Projet élevage de poule sans tuer

James64

Mange de la salade
Inscrit
14/11/17
Messages
405
Score de réaction
57
Bonjour,

J'aimerais acheté un terrain de plusieurs hectares au Pays Basque et monter un projet avec les poules.

Pourquoi :
- Pour montrer qu'il est possible d'avoir des oeufs sans tuer.
- Pour donner concrètement aux poules, ici et maintenant, un cadre de vie où elles pourraient vivre de manière paisible.
- Favoriser la transition vers + de respect/considération animale.

Comment :
- système de zone. Vu qu'il n y aurait pas de prédateurs pour réguler la population et que j'ai du mal à envisager de castrer, je pense que le système de zone reste la meilleur solution pour que les poules ne se reproduisent pas à l'"infinis". A savoir 4 zones, une zone pour les poules, une autres pour les coq, une autre pour la reproduction et une autre pour les retraités et ou malades.
- Planter plein d'arbres (et pourquoi pas aussi, des arbres qui nourrissent)
- Construction batiment bien pensé
- Faire une formation avant
- Vendre l'oeuf plus chère. Poule house qui sauve pas les coqs mais uniquement les poules vend des oeufs à 1 euro. Ils m'ont dis qu'ils arrivaient très bien à vendre leurs oeufs et que cela se développait de plus en plus.


L'idéal serait de réaliser ce projet avec quelqu'un d'autre afin de ne pas travailler 365 jour sur 365. Soit quelqu'un qui a un projet de maraîchage soit qui souhaite travailler uniquement avec les poules.

Je vais mettre plusieurs mois/voir quelques années afin de bien monter le projet, et trouver le terrain/coéquipier.

Si quelqu'un est intéressé de vivre aux pays Basque (de préférence à la côte basque) et de se lancer dans cette aventure, n'hésitez pas à me le dire :)

Si vous avez des suggestions ou des commentaires, n'hésitez pas
 

Alter

Avale du tofu
Inscrit
2/2/11
Messages
637
Score de réaction
0
Bonjour,

Je suis pas sûre que ça respecte leurs besoins de les parquer dans des zones différentes, les poules si je me trompe pas vivent pas mal en groupes hétérogènes, si on leur en donne la possibilité.

D'autre part ce projet est basé sur l'idée (et va faire passer le message) qu'on a besoin de manger des oeufs, ce qui n'est pas le cas.
 

James64

Mange de la salade
Inscrit
14/11/17
Messages
405
Score de réaction
57
Si elles vivent en groupe (males/femelles) à l'abris des prédateurs, comment font elles pour se réguler ?


Si il y avait un peu plus de végan de longue dates ou des études faites sur le long terme de bébé à la mort, ou moins de problèmes d'assimilation, peut être que je verrais moins les oeufs comme ayant un côté rassurant. Cela ne veut pas dire que c'est nécessaire.

Mais sinon, quelle place donnes tu toi aux poules ?

Ce projet participe au changement de manière positive pour les animaux. De la même manière qu'avant on mnageait les chiens et maintenant non, ces derniers vivant avec nous maitenant.

C'est un pont entre le véganisme et les éleveurs actuels.

Si on ne leurs trouvent pas d'utilité à vivre avec nous, la seule chose qui leur reste de respectable pour eux, c'est le retour dans "la nature". + de liberté mais + de stress et une esperance de vie plus réduite.

Tu penses qu'une poule à besoin de combien d'espace pour être bien ?
 

HaricotPrincesse

Fait crier les carottes
Inscrit
20/6/16
Messages
2 559
Score de réaction
19
Localité
Bruxelles
Site web
haricotprincesse.be
James64":15w79xvj a dit:
Si il y avait un peu plus de végan de longue dates ou des études faites sur le long terme de bébé à la mort, ou moins de problèmes d'assimilation, peut être que je verrais moins les oeufs comme ayant un côté rassurant.
Si c’est pour la vitamine B12, les œufs ne sont pas adéquats. Ils en contiennent mais elle y est peu biodisponible (source, voir tableau p. 9) et il faudrait en manger 30 par jour pour atteindre la quantité nécessaire.

H.
 

Alter

Avale du tofu
Inscrit
2/2/11
Messages
637
Score de réaction
0
James64":1qbq73mx a dit:
Si elles vivent en groupe (males/femelles) à l'abris des prédateurs, comment font elles pour se réguler ?
Elles ne vivent dans des conditions qui répondent à leurs besoins que dans la nature, et la régulation se fait par les prédateurs, sinon oui, quand elles servent à l'usage des humain.e.s elles sont toujours séparées.

James64":1qbq73mx a dit:
Mais sinon, quelle place donnes tu toi aux poules ?
Les poules viennent d'Asie du Sud-Est, du coup ici pour moi elles ont zéro place.

