte d'autonomie, avec des débuts de perte de mémoire, de cognition, de volonté, de réflexion, etc. Elle, ne le vivra pas mal, que je sois végétarienne. (Elle a toujours été très tolérante à tous les points de vue, contrairement à mon père, très campé sur ses positions). Et même, il se pourrait qu'elle l'oublie dès le lendemain, où je le lui aurais annoncé. Elle n'a pas trop, ni toujours conscience de qui se passe autour d'elle. Je ne sais pas quelles sont ses carences. Je sais simplement qu'elle est dénutrie. J'ai peu d'informations à ce sujet, mon père faisant barrage à ce que je communique avec le corps médical. Mais je peux me renseigner, malgré tout. Je suis en contact avec sa gérontologue tout de même, qui apprécie fort que je prenne certaines choses en main.

Et sinon, oui, mes enfants et mes parents mangent de la viande tous les jours, sauf peut-être un de mes fils, le week-end, par manque de budget. En semaine, il en mange tous les midi, dans le restaurant où il est employé, et où ses repas sont pris en charge par le restaurant, avec les plats préparés pour la clientèle très majoritairement omnivore.

Après, tout cela deviendrait plus compliqué, lorsque je serai végétalienne. Mais, j'ai déjà réfléchi au sujet. J'accepterai de faire quelques entorses à mon régime végétalien, et consommer des plats végétariens quand je mangerai chez des omnivores, ou les recevrait chez moi pour 3 jours à une semaine. Et aussi, quand étant de sortie pour la journée, je serai amenée à manger sur le pouce, dans des boulangerie, pizzeria et autres. Ce sera trop compliqué pour moi dans notre monde encore très majoritairement omnivore, commençant tout juste à proposer des plats végétariens. Quoique en y réfléchissant, en rédigeant ces lignes, je pense à un "resto" Tacos, qui propose des tacos aux falafels (boulettes de légumes), quand je vais en ville à Montauban. Il me suffira simplement de demander une assiette de falafels, frites, salade, sans sauce.

Je te remercie vraiment Watermelon, ta réponse m'a permis de repenser à tout ça, à des souvenirs pas très présents à mon esprit. Cela à vraiment nourri ma réflexion.
 

framboise

Avale du tofu
Inscrit
21/3/15
Messages
985
Score de réaction
35
Localité
56
Je vais faire la version cash, ça n'a jamais tué personne de manger x jours végétarien, je doute que tes enfants mangent de la viande à tous les repas systématiquement, et je suis plutôt de l'avis c'est toi qui reçoit tu est en droit de choisir de faire des repas végétarien, si ça ne leur plait pas ils peuvent aller au resto. Les recommandations de l'oms sont de 500g max de viande par semaine, donc même pas la moitié des repas (ça fait genre 4 steak hachés).
 

Catherine Rivière

Jeune bulbe
Inscrit
5/6/22
Messages
29
Score de réaction
10
Localité
Bruniquel
Mes enfants mangent de la viande ou du poisson, par goût, et non par préoccupation par rapport à leur santé. Et c'est par rapport à ce manque du goût de la viande qu'ils pourraient avoir, en n'en n'ayant pas pendant 3 à 7 jours que je me posais la question. Je ne me la pose plus depuis la réponse de Watermelon, qui a ouvert ma réflexion à ce sujet. Et j'ai trouvé des solutions qui me conviennent et me paraissent acceptables.

C'est surtout par rapport à la compagne de mon fils ainé, que la question me tracasse / tracassait le plus. Son ex, alors que je n'étais pas encore végétarienne avait fait la gueule, parce-que le midi (en plein été, tout de même), je préparais quasi exclusivement des salades composées, qui contenaient, des oeufs, des lardons, du poulet, du saumon fumé, ou du thon. Bref, exigeante la meuf. C'est d'ailleurs parce-que mon fils a fini par ne plus contenter toutes ses exigences, qu'elle a fini par le quitter. Elle n'aimait plus celui qui n'était plus son chevalier servant, des débuts.

