Qu'il est dur de s'affirmer dans un monde où la différence fait tâche

PikaPika

Jeune bulbe
Inscrit
11/8/22
Messages
0
Score de réaction
8
Je vois un endocrinologue le 19 Octobre mais ça fait des années que j'attends je voudrais avoir une voix de jeune fille et une apparence de jeune fille et ne pas avoir cette testo qui me fait du mal, en tout cas j'ai des seins soit je suis intersexuée soit c'est le soja ou les 2 car j'en ai depuis mes 10 ans. Qui peut croire que je suis sensée être un garçon sur mon avatar? Tout le monde sur msn croyait que c'était ma petite soeur pour l'anecdote.
 

Gegelevege

Broute de l'herbe
Inscrit
24/6/22
Messages
138
Score de réaction
65
Localité
France
Je pense qu'avant de passer par un endocrinologue, il faut avoir l'avale d'un professionnel de la santé mentale, si tu étais un homme cis, et que tu avais des seins, ça peut s'expliquer par une adipomastie, ou une gynécomastie, c'est dû aux changements de la puberté chez le garçon, un excès de testostérone peut se convertir en œstrogène via l'action de l'aromatase.

Sinon l'adipomastie est due à la répartition des graisses, contrairement à l'adipomastie, de ce fait une perte de poids permet de perdre ces seins ou au contraire d'augmenter ceci.
 

PikaPika

Jeune bulbe
Inscrit
11/8/22
Messages
0
Score de réaction
8
J'ai vu des dizaines de psychiatres, justement. Beaucoup de gens croient que je suis une fille et c'est vrai et j'ai jamais eu d'excès de testostérone.
 

Gegelevege

Broute de l'herbe
Inscrit
24/6/22
Messages
138
Score de réaction
65
Localité
France
Je ne vois pas pourquoi tu blâmes tant la testostérone, chez la femme elle est également présente et influence la libido, la masse musculaire, etc...

Quoi qu'il en soit, consulte un psychiatre, et ne le fais qu'avec son accord, ne prend pas cette décision à la légère.
 

PikaPika

Jeune bulbe
Inscrit
11/8/22
Messages
0
Score de réaction
8
J'ai pris de début 2012 à début 2022 de l'androcur sous l'accord de mon psy et de mon généraliste, j'ai arrêté alors que je ne devais pas pour une fausse phlébite je ne rigole pas tout ce qu'ils m'ont prédit s'est pas du tout réalisé même à court terme et ils voulaient aussi me faire manger de la viande je parle de ceux de l'hosto de Saint Nazaire, j'ai de l'oestrogel depuis Juillet mais relativement peu et j'ai de la kétoconazole et de la spironolactone. Voilà!
 

Gegelevege

Broute de l'herbe
Inscrit
24/6/22
Messages
138
Score de réaction
65
Localité
France
Dans ce cas, si tu as eu l'accord d'un psychiatre, je pense qu'il est plus compétent que nous pour évaluer si un traitement est envisageable, tu peux donc, reprendre ce traitement.
 

PikaPika

Jeune bulbe
Inscrit
11/8/22
Messages
0
Score de réaction
8
J'ai pris de début 2012 à début 2022 de l'androcur sous l'accord de mon psy et de mon généraliste, j'ai arrêté alors que je ne devais pas pour une fausse phlébite je ne rigole pas tout ce qu'ils m'ont prédit s'est pas du tout réalisé même à court terme et ils voulaient aussi me faire manger de la viande je parle de ceux de l'hosto de Saint Nazaire, j'ai de l'oestrogel depuis Juillet mais relativement peu et j'ai de la kétoconazole et de la spironolactone.
 

Boxer the rabbit

Jeune bulbe
Inscrit
27/9/22
Messages
1
Score de réaction
1
Localité
Canada
je plussoie l'article que Gégévégé a placé

Les isoflavones en le soja et les lignanes en les graines de lin se lient aux récepteurs bêta des œstrogènes à une probabilité égale au 17bêta-œstradiol. Par contre ces molécules des fruits activent les gènes à une probabilité de 20% pour les lignanes et de 80% pour les isoflavones

Les différentes cellules du corps transcrivent les gènes différemment. Quand l'ADN est transcrit en messager ARN pour fabriquer le récepteur bêta, les différentes cellules vont éditer (couper des sections) différemment chaque messager ARN. Celà change les probabilités que les œstrogènes naturels de la femme et que les isoflavones vont s'y lier et ceci change aussi les probabilités de féminisation

Le cerveau et les os sont très importants à l'être vivant, donc les récepteurs et les gènes auront une sensibilité ou probabilité accrue vers le phénotype voulu du corps. Donc les œstrogènes et les isoflavones auront une probabilité bénéfique à 100% (pour le 17bêta-œstradiol) et à 80% (pour l'isoflavone génisteine. Les concentrations jouent ici

Avoir des gros seins n'est pas important donc les cellules des seins couperont le messager ARN qui changera la forme du récepteur pour que les œstrogènes et les isoflavones auront un effet féminisant de seulement 5% et 0,2% respectivement

La génisteine se lie aux récepteurs bêta de l'hypothalamus donc bloquant la libération de la gonatropine et ce fait baisse la concentration de la progestérone chez la femme et de la testostérone chez l'homme

La conclusion est que les molécules des fruits dont la vitamine E atténuent les caractères sexuels secondaires dont les seins les poils et la calvitie masculine
 
Dernière édition:
Haut