Plantes décoratives et parasites

Nono11

Jeune bulbe
Inscrit
22/2/16
Messages
84
Score de réaction
49
Hello!
J'aime bien les plantes et j'en ai plusieurs chez moi. L'une s'est faite envahir par des cochenilles farineuses. Ma question va sembler tirée par les cheveux mais je suis curieuse de voir votre avis ; à votre avis est-il justifié moralement de les éliminer? Sachant que mes plantes ne sont que décoratives, je ne m'en sers pas pour me nourrir... après les cochenilles franchement je me demande si elles ont une forme de conscience, de capacité à vouloir vivre... vraiment elles ne font absolument rien, elles sont immobiles tout le temps, presque aussi végétatives que mes plantes (oui je suis biaisée car j'ai envie de sauver mes plantes).
Quel est votre avis sur la question?
 

Tigresse

Moulin à graines
Inscrit
18/7/11
Messages
11 841
Score de réaction
73
Localité
Me cherchez pas ici, je suis ailleurs
Déjà, isole la plante atteinte (c'est une cactée ?) des autres. Vérifie bien s'il n'y a pas de cochenille sur les autres plantes (aussi sur les racines, dans les pots, les tuteurs,...).
Car si la cochenille adulte est relativement peu mobile (limite, elle vit sa vie dans la matrice), ses nombreuses larves ne se privent pas de vagabonder ailleurs.
Après, à toi de voir.
Je ne pense pas qu'il y ait des prédateurs naturels de ces bestioles chez toi, donc l'envahissement risque d'être exponentiel.

J'en ai déjà eu (sur mes cactées, que j'aime beaucoup), et je les ai éliminé. D'abord, parce que, pour moi, il vaut mieux quelques morts tout de suite qu'un grand carnage plus tard. Ensuite, parce que, autant je suis d'accord pour laisser vivre toute créature vivante qui me fout la paix, mais faut pas me provoquer non plus ! Enfin, parce qu'entre moi et un autre prédateur, je ne pense pas qu'un autre prédateur lui offrira une mort + douce (genre être dévoré ou parasité...). J'avoue que j'ai très peu d'empathie pour les cochenilles, encore moins quand elles s'attaquent à mes plantes préférées.

Mais je comprend que ça te pose un dilemme moral.
Tu veux passer le reste de ta vie entourée de plantes en plastique ?
 

Jezebel

Évéganéliste
Inscrit
12/5/10
Messages
7 197
Score de réaction
23
Localité
Un peu partout dans le monde
Je n'ai pas encore eu de cochenilles (je croise les doigts!) mais j'ai eu une invasion de spider mites (araignées rouges, je crois?) l'année dernière. J'avoue que je n'ai pas eu de cas de conscience concernant leur élimination, je dois dire (et j'ai malgré tout perdu des plantes à cause de ça).

Comme disait Tigresse, faut pas me provoquer non plus. Ma "règle" c'est je fous la paix en dehors de chez moi, mais à l'intérieur, ben c'est chez moi, je préfère y être bien et ça inclut mes plantes (et donc, une plus faible empathie envers les bestioles qui s'attaquent à mes plantes aussi).

Et j'appuie Tigresse, isole tes plantes immédiatement! En fonction du type, je recommande huile de neem et savon noir. Attention c'est bien poisseux et il ne faut pas mettre la plante au soleil ensuite. A éviter pr les cactées ou plantes grasse ou feuilles "à poil".
Renouveller l'application du mélange toutes les semaines + essuyer les feuilles, et enfin, rempoter la plante et changer le sol pour éliminer les larves / oeufs.

Bon courage, ça peut être une vraie bataille!
 

Nono11

Jeune bulbe
Inscrit
22/2/16
Messages
84
Score de réaction
49
Merci pour vos réponses!

L'expression "elle vit sa vie dans la matrice m'a bien fait rire Tigresse x).

Apres perso je peux pas voir ça comme de la provocation, la cochenille n'a pas du tout l'intelligence nécessaire pour comprendre ce concept, ou encore comprendre qu'ici on est "chez moi", en fait elle a pas vraiment le choix...

Apres bien sûr que non je veux pas vivre avec des plantes en plastique, et oui j'adore avoir des plantes, si j'écoutais ce que je veux je les éliminerais. Apres j'accorde de l'importance au fait d'essayer de suivre une morale qui se veut cohérente. En fait, pour faire des choix je mets souvent les choses sur la balance : qu'est ce qui est le pire, se priver de steak ou tuer une vache? (réponse évidente).
C'est juste que dans le cas des cochenilles c'est moins évident : qu'est ce qui est le plus fort, le désir des cochenilles de vivre ou mon désir de ne pas perdre ces plantes? Et c'est compliqué je sais pas, j'ai vraiment du mal á estimer le désir de vivre ou la capacité á ressentir de la souffrance chez les cochenilles, c'est vraiment un cas très limite pour moi.

Apres j'ai quand même fait une première pulvérisation de solution á base de savon noir (un peu comme la recette que tu as partagé Jezebel, mais avec de l'huile de tournesol et de l'alcool), mais bon c'était un peu en mettant les considérations morales de côté. (La plante en question est un cycas du Japon, donc pas de soucis avec la solution. Par contre la "base" a de nombreux replis et il y a même une sorte de mousse duveteuse dessus, donc idéal comme cachette pour les œufs et les larves...)