Bon, la nouvelle compagne est plus cool. J'espère que ça passera mieux.

Et puis merde, je m'aperçois que je me soucie encore bien trop du regard de mes proches sur le végétarisme. On est quand même encore bien trop conspués par les omnivores, genre dans les restos et autres trop souvent encore, quand on demande un plat végétarien, ça les fait chier et ils le montrent. Ceci dit, de moins en moins quand même, car nous sommes de plus en plus nombreux. Alors, certains établissements deviennent bienveillants à ce sujet. Et je me retrouve parfois à leur expliquer la différence entre végétarien et végétalien, car ils font des efforts pour comprendre.

A l'inverse, dans un resto de Montauban, le proprio a écrit en gros sur sa vitrine "Restaurant omnivore", autrement dit "Végétariens, passez votre chemin. Je ne veux de vous chez moi". Eh ben, lol, on ira ailleurs. C'est limite si le mec ne serait pas ségrégationniste, il aurait pu écrire "Interdit aux noirs et aux arabes". Mais, ça c'est interdit et sanctionné par la loi. L'idée m'effleure parfois de me pointer dans son resto, commander un plat végétarien, pour voir sa réaction. Mais, j'ai sûrement mieux à faire. Comment il fait avec les familles, dont les enfants ne veulent que des frites ou des pâtes ? Il trouve une solution bien entendu. Je le vois mal écrire sur sa vitrine "Restaurant pour adultes". Lol
 

Watermelon

Se gave de B12
Modératrice Végéweb
Inscrit
14/6/12
Messages
4 740
Score de réaction
210
Localité
Paris
Et aussi, quand étant de sortie pour la journée, je serai amenée à manger sur le pouce, dans des boulangerie, pizzeria et autres.
Je suis végétalienne et dans les pizzerias en général je prends la végétarienne (qui porte parfois un autre nom) et demandant de ne pas mettre la mozzarella. On ne me l'a jamais refusé (après j'habite en banlieue parisienne et je vais généralement au resto à Paris, peut-être que l'attitude est différente dans les plus petites villes). Le résultat est plus ou moins bon en fonction de la quantité de légumes qu'ils mettent dessus mais, quand une pizza est bien faite, même la pâte est délicieuse. Sinon, comme je le disais, il y a tous les endroits où tu pourrais trouver des makis. Il y en à souvent au concombre ou à l'avocat.

Et c'est par rapport à ce manque du goût de la viande qu'ils pourraient avoir, en n'en n'ayant pas pendant 3 à 7 jours que je me posais la question.
Si tu leur fait des plats indiens végétariens par exemple, est-ce qu'ils vont seulement remarquer l'absence de viande ou est-ce qu'ils vont se dire qu'ils ont juste mangé indien ?

je préparais quasi exclusivement des salades composées, qui contenaient, des oeufs, des lardons, du poulet, du saumon fumé, ou du thon
Du coup, c'était même pas le végétarisme qui lui posait problème, en fait. Comme quoi, il y a toujours des gens qui râlent.
 

Catherine Rivière

Jeune bulbe
Inscrit
5/6/22
Messages
29
Score de réaction
10
Localité
Bruniquel
Si tu leur fait des plats indiens végétariens par exemple, est-ce qu'ils vont seulement remarquer l'absence de viande ou est-ce qu'ils vont se dire qu'ils ont juste mangé indien ?
Je ne sais pas encore cuisiner tout ça. Je suis végétarienne depuis janvier dernier seulement. Je n'ai pas encore beaucoup de recettes végétariennes à mon actif. Quoique, j''en ai pour moi, qui sont pas dégueux. Je mets des champignons dans beaucoup de plats. C'est simple et ça donne beaucoup de goût. Mes patates douces aux champignons, sauce soja, et curry ça devrait plaire.
 
Haut