No Steak d'Aymeric Caron

Trapipo

Broute de l'herbe
Inscrit
29/8/13
Messages
103
Score de réaction
0
Bonjour,

J'ai 32 ans, j'ai toujours mangé de la viande, j'ai toujours adoré ça.
C'est mon premier post sur ce forum.
J'ai trouvé l'adresse de ce forum sur le super site www.lecinemaestpolitique.fr
Ce n'est pas de la pub gratuite, je n'ai aucun lien avec ce site, c'est juste pour informer d'ou je viens etc... Bref, je ne voulais pas me justifier, trop tard, c'est fait :)

En fait je voudrais simplement réagir au message de Nefer qui dit :

Nefer":2ol99pnz a dit:
Oui il est bien ce livre, après il ne faut pas se leurrer il intéressera seulement les personnes déjà convaincu... je doute que beaucoup d'omni l'achète d'ailleurs...
Et bien non je ne suis pas d'accord, il n’intéressera pas seulement les personnes convaincu.

Je vous explique, j'ai acheté ce livre pour l'offrir à mon père, un peu par "provocation" car comme je le disais, nous mangeons beaucoup de viande dans la famille.

Je l'ai lu, et dés les premiers chapitres j'ai adoré.

Pour la faire courte : ce livre a été une révélation pour moi.

Je pensais tomber sur un livre rabats joie qui explique les conditions sanitaires des animaux, façon caméra caché morbide...
Et finalement, j'ai été surpris par le nombre de sujets qu'il abordait :
La politique, l'éducation, l'économie bien sur, mais aussi le cannibalisme, le rock, le sport, la religion...
J'ai vraiment adoré.

Et finalement, l'argument principale du livre que je retiendrais, celui qui m'a le plus touché, c'est l’éthique. Je m’aperçois qu’être Végétarien peut être un mode de vie proche de mes convictions.

J'ai énormément réduit ma consommation de viande. Et j'ai décidé de vivre "à la végétarien" à partir du 1er septembre. Pour un mois au moins...
Voir si cela pose des problèmes, si j'y arrive, si je vais ressentir un manque etc...

Donc vraiment, je le redis, ce livre à vraiment été une prise de conscience pour moi, et je pense qu'il est très efficace pour convaincre.
Il est simple à lire, pas prise de tête, pas culpabilisateur (je m'attendais à ce qu'il soit "donneur de leçon", mais pas du tout...)
Il est plutôt spirituel, après un chapitre chargé en chiffres et statistiques, il aborde un coté philosophique auquel encore une fois je ne m'attendais pas...). Il fait poser des questions qui vont au delà du végétarisme... la place de l'homme dans la nature...
Et ça, qu'on soit végétarien ou pas, ça nous touche il me semble.
Et vraiment, je vous assure que je suis un bon consommateur de viande, et que je ne connaissais rien de rien au Végétarien. C'est un monde que je découvre !

Je suis plutôt habitué à lire des romans (Ken Follet par exemple) mais là, je dois dire que c'est l'un des meilleurs livre que j'ai lu.
Entre autre parce qu'il remet en question pas mal de chose qu'on nous a inculqué depuis l'enfance.
J'ai offert ce livre à 4 personnes autour de moi. Une seul l'a lu pour le moment, et il a réduit considérablement sa consommation de viande (fini la viande industriel par exemple, fini la viande "à chaque repas".... etc...)

Voila, et je vous jure que j'adore la viande et que ça va me manquer. Mais l'aspect "domination" d'une espèce (l'homme) sur une autre espèce (les animaux) m'a beaucoup parlé.

Merci de m'avoir lu, désolé pour les fautes d’orthographes et à bientôt sur ce forum que je m'en vais découvrir.
 