James64":1qbq73mx a dit:
Si on ne leurs trouvent pas d'utilité à vivre avec nous, la seule chose qui leur reste de respectable pour eux, c'est le retour dans "la nature". + de liberté mais + de stress et une esperance de vie plus réduite.
On peut peut-être juste commencer par arrêter de les faire se reproduire, zéro existence = zéro espérance de vie = zéro liberté = zéro stress

James64":1qbq73mx a dit:
Tu penses qu'une poule à besoin de combien d'espace pour être bien ?
L'espace dont elle a besoin c'est à elle et à son groupe de le définir.
 

James64

Mange de la salade
Inscrit
14/11/17
Messages
405
Score de réaction
57
Coucou Haricot Princesse, oui j'avais lu cela
Après va savoir, une poule élevée en "semi liberté" qui mange des insectes et des vers de terres mettra peut-être d'avantage de B12 assimilable dans les oeufs que les oeufs nourris essentielements aux grains. Mais de toute façon, je ne disais pas forcément par rapport à la B12 mais de manière générale.


Alter

Les poules viennent d'Asie du Sud-Est, du coup ici pour moi elles ont zéro place.
L'humain viendrait de l'afrique/asie. Et pourtant, on a notre place en europe.
Mais sinon en Asie, leurs places serait donc selon toi, dans la nature.

On peut peut-être juste commencer par arrêter de les faire se reproduire, zéro existence = zéro espérance de vie = zéro liberté = zéro stress
et 0 vie
Il n'y a rien plus naturel et fondamental dans la vie, que la reproduction et la transmission des gènes.

Pour suivre ta logique, il faudrait alors arrêter de vivre avec les chiens, chats, chevaux etc

On a surtout commencé à aimer les animaux et à les respecter, en étant proche avec eux et non l'inverse. Eux aussi, ont des avantages à vivre avec nous (protection, vie tranquille), ils peuvent évoluer et apprendre avec nous.

L'espace dont elle a besoin c'est à elle et à son groupe de le définir.
Dans la nature, il y aurait forcément des prédateurs ou d'autres espèces qui leurs restreindraient leurs territoires ou influenceraient leurs choix dans la direction à prendre.
 

Chocogrenouille

Se gave de B12
Modérateur Végéweb
Inscrit
8/9/14
Messages
4 804
Score de réaction
124
Localité
Toulouse
Je suis un peu interloqué de voir sur un forum vg quelqu'un demander de l'aide pour installer une exploitation de poules pondeuses :mmm: !
Ne pas vouloir les tuer au final est évidemment un minimum, mais pourquoi vouloir se lancer là-dedans ? Où est l'intérêt pour les poules ? Surtout que tu prévois de les faire se reproduire et de vendre les œufs, je veux dire y'a rien de vg du tout là-dedans :mmm: !!
Y'a que moi que ça choque/étonne/estomaque ? J'en perds mes mots :confus:.
 

HaricotPrincesse

Fait crier les carottes
Inscrit
20/6/16
Messages
2 559
Score de réaction
19
Localité
Bruxelles
Site web
haricotprincesse.be
James64":2s1k8on1 a dit:
Après va savoir, une poule élevée en "semi liberté" qui mange des insectes et des vers de terres mettra peut-être d'avantage de B12 assimilable dans les oeufs que les oeufs nourris essentielements aux grains.
La B12 de la poule (et de ses œufs) vient de toute façon de son alimentation, qu’elle soit omnivore ou végétale complémentée. Et les « peut-être » en termes de B12 sont dangereux.

H.
 

James64

Mange de la salade
Inscrit
14/11/17
Messages
405
Score de réaction
57
Chocogrenouille":2ob04780 a dit:
Je suis un peu interloqué de voir sur un forum vg quelqu'un demander de l'aide pour installer une exploitation de poules pondeuses :mmm: !
Ne pas vouloir les tuer au final est évidemment un minimum, mais pourquoi vouloir se lancer là-dedans ? Où est l'intérêt pour les poules ? Surtout que tu prévois de les faire se reproduire et de vendre les œufs, je veux dire y'a rien de vg du tout là-dedans :mmm: !!
Y'a que moi que ça choque/étonne/estomaque ? J'en perds mes mots :confus:.

Je croyais que ce forum était pour les végétariens et végétaliens... Mais je me suis peut-être trompé vu ta réaction.

Je ne demande pas de l'aide.

Sinon pour tes questions :
J'ai déja répondu à tes questions.

Pourquoi :
- Pour montrer qu'il est possible d'avoir des oeufs sans tuer.
- Pour donner concrètement aux poules, ici et maintenant, un cadre de vie où elles pourraient vivre de manière paisible.
- Favoriser la transition vers + de respect/considération animale.

Toi tu fais quoi pour que les poules aient une existence paisible ?

