mes amis les spécistes

MorganR

Jeune bulbe
Inscrit
23/3/17
Messages
15
Score de réaction
0
Bonjour !

Ca fait maintenant quelque temps que j'ai radicalement changée d'alimentation ( passée de omni a vegane ), et je commence a rencontrer certain problème de compréhension avec mes amis.
Je m'explique : lorsque ce sujet arrive dans la conversation, mes amis proches reste malgré tout très compréhensif et très curieux sur ce qu'est le véganisme. Cependant, lors de ses discussion arrive très vites des cliché ( "mais c'est un effet de mode", "manger de la viande bio ça passe encore " " tu ne penses pas au gens qui vont t'inviter a manger et ses sentir mal a l'aise si tu ne manges pas.. ) et j'en passe.
Bien que je reste le choix de chacun je me sens tout de meme un peu jugée, et en ayant encore un discours pour argumenter mes choix, très jeune, je me sens vraiment démunie et un peu jugée ( je ne penses pas que se soit volontaire de leurs part non plus .. )
Je ne cherches pas a leur montrer par A plus B pourquoi il faut passé au veganisme, je tente juste de leur faire comprendre que ça ne me changera pas et que on peut rester une personne normal :)


Etes vous déjà passé par la ?
Que répondez vous à certaine remarques de vos amis très proches ou famille ( notemment remarques un peu lourde du tonton en repas de famille ahah )



Merci d'avance pour vos réponse
:)
 

végévore

Avale du tofu
Inscrit
6/11/16
Messages
554
Score de réaction
0
Lorsque j'ai commencer a boycotter la viande, je m'en suis pris plein des mauvais remarques sur la figure. Je ne savais pas me défendre. Maintenant j'ai fait des progrès dans mon argumentation.
Mon premier conseil est de rester cool, malgré la stupidité des remarque. Ce n'est pas en t'énervant que l'on te prendra au sérieux. Montre plutôt ton intelligence avec des arguments construits et réfléchit. Visite le site internet vegfaq.fr pour trouver des arguments et inspire toi des grands militants du véganisme.
Si tes amis se rende compte que ton véganisme est un actes réfléchit, il viendront également plus facilement vers toi pour te poser des questions !
 

MorganR

Jeune bulbe
Inscrit
23/3/17
Messages
15
Score de réaction
0
Merci pour ta réponse ! oui justement j'essaye de rester calme et leur dit même que je préfère pour l'instant plus me renseignée et approfondir mes recherches que de débattre inutilement.. même si parfois ça reste malgré tout compliqué de mettre sa sensibilité de coté lorsqu'on entends des phrases concernant la condition animal..
Et étant encore étudiante ( en stylisme ) on est amenée a côtoyer des cliché sur les alternative aux tissus animaux, ou meme tout simplement à l'étiologie vegétarienne/ vegetalienne / vegan.
Je vais aller consulter le site merci !
Niveau lecture j'ai lu Antispécisme de Aymeric caron ( et du coup je me suis tournée vers des personnes comme Singer et bien d'autres ), je trouve qu'il résumé très bien certains points.
 

végévore

Avale du tofu
Inscrit
6/11/16
Messages
554
Score de réaction
0
Au niveau des militants, inspire toi de Gary Yourofsky ! Je sais qu'il est beaucoup critiqué, mais en tout cas, c'est vraiment une personnalité qui a véganisé le monde. Lorsque je discute sur la cause animale avec mes amis, je reprends beaucoup de ces arguments. Et crois moi, ça marche !
 

MorganR

Jeune bulbe
Inscrit
23/3/17
Messages
15
Score de réaction
0
Top, je ne connaissais pas du tout ! je vais allez bouquiner tout ça !

Merci :)
 

Balika

Élève des carottes
Inscrit
29/11/16
Messages
1 159
Score de réaction
4
Yourofsky dit énormément de pseudo-vérités, de contre-vérités voire de mensonges, il utilise un mille-feuilles argumentaire parfois très maladroit. Il y a ailleurs sur le forum un lien vers un article qui analyse son discours le plus célébre. Personnellement, je ne conseille pas de reprendre ses arguments et ses techniques de communication telles quels.

La Veg-FAQ est bien faite. ;)
La Carotte Masquée donne aussi quelques conseils de communication.
 

MorganR

Jeune bulbe
Inscrit
23/3/17
Messages
15
Score de réaction
0
L'article de Carotte Masquée est très explicite, c'est vraiment chouette !

Je vais chercher l'article dont tu parles existant déjà sur le forum :)
 

végévore

Avale du tofu
Inscrit
6/11/16
Messages
554
Score de réaction
0
Je lu beaucoup de critiques sur les propos de Yourofsky. Mais j'ai revérifier ces propos plusieurs fois et j'en conclu que :
-certes il y a des arguments avec lesquelles je ne suis pas d'accord...
-mais il dit aussi des choses extrêmement juste.
Que l'on aime ce militant ou non, son discours et très célèbre et mérite au moins d'être analyser.
 