V3nom

Moulin à graines
Inscrit
17/2/12
Messages
10 174
Score de réaction
0
Localité
Tours (37)
Les questions philosophiques qui dépassent le cadre de l'alimentation carnée sont je dirais "banales" pour des végétaliens et des véganes qui se les posent depuis longtemps. Et nombreux sont celleux qui hestiment qu'une culpabilisation ne sert à rien. Hélas beaucoup de sceptiques entendent de la culpabilisation là où il n'y en a pas, du simple fait d'exister en tant que végé déjà, des omnis se sentent agressés. (c'est du vécu)

Merci de ton témoignage en tout cas :)
(ça ne serait pas suite à mon commentaire de ce matin sur La Chasse ton arrivée ici des fois ? ^^)

Si tu veux aller plus loin, tu peux lire l'excellent boulot d'histoire et d'investigation d'archives de Fabrice Nicolino "Bidoche", qui creuse encore plus concrètement dans le vif du sujet (c'est très intéressant et très dense, comme à son habitude)
 

June

Avale du tofu
Inscrit
11/3/13
Messages
535
Score de réaction
0
Localité
Au soleil
Site web
www.change.org
Bin bienvenue alors :)

Tu as raison, ce livre ne se lit pas que par des végés convaincus.
Il n'est d'ailleurs, pas fait pour cela d'après A.Caron.

En ce qui concerne le "mois test", il me semble que j'ai souvent entendu parlé de "première semaine déstabilisante" où l'on ne mange pas trop varié, où l'on enlève la viande sans la remplacer, ou l'on oublie de ne pas en prendre bref... Peut-être que cela t'arrivera aussi. C'est donc une bonne idée de vouloir commencer avec 1 mois de végétarisme.
Aussi, je t'invite à aller fouiner sur le web dans les sites de cuisine végétarienne, ça donne envie et on découvre pleins de choses.
Il est clair que le goût de la viande pourra te manquer, mais souvent après un peu de pratique, elle te paraîtra tellement...fade !
En tout cas, bravo pour cette prise de conscience et pour ta démarche, ça fait toujours plaisir à voir !
 

V3nom

Moulin à graines
Inscrit
17/2/12
Messages
10 174
Score de réaction
0
Localité
Tours (37)
Pour faire le chauvin de base, tu peux commencer par fouiner sur végéweb directement, voire poser tes propres questions, n'ai pas peur de demander quelque-chose d'évident ou qui a déjà été demandé, on répondra avec plaisir :)
 

Trapipo

Broute de l'herbe
Inscrit
29/8/13
Messages
103
Score de réaction
0
Ok c'est cool merci.
Et oui, c'est suite à ton message sur "La chasse".
A+
 

Pers0nne

Se gave de B12
Inscrit
28/11/11
Messages
4 505
Score de réaction
0
Site web
pangolincariboukoala.free.fr
Trapipo, ton commentaire fait plaisir à lire.
Et bravo pour ton premier mois de végétarisme aussi.

En ce qui me concerne, moi, No Steack, je l'ai laissé chez mes parents depuis plusieurs mois, en espérant qu'ils le lisent et se le passent dans la famille... Mais apparemment, ils ne l'ont pas encore ouvert, ça me désole... :/
 

Lapinotte

Broute de l'herbe
Inscrit
25/3/13
Messages
246
Score de réaction
0
Localité
Paris
Pers0nne":ycmys9t6 a dit:
Trapipo, ton commentaire fait plaisir à lire.
Et bravo pour ton premier mois de végétarisme aussi.

En ce qui me concerne, moi, No Steack, je l'ai laissé chez mes parents depuis plusieurs mois, en espérant qu'ils le lisent et se le passent dans la famille... Mais apparemment, ils ne l'ont pas encore ouvert, ça me désole... :/

J'ai fais pareil pour le rapport Campbell, je leur ai prêté pour les vacances. Ils ne l'ont pas ouvert.
 

Trapipo

Broute de l'herbe
Inscrit
29/8/13
Messages
103
Score de réaction
0
Mais vos proche ne vous demande jamais la raison de votre régime ?

Plutot que de rentrer dans les debats, essayer de resumer mes convictions en 1/2 heures, entre deux coup de téléphone de la mamie, le bébé qui pleure ou la fatigue des interlocuteurs...
Si vraiment, la question les interesses, je prefere leurs dire : tu veux en savoir plus sur le sujet ? Lis ce livre, il explique beaucoup de chose, il est facile à lire, c'est le gars qui est chez Ruquier (c'est con mais ça aide parfois selon la personne que tu as en face...) lis le et on en reparle...

Sinon, je vais expliquer certains aspect, pas d'autre, et on va passer au dessert et au debat du mariage pour tous ou autre...
Vous voyez ce que je veux dire ?