Comme je l'ai déjà dit, à mes yeux, il y a surtout 2 options respectables pour les poules. L'option que tu sembles retenir comme alter est qu'elles vivent dans la nature. Sous-entendu, la majorité des gens doivent être végans, il faut partager d'avantage notre terre Ok
L'autre option qui à mes yeux reste également respectable pour elles, est qu'elles vivent avec nous. Une relation d'échange où chacun donne à l'autre quelque chose, on tire des bénéfices mutuels.
Option 1 nature, avantage = + de liberté, inconvénient = vie de stress, toujours sur les gardes à cause des prédateurs, espérance de vie beaucoup plus courte
Option 2 avec les humains, inconvénients = - de libertés, avantage => une vie paisible, espérance de vie longue, interactions avec d'autres especes (dont l'humain) qui contribue à l'évolution des consciences, apprentissages boostés.

Je vais dans un forum d'agri/eleveur, mon projet est vivement critiqué (pour eux, pour résumer, il est indispensable de tuer), et ici, aussi (il est indispensable que les poules ne vivent pas avec les humains).

Ce projet s'inscrit clairement dans la transition. Comme je l'ai déjà dit, c'est un pont entre deux visions qui s'opposent, pour moi c'est quelque chose de bien/utile. Mais je conçois tout à fait que d'autres puissent avoir d'autres visions sur la place que devraient occuper les animaux/humains dans notre terre, aujourd’hui et ou dans le futur.
 

Normie

Mange de la salade
Inscrit
3/7/15
Messages
373
Score de réaction
14
Localité
Paris
C'est pas vraiment une histoire de place à occuper... Simplement pourquoi faire un élevage ? A part pour montrer qu'il n'y a pas besoin de tuer les poules (et ça je suis d'accord, c'est évidemment mieux qu'un élevage industriel où les animaux sont tués), ça reste une exploitation ! Ou alors j'ai loupé une info.
 

HaricotPrincesse

Fait crier les carottes
Inscrit
20/6/16
Messages
2 559
Score de réaction
19
Localité
Bruxelles
Site web
haricotprincesse.be
Je comprends qu'on puisse réfléchir à des projets de transition ou ce ne sont pas les véganes la cible (vu qu'on ne mange plus d’œufs et qu'on a appris à s'en passer) mais bien les omnis/ vgr souhaitant avoir une consommation plus en accord avec le ""bien être animal"".

Mais ça me semble tellement anecdotique que pas sûre que ça peut avoir du poids dans la transition.

Et parfois me demande si ces petites avancées (comme poulehouse), ne servent pas à vendre de l'illusion et font oublier que la majorité des œufs de poules en batterie servent aux produits transformés. Que c'est un peu du bien-être animal washing.

P.
 

James64

Mange de la salade
Inscrit
14/11/17
Messages
405
Score de réaction
57
Normie":sbllwlpb a dit:
C'est pas vraiment une histoire de place à occuper... Simplement pourquoi faire un élevage ? A part pour montrer qu'il n'y a pas besoin de tuer les poules (et ça je suis d'accord, c'est évidemment mieux qu'un élevage industriel où les animaux sont tués), ça reste une exploitation ! Ou alors j'ai loupé une info.

Il y a exploitation et exploitation ... Quand un enfant travaille 7 jour sur 7 toute la journée pour un salaire de misère, là c'est de l'exploitation mais quand c'est un adulte qui travaille 40 heures par semaine en échange d'un salaire juste, ce n'est plus de l'exploitation.

Les poules auraient une vie paisible, de l'espace, des espaces aménagés pour elles qui leurs offriraient un certain confort et de la protection qu'elles n'auraient pas forcément si elles étaient dans la jungle.

Quelques part, cela serait les oeufs qui "payeraient" ces espaces, avantages pour elles.

Est-ce que les animaux de compagnies sont exploités ?
Je ne pense pas. Chacun donne à l'autre quelque chose. Je pense que les animaux avec notre contact évoluent (conscience/cognitif) et nous aussi on évolue grâce à eux.

Haricot Princesse dit :
Mais ça me semble tellement anecdotique que pas sûre que ça peut avoir du poids dans la transition.
Je ne suis pas trop de cet avis.

Déjà si les eleveurs au bout de 10 ans voit que ma proposition fonctionne, alors ils pourraient se dire que d'autres alternatives sont possibles. De même, les consommateurs auraient un choix supplémentaire devant leurs boîtes à oeufs (ils auront le choix pour quelques centimes de plus de privilégier le respect de la vie des poules/coq ou non, une occasion de plus de les faire cogiter). Une occasion de plus d'alimenter le débat. On peut déjà observer une évolution positive avec les oeufs, les gens ne veulent plus achetés les oeufs des poules élevées en cage.

Tous les pas qui vont dans la direction du respect de l'animal sont bons à prendre. Je pense qu'une évolution qui passe d'un extrême à un autre de manière brusque à moins de chance de fonctionner qu'une évolution étape par étape. Le végétalisme ne rassure pas tout le monde, et c'est normal, c'est tout récent, par exemple il n'y a pas si longtemps, on disait qu'on pouvait trouver la B12 dans des algues, combien de carencés à cause de çà ? Demain, il y aura peut-être autre chose... De même, il nécessite, une alimentation en complément alimentaire qui n'a pas forcément une bonne image. Donc en attendant que le végétalisme continue de séduire d'autres initiatives peuvent être prises.

