Qu'il est dur de s'affirmer dans un monde où la différence fait tâche

Meltos

Broute de l'herbe
Inscrit
15/5/11
Messages
148
Score de réaction
0
S'affirmer, c'est toujours difficile au début quand on devient végéta*ien ("mais tu vas AU MOINS manger du poisson ou des oeufs, hein?" "tu manges un peu de fromage quand même?"), mais les proches s'habituent! Au début (il y a 5 mois), mon copain omni insistait sans arrêt pour que je mange des oeufs, maintenant limite c'est lui qui vérifie si il y en a dans la composition, et il achète de moins en moins de viande! Comme quoi l'idée fait son petit bonhomme de chemin :)

Alors courage, et ça va venir! :YE:
 
A

Anonymous

Guest
Meltos":x3qse9no a dit:
Au début (il y a 5 mois), mon copain omni insistait sans arrêt pour que je mange des oeufs, maintenant limite c'est lui qui vérifie si il y en a dans la composition, et il achète de moins en moins de viande! Comme quoi l'idée fait son petit bonhomme de chemin :)
Voilà un gars intelligent ! :)
 

Meltos

Broute de l'herbe
Inscrit
15/5/11
Messages
148
Score de réaction
0
On est passés au niveau suivant les gens, il achète des trucs pour moi et alors attention! ça le fait rigoler "d'entendre tellement de gros préjugés sur les végétariens au boulot" <3 il me défend... :YE:
(en plus il a pas acheté de viande depuis quoi, 3 semaines...)
 

Lennon

Jeune bulbe
Inscrit
15/11/11
Messages
20
Score de réaction
0
Localité
Paris
Je vis la même chose que toi avec mes grands parents qui comprennent pas mon choix... et c'est clair que les dîner en famille c'est as terrible, parce que en plus ils m'ont déjà oublier plusieurs fois et je me retrouve en train de grignoter du pain pendant qu'ils sont en train de manger leur viande :><: Maintenant au cas où ils oublient j’emmène un truc à manger rien que pour moi et j'assume, je m'en fou de ce qu'ils pensent :tongue:

Enfin bref, eux mêmes ils savent même pas pourquoi ils mangent de la viandes nous on sait pourquoi on en mange pas et après tout si ils ne veulent pas comprendre tant pis pour eux...
 
A

Anonymous

Guest
Lennon":sy5wsy2r a dit:
Je vis la même chose que toi avec mes grands parents qui comprennent pas mon choix... et c'est clair que les dîner en famille c'est as terrible, parce que en plus ils m'ont déjà oublier plusieurs fois et je me retrouve en train de grignoter du pain pendant qu'ils sont en train de manger leur viande :><: Maintenant au cas où ils oublient j’emmène un truc à manger rien que pour moi et j'assume, je m'en fou de ce qu'ils pensent :tongue:

Enfin bref, eux mêmes ils savent même pas pourquoi ils mangent de la viandes nous on sait pourquoi on en mange pas et après tout si ils ne veulent pas comprendre tant pis pour eux...

Avec les grands-parents c'est parfois plus difficile, cette culture est très enracinée et ils ne sont pas forcément prêts à entendre, comprendre et remettre en question tout un passé qui est lié à cette consommation.
Tu as bien raison d'apporter de quoi te nourrir, ça va finir par leur "parler" qui sait ?
Excellent ça :
Ils savent même pas pourquoi ils mangent de la viande, nous au moins on sait pourquoi on n'en mage pas ...
 