Apres, je comprend tout à fait la frustration de recommander un livre... qui reste fermé...

Perso je ne le laisse pas trainer. Je l'offre. Il y a une certaine obligation de lire un livre (pas forcement dans l’immédiat) qui nous a été offert.

Et puis je precise bien que c'est un livre qui aborde les themes du cinéma, la religion, des trucs qui font un peu reflechir...
Car le préjugé est souvent : "ho non, pas envie de lire No Steak, j'ai vu Envoyé Spécial hier soir... Ca plombe le morale..."

Alors que No Steak est plutot un livre léger, pas prise de tete...

Voila, bonne chance à tous ! L'hiver approche, il vont peut etre l'ouvrir !
 

Laura62

Jeune bulbe
Inscrit
6/9/13
Messages
6
Score de réaction
0
Angellore":1erlvucq a dit:
Jackie":1erlvucq a dit:
Angellore":1erlvucq a dit:
Tu peux m'ajouter dans le lot, j'ai fait des études d'histoire médiévale ^^
Je savais que les VGs étaient des gens bien :D (je suis chartiste).
Chouette ! On va pouvoir avoir des supers discutions qui n’intéresseront probablement personne à part nous, sur le moyen-âge :D
Qu'est-ce que ça fait plaisir de savoir qu'il y a des personnes qui s'intéressent au Moyen Âge! Je suis passionnée par cette période historique, d'ailleurs mon sujet de mémoire porte sur le théâtre médiéval. Puis, je tiens à préciser que je suis férue de latin.
 

MarieJu

Jeune bulbe
Inscrit
20/9/13
Messages
35
Score de réaction
0
Localité
Haute-Savoie
Site web
www.eco-rafting.com
Trapipo":3tim2zg8 a dit:
Mais vos proche ne vous demande jamais la raison de votre régime ?
Si. Je répond que la viande ne m'a jamais vraiment attirée, que j'en mangeais de moins en moins (max 2 fois par mois) parce que ca me dégouté et que par la suite je me suis renseigné sur les conditions animales (c'est ce point la qui m'a le + convaincue), que comme toi ca me gêne ce rapport que nous avons les hommes à dominer les animaux , je précise que pas seulement pour nous nourrir mais aussi pour tous les les "loisirs" et tout simplement le plaisir de les voir souffrir, je cite: la fourrure, la corrida, la vivisection (on pourrait largement s'en passer) etc...
J'ai un discours assez tempéré ce qui surprend souvent les omnis qui me dise que je ne suis pas extrémiste (ben non !) par exemple je dis que c'est mon choix et que si tout le monde réduisait sa consommation de viande ca serait déjà bien, parce que je comprends qu'on puisse aimer la viande (souvent de par l'éducation) et que s'en passer parait être quelque chose d’insensé pour ces personnes la, mais qu'il faut aussi voir au delà ce qu'est la viande donc pas "juste" un cadavre mais bien un animal qui a les mêmes émotions que nous... et que je trouve dommage ce besoin de contrôler tout ces pauvres animaux. Et je glisse au passage quelques sites qui montrent la souffrance...
Bon après c'est un résumé (petit parce que j'ai encore pleins de chose à dire ^^)et évidemment ce discours s'adapte selon qui j'ai en face de moi, parce que tomber sur des cons qui cherche une argumentation pour te faire plier à la moindre phrase, ca énerve ! Surtout que je suis ouverte sur le sujet alors ils s'en prennent pas à la bonne personne.
Désolé pour cette longue réponse, j'ai eu besoin de préciser suite à ta question... :)

Trapipo":3tim2zg8 a dit:
Plutet que de rentrer dans les debats, essayer de resumer mes convictions en 1/2 heures, entre deux coup de téléphone de la mamie, le bébé qui pleure ou la fatigue des interlocuteurs...
Si vraiment, la question les interesses, je préfère leurs dire : tu veux en savoir plus sur le sujet ? Lis ce livre, il explique beaucoup de chose, il est facile à lire, c'est le gars qui est chez Ruquier (c'est con mais ça aide parfois selon la personne que tu as en face...) lis le et on en reparle...
Oui c'est vrai que c'est con mais ca aide, parce que ca fait moins peur le fait que ce soit une personne connue, qui passe à la télé...