Sans perdre de vue que ce qui est le plus souhaitable pour ces animaux n'est pas évident à répondre. Ne pas exister ou vivre dans la jungle n'est pas forcément plus souhaitable pour eux que d'évoluer avec nous de manière paisible, c'est une question qui me parais difficile à trancher.
 

yapuka

Fait crier les carottes
Inscrit
21/3/14
Messages
3 782
Score de réaction
5
James64":3sma32ou a dit:
Les poules auraient une vie paisible, de l'espace, des espaces aménagés pour elles qui leurs offriraient un certain confort et de la protection qu'elles n'auraient pas forcément si elles étaient dans la jungle.
Elles devraient se reproduire quand tu le décides, pondre tant d’œufs dans l'année sinon tu mettras la clef sous la porte, finalement tu t'apercevras que ce serait pas mal d'augmenter la production et tu commenceras à te demander si tu ne pourrais buter les vieilles et les mâles...
 

James64

Mange de la salade
Inscrit
14/11/17
Messages
405
Score de réaction
57
Elles devraient se reproduire quand tu le décides, pondre tant d’œufs dans l'année sinon tu mettras la clef sous la porte, finalement tu t'apercevras que ce serait pas mal d'augmenter la production et tu commenceras à te demander si tu ne pourrais buter les vieilles et les mâles...

Je suis un peu plus positif que toi.
Je continue d'étudier "la viabilité" de ce projet, et pour l'instant ce que j'ai pu calculer me montre que c'est possible.

Oui, il faudrait qu'il y ait à peu près le même nombre de naissance par an ( c'est pas trop grâve si c'est pas exactement pareil), ensuite une moyenne d'oeufs par an.

Les poules vielles et les mâles, le fait qu'elles puissent continuer à exister paisiblement serait inclus dans le prix de l'oeuf.

Je te montre rapidement quelques chiffres pour que tu voies par toi même que c'est possible en fonction du prix de vente.

Imaginons qu'au bout de 10 ans, j'ai 300 poules et 300 coqs. (dont 30 poules et 30 coqs qui ont un an, 30p et coqs qui ont 2 ans ... etc jusqu'à 10 ans). (cela sera un peu différent dans la réalité car la première année serait spéciale mais sinon cela tendrait forcément vers 50% de poule et 50% de coqs)

Imaginons qu'une poule fait en moyenne 1000 oeufs durant toute sa vie, c'est peut-être moins ou plus, c'est assez difficile d'avoir cette infos, dans tous les cas cela sera variable avec une certain fourchette.

Cela reviendrait à 100 oeuf par an pour une poule (dans la réalité, les poules feraient d'avantage d'oeufs les premières années et moins les dernières, mais comme chaque année il y'aurait à peu près le même nombre de poule qui naîtrait la moyenne peut se faire). (En estimant que la durée de vie moyenne d'une poule soit à peu près de 10 ans).

Si il y a 300 poules, cela fait 30000 oeufs par an en moyenne. Si 400 poules, 40 000 oeufs par an. Si 1 euro l'oeuf alors 30000 euros de chiffre d'affaire ou 40000 euros (en fonction du nombre de poule), si 1euro20 l'oeuf alors +. Concernant les coûts vu que je n'ai pas de terrain, il y aurait un investissement pour le terrain et le bâtiment et quelques matériels donc un prêt. Ensuite les charges variables ne seraient pas tellement importantes (nourriture, eau, soin et revenues).

En fonction du bâtiment qui a été construit au début et de la surface du terrain, il faudrait décider d'un nombre maximal (à peu près) de ces animaux pour que cela soit agréable à vivre pour eux, pour que l'herbe du terrain ait le temps de se régénérer => trouver le bon équilibre.

Par exemple, en partant sur 100m2 pour une poule/coq, si il y 300 poules et 300 coqs, cela ferait 100 * 600 = 6 hectares. Si 400 poules et 400 coqs, cela serait 8 hectares.

J'avais lu qu'il faudrait 20 mètres carré minimum pour la poule donc je me dis que 100 mettre carré c'est pas mal, mais j'ai l'intention d'échanger avec des spécialistes pour qu'ils me donnent leurs avis sur leurs besoins.

Dans tous les cas je ne buterais pas les vielles poules/coqs car cela serait totalement contraire à la démarche de ce projet et de mon éthique.
 

Chocogrenouille

Se gave de B12
Modérateur Végéweb
Inscrit
8/9/14
Messages
4 804
Score de réaction
124
Localité
Toulouse
C'est quand même étrange de lire le mot "éthique" après toute cette description visant à mettre en place la meilleure façon de tirer un profit de tous ces animaux.