Balika

Élève des carottes
Inscrit
29/11/16
Messages
1 159
Score de réaction
4
Yourofsky, c'est comme Marine Le Pen : il ne dit pas que des choses fausses. Il dit meme des choses très justes. Mais, souvent, ça pique un peu quand meme ... :D
 

végévore

Avale du tofu
Inscrit
6/11/16
Messages
554
Score de réaction
0
Aucun rapport entre Marine Le Pen (qui raconte uniquement des conneries) et Yourofsky ! Gary Yourofsky à déjà de bonnes intentions, càd défendre les animaux. Il a sauvé la vie à beaucoup d'animaux en rendant des gens végan. Tout le monde raconte à un moment ou un autre des conneries qui pique un peu.
 

Balika

Élève des carottes
Inscrit
29/11/16
Messages
1 159
Score de réaction
4
Défendre une cause okay.
Encore faut-il le faire de manière efficace et ne pas la desservir par des méthodes ou argumentations foireuses.

Yourofsky utilise des arguments fallacieux ou faux, c'est un fait. C'est aussi une spécialité de Marine Le Pen et de tant d'autres.

Quand on veut défendre les animaux, il est inutile de s'embourber et de gaver les gens avec un mille-feuilles argumentaire indigeste : écologie + nutrition + santé + éthique + blablabla.

Exigeons des droits pour les animaux, abolissons la viande, fermons les abattoirs, interdisons les cirques, les zoos ... POINT. Les êtres sentients ont le droit de vivre librement, comme les humains et il faut les respecter, y'a pas à argumenter.
 

végévore

Avale du tofu
Inscrit
6/11/16
Messages
554
Score de réaction
0
Déjà évite de parler de politique, ce n'est pas le sujet et ça tourne aussi souvent les discussion en bataille

Bien sûr qu'il faut exiger des droits pour les animaux, fermer les abattoirs, interdire les cirques et les zoos... Mais si on veut être sérieux et convaincant, IL FAUT ARGUMENTER, c'est aussi un conseils que donne Aymeric Caron :
https://youtu.be/egrxjNRCNNU?t=1453
Et justement, pourquoi ne pas utiliser des arguments écologiques et nutritionnels dans les discours pro-vegans ?
 

Balika

Élève des carottes
Inscrit
29/11/16
Messages
1 159
Score de réaction
4
Tu utilises le mot "politique" au sens général de civilité, d'organisation de la société ou au sens restrictif des partis politiques et du pouvoir ? La cause animale n'est-elle pas politique ?

Pourquoi ne pas parler d'écologie pour libérer les animaux du joug des humains ... Pour la même raison qu'on ne dénonce pas le massacre du Rwanda parce que le sang des victimes aurait pollué les cours d'eau ou qu'on ne dénonce pas le port du voile intégral parce qu'il nécessiterait la production de trop de coton, par exemple. Le coeur du problème c'est bien ce que subissent les victimes.

En présentant des arguments écologiques ou de santé, on renvoie implicitement un message selon lequel la vie de ces animaux ne serait qu'un détail parmi tant d'autres et pas le problème principal. Les arguments de santé humaine "dissolvent" en quelque sorte les souffrances et les injustices que subissent les animaux dans des problématiques anthropocentrées plus vastes. Quant aux arguments écologiques, ils focalisent sur "notre" environnement et nos peurs de vivre dans un monde pollué et désertifié.

Mélanger ce que subissent les animaux (question de justice) avec les impacts de l'élevage (question écologique) et de la consommation de viande (question de santé), ça me semble de plus en plus maladroit. :gné:
 

végévore

Avale du tofu
Inscrit
6/11/16
Messages
554
Score de réaction
0
La viande pollue nettement plus que le massacre au Rwanda. La preuve ? 70% de la destruction des forêts tropicales. Il y a aussi 923 millions de vies qui crient famine à cause de l'élevage.
Les arguments écologique ne se focalisent pas seulement sur "notre" environnement et nos peurs de vivre dans un monde pollué et désertifié. Quand j'ai commencer à m'intéresser à l'environnement (c'était à une époque ou je n'était pas encore végé), ce n'était pas dans mes propres intérêts. C'était parce que je voulais prendre mes responsabilité en tant que terriens, c'était pour les humains, les générations future et aussi pour les animaux. Les animaux sont aussi des victimes de la pollution, ce qui signifie que l'écologie et l'animalisme sont liés.
 

HaricotPrincesse

Fait crier les carottes
Inscrit
20/6/16
Messages
2 547
Score de réaction
0
Localité
Bruxelles
Site web
haricotprincesse.be
En même temps tout dépend si tu souhaites dénoncer le spécisme ou bien promouvoir les végétalismes. Pour dénoncer le spécisme on utilise uniquement les arguments contre l'exploitation animale. Par contre la promotion des végétarismes (et même la diminution de produits carnés) sert également à lutter pour un meilleur environnement et pour une plus grande éthique humaine. Autant s'en servir aussi, on touchera potentiellement plus de monde. Tout le monde n'a pas les mêmes intérêts et toutes les portes qui mènent au véganisme sont bonnes à utiliser.