Trapipo":3tim2zg8 a dit:
Sinon, je vais expliquer certains aspect, pas d'autre, et on va passer au dessert et au debat du mariage pour tous ou autre...
Vous voyez ce que je veux dire ?
Oui carrément. ^^

Trapipo":3tim2zg8 a dit:
Apres, je comprend tout à fait la frustration de recommander un livre... qui reste fermé...

Perso je ne le laisse pas trainer. Je l'offre. Il y a une certaine obligation de lire un livre (pas forcement dans l’immédiat) qui nous a été offert.
Oui il y a certes une certaine obligation mais je trouve aussi bien de le laisser trainer pour que es gens "tombent" dessus. En fait tout dépend des personnes, par exemple si je l'offre à un ami(peu ouvert sur la question du végéta*isme) je sais qu'il va croire que je veux le prêcher à ma cause... Ou à l’inverse si je l'offre à ma mère je sais qu'elle va le lire à coup sur.

Trapipo":3tim2zg8 a dit:
Et puis je precise bien que c'est un livre qui aborde les themes du cinéma, la religion, des trucs qui font un peu reflechir...
Car le préjugé est souvent : "ho non, pas envie de lire No Steak, j'ai vu Envoyé Spécial hier soir... Ca plombe le morale..."
Oui je comprends aussi que quand on ne se sent pas concerné on est pas envie de tomber sur un livre qui nous montre ce que souvent on ne veut pas voir. C'est humain, bien dommage mais la plupart des gens que j'ai rencontré c’était ca: Oui je sais que c'est atroce le fois gras mais c'est trop bon !

Trapipo":3tim2zg8 a dit:
Alors que No Steak est plutot un livre léger, pas prise de tete...

Voila, bonne chance à tous ! L'hiver approche, il vont peut etre l'ouvrir !
Bonne chance à toi aussi, tu en es ou d'ailleurs ? Oui peut etre, je l'espère pour ceux qui l'ont prêté ! :)
 

Luisão

Avale du tofu
Inscrit
22/5/11
Messages
704
Score de réaction
0
Localité
Cambridge
J'ai un discours assez tempéré ce qui surprend souvent les omnis qui me dise que je ne suis pas extrémiste (ben non !) par exemple je dis que c'est mon choix et que si tout le monde réduisait sa consommation de viande ca serait déjà bien,
Dans un sens je comprends l'approche, mais réduire les questions éthiques à un choix personnel est toujours problématique.
 

Trapipo

Broute de l'herbe
Inscrit
29/8/13
Messages
103
Score de réaction
0
Bonjour MarieJu et les autres, c'est gentil de demander où j'en suis.

Je voulais poster ici les étapes de mon chemin dans le végétarisme mais je n'ai malheureusement pas trouvé le temps.
Ça m'aurait fait plaisir de partager régulièrement avec vous certaines situation.
(Et puis ça aurait évité de tout mettre en une seul fois, un gros paquet difficile à lire… Je déteste ça perso.)

Je vais tenter de me rattraper en faisant un petit résumé simple et rapide.

Alors "ou j'en suis" ?

Comme vous le savez, depuis le 1er septembre : pas de viande.

Très sincèrement, comme je l'expliquais plus haut, je me suis lancé la dedans pour "voir jusqu’où je pourrais aller..."
Quels seraient mes manques.
Me documenter en parallèle sur le sujet.
Voir un peu ou ça mènerait...

Et c'est comme ça que je le communiquais autour de moi. J'expliquais que je ne pouvais pas vraiment me qualifier de végétarien, « c'est plus une expérience à durée déterminée » bla bla bli bla bla...
(Vous allez voir, mon discours a bien changé à présent car lorsqu’on commence à se documenter… On trouve ce qu’on cherche… :confus: )

Petite anecdote, fin septembre, ma belle-mère qui a l'habitude lorsqu'elle nous rend visite de remplir le frigo (et qui sait que je suis un "viandare") nous a donc rempli le frigo de viande.

Elle n'était pas encore au courant de mon trip végé, et je n'ai pas osé lui dire par politesse.
Je n'ai rien mangé de ce qu'elle avait apporté, sauf j'avoue, une quiche avec quelques lardons dedans... :confus:
mais bon c'était pour ne pas gaspiller.
(Oui, bon, là je raconte ma vie... mais en même temps il ne fallait pas demander :p )

Donc depuis le 1er septembre, je n'ai pas mangé de viande, et cela m'a posé problème seulement à deux reprises.

