Oligo élément Indium, le minéral manquant

Theodor

Jeune bulbe
Inscrit
18/8/19
Messages
12
Score de réaction
0
L'oligo indium qui connaît ?

Extrait du livre épuisé "Indium, le minéral manquant", qui se trouve en PDF sur internet
https://pdfhost.io/v/[email protected]_IndiumRobertLyonspdf.pdf

L'Indium est utilisé depuis plus de 80 ans comme remède homéopathique (indium metallicum). Au cours des années 70 le docteur Henry Schroeder, toxicologiste et enseignant en physiologie à l'université médicale de Dartmouth, a conduit une étude sur plus de 1000 volontaires sur les effets physiologiques de l'Indium.

La recherche suggère que l'Indium travaille sur la normalisation des glandes de l'axe hypothalamus / pituitaire / surrénalien (HPA). L'hypothalamus est un organe du système nerveux central, situé au coeur du cerveau, il est la clé de l'homéostase et des fonctions parasympathiques comme la respiration, la température de corps, la consommation de nourriture et d'eau ainsi que la stimulation du milieu gastro-intestinal. La pituitaire commande la diffusions des hormone de croissance et les glandes sexuelles. Les glandes surrénales produisent des stérols comme l'adrénaline, l'épinéphrine et le cortisol. Ces hormones régulent les effets d'inflammation aussi bien que la perception de la douleur, la fatigue et la vigilance mentale.

J'en ai déjà pris occasionnellement. Je suis encore jeune donc je ne ressens probablement pas tous les bénéfices annoncés. Mais cela me donne un bon sommeil et une libido en acier :D
 

Balika

Élève des carottes
Inscrit
29/11/16
Messages
1 207
Score de réaction
38
Intéressant. Je savais que l'indium était utilisé dans la fabrication des écrans et que son cours risque de flamber dans les années à venir (1 tonne de minerai contient 0,1 gramme d'indium en moyenne).

Dans quels aliments est-on censé le trouver à l'état "naturel" ?
 

Tigresse

Moulin à graines
Inscrit
18/7/11
Messages
11 915
Score de réaction
111
Localité
Me cherchez pas ici, je suis ailleurs
Je ne connaissais pas cet "oligo-élément"
D'après Wikipédia, l'indium n'a aucun rôle connu chez l'humain (source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Indium)
Le truc, quand je fais des recherches sur l'indium, c'est que la seule publication que je trouve qui en vante les mérites, c'est celle de ton lien. Je n'ai trouvé aucune publication médicale sur ce sujet (ni même aucune autre publication tout court) ! De plus, il y a plusieurs contradictions dans cette brochures qui me font penser à un canular destiné à vendre un maximum de compléments alimentaires inutiles.

J'ai recherché un peu les docteurs nommés dans ta brochure.

Ainsi, le Dr Walter Mertz a bien fait des recherches sur les macronutriments.
Dr. Mertz was a member of a joint FAO/IAEA/WHO Expert Consultation group that published “Trace Elements in Human Nutrition and Health” (1996). He also contributed to the WHO publication, “Vitamin and Mineral Requirements in Human Nutrition” (2004) (source)
.
Cette brochure est disponible en pdf en anglais ici. Or, à aucun moment, cette brochure ne mentionne l'indium. Quand même un peu curieux pour un chercheur convaincu de son utilité !
Plus globalement, ses articles de recherche sont là : ça cause surtout plutôt du chromium, mais tu peux creuser pour voir.
Quand à "Trace Elements in Human and Animal Nutrition - 5th Edition" : L'indium n'est même pas mentionné dans l'index!!!


Vu que tu prends l'indium à dose homéopathique, je penche plutôt pour un effet placebo.

Edit pour Balika : pour le moment, nulle part, mais vu qu'il est actuellement principalement utilisé dans les gadgets technologiques à obsolescence programmée, ça ne devrait plus tarder à arriver dans les nappes phréatiques et la chaine alimentaire :caillou:
 

Balika

Élève des carottes
Inscrit
29/11/16
Messages
1 207
Score de réaction
38
Est-ce que l'indium sert à quelque chose dans le corps humain, "de base" ?

Si on parle d'homéopathie, je sors. L'homéopathie est un business bien français qui consiste à acheter du sucre à 0,28 € le kilo et à le revendre 2 000 € sous forme de billes toutes strictement identiques et sans aucun principe actif, avec l'autorisation de les vendre sous l'appellation "médicament" et remboursées (plus pour longtemps) à 30% par la SECU, afin de provoquer un effet contextuel chez l'utilisateur (alias "effet placebo"). Voilà, voilà ...
 