Marion

Broute de l'herbe
Inscrit
14/4/09
Messages
225
Score de réaction
0
Localité
Pont de l'étoile (13)
"Ils savent même pas pourquoi ils mangent de la viande, nous au moins on sait pourquoi on n'en mage pas"
Excellent :)
Du côté de mes grands parents, c'est l'inverse, depuis que je suis devenue vg mon grand-père me répète combien notre système digestif n'est pas adapté à la consommation de viande, nos dents aussi, etc etc, très logique au niveau physiologique. Mais à côté c'est toujours le premier à m'embêter pour que je prenne de la viande (sauf que c'est pour plaisanter, ça fait quand même plusieurs années qu'il me fait le coup de temps en temps ^^)
Le problème avec ces maladies alimentaires, c'est que même si on s'en sort, on reste toujours malade dans un coin de sa tête... En grande partie aussi parce qu'on ressent toujours la peur des proches. Montre leur que tu peux manger vg en étant équilibrée, et avec le temps ils s'habitueront, ou comprendront. De mon côté le végétarisme m'a permis de reprendre plus de 10kg... Comme quoi.
 

PikaPika

Avale du tofu
Inscrit
11/8/22
Messages
667
Score de réaction
69
Localité
Nantes
Site web
www.meteo-climat-stats.com
Moi aussi j'ai du mal à m'affirmer notamment sur ma féminité, et pas mal de médecins surtout d'hôpitaux et en particulier les nutritionnistes étaient contre le fait que je sois végée, ils sont souvent pros-flexis, style manger du poisson ou un peu de viande, le nutritionniste de Saint Nazaire pensait à l'anorexie alors que je le mangeais que les choses végées (Omelettes, légumes, fruits, céréales mais que nature mais je mangeais des olives, des chips par exemple apportées par ma mère) et on me disait qu'on avait jamais vu une personne aussi carencée que moi on voit qu'ils étaient pas à la libération des camps, Marik Cassard fin 2010 avait dit la même chose pour me faire augmenter discrètement ma testo alors que j'étais dans la norme pour les 3/4 des critères, j'avais que 18 ans et c'étaient les normes des hommes et j'ai des gènes spéciaux et encore parfois style le zinc j'étais à rien d'être dans la basse moyenne mais j'étais dans la norme des filles de mon age.
J'ai un corps assez féminin, normal que j'aie moins de % d'hématocrite que la norme dans le sang, après 15% c'est trop peu mais bon vu les conditions insalubres de mon quartier de Paris à l'époque et en plus j'avais eu des grippes/gastros peut-être un faible covid, mais en temps normal j'étais à 35% et en 2010 j'étais vers 40%.
On ne reconnait pas mon site météo car soit disant je vole des données pour que les gens les voient gratuitement alors qu'on me les a données et d'autres que j'ai retapées à partir de bilan des sciences, de journaux de médecine, à part une minorité mais beaucoup préfèrent me piquer les données et mon travail et copier ce que je fais car j'ai moins de moyens. On m'a piqué aussi un site Pokémon il y a longtemps et c'est moi qui ai créé cette grande communauté.
On n'a pas voulu me donner le bac car j'écris mal à la main et on se disait (Il a un an d'avance, pas grave) et car j'étais pas assez banale.
Une fois, ma prof de français avait raconté une histoire en 5e: la dernière place pour réussir un concours était ex-aequo entre un mec et une jolie jeune fille: bah ils ont choisi le mec et recalé la jeune fille car ils disaient qu'elle avait de l'avenir.
 

elgamis

Jeune bulbe
Inscrit
2/10/21
Messages
15
Score de réaction
15
Localité
Azille
Cintre les carences en protéines il faut privilégier les pois cassés et les lentilles, noix, pistaches, arachides et œufs.
 

Gegelevege

Broute de l'herbe
Inscrit
24/6/22
Messages
120
Score de réaction
52
Localité
France
Cintre les carences en protéines il faut privilégier les pois cassés et les lentilles, noix, pistaches, arachides et œufs.
Il faut s'assurer d'avoir toutes les acides aminés pour pouvoir former une protéine, également, la carence en protéine est rare, même chez les végans je pense, après ça dépends si on fait du sport également les apports peuvent grandement variés c'est vrai.
 