Quelques réflexions un peu en vrac (désolé pour le manque de structuration) qui me sont venues depuis hier à la lecture de ce topic.

Tout ce que tu décris là est un très joli cahier des charges pour l'exploitant que tu souhaites devenir ; mais du coup, quid des poules, des coqs et des poussins ?
L'espérance de vie d'une poule domestique qu'on ne force pas à pondre des œufs, c'est combien ? Quid des poules domestiques qu'on laisse tranquille ? Quid des espèces non transformées suite aux sélections successives par l'espèce humaine et l'industrie de la ponte ?

James64":2rxjuc0j a dit:
Je croyais que ce forum était pour les végétariens et végétaliens.
Il l'est, évidemment, et quand tu lis les témoignages et les réponses des membres, il n'y a aucun souci là-dessus ; tout le monde ne peut pas pour x ou y raisons devenir végane du jour au lendemain (de toute façon la pureté n'existe pas, et n'est même pas envisagée ici, en tout cas c'est pas la philosophie du forum), mais c'est quand même le but souhaité et vers lequel essaye de tendre le plus grand nombre, j'ai l'impression : limiter son impact et toute exploitation inutile en tant qu'être humain et espèce humaine sur tout autre individu et autres espèces animales (puisque c'est de ça dont on parle).
Moi-même par exemple je ne suis pas végétalien 100% des repas que je fais (comment savoir à l'extérieur) ; côté véganisme c'est sur tout ce qui est produits de la maison que je ne fais pas encore totalement et tout le temps attention.
Mais là il ne faut pas rester focalisé sur les moyens et en oublier les finalités, les buts de tous ces choix de boycott alimentaires (pour vgr, vgl) et hors alimentaires (pour vgn).
Ici tu ne nous parles pas d'alimentation, de comment se passer du lait et des œufs, tu nous parles d'installer une exploitation pour poules pondeuses, tu comptes en tirer un profit, tu souhaites optimiser tout ça, évidemment que des personnes ici trouvent ça choquant, à aucun moment tu ne te demandes si c'est mieux pour les animaux que tu comptes prendre en charge.
Tu ne t'attendais pas à recevoir une quelconque approbation ou des suggestions pour améliorer ton système, si ?

Il y a exploitation et exploitation ... Quand un enfant travaille 7 jour sur 7 toute la journée pour un salaire de misère, là c'est de l'exploitation mais quand c'est un adulte qui travaille 40 heures par semaine en échange d'un salaire juste, ce n'est plus de l'exploitation.
Je ne suis pas super fort en rhétorique, mais à force de lire le forum et d'autres sites par ci par là, généralement une argumentation qui commence comme le paragraphe que je cite, ça n'augure rien de très pertinent. On pourrait même ajouter : il y a exploitation et exploitation, mais ça reste de l'exploitation, non ? Et du coup, tes poules, tu les mets plutôt du côté des enfants esclaves ou du salarié aux 40h hebdomadaires (j'espère que tu payes bien les heures supp') ?
 

HaricotPrincesse

Fait crier les carottes
Inscrit
20/6/16
Messages
2 559
Score de réaction
19
Localité
Bruxelles
Site web
haricotprincesse.be
Et ce qui me chipote dans ton raisonnement et dans ton modèle c'est que finalement ça ne rentre pas dans le cadre d'une transition vers l’abolition. Vu que ça ne concerne que les œufs vendu entier aux particuliers et pas les œufs à destination des industriels. J'ai l'impression qu'aucun industriel va acheter un œufs à 1 EUR et pas sûre qu'on ai assez de surfaces de disponible pour que tous les œufs produits se fassent sur ton modèle.

Autant je comprends les raisonnements de personnes qui adoptent des poules de réforme et offre leurs œufs à leur proches omnis (pour que ceux-ci évitent d'en acheter), autant ton modèle me laisse perplexe.

J'sais pas il y d'autres moyens pour qu'on ne tue plus de poules et coqs, par exemple créer de gâteaux végétaux :bave: à grande échelle.

Ou d'autres projets agricoles en lien avec le véganisme, devenir maraicher végane en plus là il y a des trucs à démontrer comme quoi c'est possible. Parce que à chaque fois que j'en parle avec des omnis qui travaillent la terre ça semble impossible pour eux de faire une agriculture sans fumier (et les gens avec qui j'ai déjà eu l'occasion d'en parler sont des professionnels et orienté bio, extensif, permaculture ...).

P.
 