Tigresse

Moulin à graines
Inscrit
18/7/11
Messages
11 915
Score de réaction
111
Localité
Me cherchez pas ici, je suis ailleurs
Balika":3qqejz0v a dit:
Est-ce que l'indium sert à quelque chose dans le corps humain, "de base" ?
J'ai rien trouvé de probant. On ne le trouve même pas à l'état naturel dans les animaux (y compris humain). Il semble avoir quelques applications en médecine pour les rayons X, mais j'ai pas creusé par là.
 

Flyguizou

Jeune bulbe
Inscrit
15/2/19
Messages
37
Score de réaction
0
Hola,
J'ai commencé à faire mes recherches aussi depuis la vu de ton post. Je ne trouve pas grand chose grand chose mise à part ce Dr Robert Lyons.
Si c'est un coup de marketing je n'y vois pas vraiment d’intérêt étant donné l'utilisation à l’échelle humaine de cet élément (écrans LCD et autres...). Pas besoin de pub :p

La question que je me pose c'est "pourquoi l'indium serait le seul oligo-élément à apporter autant de bienfait ? N'est-ce pas un équilibre de tout qui pourrait fournir une bonne santé et une libido d'acier ? :p "
 

Tigresse

Moulin à graines
Inscrit
18/7/11
Messages
11 915
Score de réaction
111
Localité
Me cherchez pas ici, je suis ailleurs
Bein, c'est tout l'intérêt du marketing : te faire croire qu'il te faut absolument le nouveau machin-chose dont tu te passais très bien jusqu'à présent :D
(dans la brochure, ils parlent plutôt d'une "normalisation de la libido")
 

Theodor

Jeune bulbe
Inscrit
18/8/19
Messages
12
Score de réaction
0
Ça existe en homéopathie (indium metalicum) mais je parle bien d'un supplément minéral. Si mes souvenirs sont bons le dosage varie d'environ 1 à 5 mg selon les sources.

L'utilité de l'indium pour l'organisme n'est pas officiellement reconnue. Après personnellement, du moment que ce n'est pas toxique je n'ai pas peur d'essayer.
Il y'a des minéraux et vitamines qui ont mis plusieurs décennies à être reconnues et entrer dans le corpus, tout ça bouge lentement. Après il est probable que ce soit une énorme manip marketing, mais je ne pense pas. A vrai dire je suspecte beaucoup de métaux d'avoir une utilité physiologique.
 

Tigresse

Moulin à graines
Inscrit
18/7/11
Messages
11 915
Score de réaction
111
Localité
Me cherchez pas ici, je suis ailleurs
oh, tu sais, il y a aussi des minéraux qui ont mis plusieurs siècle avant d'être reconnus comme toxiques.
Autrefois, par exemple, le mercure était considéré comme bon pour le corps. Il servait de diurétique, de purgatif, et même à soigner la syphilis ;)
 

Balika

Élève des carottes
Inscrit
29/11/16
Messages
1 207
Score de réaction
38
En quoi un métal qui n'existe pas "de base" chez un humain normal pourrait avoir le moindre intérêt ? Certains métaux sont assez toxiques : aluminium, plomb, etc. L'indium, à priori, n'a rien à faire dans le corps humain puisqu'il ne s'y trouve pas déjà. :)
 

HaricotPrincesse

Fait crier les carottes
Inscrit
20/6/16
Messages
2 554
Score de réaction
11
Localité
Bruxelles
Site web
haricotprincesse.be
Balika":10um707u a dit:
En quoi un métal qui n'existe pas "de base" chez un humain normal pourrait avoir le moindre intérêt ?
Ben si : pour le vendre. :gné:

H.
 

Tigresse

Moulin à graines
Inscrit
18/7/11
Messages
11 915
Score de réaction
111
Localité
Me cherchez pas ici, je suis ailleurs
M'enfin, s'ils avaient été + malins, ils auraient pris un truc moins cher à produire... mais ils avaient peut-être pas anticipé la flambée du prix de l'indium, autrefois une impureté, avec l'engouement des équipements high tech.
 

HaricotPrincesse

Fait crier les carottes
Inscrit
20/6/16
Messages
2 554
Score de réaction
11
Localité
Bruxelles
Site web
haricotprincesse.be
En homéopathie, le cout du « principe actif » est négligeable. ;)

H.
 

Theodor

Jeune bulbe
Inscrit
18/8/19
Messages
12
Score de réaction
0
Je viens de recommencer la prise d'indium. Pour le moment (3 jours) RAS. J'ai donc repensé à ce topic et j'ai relu avec attention les messages de Tigresse.

Je viens donc de passer une heure à chercher des sources moi aussi. Car même si je suis plutôt ouvert je n'aime pas être le dindon de la farce.