PikaPika

Avale du tofu
Inscrit
11/8/22
Messages
667
Score de réaction
69
Localité
Nantes
Site web
www.meteo-climat-stats.com
Le soja contient les protéines et TOUS les acides aminés et féminise l'idéal pour moi, avoir les traits fins crois-moi ça attire tout le monde car signe de gentillesse et d'honnêteté, en fait le soja contient des oestrogènes comme pas mal de végétaux. Les phyto.
Moi avec le soja que je mange quotidiennement, ça m'aide bien, il y a les lentilles pas mal aussi. Et les pois chiches, puis le riz!
La menthe c'est très bon, les agrumes pour la vitamine C, les carottes tomates pour le teint (Je ne mange que les tomates crues), les oeufs si on n'est que végé car les végétaliens/végans ne mangent pas d'oeufs, moi ça dépend, j'en mange rarement et que de poules qui ne sont pas destinées à un funeste destin.
Après, quand on est malades style gastro/covid normal qu'on se carence.
Mais à part la B12 qu'on trouve dans les oeufs/le lait et des algues, avant c'était dans la pourriture.
 

Gegelevege

Broute de l'herbe
Inscrit
24/6/22
Messages
120
Score de réaction
52
Localité
France
Article intéressant d'un nutritionniste :


Ce qui pose parfois problème c'est la méthionine, et la lysine.


Il faut diversifier les sources.
 

elgamis

Jeune bulbe
Inscrit
2/10/21
Messages
15
Score de réaction
15
Localité
Azille
Le soja contient les protéines et TOUS les acides aminés et féminise l'idéal pour moi, avoir les traits fins crois-moi ça attire tout le monde car signe de gentillesse et d'honnêteté, en fait le soja contient des oestrogènes comme pas mal de végétaux. Les phyto.
Moi avec le soja que je mange quotidiennement, ça m'aide bien, il y a les lentilles pas mal aussi. Et les pois chiches, puis le riz!
La menthe c'est très bon, les agrumes pour la vitamine C, les carottes tomates pour le teint (Je ne mange que les tomates crues), les oeufs si on n'est que végé car les végétaliens/végans ne mangent pas d'oeufs, moi ça

dépend, j'en mange rarement et que de poules qui ne sont pas destinées à un funeste destin.
Après, quand on est malades style gastro/covid normal qu'on se carence.
Mais à part la B12 qu'on trouve dans les oeufs/le lait et des algues, avant c'était dans la pourriture.
Pour les œufs ceux de mon poulailler fermier ou les bio du commerce.
 

PikaPika

Avale du tofu
Inscrit
11/8/22
Messages
667
Score de réaction
69
Localité
Nantes
Site web
www.meteo-climat-stats.com
Tu n'envoie rien à l'abattoir j'espère?
J'utilise le quinoa comme "parmesan" parfois. J'adore le riz et le soja j'en mange beaucoup et des lentilles. Les amandes moins en ce moment car aphrodisiaques mais j'adore la frangipane.
 

elgamis

Jeune bulbe
Inscrit
2/10/21
Messages
15
Score de réaction
15
Localité
Azille
Je laisse vivre les bêtes
 

Chocogrenouille

Se gave de B12
Modérateur Végéweb
Inscrit
8/9/14
Messages
4 771
Score de réaction
94
Localité
Toulouse
Ça fait plusieurs fois que je lis ça récemment sur le forum : non il n'y a pas d'œstrogène dans le soja, ni dans aucun végétal d'ailleurs (et heureusement !!).
Les isoflavones (volontairement appelées phyto-œstrogènes par le lobby laitier) sont au contraire des analogues inactifs des œstrogènes, et vont donc avoir tendance à réduire l'effet des œstrogènes humaines.
C'est d'ailleurs pour ça que le soja est déconseillé aux personnes suivant des traitements dans lesquels il faut avoir un taux garanti d'œstrogènes (par exemple pour la thyroïde, ou pour les personnes trans).
 