M

Membre supprimé 144929

Guest
6 hectares d'espace pour les poules pour produire 30 000 oeufs par an, soit 1,8 tonne d'oeufs (à 60 grammes l'oeuf). Auquel on rajoute l'alimentation que l'on doit fournir à ces 600 oiseaux: mettons un ratio de conversion de 5 pour 1 entre céréales et oeufs (Les meilleurs ratio se situent autour de 2, sauf qu'il s'agit de poules en cages, provenant de souches hyperproductives, nourries avec des aliments perfectionnés, et dont le cadavre est valorisé. Dans tes conditions, un ratio de 5 pour 1 me paraît très généreux), ça fait 9 tonnes de céréales, c'est-à-dire (tu veux les faire en bio?, je suppose que oui, je vois mal comment on pourrait vendre un oeuf à 1 euro l'unité s'il n'y a pas au minimum une mention bio) 3 hectares en agriculture bio.
Ca fait donc 9 hectares en tout pour une production de 1,8 tonnes d'oeufs.
C'est-à-dire un hectare pour 200 kilos d'oeufs à 1500 kcal le kilo. En terme d'occupation de sol, c'est équivalent à une prairie extensive peu productive où on fait paître 1 bovin.

Comparons avec un hectare de soja bio : dans les fourchettes minimales, le rendement se situe autour de 3000 kilos à l'hectare, avec un apport énergétique de 4500 kcal par kilo.

Le soja permet donc de produire sur une même surface 15 fois plus en terme de volume, et 45 fois plus en terme d'énergie. Sachant que je pense avoir beaucoup rogné sur le ratio de conversion, et que donc on est sur fourchette minimale.


Deuxième hypothèse (je peux difficilement faire plus généreux que ça selon tes conditions): tu nourris tes poules avec de l'agriculture conventionnelle, et tu rognes leur espace individuel à 25 m²:
Il faudra selon cette hypothèse 1 hectare et demi d'espace de vie, auquel on rajoute 1 hectare et demi pour les céréales. Donc 3 hectares pour produire 1,8 tonne d'oeufs, c'est-à-dire 600 kg/ha d'oeufs.

Comparé au soja, le ratio a été réduit à 15.
Dans ces conditions, tu vas en plus avoir plus de mal à les commercialiser.

----------------

Pour résumer, la problématique que tu nous présentes consiste à chercher à tenter de combler un problème éthique grave (celui de l'élevage de poules pondeuses) par des moyens particulièrement couteux pour l'environnement, sans apporter quoique ce soit d'intéressant (un oeuf c'est du cholestérol et des graisses saturées, avec de la vitamine B12 pas suffisamment biodisponible pour répondre à nos besoins même en quantités importante https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1172618)

Autre grave problème éthique, que j'avais développé ici : simple-question-t23080.html :
Quand tu fais ce genre d'élevage, ton intérêt à toi (que ce soit pour faire du profit, ou simplement pour gagner de quoi manger...), c'est que tes poules vivent le moins longtemps possible. Ce conflit d'intérêt ce traduit dans le fait que c'est toi qui va leur procurer les soins pour leur permettre de vivre correctement.
Tu peux juger aujourd'hui que, au grand jamais tu ne feras passer ton intérêt devant celui des poules.
Mais, mettons que tu te retrouves dans une situation financière compliquée (tes oeufs ne se vendent pas), que ton partenaire se barre et te laisse les poules sur les mains. Tu seras prêt à investir toutes tes ressources pour garantir à ses poules, dont tu auras la pleine responsabilité, une vie digne, une alimentation appropriée, des soins médicaux appropriés (pas de l'homéopathie...) ?
Tu peux répondre "oui", mais puisque tu n'auras plus suffisamment de revenus, il y aura un moment où tu ne pourras plus le faire (un vétérinaire ça coûte cher). Dans ce cas-là, tu n'auras simplement pas d'autres choix que de te débarasser des poules.
Puisque ce scénario est très probable (>10%), ton choix de vouloir mettre en place une telle ferme fait courir un risque immense aux poules que tu forceras dans ton système. Cet aspect-là de ton projet peut suffire seul à le discréditer du point de vue éthique.

----------------

C'est super de vouloir produire de la nourriture pour les autres. Plutôt que de vouloir produire de la nourriture hors de prix pour des gens qui achèteront ton produit, plus pour se soulager la conscience que par considération envers les poules exploitées; pourquoi ne pas monter un projet de maraîchage végane? Tu auras un cadre de vie similaire, tu pourras proposer des aliments sains ayant un faible impact écologique, qui ne soient pas réservés à une élite, et tu participeras au moins autant à la sensibilisation à la question animale.
 

James64

Mange de la salade
Inscrit
14/11/17
Messages
405
Score de réaction
57
Salut à vous 3

A Chocogrenouille
C'est quand même étrange de lire le mot "éthique" après toute cette description visant à mettre en place la meilleure façon de tirer un profit de tous ces animaux.
Tu ne voies la chose que d'un angle négatif. Tu ne veux pas voir les avantages que peuvent tirer les animaux de ce système.

L'espérance de vie d'une poule domestique qu'on ne force pas à pondre des œufs, c'est combien ?

