Prix de la remarque ou du comportement raciste

  • Auteur de la discussion Anonymous
  • Date de début

Tigresse

Moulin à graines
Inscrit
18/7/11
Messages
11 788
Score de réaction
43
Localité
Me cherchez pas ici, je suis ailleurs
Je me demande quand même pourquoi, depuis des dizaines d'années, ce sont toujours les mêmes vieux bouquins pourraves qu'on fait lire aux élèves, histoire de bien les dégoûter du cours de français et les détourner du goput de la lecture.
 

Numa

Massacre des légumes
Inscrit
4/8/11
Messages
2 225
Score de réaction
31
Localité
Marseille
Petrichor":6lnf9dnf a dit:
"Bonjour les z'amiiiiiis ! Aujourd'hui, on va étudier un texte écrit par un gros pourri bien en*oiré comme il faut! Alors, vous êtes prêts?"
- il était anti-patriote
- c'est peut-être pour ça qu'il était collabo ?
- peut-être, ou aussi parce qu'il était antisémite, mais c'est pas le sujet du cours d'aujourd'hui, ça prendrait un peu trop de temps de bien replacer ces choses dans leur contexte, on va se concentrer plutôt sur les aspects littéraires.

Voilà, c'était si dur que ça ? Plutôt que d'euphémiser en parlant de petit côté provoc ? Puisque là de toutes façons le sujet est sur la table, et d'ailleurs c'est quand même un peu la prof qui dévie des aspects purement littéraires en parlant d'anti-patriotisme, apparemment ça c'est OK mais c'est le mot « antisémitisme » qu'il faut éviter, en parlant de quelqu'un qui a écrit que les nazis n'allaient pas assez loin dans la chasse aux juifs...

Franchement si on pense que c'est important de dissocier l'œuvre de l'auteur, peut-être c'est mieux de le dire explicitement. Parce que sinon fatalement y'a des gens dans la salle qui vont connaître les facettes de l'auteur dont la prof ne parle pas et ça va créer un malaise que ça soit passé sous silence.
 

V3nom

Moulin à graines
Inscrit
17/2/12
Messages
10 174
Score de réaction
0
Localité
Tours (37)
Il faut connaitre le discours, le vocabulaire, les mots, les axes de pensé, les pièges sémantiques, en bref les outils de propagande et de manipulation de nos ennemis pour pouvoir les pointer du doigt et surtout les combattre. (car "dénoncer" ce n'est pas "lutter contre")

Et puis, même si ça fait chier, parfois des opposants disent des choses justes. (parfois... entre 25 tartines de caca)
Et rien que ce "truc juste" peut être la porte d'entrée pour un convaincu subtilement ouvert à l'échange.

Et concernant les lumières et compagnie, c'est un devoir de mémoire, afin de ne pas tourner en rond au fil des générations et répéter sans cesse le même cercle conneries/ luttes/conquis sociaux/répression/pertes de droits/conneries/luttes...
C'est important de savoir où, comment, quand, pourquoi ça a merdé, et surtout en quoi c'est un truc qui a merdé, et avec quels yeux de quelle époque. Et comme dit Numa plus haut, expliciter permet de comprendre infiniment plus de chose plutôt que cacher les zones sombres et honteuses... (car ce qui n'est pas dit sera remplis par chacun avec une imagination parfois trop fertile)
 

Balika

Élève des carottes
Inscrit
29/11/16
Messages
1 177
Score de réaction
10
"Dénoncer" ça n'est pas "lutter contre" ... brillante idée ! ;)
 

V3nom

Moulin à graines
Inscrit
17/2/12
Messages
10 174
Score de réaction
0
Localité
Tours (37)
Les profs d'histoire qui passent sur Polemix ne cessent de le rappeler. (la montée du FN en est une des preuves les plus criantes en fRance, ils sont passés de la figure repoussoir pour assurer une élection à l'alternative "qu'on a pas encore essayé" -on a vite oublié Vichy-)
 

yapuka

Fait crier les carottes
Inscrit
21/3/14
Messages
3 781
Score de réaction
1
V3nom":2proozzp a dit:
on a vite oublié Vichy-)
Philo : Peut-on tirer des leçons du passé ?
Faut croire que non :'(
 

V3nom

Moulin à graines
Inscrit
17/2/12
Messages
10 174
Score de réaction
0
Localité
Tours (37)
En fait si, mais à condition de ne pas oublier ce passé (ou pire, ne pas se laisser raconter par ceux qui ont intérêt à y faire des coupes franches).
Et ces 2 aspects sont une lutte constante, jusque dans les manuels qui remplissent nos écoles, collèges, lycées et établissements suivants, hélas... (ou heureusement, car ça veut aussi dire qu'on a pas encore perdu)
 

V3nom

Moulin à graines
Inscrit
17/2/12
Messages
10 174
Score de réaction
0
Localité
Tours (37)
C'est bien fait pour eux, ils n'ont qu'à pas mettre de jupe courte et de rouge à lèvre et marché seuls la nuit !
A non j'me suis trompé d'argument culpabilisant, je m'y perds à force.

Soit ce discours est intégré au point d'être réflexe, soit il est pensé et donc sert des intérêts, dans les 2 cas c'est toujours au profit des mêmes :
-figure dominante agressant une autre figure dominante (même qu'en partie) : "c'est un fou" (affaire Elliot Rodgers, tuant surtout des femmes, mais aussi quelques hommes, donc ça compte pas... affaire Action Directe, dépouillé de toute critique politique et de ses origines contestataires espagnoles)
-figure dominante agressant une figure minorée : "vous faites tout pour que ça vous arrive" (et autre backlash)
-figure minorée agressant une figure dominante : "c'est la preuve que ce groupe est un danger pour la civilisation !"
-figure minorée agressant une autre figure minorée : "vous voyez bien que ce sont des sauvages qui refusent la civilisation".

Avec Hollande et sa proposition de suppression du mot "race" dans la constitution. (loi votée jeudi 12 juillet "à l’unanimité") les médias n'ont plus qu'à "suivre l'exemple" maintenant que c'est acté. (j'entends bien que c'était entre autre une demande "d'outre-mer", mais j'ai des doutes quant à l'efficacité de cette manœuvre, et je peine à trouver des informations concernant l'avis de la population locale confrontée au racisme)
 

HaricotPrincesse

Fait crier les carottes
Inscrit
20/6/16
Messages
2 547
Score de réaction
1
Localité
Bruxelles
Site web
haricotprincesse.be
Conversation de deux gars, entendue hier à la terrasse d’un bar :
 — Moi, c’est 20 € pour ma coupe de cheveux.
 — Moi, c’est 8 € chez Ahmed, en bas de chez moi.
 — Je ne finance pas le jihad.

H.
 
Haut