Revenu de Base Inconditionnel

Usagi.Chan

Se gave de B12
Inscrit
8/4/11
Messages
4 094
Score de réaction
0
Localité
Hauts-de-Seine
C'est quoi la différence entre les deux en fait chez vous ?
Si on est licencié.e on tombe pas direct à 972€ quand même ?!
 

Tigresse

Moulin à graines
Inscrit
18/7/11
Messages
11 714
Score de réaction
13
Localité
Me cherchez pas ici, je suis ailleurs
Non, on ,'y tombe pas direct.
Parcours chronologique :
- Tu viens de terminer tes études
- Tu n'as jamais travaillé. Tu as d'abord un stage d'attente (1 an) ou t'es inscrit au chômage, mais tu ne touches rien du chômage (mais t'as encore droit aux allocations familliales si tu es jeune)
- Ensuite, tu reçois des allocations d'insertion. Depuis quelques années, elles sont limitées dans le temps (3 ans), mais peuvent être prolongées sous certaines conditions (période de travail, de formation, handicap,...).
- Si tu es rayé au bout de cette période, tu peux avoir droit au cpas (minimex), mais uniquement si tu rentres dans leurs critères.
- Tu trouves du travail
- Si tu as travaillé suffisamment longtemps, comme salarié uniquement, dans une période de référence déterminée (3ans) tu auras droit au chômage après ton licenciement (ou ton/tes cdd)
- Dans ce cas, les 3 premiers mois, tes allocations seront de 65% de ton salaire (plafonné à 2500€, ce qui te fait 1623€)
- Ensuite, tous les quelques mois, tu perds 5%, jusqu'aux montants indiqués par Nurja
 

bintje

Allergique à la chlorophyle
Inscrit
15/11/15
Messages
421
Score de réaction
6
Localité
Lille
Votre raisonnement est pas tout à fait complet...
Parce qu'actuellement, même si vous toucher un peu plus de 800€ comme chômage, vous avez potentiellement aussi d'autres droits grâce à la sécurité sociale (ou mutuelle en Belgique...).
Par exemple, si vous allez chez le médecin, ou que vous devez subir une opération, une partie (de moins en moins en Belgique...) ou tout est remboursé par la sécurité sociale...
Donc si on mettait en place un revenu de base de 800€, comme en Finlande, qui remplacerait tous les "services" de la sécu (chômages, soins médicaux, retraites, allocations familiales), vous y perdriez...
Sauf si vous êtes toujours en pleine forme, que vous avez pas d'enfants et tout et tout :whistle:

De plus, en France (il faudrait que je vérifie pour le Belgique, en tant que Belge, j'ai un peu honte de pas le savoir...), lorsqu'on passe par la case chômage, on cotise quand même pour la retraite alors qu'avec ce revenu de base, pas de cotisation... Comme pour les bourses étudiantes ou d'autres revenus...

[\mode propagande ON]
C'est pour ça que le salaire à vie proposé par le Réseau Salariat (voir la vidéo postée par Titesieste) est beaucoup mieux, plus complet et basé sur des choses déjà existante (comme la cotisation sociale) :cool:
[\mode propagande OFF]

Finalement, ce revenu de base, c'est juste un moyen que les néo-libéraux ont trouvé (en fait c'est pas leur idée au départ mais elle a été bien récupérée) pour faire croire que c'est plus humain et tout alors qu'en fait, ça valorise la précarité de l'emploi (sans que les gens puissent se plaindre trop puisqu'ils ont de quoi survivre) et pour tuer petit à petit la sécurité sociale qui les dérange beaucoup...
 

Nurja

Fait crier les carottes
Inscrit
24/8/10
Messages
3 321
Score de réaction
0
Localité
Bruxelles
bintje":1pk3rxft a dit:
Votre raisonnement est pas tout à fait complet...
Parce qu'actuellement, même si vous toucher un peu plus de 800€ comme chômage, vous avez potentiellement aussi d'autres droits grâce à la sécurité sociale (ou mutuelle en Belgique...).
Je me suis fait la même réflexion (que c'était incomplet) et puis j'ai eu la flemme...
Merci, bintje.
bintje":1pk3rxft a dit:
Sauf si vous êtes toujours en pleine forme, que vous avez pas d'enfants et tout et tout :whistle:
Jusqu'au jour où la personne toujours en pleine forme se chope une pneumonie foudrayante qui la colle deux semaines à l'hôpital.

