manque de répartie ou de cohérence?

Sophie72

Jeune bulbe
Inscrit
23/11/20
Messages
41
Score de réaction
28
Localité
Oise
Comme je suis maintenant assez à l'aise avec mon végétarisme, je n'ai la plupart du temps pas de problème de réflexion et j'arrive à répondre facilement aux petites "attaques" par l'humour ou l'information mais dernièrement ma sœur m'a fait des réflexions qui m'ont davantage touchées et auxquelles je n'ai su quoi répondre.
Je refuse de cuisiner de la viande pour mes enfants et j'ai du mal à acheter de la viande quand ils m'en demandent. Mais j'ai une chienne depuis un an et pour elle , je fais sans ressentir de contradiction ce que je ne fais pas pour mes enfants, à savoir acheter de la viande et la faire cuire. Pour moi ma chienne ne peut se passer de viande puisqu'elle est carnivore et donc ce n'est pas du tout la même chose. Mais pour ma sœur c'est presque un scandale et de la maltraitance vis à vis de mes enfants. Depuis ces remarques, je me sens assez mal. Je sais que si vraiment j'étais cohérente avec mes idées, je n'aurais pas d'animaux de compagnie mais la société évolue à un rythme assez lent et donc pourquoi devrais-je y renoncer ? Ma sœur pointe toujours mes incohérences alors qu'en plus moi je ne pointe pas les sienne et ne suis pas une donneuse de leçons. Comment faîtes vous dans ce genre de situations ?
 

screugneugneu

Broute de l'herbe
Inscrit
23/10/19
Messages
171
Score de réaction
115
Certaines personnes ne comprennent pas parce qu'elles ne veulent pas comprendre. De ce que tu dis, ta soeur a l'air de chercher la petite bête et quand on cherche la petite bête, on la trouve toujours. Les gens cohérents, ça n'existe pas en fait ou alors c'est des psycho-rigides intolérants super chiants qui ont pas d'amis ^^
Un moyen radical c'est de lui balancer que si t'es pas cohérente c'est parce qu'il y a encore des gens comme elles qui continuent à soutenir une industrie de torture en regardant de l'autre côté par pur égoïsme. Bon, ça braque un peu au début en général, mais une fois que le message est passé, le dialogue est plus fluide je trouve :)
Et sinon, autant pour les chats la question se pose car ce sont des carnovires (même si des croquettes pour chats végétales existent), mais les chiens sont omnis. Il y a moyen de leur fournir une alimentation équilibrée végé. Mais tu fais surtout comme tu le sens, c'est pas du tout pour te culpabiliser :)
 

Sophie72

Jeune bulbe
Inscrit
23/11/20
Messages
41
Score de réaction
28
Localité
Oise
Effectivement ma sœur a tendance à me chercher des poux . Merci pour m'aider à prendre du recul et pour la suggestion.
J'avais vaguement lu quelque part qu'on pouvait donner une alimentation végé aux chiens mais j'ai lu aussi que c'était très controversé et du coup, je n'ai pas cherché davantage. Je me dis qu'on manque peut-être un peu de recul pour leur santé, non ?
 

Nono11

Jeune bulbe
Inscrit
22/2/16
Messages
84
Score de réaction
49
Coucou,
Je durais que le véganisme consiste à, autant que faire se peut ne pas infliger de mort et de souffrance aux animaux.
Ce "autant que faire se peut" est en vrai assez important : si on suppose que les chiens ne peuvent pas être végés (j'en sais rien, je suppose) tu n'as pas d'autre choix que de lui en donner.
Mais dans le cas de tes enfants c'est complètement différent, eux c'est clairs qu'ils peuvent être végés sans problèmes pour leur santé.

