Marques a ne pas consommer

DateLimite

Broute de l'herbe
Inscrit
17/5/18
Messages
214
Score de réaction
0
Localité
Côtes d'Armor - Bretagne - France - Europe - Terre
Effectivement, c'est très difficile (voir impossible ?) de consommer végane dans notre société actuelle. L'exploitation des animaux est tellement répandue et on la trouve par toi.
Si, en plus, tu considères que les humains sont des animaux comme les autres, il faut aussi éviter ce qui les exploite. Donc exit les babioles made in China et autre joyeusetés. C'est compliqué de consommer éthique !
 

tuture

Mange de la salade
Inscrit
15/10/13
Messages
348
Score de réaction
0
Je veux plomber l'ambiance mais même sans cuir, une voiture ne sera jamais vegane. Déjà tous les liquides sont testés sur les animaux à cause de REACH (huiles, liquide de frein/clim... Sans parler de l'AdBlue qui est à base de porc je crois !).
Les pneus sont en caoutchouc : la culture des hévéa n'a-t-elle pas a la base participé à la déforestation ?
Les sièges en cuir j'en parle même pas.
Et le risque potentiel de tuer un animal ? Je fais 13km en forêt, depuis 5 ans, il y a un pauvre faisan qui est passé sous ma roue sans que je puisse faire quoi que ce soit [emoji26]

Envoyé de mon G8141 en utilisant Tapatalk
 

Céline13

Jeune bulbe
Inscrit
19/12/18
Messages
5
Score de réaction
0
bonjour !

compliqué tout ça :confus: j'arrête de manger de la viande, du poisson etc....c'est déjà un bon début !! mais pour le reste ça relève d'1 mission impossible je pense :(
 

Zeas

Jeune bulbe
Inscrit
11/4/18
Messages
49
Score de réaction
0
Il faut surtout être conscient de ce qui est faisable "facilement", et que le fait de ne pas pouvoir avoir une voiture 100% végane ne soit pas à frein à l'élimination d'autres formes d'exploitation / souffrance / meurtre sur lesquels nous avons le contrôle (viande, poisson, lait, oeufs, cuir, activités "culturelles" etc etc)
 

Jezebel

Évéganéliste
Inscrit
12/5/10
Messages
7 182
Score de réaction
5
Localité
Un peu partout dans le monde
On va dire que je joue sur les mots mais je pense qu’il est important de ne pas faire du veganism une catégorie fourre-tout dès lors que ça a un impact sur le règne animal.

Le veganism concerne l’exploitation des animaux par les humains, en gros on se les approprie et on les fait travailler pour nous (je schématise).
Le fait que telle ou telle culture participe à la déforestation et ait un impact ne relève pas du veganism stricto sensu. Ca n’empêche ps de s’y intéresser, de se sentir concerné-es, de diminuer son impact mais il ne faut pas tout mélanger, sinon on fini avec un gloubi boulga indigeste et qui n’a plus aucun sens, même pour nous.
 
Haut