bintje":1pk3rxft a dit:
Finalement, ce revenu de base, c'est juste un moyen que les néo-libéraux ont trouvé (en fait c'est pas leur idée au départ mais elle a été bien récupérée) pour faire croire que c'est plus humain et tout alors qu'en fait, ça valorise la précarité de l'emploi (sans que les gens puissent se plaindre trop puisqu'ils ont de quoi survivre) et pour tuer petit à petit la sécurité sociale qui les dérange beaucoup...
Malheureusement oui. C'est pour cela qu'on ne peut pas juste dire "je suis pour (ou contre) le revenu de base", parce que cela dépend de la manière dont il est mis en place.
 

barbux

Évéganéliste
Inscrit
19/3/06
Messages
8 853
Score de réaction
5
Localité
Toulouse
bintje":2y0njhac a dit:
[\mode propagande ON]
C'est pour ça que le salaire à vie proposé par le Réseau Salariat (voir la vidéo postée par Titesieste) est beaucoup mieux, plus complet et basé sur des choses déjà existante (comme la cotisation sociale) :cool:
[\mode propagande OFF]
J'insiste la dessus, parce que je voulais revenir après avoir vu la vidéo pour dire que ça semble vachement plus mieux, et que c'est bien expliqué et tout et tout. Et je l'avais pas fait. Voilà qui est corrigé.
Pour la peine je remets le lien https://www.youtube.com/watch?v=EC0Cr2Yyqiw
 

bintje

Allergique à la chlorophyle
Inscrit
15/11/15
Messages
421
Score de réaction
6
Localité
Lille
Je remets une couche pour les toulousains...
Il y a une super conférence gesticulée organisée par le Réseau Salariat, avec Bernard Friot, Mathieu Prudhomme et Frank Lavanture, à Toulouse le 8 avril... Si le sujet vous intéresse, ça va être chouette :)
(Toutes les infos1945 : On continue !)
 

kob27g

Moulin à graines
Inscrit
12/7/12
Messages
11 119
Score de réaction
3
Les Suisses rejettent l’instauration d’un « revenu de base inconditionnel »

Le revenu de base inconditionnel ne verra pas le jour en Suisse. La population a rejeté massivement, dimanche 5 juin, la création d’un « revenu de base inconditionnel » attribué à tous, salariés ou sans emploi.

Selon les résultats définitifs, 76,9 % des électeurs ont dit non à ce projet controversé. Le taux de participation était de 46 %. Rien d’étonnant quand on se souvient qu’en 2012, les Suisses avaient déjà refusé de porter leurs congés payés de 4 à 6 semaines, craignant une baisse de leur compétitivité.

http://www.lemonde.fr/europe/article/20 ... _3214.html
J'aime bien le système suisse, à chaque grande question, on organise un référendum.
Mais dommage pour le revenu de base...
 

Manth

Avale du tofu
Inscrit
18/3/15
Messages
961
Score de réaction
1
Oh, c'est vraiment dommage. J'attendais les résultats avec impatience... :(
 

bintje

Allergique à la chlorophyle
Inscrit
15/11/15
Messages
421
Score de réaction
6
Localité
Lille
C'est un peu hors sujet de ce topic, mais je réponds quand même ;P
Alors, revenu de base ou salaire à vie, il y a pour moi une vraie différence politique.
Il me semble qu'on en avait déjà discuté ailleurs sur le forum d'ailleurs...
Le revenu de base justement ne reconnaît pas forcément que les gens travaillent... puisqu'il faudrait "travailler" pour gagner plus...
Alors que le salaire à vie reconnaîtrait vraiment qu'on travaille même lorsqu'on ne fait pas des activités qui aujourd'hui sont reconnues comme du travail (à travers l'emploi ou le bénévolat ou d'autres reconnaissances sociales de notre travail).

Edit modo : Ce message et les suivants étaient à l'origine à la suite de cette discussion.
 

jess

Se gave de B12
Inscrit
25/5/07
Messages
5 212
Score de réaction
15
Localité
Ganges / Montpellier
Oui, mais concrètement, tout le monde ne peut pas travailler, et tout le monde n'a pas la même définition du travail (la preuve...), ce qui pose 2 problèmes conséquents quant à savoir qui doit en bénéficier ou pas. Et au-delà de savoir qu'est-ce qui est du travail ou non, se pose la question de savoir qui a le droit de vivre décemment ou pas (voire de vivre tout court).
 