Donc je vois pas d'incohérence en réalité (bon sauf peut-être à la rigeur en se disant que tu peux éviter d'avoir un animal qui mange de la viande. Et là je donne pas de leçons hein moi moi-même je cuisinais de la viande pour ma chienne ^^)

Après comme le dis Screugneugneu, que les omnis se penchent déjà sur leurs propres incohérences^^
 

screugneugneu

Broute de l'herbe
Inscrit
23/10/19
Messages
171
Score de réaction
115
Je me dis qu'on manque peut-être un peu de recul pour leur santé, non ?
Ma position c'est que les croquettes de supermarché ne contiennent de toute façon quasi pas de viande et que tout ce qu'il y a de nutritif dedans sont des additifs (je schématise), du coup je doute que des croquettes végés soient pires que des croquettes de supermarché. La question se pose plus si tu fais des trucs maison ou si tu achètes une alimentation pour chiens de qualité qui du coup, contiendra en effet de la viande. De toute façon, c'est un sujet controversé comme tu le dis et compliqué. Chacun fait ce qu'il peut je pense.
 

Sophie72

Jeune bulbe
Inscrit
23/11/20
Messages
41
Score de réaction
28
Localité
Oise
Merci. Oui je lui donne des croquettes de marque qu'on ne trouve pas en supermarché et des repas faits maison . Je vais me renseigner quand même , voir si je trouve de nouvelles infos au sujet des croquettes végé. Et j'ai aussi 2 chats par ailleurs. :)
 

Petronie

Jeune bulbe
Inscrit
9/1/21
Messages
4
Score de réaction
3
Localité
Belgique
En nourrissant votre chien comme on doit le faire, ca prouve aussi que vous êtes respectueuse des autres especes vivantes...
Mon chat, lui, il va chercher ses souris
Moi, je ne tuerai jamais une souris.. Les chats regules je suppose..
 

TiteSurfeuse

Jeune bulbe
Inscrit
30/5/19
Messages
11
Score de réaction
6
Je pars toujours du principe que si une personne est agressive c'est qu'elle a quelque part, des choses à se reprocher elle même... Quand on est en paix avec soi et avec ce qui nous entoure on ne répond jamais par l'agressivité et la parole blessante.

Le véganisme ça fais chier les gens parce que ça leur implique de devoir faire de gros efforts et de remettre en question leurs modes de vie, leur goûts et accoutumances sur tous les plans.

Je pense que si tu fais la liste de tous ce que ta sœur ne fait pas et qui pourrait être mieux pourtant pour la planète et dont on sait pertinemment que ça à des impacts non négligeables pour l'écologie, le mieux être et le vivre ensemble alors tu aurais de bons arguments pour lui faire comprendre qu'elle non plus n'est pas parfaite et de ce fait elle est forcément pas cohérente non plus avec ce qu'elle pense pour autant...

Et si on sort de l'éthique animale ou environnementale y a forcément des domaines dans la vie qui la touche (sociétale, politique, santé) qui pourtant auraient besoin de gens cohérents... est-elle d'accord avec la politique de nos dirigeants en ces temps si controversés par exemple?
Dans les hautes sphères ça fais du foin avec une belle bande d'incompétents et d'incohérence la plus totale...

Alors toi franchement à côté, dis toi que tu n'es pas une criminelle pour un bout de steak que tu fais griller pour ton chien (qui en a plus besoin que tes enfants).
Je suis dans la Naturopathie, je peux vous dire que l'homme contrairement à ce qui se dit partout à une physiologie faite pour un régime fruitarien avec potentiellement un apport de sous produits azotés à hauteur de 20% pour son régime spécifique à son espèce. Nous sommes fruitarien et un peu opportuniste, ce qui me semble bien logique puisque dans la nature, démunis de toute arme nous serions bien incapable d'abattre un animal 4x plus gros que nous et d'en croquer sa chair à pleine dent.. notre dentition tout comme notre système digestif n'est pas fait pour assimiler ça. Et nos reins ne sont pas assez puissants contrairement aux carnivores pour éliminer l'urée azoté en grosse quantité.