De plus lutter pour différentes causes c'est pas mal, et avec les végétarismes ont peut le faire. Pas besoin de choisir. Et on anticipe les éventuels arguments : "'fin oui bon les animaux, il y a quand même plus important. Moi je me préoccupe d'abord des humains".

En plus tes arguments du coton et voile intégral, c'est pas super honnête à mettre en parallèle avec l'impact réel que la diminution de produits carnés peut avoir sur l'environnent (tu joues un peu ton Yourofsky là ;).

Et un meilleur environnement servira les animaux aussi.

P.
 

Balika

Élève des carottes
Inscrit
29/11/16
Messages
1 159
Score de réaction
4
C'était la forme de la comparaison qui comptait, pas le fond, Végévore. D'ailleurs, ta première phrase montre bien que tu es tombé exactement dans ce que je décris.

J'avoue, Yourofsky était doué pour les comparaisons foireuses ... et son "mille-feuilles argumentaire", au fur et à mesure qu'avançaient ses conférences, devenait de plus en plus indigeste. Il a fait son boulot et c'est remarquable malgré tout. 0:)

Une youtubeuse a fait une vidéo intéressante sur véganisme et anti-spécisme : Est-il nécessaire d'être anti-spéciste pour être végane ?

Aymeric Caron me fait me poser la question inverse (puisqu'il n'a pas une démarche personnelle végane) : "Doit-on être végane pour être anti-spéciste ?" <br /:><:br /> — Le 13 Juin 2017, 16:32, fusion automatique du message précédent — <br /:><:br /> Je suis tombé complétement par hasard sur cette video de L'As Végane Parano, qui illustre totalement mon post précédent : LAVP#11 - Le Discours de Gary Yourofsky
 

végévore

Avale du tofu
Inscrit
6/11/16
Messages
554
Score de réaction
0
Ce n'est pas en disant :
"Exigeons des droits pour les animaux, abolissons la viande, fermons les abattoirs, interdisons les cirques, les zoos ... POINT." que tu va convaincre qui que se soit de devenir vegan/végéta*ien. Les gens ne t'obéirons pas comme un chien. Il faut dire pourquoi et comment devenir vegan, puis répondre au question.
Ce que tu appel un "mille-feuille argumentaire", c'est quelque chose de très bien. C'est seulement en argumentant que tu fera comprendre que tu rationnel et que tu a raison.
 

Balika

Élève des carottes
Inscrit
29/11/16
Messages
1 159
Score de réaction
4
Ah mais justement, j'en ai plus rien à carrer d'essayer de rendre les gens véganes un par un en leur parlant gentiment et en démontant leurs arguments carnistes (souvent débiles) pendant des heures. Fini ça.

Le but n'est pas de "devenir végane", pour moi, mais de libérer les animaux du joug des humains. Les exigences de justice envers les animaux, dans le discours, passent AVANT le blabla sur le véganisme et le végétalisme. Pas de conversion individuelle mais de l'affirmation publique et intransigeante.

Le "mille-feuille argumentaire" donne surtout l'impression que l'on devrait justifier une exigence de justice pourtant très simple par tout un tas d'arguments secondaires qui n'ont rien à voir avec la cause animale : santé et écologie en tête. Se justifier de mille façons, c'est ne pas être très légitime au final. Ca fait pas "sérieux" et les opposants au véganisme ne cessent de le rappeler.

Par exemple, pour l'arrêt du tabac ou la conduite, y'a pas besoin d'écrire une thèse de 1000 pages :
- "Le tabac tue 73 000 personnes par an, interdisons le tabac". POINT.
- "30% des tués sur la route utilisaient un portable lors de leur accident, interdisons et punissons l'utilisation du portable au volant. POINT."

Vois-tu l'idée, l'approche ?
 

Watermelon

Se gave de B12
Modératrice Végéweb
Inscrit
14/6/12
Messages
4 499
Score de réaction
9
Localité
Paris
Balika":3mzi5hxd a dit:
Pour la même raison qu'on ne dénonce pas le massacre du Rwanda parce que le sang des victimes aurait pollué les cours d'eau ou qu'on ne dénonce pas le port du voile intégral parce qu'il nécessiterait la production de trop de coton, par exemple. Le coeur du problème c'est bien ce que subissent les victimes.
Dans le cas des oppressions humaines c'est vrai qu'on ne va pas parler de l'écologie ou du fait que c'est mauvais pour la santé des oppresseurs mais ce qui se fait pas mal, je trouve, c'est de parler du mal que ça fait à la définition que l'oppresseur peut donner de lui même, son âme, son karma, etc. Il y avait par exemple il y a quelques années une campagne contre la prostitution infantile qui disaient "les vrais hommes n'achètent pas des petites filles". Ça m'arrive de plus en plus souvent de trouver que cette société est pas mal obnubilée par la définition que les gens peuvent se permettre de donner d'eux-même et pas tant que ça par les conséquences concrètes des actes des individus sur autrui.
 
Haut