Ce que j'ai trouvé premièrement concernant les principaux protagonistes. Henry Shroeder était bien un spécialiste de renommée mondiale dans la recherche sur la nutrition. Tout comme Walter Mertz qui a même été mandaté par l'OMS pour diriger des études sur les oligo-éléments. Les deux (Shroeder et Mertz) ont collaboré sur la recherche sur le chrome. Mertz était un pionnier sur le chrome et aujourd'hui nous savons que c'est un élément utile à la santé humaine. Bien que nous ne sachions toujours pas si il est essentiel ou non. Par contre aucune trace de travaux de Mertz sur l'indium. L'ebook mentionne bien que Mertz aurait envisagé l'indium pour travailler de façon synergique avec le chrome. Mais à ce niveau je n'ai rien trouvé.

Il semble que Shroeder a bien publié des articles scientifiques sur l'indium. J'en ai trouvé 2 qui sont des tests sur les souris qui concluent à l'action de l'indium comme un catalyste. Selon les chiffres l'indium augmente l'assimilation des autres minéraux de façon assez prodigieuse. Mais seulement 2 études hélas.

En fait, on fait rapidement le tour de la question et les sources manquent.

J'ai trouvé plusieurs brevets sur l'indium en tant que complément alimentaire. Un brevet mentionne que la plupart des tests ont été faits de 70 à 80 de façon empirique ou dans des cliniques de santé naturelle, en tout cas pas de façon académique. Je suppose que ça correspond à toutes ces données qui sont mentionnées dans le livre (les sportifs, etc...)

Voilà. Je pense qu'il doit y avoir quelque chose à creuser quand même.

Aussi : lithium, yttrium, argent... j'ai cru voir des ébauches intéressantes concernant une possible utilité biologique.

J'entends bien l'argument selon lequel un métal rare n'a aucun intérêt pour l'homme puisqu'il ne se trouve pas dans l'alimentation. Ce qui a première vue semble logique. MAIS... plus j'y pense plus je doute de cet argument. Pourquoi seraient-ils forcément inutiles. Qui nous dit qu'il y'a plusieurs milliers d'années certains éléments n'étaient pas dans la nourriture de nos ancêtres ? Y compris ancêtres lointains comme les grands singes. Nous réagissons à ces éléments car nous avons toujours le "code" dans nos gênes. Ou alors ces éléments sont actifs pour X raison sans lien avec notre alimentation. Puisque ces éléments sont constitutifs de l'univers lui-même, pourquoi aurions-nous nécessairement besoin de les avoir dans nos aliments pour qu'ils soient utiles ?

Par exemple, je me suis souvent demandé si l'iode de la thyroïde, qui est si essentiel pour le fonctionnement du corps, n'était pas un reliquat de nos très lointaines origines marines. Pourquoi tous les peuples du monde y compris ceux vivant en altitude ont un besoin aussi vital d'un élément qui est d'origine marine ?

Je trouve le sujet assez passionnant. Mais les réponses dépassent clairement mes connaissances.
En tout cas j'aime penser que beaucoup de choses restent à découvrir.
 

Balika

Élève des carottes
Inscrit
29/11/16
Messages
1 207
Score de réaction
38
Ce qui est certain c'est que les 100 milliards d'humains qui ont vécu sur terre ne se sont jamais préoccupé de l'indium. Je vois mal comment on pourrait déterminer si ça a (ou pas) un intérêt quelconque pour la santé.
 

HaricotPrincesse

Fait crier les carottes
Inscrit
20/6/16
Messages
2 554
Score de réaction
11
Localité
Bruxelles
Site web
haricotprincesse.be
Ils ne se sont jamais (sauf quelques uns récemment) préoccupés du zinc, de l’iode ou du sélénium. Ça n’indique rien sur la nécessité de ces éléments.

H.
 

Theodor

Jeune bulbe
Inscrit
18/8/19
Messages
12
Score de réaction
0
Autre chose importante que j'ai noté, le protocole d'administration varie de 1 à 10mg selon les sources, ce qui fait quand même dix fois plus. Lyons parle de 10mg dans son livre tandis que les brevets qui ont été déposés évoquent de 1 à 5mg et même inférieur à 1mg. Il y'a un certain flou artistique sur la question qui résume tout le problème.

Pour connaître l'utilité ou non d'un élément il faut des chercheurs. Les programmes de recherche peuvent être publics ou privés. Mais l'image du scientifique qui travaille par passion ou amour de la découverte n'existe plus aujourd'hui. Schroeder était un universitaire et avait donc des moyens à disposition. C'est dommage car après avoir un peu fouillé, pour moi il y'a un sentiment d'inachevé. J'espère qu'un jour des chercheurs se pencheront à nouveau sur la question.

Balika":gubjz1bl a dit:
Ce qui est certain c'est que les 100 milliards d'humains qui ont vécu sur terre ne se sont jamais préoccupé de l'indium.

Et bien justement non. C'est ce que j'essayais de formuler hier. Par exemple on sait que l'or a une utilité biologique. Pourtant l'or ne se trouve pas dans notre alimentation.
 
Haut