La première, comme je l'expliquais lorsque j'avais le frigo plein de viande.
Ne pas en manger lorsqu'on en a pas, c'est pas bien compliqué... Mais là c'était chaud...

La deuxième fois lorsque je suis allé manger au restaurant.
C'était compliqué, il n'y avait que de la viande ou du poisson.
J'ai finalement pris une pizza mozza (oui, je ne suis pas encore Végétalien).

Donc sincèrement, à part ces deux fois, aucun souci dans le fait de ne plus consommer de la viande.

Maintenant, pour ce qui est de mes convictions personnelles :

J'ai passé des heures sur le site d'Insolente Veggie : http://insolente0veggie.over-blog.com/

J'adore cet humour, dommage qu'elle ne poste pas plus souvent.
J'ai envoyé les liens à mes amis.

J'ai passé aussi du temps sur Veggie Poulette et d'autres blog.

Apres avoir vu quelque reportage je réalise que je ne mangerais certainement plus de viande.

Je m’aperçois qu'il s'agit d'un simple bon sens. Je suis pris d'un syndrome que vous devez connaitre certainement : en parler autour de moi !
Je commence à vouloir secouer les amis, la famille, leurs expliquer, leurs faire partager la même découverte qui grandit en moi.
Je me restreins même par fois, j'essaye d'y allé mollo pour ne pas effrayer.

On parler tout à l'heure de "comment formuler tout ça" ?

Jusqu’à présent je ne me considérais pas comme Végétarien.
Mais maintenant mon discourt a changé. Il ne s'agit plus d'une "expérience" (merci aux reportages glauques qui m'ont fait changé d'avis).

-Haa, mais pourquoi tu ne manges plus de viande ?
En générale, l'argument choc (aussi triste soit il), n'est pas la cause animal...
C'est la santé de la personne.

Donc je commence généralement par cet aspect-là.
Je deviens végétarien "pour ma santé", avec tous les arguments (de bon sens) qui vont avec...
Les végétariens ont une meilleure espérance de vie.
Manger de la viande n'est pas très bon pour la santé.
La grippe aviaire, H5N1, les cancers, le diabète etc...

Et puis ça permet de balayer les réflexions du type « Ah oui, c’est bien jolie de vouloir sauver la planète, mais les carences ??? »

D’ailleurs, l’argument de La planète, Les enfants qui crèvent la fin tout ça… ça marche pas je trouve… Car on te répond toujours « oui mais à ce moment-là il ne faut pas faire ci, pas faire ça… tu n’es pas parfait avec ta voiture etc… »

Donc vraiment, je trouve que d’annoncer ça de la même manière que de dire « j’ai arrêté de fumer, c’est mieux pour mon corps… » est une très bonne approche.
D’ailleurs, personnellement je ne fume pas… Donc j’explique qu’il faut bien que je me trouve une bonne résolution pour cette rentrée de septembre ! :p

Ensuite, selon les personnes, c'est plutôt de la cause animale dont je vais parler.

"car j'aime les animaux."
Et c’est vrai, les gens le savent, j’ai toujours aimé les animaux. Donc finalement, je me sens mieux en tant que végétarien, car plus en cohérence avec mes valeurs.
(C’est drôle, car dire cela peut laisser supposer que l’interlocuteur « n’aime pas les animaux », j’en reparlerais plus loin dans le "complexe de supériorité".)

Et sinon j'ai trouvé un angle d'approche qui fonctionne plutôt pas mal : c'est le cheval.

-Tu mangerais du cheval ?
-Ha non le pauvre
- Explique-moi maintenant la différence entre un cheval et une vache ?
Les deux ont des oreilles, des yeux, un cœur... C'est plutôt semblable...

Je leur explique que manger une vache me répugne autant que de manger un cheval ou un chat.
En générale, ça marche bien... et ça fait réfléchir...