Donc très franchement si les gens savait ça, ils diraient simplement que ce que tu fais pour ton chien est très juste puisqu'il en a plus besoin que nous mais que pour tes enfants tu les protèges simplement d'une dose de poison très acidifiante pour l'organisme et responsable à long terme d'innombrables maladies.
Peut-on encore parler d'incohérence avec tes choix? ;)
 

Taitino

Avale du tofu
Inscrit
12/11/15
Messages
534
Score de réaction
11
Localité
Parthenay, Deux Sevres
Comme je suis maintenant assez à l'aise avec mon végétarisme, je n'ai la plupart du temps pas de problème de réflexion et j'arrive à répondre facilement aux petites "attaques" par l'humour ou l'information mais dernièrement ma sœur m'a fait des réflexions qui m'ont davantage touchées et auxquelles je n'ai su quoi répondre.
Je refuse de cuisiner de la viande pour mes enfants et j'ai du mal à acheter de la viande quand ils m'en demandent. Mais j'ai une chienne depuis un an et pour elle , je fais sans ressentir de contradiction ce que je ne fais pas pour mes enfants, à savoir acheter de la viande et la faire cuire. Pour moi ma chienne ne peut se passer de viande puisqu'elle est carnivore et donc ce n'est pas du tout la même chose. Mais pour ma sœur c'est presque un scandale et de la maltraitance vis à vis de mes enfants. Depuis ces remarques, je me sens assez mal. Je sais que si vraiment j'étais cohérente avec mes idées, je n'aurais pas d'animaux de compagnie mais la société évolue à un rythme assez lent et donc pourquoi devrais-je y renoncer ? Ma sœur pointe toujours mes incohérences alors qu'en plus moi je ne pointe pas les sienne et ne suis pas une donneuse de leçons. Comment faîtes vous dans ce genre de situations ?
Sophie72
Je suis content que tu sois à l'aise avac ton vegetarisme: c'est l'essentiel à garder en tête aux moments de taquineries par omnis. Après plus de quarantes ans vegetarien, et plus de vingt ans vegan, j'ai confronté cette automne une nouvelle challenge: vivre avec une compagne sans aucune histoire d'avoir mangé végétal, mais avec une bonne determination de s'adapter à mes habitudes, de façon graduelle. Après 3 mois de cohabitation, cela marche assez bien, avec une prédominance de repas végés, et des petites concessions de ma part (accepter fromage laitier aux repas avec ses copains, mais tout en argumentant pour qu'ils/elles essaient du fromage végétal). Au début, j'avais des inquiétudes que j'allais compromettre mes principes pour jouir de cette relation, mais puisque c'est devenu l'amour, elle est aussi motivé de se mettre au végétal que moi de la laisser faire progressivement.
Déjà je l'ai convaincu de cesser de fumer en condition de partage de nos vies, et elle a tenu sa promesse. Vu qu'elle travaille encore qques mois (je suis déjà retraité) cela l'expose au contact avec des collègues fumeurs, donc un volonté d'enfer pour garder le cap. Je garde l'espoir que quand nous serons tous les deux en retraite, ce juillet, on sera en bonne voie de concretiser une style de vie vegetale. Les 18 mois précedants (du moment de la disparition de ma femme qui fut vegane) sont enfin derrière moi. Dernière chose: ma soeur m'a taquiné depuis 40 ans sur ma végétarisme, et elle sait que ça me laisse intouchable et de bon humour. Il suffit de garder la tête clair... Bon courage!
 