Déjà on n'oblige pas la poule à avoir des ovules. Qu'elle ovule d'avantage parce qu'on lui prends ses oeufs, ok, mais on ne lui oblige pas => si elle ovule pas, on peut rien y faire.
Avoir des poules domestiques, qu'est ce que cela t'apporte ? Pour s'en occuper, il faut un terrain, il faut investir de l'argent, du temps. Si la poule ne t'apporte pas quelque chose en retour, les gens de manière général ne vont pas s'embêter à avoir des poules domestiques si c'est pour ne pas avoir des oeufs ou autre intérêt en retour. (à moins que cela serve à être en accord avec ses convictions?)

Il l'est, évidemment
En attendant que les vegetariens deviennent végétaliens, ils pourraient manger des oeufs éthiques donc dans tous les cas mon projet a tout à fait sa place.

Et perso, beaucoup de végétarien sont devenus végan parce qu'on tue les mâles et les femelles qui ne "produisent" plus assez. Si on arrêtait de tuer et qu'on respectait l'animal, pas sûr qu'être végan soit mieux alors.

Comme dit :
Sans perdre de vue que ce qui est le plus souhaitable pour ces animaux n'est pas évident à répondre. Ne pas exister ou vivre dans la jungle n'est pas forcément plus souhaitable pour eux que d'évoluer avec nous de manière paisible, c'est une question qui me parais difficile à trancher.

à aucun moment tu ne te demandes si c'est mieux pour les animaux que tu comptes prendre en charge.
C'est faux

Tu ne t'attendais pas à recevoir une quelconque approbation ou des suggestions pour améliorer ton système, si ?
Bin pourquoi pas... Si je créais un village de poules, toute idée pour le bien-être des poules pourrait être bienvenue.

Et du coup, tes poules, tu les mets plutôt du côté des enfants esclaves ou du salarié aux 40h hebdomadaires (j'espère que tu payes bien les heures supp') ?
Je les met dans la case "échange équitable". Elles y trouveraient des avantages.

A Nicolas J,
Sachant que je pense avoir beaucoup rogné sur le ratio de conversion, et que donc on est sur fourchette minimale.


Deuxième hypothèse (je peux difficilement faire plus généreux que ça selon tes conditions)
Si tu peux :)
Pour l'alimentation, vu que je planterai plein d'arbres, cela attirera les insectes/vers de terre/herbe. De même, les poules qui ne produisent plus d'oeufs et les coq n'ont pas besoin de manger autant que les poules donnant des oeufs. De plus, des arbres fruitiers peuvent être plantés dans le même terrain où vivent les poules. Donc tes calculs ne sont pas bon.


Mais surtout, tu fais comme les agriculteurs, tu ne vois ces terres qu'en terme de production rentable de nourriture ou non alors que je vois ces terres également comme des espaces de vies pour les poules.

Une poule a 10 fois moins besoin de nourriture que nous, elle a le droit d'occuper un peu d'espace sur Terre au même titre que nous surtout que lorsqu'on compare, elle est beaucoup moins énergivore que nous (besoin alimentaire, mais si on ajoute à çà toute les pollutions que l'hômme réalise... on comprends vite que si on veut s'attaquer au problème de l'écologie ou de la faim, ce n'est pas vers les poules qu'ils faut se tourner, mais vers l’homme).

Pour résumer, la problématique que tu nous présentes consiste à chercher à tenter de combler un problème éthique grave (celui de l'élevage de poules pondeuses) par des moyens particulièrement couteux pour l'environnement
Ce n'est pas couteux pour l'environnement. Cela serait durable, forêt/caca/être vivant.

sans apporter quoique ce soit d'intéressant (un oeuf c'est du cholestérol et des graisses saturées, avec de la vitamine B12 pas suffisamment biodisponible pour répondre à nos besoins même en quantités importante
Très subjectif comme commentaire.
La plupart des spécialistes ne sont pas d'accord avec toi. Pour eux, l'oeuf est un super aliment.

Tu seras prêt à investir toutes tes ressources pour garantir à ses poules, dont tu auras la pleine responsabilité, une vie digne, une alimentation appropriée, des soins médicaux appropriés (pas de l'homéopathie...) ?

La question des soins me posent question.
Je trouverais stupide de se ruiner en soin vétérinaire si c'est pour fermer plus tard le village des poules (et donc condamner les poules). En fonction des revenues que j'obtient, la part des soins pour les poules malades par exemple sera relative.

Je n'oublie pas nom plus que dans la jungle, les poules n'ont pas accès aux soins. Je ferais tout mon possible pour créer un environnement sain pour elles mais après si elles meurent de maladie naturelle, il n'y a pas mort d’homme non plus. Donc cela restera une question de juste équilibre et de législation.

C'est super de vouloir produire de la nourriture pour les autres. Plutôt que de vouloir produire de la nourriture hors de prix pour des gens qui achèteront ton produit, plus pour se soulager la conscience que par considération envers les poules exploitées; pourquoi ne pas monter un projet de maraîchage végane? Tu auras un cadre de vie similaire, tu pourras proposer des aliments sains ayant un faible impact écologique, qui ne soient pas réservés à une élite, et tu participeras au moins autant à la sensibilisation à la question animale.

