Monde Végan : Les animaux d'élevage vont-ils DISPARAITRE ?

Youahi

Jeune bulbe
Inscrit
7/8/20
Messages
1
Score de réaction
1
Localité
FRANCE
Bonjour,
En tant que Végan, il y a une chose à laquelle je ne sais pas répondre.
C'est vrai que si l'on arête d'élever les animaux pour les manger, alors le nombre d'individu par espèce va fortement baisser, voire devenir nul.
Alors, qu'est ce qu'on ferait si l'on arrêterait l'élevage? On pourrait juste avoir des vaches en animaux de "compagnie", des cochons, dans un pré que l'on nourrirait et dont on prendrait soin? Ils ne peuvent pas revenir à l'état sauvage, ils ont besoin (et malheureusement d'ailleurs) de l'Homme pour vivre. Mais les avoir en animaux de "compagnie" nécessiterait beaucoup de temps et d'attention pour ceux qui permet à la vache de vivre.
Faut ils sinon accepter le fait de les faire disparaitre ?
Merci de vos réponses, on m'amène souvent sur ce sujet et me sens bloqué. C'est une des rares questions à laquelle que je n'arrive pas à répondre.
 

Nemesis

Jeune bulbe
Inscrit
14/6/17
Messages
40
Score de réaction
2
Ils ne disparaîtront pas tous. Bien sûr, le nombre va baisser et c'est normal. Ce qui est anormal, c'est d'avoir des milliards de membres d'une espèce. Après, il y aura ceux qui retournerons â l'état sauvage (ça à bien marché pour des vaches au Portugal). Et ceux qui resterons avec nous. Après au risque d'être polëmique, je ne suis pas contre faire travailler les bœufs pour tracter par exemple. C'est ëcologique et ça ne tue pas. Puis ça donne une raison économique de les garder avec nous.
 

Tigresse

Moulin à graines
Inscrit
18/7/11
Messages
11 786
Score de réaction
42
Localité
Me cherchez pas ici, je suis ailleurs
La disparition de l'élevage ferait surtout moins de défrichage et autres pressions sur les écosystèmes, donc, à terme, moins d'espèces d'animaux sauvages qui disparaissent.
Mais je pense comme toi qu'il y aura toujours un "élevage marginal" pour les animaux d'élevage qui deviendraient des animaux de compagnie (par exemple, je vois déjà des gens qui ont quelques poules ou canards "de compagnie" dans leur jardin, assez familiers, et qui finissent par mourir de vieillesse)
 

Chribou

Jeune bulbe
Inscrit
3/1/19
Messages
64
Score de réaction
8
Localité
Du Québec
Je pense que si l'humanité a par exemple tranquillement dénaturé les mouflons au fil des millénaires pour en faire ce que sont aujourd'hui nos moutons, nous pouvons tout aussi bien planifier l'inverse tout en douceur et avec beaucoup de patience pour les reconduire dans la nature pour leur plus grand bien.

Nous avons déjà pas mal de connaissances scientifiques pour aider à ce projet alors ce ne serait qu'une question de volonté et surtout de bonne volonté pour les préparer et les libérer le plus rapidement possible mais sans brûler les étapes nécessaires afin de ne pas provoquer prématurément leurs morts ni trop les brusquer.

La nature reprendra tranquillement ses droits et comme expliqué plus haut ça permettra aux animaux sauvages de souffler de mieux en mieux et je crois aussi que toute la faune va finir par ressentir que l'humain amorce son virage vers le végétarisme voire même le végétalisme et que ça donnera lieu à des interactions fabuleuses avec le monde animal.

Evidemment le nombre artificiellement élevé des animaux d'élevage va diminuer mais ce sera au profit des autres espèces qui elles disparaissaient de façon vraiment pas très naturelle.
 
Dernière édition:

Xav

Massacre des légumes
Inscrit
15/7/12
Messages
1 723
Score de réaction
18
Localité
Paris
Leur destin est consubstantiel à l'élevage, à la souffrance et à l'exploitation. Dans un monde végane, certaines espèces s'éteindraient. Encore qu'il soit possible d'envisager parallèlement des sanctuaires d'animaux d'élevage (qui seraient des conservatoires non lucratifs, des institutions de mémoire, avec des garanties d'espace, de soins et de quiétude, bref le contraire d'un zoo) où quelques individus de ces espèces-martyrs vivraient tranquillement et disparaîtraient de leur belle mort.
 
Haut