Sophie72

Jeune bulbe
Inscrit
23/11/20
Messages
41
Score de réaction
28
Localité
Oise
Je pense que si tu fais la liste de tous ce que ta sœur ne fait pas et qui pourrait être mieux pourtant pour la planète et dont on sait pertinemment que ça à des impacts non négligeables pour l'écologie, le mieux être et le vivre ensemble alors tu aurais de bons arguments pour lui faire comprendre qu'elle non plus n'est pas parfaite et de ce fait elle est forcément pas cohérente non plus avec ce qu'elle pense pour autant...
Oh oui pas de doute là-dessus mais j'ai renoncé à les lui faire remarquer. Cela m'agace qu'elle cherche toujours à pointer du doigt mes incohérences , alors je ne fais pas de même. Par contre , mon mari me les fait remarquer et j'avoue que cela m'aide à relativiser ;)
TiteSurfeuse a dit:
Je suis dans la Naturopathie, je peux vous dire que l'homme contrairement à ce qui se dit partout à une physiologie faite pour un régime fruitarien avec potentiellement un apport de sous produits azotés à hauteur de 20% pour son régime spécifique à son espèce. Nous sommes fruitarien et un peu opportuniste, ce qui me semble bien logique puisque dans la nature, démunis de toute arme nous serions bien incapable d'abattre un animal 4x plus gros que nous et d'en croquer sa chair à pleine dent.. notre dentition tout comme notre système digestif n'est pas fait pour assimiler ça. Et nos reins ne sont pas assez puissants contrairement aux carnivores pour éliminer l'urée azoté en grosse quantité.

Donc très franchement si les gens savait ça, ils diraient simplement que ce que tu fais pour ton chien est très juste puisqu'il en a plus besoin que nous mais que pour tes enfants tu les protèges simplement d'une dose de poison très acidifiante pour l'organisme et responsable à long terme d'innombrables maladies.
Peut-on encore parler d'incohérence avec tes choix? ;)
C'est clair que vu comme ça..:giggle:

Merci Taitino pour ton témoignage. Effectivement montrer, faire goûter est souvent plus "porteur" que culpabiliser ou critiquer. D'ailleurs ma soeur a vu les photo de mon menu de réveillon sur FB et m'a demandé de manière positive ce que j'avais préparé. Comme quoi ;)
 

screugneugneu

Broute de l'herbe
Inscrit
23/10/19
Messages
171
Score de réaction
115
Dans la même logique, faut arrêter les vêtements, le PQ, les lunettes de vue, la crème solaire, etc, etc.
 

Brocoline

Jeune bulbe
Inscrit
3/1/21
Messages
6
Score de réaction
4
Localité
Ile-de-France
C'est le problème le plus compliqué pour moi aussi dans mon chemin vers le végétarisme que de recevoir sans cesse des remarques, des critiques concernant mon alimentation dont la fameuse réponse d'un omni : manger des légumes, c'est cruel aussi car ils vivent et ça leur fait mal. Ça c'est pour se déculpabiliser de manger de la viande. Je me dis que ça ne va pas être facile mais je tiens à aller jusqu'au bout et à tenir dans la durée ! Si on ne peut même pas manger ce qu'on veut, c'est qu'on n'a pas le minimum de liberté sur sa propre personne et ça je veux que ça change. D'ailleurs, c'est bien que les produits végés se développent pas mal ces dernières années. C'est vrai qu'en testant la méthode cuisiner un plat végétarien pour sa famille et qu'elle se régale et te remercie pour ces bons légumes, ça fait plaisir mais difficile quand tes proches sont trop portés sur la viande et ne font que te taquiner sur le sujet...Je leur dis que ce n'est pas terrible pour la santé d'en manger autant, à chaque repas et surtout pas forcément de la qualité, il y a full charcuterie...Ils me font renvoyer une image que la nourriture végé n'est pas bien et j'ai peur de leur faire tester plus de recettes comme le parmentier de lentilles et tomates qui a l'air délicieux. Ça leur ferait penser au HACHIS parmentier donc à base de viande. Je préfère miser sur des légumes farcies, des samoussas...
 