Apres oui, j'imagine qu'il faut sans doute relativiser un peu, ces quelques cochenilles c'est pas grand chose comparé á tous les insectes qu'on tuera indirectement dans notre vie. Mais bon c' est pas non plus une excuse qui me satisfait de ouf.


Sinon question plus pratique : Tigresse, quand tu dis isoler la plante, 3-4m c'est suffisant (sachant que les autres plantes sont sur un support surélevé), ou il faut carrément mettre dans une pièce á part)?
 

Tigresse

Moulin à graines
Inscrit
18/7/11
Messages
11 841
Score de réaction
73
Localité
Me cherchez pas ici, je suis ailleurs
Moi, je prendrais pas de risques et changerait de pièce.
Dans mes souvenirs, les oeufs restaient sous la cochenille et sa carapace.
Mais effectivement, les replis et anfractuosités sont de bonnes cachettes. En cactées, on peut enfermer complètement le spécimen et son pot dans un sachet plastique avec je ne sais plus quoi (éther, alcool, autre chose ?) pour étouffer aussi les larves. Mais un Cycas, c'est déjà + grand.
Les larves (étape mobile de la vie des insectes) ne volent pas, mais elles peuvent être déplacées par des courants d'airs. Et j'ignore quelle distance elles peuvent atteindre avec leurs minuscules pattes. Si tu vis en immeuble et qu'il n'y a pas d'autre plante sur ta terrasse, l'idéal serait de sortir ce Cycas.
 

Hugoparis

Jeune bulbe
Inscrit
27/4/21
Messages
4
Score de réaction
1
Localité
France
Hello!
J'aime bien les plantes et j'en ai plusieurs chez moi. L'une s'est faite envahir par des cochenilles farineuses. Ma question va sembler tirée par les cheveux mais je suis curieuse de voir votre avis ; à votre avis est-il justifié moralement de les éliminer? Sachant que mes plantes ne sont que décoratives, je ne m'en sers pas pour me nourrir... après les cochenilles franchement je me demande si elles ont une forme de conscience, de capacité à vouloir vivre... vraiment elles ne font absolument rien, elles sont immobiles tout le temps, presque aussi végétatives que mes plantes (oui je suis biaisée car j'ai envie de sauver mes plantes).
Quel est votre avis sur la question?
Bonjour, je ne suis pas vraiment renseigné sur le sujet de ces chenilles, mais dans l'absolu pour préserver la vie quand il y'a combat entre-deux êtres il faut séparer, alors par contre pour le moyen de séparer je ne sais pas du tout comment faire en espérant que quelqu'un de plus renseigner sur le sujet te vienne en aide. Tu pourrais peut être regarder sur internet si il y'a des gens qui témoignent avoir régler ce genre de problème, si ce que tu trouve te contraint à te débarrasser de l'un ou l'autre, tu peux contourner en t'inspirant du procédé mais en y apportant des changements qui préserveraient la vie des deux. Bonne journée.
 

Jezebel

Évéganéliste
Inscrit
12/5/10
Messages
7 197
Score de réaction
23
Localité
Un peu partout dans le monde
Alors, je suis de l'avis de Tigresse, si tu as la possibilité, c'est mieux d'isoler les plantes infestées dans une autre pièce. C'est ce que j'ai toujours lu de recommandé,en tout cas, notamment à cause des courants d'air.

pour l'aspect moral, évidemment, il ne s'agit pas de provocation en tant que telle de la part des cochenilles ou autre bestiole mais j'ai envie de dire et évidemment, c'est pas l'argument suprême, qu'être vegan ça n'est pas être un martyr ou tout sacrifier non plus.

Pour moi, m'occuper de mes plantes et de leur entretien, ça apporte réellement quelque chose à mon bien être mental donc j'avoue, en cas de bestiole, c'est ma priorité.

Le véganisme c'est d'essayer de réduire, dans la limite de ses possibilités, l'exploitation animale, pas de vivre en hermite en ne tuant, rien. J'ai eu des périodes où je pouvais aller très loin dans ce type de questionnement parce que c'était sans fin: que manger, où marcher dehors, est-ce que si je vais en forêt je ne vais pas nuire à des insectes, etc.
Mais au final, j'essaie de ne pas être absolutiste parce que j'ai aussi le droit de vivre, sans être une hermite Jain (je parle ici dans le cadre du veganisme, ça ne s'applique pas aux omnis qui mangent de la viande).

A savoir que tu as une quantité finie de plante chez toi, donc même si tu laisses les cochenilles proliférer, une fois toutes les plantes mortes, les cochenilles ne survivront pas non plus, dans tous les cas.

Mais je ne crois pas qu'il y ait de réponse universelle sur le sujet au final Si tu cherches sur le forum, tu trouveras 'normalement) un vieuxx sujet sur l'usage des lombri-composteurs et si ça relevait de l'exploitation d'en avoir un. Je ne me souviens plus des tenants et aboutissants mai sje ne crois pas qu'il y avait eu une conclusion nette non plus.

Si jamais tu choisis de ne pas les garder, pour les replis ou parties duveteuses, apparemment la terre diatomée marche bien. J'en ai (en prévision de la chaleur qui arrive et le retour des spider mites) mais je n'ai pas encore essayé: https://www.linternaute.fr/bricolag...omee-tout-savoir-sur-cet-insecticide-naturel/
 
Haut