Gegelevege

Broute de l'herbe
Inscrit
24/6/22
Messages
120
Score de réaction
52
Localité
France
Ça fait plusieurs fois que je lis ça récemment sur le forum : non il n'y a pas d'œstrogène dans le soja, ni dans aucun végétal d'ailleurs (et heureusement !!).
Les isoflavones (volontairement appelées phyto-œstrogènes par le lobby laitier) sont au contraire des analogues inactifs des œstrogènes, et vont donc avoir tendance à réduire l'effet des œstrogènes humaines.
C'est d'ailleurs pour ça que le soja est déconseillé aux personnes suivant des traitements dans lesquels il faut avoir un taux garanti d'œstrogènes (par exemple pour la thyroïde, ou pour les personnes trans).
J'avais vu qu'il avait un effet intéressant, ils pouvaient soit en cas de déficit palier à celui-ci et en cas de surplus, faire une régulation, mais je ne sais pas si c'est avéré.
Message automatiquement fusionné :

Ici :


je cite :

"L'action des isoflavones varie selon leur type et selon l'équilibre hormonal de la personne qui les consomme. En résumé, si l'organisme produit trop d'oestrogènes, les isoflavones peuvent bloquer partiellement leur effet négatif, tandis que s'il y a une déficience, elles comblent une partie des besoins."

Je ne sais pas si on peut considérer ça comme une source fiable, mais c'est intéressant, ça permet un équilibre hormonal.

D'après ce site :

Quel impact sur les organes reproducteurs et la fertilité ?​

C’est mineur. Dans son rapport de 2005, l’AFSSA mettait en garde contre de possibles effets hormonaux chez la femme comme chez l’homme. « Dans l’état actuel des connaissances, on peut être rassuré, assure le Dr Lecerf. Les études montrent l’absence de troubles pubertaires chez les enfants qui consomment du soja et aucune baisse de la fécondité. De surcroît, en France, les doses consommées (26 µg/jour chez les non consommateurs de soja, 15 mg/jour chez ceux qui en consomment d’après une estimation dans le rapport de l’AFSSA de 2005) sont très en deçà des quantités maximales recommandées. Qualifier le soja de perturbateur endocrinien me semble tout à fait inapproprié bien qu’il y ait des effets hormonaux ». Le seul effet hormonal, lié à la consommation de soja, constaté à l’heure actuelle est un léger allongement (1,05 jour) de la durée du cycle menstruel, sans autre conséquence.


Mais d'un autre côté :


Donc on va dire qu'on est pas tranché, il faudrait lire l'étude, regarder les conflits d'intérêts la méthodologie utilisés, les biais.

Edit : j'ai lu le pdf et c'est écrit

Soutenu par les subventions ES09718 et ES00002 de l'Institut national des sciences de la santé environnementale (NIEHS), la subvention de formation T32 DK07703 de l'Institut national du diabète et des maladies digestives et rénales (NIDDK) et le programme de bourses postdoctorales Yerby.

Mais concrètement, c'est vrai que le lait de soja pourrait faire de l'ombre à l'industrie laitière effectivement.
 
Dernière édition:

Gegelevege

Broute de l'herbe
Inscrit
24/6/22
Messages
120
Score de réaction
52
Localité
France
Cela dépends de quel point de vue on se base, si effectivement ça augmente les œstrogènes ça peut augmenter le niveau d'œstrogène donc d'hormone féminine, cependant, ce n'est pas la solution !

Une personne trans, une femme trans doit suivre un traitement, seulement si elle ressent la nécessité de développer des attributs féminins, même si pour moi la construction de genre est relative, la société conditionne les hommes à aimer ceci ou cela qui est connoté comme étant masculin idem pour ce qui est du féminin. Dans certains cas, le traitement est bénéfique car il permet de correspondre davantage à l'image que l'individu se fait de lui-même, et donc être plus en cohérence avec ce qu'il est au fond de lui.

Je te conseille de consulter un(e) psychiatre afin de voir si la nécessité d'un traitement est nécessaire dans ton cas, c'est un choix qui n'est pas anodin, car on modifie notre corps, tout comme certaines opérations qui sont irréversibles.
 
Dernière édition:
Haut