Apres, face à des intellos/philosophico/ Francs-Maçons qui aiment bien réfléchir, je vais plutôt parler de la religion Catholique, de l'inde où ils sont à moitié végé, de l'homme et de l'animal sur la terre, des mammifères, de l'esclavages.
« Comment, tu es Francs-Maçons mais tu manges des animaux ? »
Idem pour les syndicalistes CGT. « Tu es pour le droit des travailleurs mais les animaux tu les manges ? »

Bref, c'est fou, mais il y a beaucoup de sujets que je vois à présent à travers un prisme, celui du végétarien.
Beaucoup de sujets que je ramène à ça.

C'est vraiment devenu mon quotidien à présent. J'ai la fièvre végé.
Ça n’a rien à voir, mais je sais à présent ce qu'est une MoonCup... :confus:

Par contre, je ne suis pas sûr que je sois beaucoup plus écouté maintenant que je revendique fièrement mon souhait de ne plus manger de la viande.

Je me demande même si ce n'est pas à double tranchant.

Du gars sympa qui se questionne, sans avoir d'idée arrêté sur le sujet, je suis passé au gars sûr de ses convictions, qui va débiter des statistiques et essayer de convaincre...

Je ne suis pas sûr que j'y gagne en termes d'"attention".

J'ai quand même de la chance d’être entouré d'une famille ouverte et intelligente, idem pour mes amis.

Voilà, sinon ce week end, je vais à l'anniversaire de mon cousin (39 ans), et qu'est-ce que je vais lui offrir ????? :D :D :D :D


NO STEAK !! 0:) :YE:

Et d’ailleurs, vaut-il mieux offrir ce livre de cette manière :

Salut, tiens NO STEAK, je ne suis pas végétarien, mais ça fait réfléchir, réfléchissons ensemble. Peace.
-Cool merci
ou

Salut, tiens ce livre m'a ouvert les yeux, à présent je ne mange plus de viande.
-Heuu, cool merci (putain lui il veut me convertir à un truc qui a l'air relou...)
Non ? Qu'en pensez-vous ?

Il faudra aussi qu’on parle le plus objectivement possible du complexe de supériorité qui peut se développer lorsqu’on est Végé…
Supériorité intellectuel je parle.
Car oui, je ne me suis jamais dit « Mais putain il est trop con ! » autant de fois que depuis que je suis végétarien.

Sentiment de supériorité très bien illustré dans ce dessin :
http://insolente0veggie.over-blog.com/a ... 19001.html

A+
Bisou.
 

Pers0nne

Se gave de B12
Inscrit
28/11/11
Messages
4 505
Score de réaction
0
Site web
pangolincariboukoala.free.fr
Bravo pour ton changement !
Effectivement, ta façon de voir les choses, d'en parler, n'est pas inintéressante. En tout cas, tu ne vas pas directement au conflit, et tu ne décides pas non plus de t'effacer pour éviter le conflit, donc c'est cool. Quant à savoir s'il faut privilégier la cause animale ou les raisons santé dans le discours, les deux stratégies de se défendent (et se défendent parfois de manière virulente)... C'est difficile de trancher. Personnellement, je lis un maximum de choses pour me faire une opinion là-dessus (la stratégie à adopter), même si en règle générale, je parle très peu des aspects santé (qui ne me convainquent pas moi-même). J'aborde les aspects santé et écologie surtout quand il s'agit de contrer la peur des carences et la peur du "chaos écologique provoqué par la disparition de la chaîne alimentaire, etc.". Et l'autre intérêt de l'aspect écologie, c'est aussi qu'il y a une vraie deadline, fixée officiellement, par de vraies études : En 2050, si on veut survivre, on sera majoritairement végétariens. C'est quelque chose qui donne du poids à tout le discours, et qui balaie pas mal de réactions en "Mais c'est ridicule, c'est pas possible ! Ca sert à rien ! Ca n'arrivera jamais !". Si, ça sert. Que ça soit par une évolution éthique ou pas, c'est inévitable.

Bref, là où je voulais en venir, c'est que je n'ai jamais offert de bouquin sur le végétarisme. Parce qu'effectivement, j'aurais (et donnerais) l'impression d'imposer. J'ai plutôt "oublié" un livre une fois chez mes parents... Et ils l'ont lu... Et d'autres fois, je leur ai demandé s'ils voulaient que je leur laisse de la lecture. Ils ont dit oui, mais ils ne l'ont pas encore lue... C'est très important, pour donner envie à la personne de se renseigner, de respecter son choix, son libre-arbitre, de lui montrer que tu ne lui imposes rien. Tu es à l'écoute, tu proposes. Ca multiplie les chances qu'elle veuille vraiment réfléchir et se renseigner. Parce qu'au final, ça sera toujours elle qui aura le dernier mot sur le fait d'absorber ou non les informations.