Zigzag

Broute de l'herbe
Inscrit
9/7/18
Messages
172
Score de réaction
9
je comprends le rapport avec le salaire à vie, et j'avoue que je n'y avais pas pensé. ;)
 

bintje

Allergique à la chlorophyle
Inscrit
15/11/15
Messages
421
Score de réaction
6
Localité
Lille
jess":21k4cx53 a dit:
Oui, mais concrètement, tout le monde ne peut pas travailler, et tout le monde n'a pas la même définition du travail (la preuve...), ce qui pose 2 problèmes conséquents quant à savoir qui doit en bénéficier ou pas. Et au-delà de savoir qu'est-ce qui est du travail ou non, se pose la question de savoir qui a le droit de vivre décemment ou pas (voire de vivre tout court).
Le salaire à vie, c'est pour tout le monde sans condition... Donc pas besoin de juger si t'es capable ou pas de travailler... Ou si tu as le droit ou pas de vivre décemment...
Toute personne est productrice de valeur à sa manière et selon ses capacités, donc "mérite" un salaire :)
Un des problèmes du revenu de base, pour moi, est justement ce jugement et cette condescendance dans la réflexion sur "savoir qui a le droit de vivre décemment ou pas".
La réponse devrait être simplement tout le monde ! (Y compris les animaux non-humains)
Et pas, bon, en fait certain·es pourraient se contenter de 500€ (ou 800€) par mois et puis les plus capables et les plus bosseurs et les plus méritants (ou tout autre jugement de valeur des gens) ont qu'à le prouver en acceptant de se faire exploiter pour "vivre mieux".
 

jess

Se gave de B12
Inscrit
25/5/07
Messages
5 212
Score de réaction
15
Localité
Ganges / Montpellier
Ok, donc en fait j'ai juste l'impression qu'on met pas les mêmes choses derrière les notions de salaire à vie et de revenu de base inconditionnel, parce que pour moi, ce que tu décris, c'est justement un revenu de base inconditionnel. Je sais que certaines propositions de revenu de base étaient ridiculement basses et ne permettaient clairement pas de vivre décemment, à peine de survivre (et encore). Mais d'autres propositions (comme celle du MFRB) et certaines expérimentations menées partaient vraiment sur un revenu de base suffisant pour pouvoir vivre avec, sans se faire exploiter à côté.
Donc ça rejoint tout à fait ce que tu dis là :

Le salaire à vie, c'est pour tout le monde sans condition... Donc pas besoin de juger si t'es capable ou pas de travailler... Ou si tu as le droit ou pas de vivre décemment...
Toute personne est productrice de valeur à sa manière et selon ses capacités, donc "mérite" un salaire
APrès, appeler ça revenu ou salaire, peu importe. Mais j'ai du mal avec justement le fait que l'utilisation du mot "salaire" renvoie implicitement, à la notion même de travail (et plus particulièrement de travail salarié évidemment), d'utilité, de récompense.
Je ne pense pas qu'on doive être "récompensé" pour son utilité, mais juste avoir le droit de vivre décemment. Sans condescendance.
 

screugneugneu

Jeune bulbe
Inscrit
23/10/19
Messages
92
Score de réaction
23
Comme vous avez l'air d'être au point sur le sujet, qu'est-il prévu par rapport aux écarts de richesse, que ce soit avec un revenu de base ou un salaire universel ? Si on gagne tous 2000 euros par mois mais que le coût de la vie augmente d'autant parce que certains continuent à gagner x fois plus que le reste de la population, on aura toujours le même pourcentage de précaires non ? C'est juste que le seuil de pauvreté sera plus élevé.
 

bintje

Allergique à la chlorophyle
Inscrit
15/11/15
Messages
421
Score de réaction
6
Localité
Lille
Pour le côté salaire à vie, la proposition s'accompagne de plein d'autres choses, comme une extension de la sécurité sociale, l'interdiction de la propriété lucrative, donc plus de possibilité d'être actionnaire et plus de loyer à payer... L'idée est que les gens seraient co-propriétaires d'usage des entreprises (qui seraient donc toutes des coopératives, comme les SCOP actuellement). Et tout le monde aurait le même salaire ou il y aurait une échelle de salaire établie (la proposition n'est pas figée sur ce point là) mais qui irait de 1 à 5 maximum...

Pour moi justement, le revenu de base, ne résoudrait pas tous les problèmes que tu évoques puisqu'il n'y a aucun changement de système...
Et que les entreprises pourraient justement en profiter pour réduire les salaires...

@Jess: je comprends le problème de la notion de salaire. Pour moi le salariat n'est mauvais que quand il est fait dans l'emploi (exploitation par un patron) mais comme j'ai expliqué, si c'est ce qu'on touche pour être reconnu comme travailleur quelque soit ce qu'on fait, c'est un salaire libéré des contraintes de l'exploitation justement...
Pour le revenu de base, pour moi ce n'est pas qu'une histoire de montant... Mais bien que ça serait un revenu parmi d'autre.. Donc si on veut gagner plus ou pourrait "travailler" plus donc en fait se faire exploiter plus...

Peut-être on devrait continuer cette discussion sur le topic "Revenu de base inconditionnel" où il y a déjà pas de tout ça qui a été dit et beaucoup de références aussi pour celles et ceux qui veulent en savoir plus...
 
Haut