Manger de temps en temps des coquilles saint jaques et des oeufs me rassurent. Mais je ne souhaite pas manger des oeufs où l'on tue alors que ce n'est pas necessaire.

Ensuite je ne suis pas d'accord avec toi pour nourriture hors de prix.
Quand tu ramènes le prix au kilo, cela resterait à peu près le même prix que le poisson/viande. C'est vrai que les légumineuses sont moins chères mais cela ne resterait pas pour autant hors de prix.
De même, tu vois les poules "exploitées" alors que moi, je les vois paisibles et heureuses.

Le maraîchage végane m'aurais bien tenté si quelqu'un avait déjà réalisé le projet que je propose.

— Le 04 Avr 2018, 14:40, fusion automatique du message précédent —

HaricotPrincesse":fdmuw897 a dit:
Et ce qui me chipote dans ton raisonnement et dans ton modèle c'est que finalement ça ne rentre pas dans le cadre d'une transition vers l’abolition.

Autant je comprends les raisonnements de personnes qui adoptent des poules de réforme et offre leurs œufs à leur proches omnis (pour que ceux-ci évitent d'en acheter), autant ton modèle me laisse perplexe.

J'sais pas il y d'autres moyens pour qu'on ne tue plus de poules et coqs, par exemple créer de gâteaux végétaux :bave: à grande échelle.



P.

Acheter des poules de réformes, c'est comme poule house, cela ne résout rien, cela ne fait que limiter les dégâts.

Le système que je propose offre un lieu de vie pour les poules plûtot que la mort.

Être végan, n'offre pas de lieu de vie pour les poules.
 
M

Membre supprimé 144929

Guest
Je trouverais stupide de se ruiner en soin vétérinaire si c'est pour fermer plus tard le village des poules (et donc condamner les poules). En fonction des revenues que j'obtient, la part des soins pour les poules malades par exemple sera relative.

Je n'oublie pas nom plus que dans la jungle, les poules n'ont pas accès aux soins. Je ferais tout mon possible pour créer un environnement sain pour elles mais après si elles meurent de maladie naturelle, il n'y a pas mort d’homme non plus. Donc cela restera une question de juste équilibre et de législation.


Là, tu es en train de dire que tu es prêt à faire peser les risques financiers dues à l'élevage non pas sur tes ressources à toi, mais sur les oiseaux que tu auras forcées dans ton système. Et tu oses comparer ça à leur "vie qu'elles auraient dans la jungle" (on est en plein dans la justification du colonialisme là).
Le fait est que, si tu veux argumenter sur une exploitation éthique d'animaux, tu dois au minimum assumer pleinement la responsabilité de leur santé et leur bien-être, indépendamment de ce qu'elles te rapporteront. Dire que la part des soins que tu leur donneras sera modulée par tes revenus, ça revient à dire que si tu n'as plus de revenus, tu laisseras les poules crever en cas d'épidémies. C'est exactement ce qu'on fait dans les élevages actuels, et c'est totalement irresponsable comme attitude venant de quelqu'un qui prétend proposer un élevage éthique.

On peut faire une comparaison avec un enfant humain. Si une personne décide d'avoir un enfant, alors elle doit assumer l'entière responsabilité des besoins vitaux de cet enfant. Pourquoi est-ce qu'on considère qu'il est légitime d'imposer cette responsabilité ? Parce que cet enfant n'a pas demandé à vivre, et que si quelqu'un l'amène dans ce monde, le minimum c'est qu'il soit accompagné jusqu'à ce qu'il puisse se débrouiller tout seul. Au préalable, la première responsabilité de toute personne qui souhaite avoir un enfant est de s'assurer qu'il aura les moyens de l'accompagner (je ne parle pas que financièrement).
Les poules sont dans la même situation que cet enfant, et elles devraient avoir les mêmes droits fondamentaux que l'enfant si on la force à vivre.

J'ajoute à ça que dans le cas des humains, on s'organise pour faire en sorte d'avoir un filet de garde en cas de non respect des besoins vitaux des enfants: on a des services de protection de l'enfance, et plus globalement une société qui ne laissera pas un enfant dans la solitude (plus ou moins).
Dans le cas des poules, si tu fais faillite, ce n'est pas dans un filet qu'elles atterriront mais dans une assiette. Par ta faute.
 

Normie

Mange de la salade
Inscrit
3/7/15
Messages
373
Score de réaction
14
Localité
Paris
Je vous trouve un peu agressifs, l'auteur comme ceux qui répondent...
Mettez vous à la place les uns des autres !

James64, tu penses proposer un système éthique, mais qui finalement ne l'est pas tant que ça. L'effort est apprécié, mais accepte les remarques des végés !

Les autres, on est d'accord que l'idée est déjà bien mieux que les élevages industriels, même si ça n'est pas parfait. Soyez constructifs plutôt que tout détruire point pat point, ça va finir par braquer tout le monde
 
Haut