Et sinon, ces derniers temps, notamment pour l'aspect psycho, j'ai lu ça :
http://www.amazon.com/dp/1590561368
http://www.amazon.com/dp/1590561201
Et en ce moment, je lis ça :
http://www.amazon.com/Change-Heart-Psyc ... 159056233X

Et c'est très intéressant, très bons bouquins. Ca permet notamment de dépasser ce problème de sentiment de supériorité (qui se développe effectivement, et qui freine d'autant plus son efficacité en tant que militant). Mais le truc amusant avec ce sentiment, c'est que dès que la personne passe au végétarisme, tu ne le ressens plus... comme si elle s'était transformée... Alors qu'il s'agit juste d'un déclic, d'une remise en question, une réflexion que tout le monde est susceptible d'avoir (en s'extrayant du formatage social)... Et c'est quelque chose par lequel on est tous passés. Ca n'est pas une affaire de "nature" de l'individu, c'est juste un "switch" à faire...

Et sinon, en lecture internet, pour le côté psycho, relation avec les autres, je peux conseiller ça aussi :
http://www.carnism.org/vegans-relating- ... gory&id=56

(Un de ces jours, je vais faire une liste définitive de tous mes liens préférés, au lieu de les citer régulièrement dans mes messages...)
 

Trapipo

Broute de l'herbe
Inscrit
29/8/13
Messages
103
Score de réaction
0
Pers0nne":3uli2z09 a dit:
(Un de ces jours, je vais faire une liste définitive de tous mes liens préférés, au lieu de les citer régulièrement dans mes messages...)
Bin non... Pourquoi faudrait il toujours tout lister ?

C'est bien aussi de les distiller à droite à gauche...

Voila, c'était une réflexion comme ça.

Et pour en revenir au topic de base, je suis en train de relire No Steak.
Y'a des passages que j'avais déjà oublié.
Il est vraiment trop bien ce bouquin. Ca me soûle mes potes qui me dise "ho non, très peu pour moi, je ne vais pas le lire... Si c'est pour que ça me dégoûte de la viande..."

Alors qu'en plus je suis sûr que ça les passionnerait !
 

Citron

Jeune bulbe
Inscrit
4/11/13
Messages
33
Score de réaction
0
Bonsoir et merci à Trapipo pour son témoignage, que j'ai trouvé très intéressant et qui n'est pas sans me renvoyer à certaines expériences récentes :)

Concernant "No Steak", je l'ai terminé aujourd'hui et l'ai trouvé très bien, "ouvert" et susceptible d'intéresser les néo-vg (sur la question des fondements éthiques etc etc) comme les omni.

C'est bien simple, j'accumule les bouquins dans mon appart, ne suis jamais aussi heureux que lorsque quelqu'un me demande de lui prêter un bouquin ou - mieux encore - me demande conseil (encore une vocation de bibliothécaire foirée...), suis le genre de gars à laisser ostensiblement 5 bouquins sur ma table de cours, rien que pour laisser les gens s'y intéresser, lire la quatrième de couverture... Bref, il va sans dire que ce livre a récemment attiré l'attention et que j'ai promis de le prêter à plusieurs personnes (de ma promo, de ma famille...), même si ça m'emmerde un peu de devoir à chaque fois expliquer que oui, je lis ce genre de livre parce que je me tourne vers le végétarisme et que la question de l'alimentation doit être une interrogation partagée par tous (le syndrome propagandiste dont parle Trapipo ^^).

J'ai constaté que la formulation initiale de Caron - on basculera vg qu'on le veuille ou non - ne laisse pas insensible et amène au final pas mal de questions. J'ai du coup bon espoir de faire bouger les choses au niveau des personnes proches :)

Enfin, ce que j'ai apprécié chez Caron - et je pense que d'autres apprécieront -, c'est qu'il n'est nullement dogmatique, il y va progressivement, fait part de ses propres interrogations et doutes - se met finalement pas mal dans la posture du mec banal ; ça permet de relativiser. Je me rappelle de gars sur mon ancienne fac qui abordaient les étudiants "cash" en parlant esclavagisme et libération animale, le tout teinté de lutte des classes... Dur ^^
 

Trapipo

Broute de l'herbe
Inscrit
29/8/13
Messages
103
Score de réaction
0
Oui c'est vrai.