Lea54

Jeune bulbe
Inscrit
5/9/20
Messages
93
Score de réaction
25
Localité
Neuchatel
Lorsque l’on a des enfants, c’est limite dangereux d’être vegan, parce qu’au moindre problème, on passe pour des inconscients. Le plus simple est de cuisiner ce qu’ils demandent et de leur donner le bon exemple en espérant qu’il y reviendront un jour. Essaye des trucs bons et pas trop chers et faciles à faire, comme les veneugs et les desserts au riz. Si ils aiment le goût, ils en redemanderont et le problème sera en partie résolu.
 

Noraleeds

Mange de la salade
Inscrit
9/12/15
Messages
349
Score de réaction
4
Si on se met de son point de vue, votre sœur croit que les enfants (et peut-être tous les humains) ont un besoin indispensable de viande pour être en bonne santé. Le problème ne serait pas que vous fassiez une "entorse" pour votre chien, mais que vous ne le fassiez pas pour vos enfants.

Pour moi ma chienne ne peut se passer de viande puisqu'elle est carnivore et donc ce n'est pas du tout la même chose.
Vous lui avez dit ? Bien sûr, l'idéal serait aussi de montrer, études sérieuses à l'appui, qu'une alimentation végétalienne bien menée est toute indiquée pour tous les âges de la vie : https://vegan-pratique.fr/conseils-nutrition-vegetalienne/positions-medicales-et-scientifiques/. Peut-être cela la rassurera-t-elle, ou aiguillera sa curiosité, ou peut-être qu'elle ne voudra rien savoir.

Ma sœur pointe toujours mes incohérences alors qu'en plus moi je ne pointe pas les sienne et ne suis pas une donneuse de leçons.
Puisque vous n'êtes pas donneuse de leçons, vous pouvez effectivement réclamer qu'elle vous laisse tranquille dans vos efforts
 

Sophie72

Jeune bulbe
Inscrit
23/11/20
Messages
41
Score de réaction
28
Localité
Oise
Si on se met de son point de vue, votre sœur croit que les enfants (et peut-être tous les humains) ont un besoin indispensable de viande pour être en bonne santé. Le problème ne serait pas que vous fassiez une "entorse" pour votre chien, mais que vous ne le fassiez pas pour vos enfants.


Vous lui avez dit ? Bien sûr, l'idéal serait aussi de montrer, études sérieuses à l'appui, qu'une alimentation végétalienne bien menée est toute indiquée pour tous les âges de la vie : https://vegan-pratique.fr/conseils-nutrition-vegetalienne/positions-medicales-et-scientifiques/. Peut-être cela la rassurera-t-elle, ou aiguillera sa curiosité, ou peut-être qu'elle ne voudra rien savoir.
Je pense le lui avoir déjà dit mais c'est vrai que je ne lui ai jamais montré des études parce qu'elle n'a manifesté aucune curiosité à ce sujet. Mais effectivement si cela ne l'intéresse pas, qu'elle ne s'en mêle pas non plus! :pouces:
 

florimond

Jeune bulbe
Inscrit
28/4/21
Messages
3
Score de réaction
1
Localité
Braine-le-comte
comme l'explique' titsurfeuse', notre physiologie prouve que de base nous sommes frugivores avec une évolution vers un omnivorisme du à la vie sociale. L'important à transmettre c'est que si l'on est bien diversifié dans son alimentation végé, il y a moins de carences possibles que pour un humain carnivore! La sérénité vient en respectant notre système physiologique , en respectant la vie animale, et en restant fidèle à cette logique qui n'apporte qu'apaisement moral et physique. A ce stade la seule réponse face aux chercheurs de poux, c'est un sourire, une absence de défense verbale inutile et de dire: "Si tu penses être dans le bon choix, sois heureuse". Je me porte parfaitement dans mon mode de vie. Je t'en souhaite autant.
J'ai moi-même trois chiens que je nourris avec de la viande et une portion de légumes et céréales. Ils sont principalement carnivores. Il faut l'accepter comme le fait qu'un chat va croquer une souris, même si cela nous désole.
Polémiquer est rentre dans leur jeu! A éviter!
 
Haut