Je remarque aussi qu'Aymeric Caron s'exprime de cette même manière calme, posée et argumentée aussi bien dans ses livres que dans ses interventions à la télévision.
C'est plus agréable à écouter qu'un rageux agressif.
D’ailleurs, c'est cette vidéo qui m'a donnée envie de lire son bouquin.
On voit sur cette vidéo Aymeric Caron qui pose des questions face à un éleveur qui, lui, affirme détenir une vérité.


Sinon, ton message sur le "comportement avec les non végé" me fait penser à deux choses.

Premièrement, la page de ce bloggeur qui explique la manière dont il se comporte (ou du moins la manière dont il "essaye" de se comporter) lorsqu'il débat de ce sujet qui nous est cher.

Une approche dont il faut s'inspirer je pense...

Deuxièmement, sur un autre Topic de ce forum, je faisais remarquer qu'il m'était beaucoup plus difficile de conseiller ce livre maintenant que je ne mangeais plus de viande...

Je disais :

Sauf que maintenant, c'est con, mais mes proches ne veulent plus le lire car je deviens Végétariens...
Alors que lorsque je conseillais ce bouquin au même titre qu'un polar ou un roman, l'accueille était moins frileux..
Et Pers0nne m'a répondu ceci :

C'est tout le problème... Lorsqu'un texte, un livre, une vidéo est étiqueté "végétarien", ça entraîne deux trucs un peu néfastes :

1) Ca suppose qu'en le lisant/voyant, on va devenir végétarien, et ça fait remonter toute la végéphobie.

- "Je ne veux pas devenir végétarien, donc je ne peux pas me 'menacer' à m'exposant à ces informations, parce que je ne veux pas perdre mon confort moral+alimentaire."

- "Les gens deviennent végétariens en étant exposés à ces informations, donc c'est de la manipulation mentale (Secte !), il faut que je m'en protège pour garder mon intégrité mentale."

Et la peur d'apprendre, ça peut être quelque chose de très fort (Je ne compte plus les personnes qui refusent de voir les vidéos parce que "Me montre pas ça, ça va me traumatiser !" ou "Me montre pas ça, ça va me dégoûter de la viande !".)

2) L'identification de l'auteur et ses motivations, surtout si elles sont contraires aux nôtres, crée une prudence extrême vis à vis de son honnêteté, qui peut aller jusqu'au déni.

[...]

Du coup, ce genre d'infos, c'est beaucoup plus convaincant quand ça vient de personnes qui mangent encore de la viande, voire qui participent à l'industrie de la viande. Ou d'anciens éleveurs/tueurs d'abattoirs/bouchers, etc. Ceux qui défendent un point de vue contraire à leurs propres intérêts, quoi.
Et finalement, ceux qui se retrouvent à s'informer et devenir végés, ça peut aussi être ceux qui ont une grande confiance en eux-mêmes, qui n'ont pas peur de s'informer, et qui n'imaginent même pas que ça pourrait les faire changer d'avis..
J'ai trouvé ça très intéressant.

Conclusion, je vais me remettre à manger de la viande, pour conseiller ce bouquin plus efficacement !
Les gens écouterons certainement plus !
 

Luluqian

Mange de la salade
Inscrit
7/11/13
Messages
494
Score de réaction
0
Localité
Nord
Site web
lacaveaufoin.wordpress.com
Je voulais lire ce livre depuis longtemps, mais pas forcément les sous à dépenser dans un bouquin grand format (je les achète toujours en poche), et là surprise, j'ai vu qu'il était disponible dans une médiathèque pas forcément proche de chez moi, mais pas au bout du monde non plus! j'irai le chercher la semaine prochaine :)
Trapipo, ton témoignage m'a d'autant plus convaincue à lire ce livre, je ne sais plus où j'avais lu des végés le critiquer, ce qui m'avait un peu refroidi, mais au final tu m'as rassurée sur le contenu du livre :)
 
Haut