Sortir avec un omni?

Araïs

Mange de la salade
Inscrit
24/11/08
Messages
343
Score de réaction
0
Coloris":1w7x5i80 a dit:
Je vais écrire à Blizzard pour qu'ils fassent une version custom de World of Warcraft spéciale végétarien (après tout les chinois ont bien la leur :red:)
Disons qu'une version pacifiste et végétarienne de WoW ce serait, comment dire ... un autre jeu ? Mais on peut voir les choses du bon coté aussi : l'entraide entre race par ex ! Si ce n'est pas de l'anti spécisme :) !

(je suis perdue pour la cause je joue un chasseur)
 

Grenadine

Élève des carottes
Inscrit
18/1/11
Messages
1 171
Score de réaction
0
Localité
Paris
@ Coloris : oui, je me suis étonnée moi-même :D
C'était surtout pour répondre à Janic et sa question sur les jeux de massacre d'animaux.
C'est tellement facile d'accuser les jeux vidéos de tous les maux, comme pour les fusillades de lycéens et autres.

D'ailleurs

janic":u3gll2lf a dit:
les jeux vidéos en question font participer personnellement et activement le joueur, c'est lui qui tue et cela s'ancre dans le psychisme de l'individu et banalise l'acte (c'est le rôle des psys et des sociologues d'expliquer ce phénomème et certains l'ont largement fait)
Tous comme certains médecins ont largement décrié le végétarisme. Ce n'est pas pour autant qu'ils ont raison.
Non, Pokémon n'incite pas les joueurs à faire combattre leurs chats, GTA n'incite pas les joueurs à exploser les mamies, et Mario n'incite pas les joueurs à s'introduire frénétiquement dans la plomberie des voisins.
S'il y a des gens qui ont été influencés par des jeux et ont ressorti quelque chose de "mal", c'est qu'ils avaient un problème de perception au départ, et ils auraient tout aussi bien pu être influencés par autre chose. Je rappelle que pour le massacre de Columbine, on a accusé la musique de Marilyn Manson. Et un jeune a récemment dépecé son chat pour se faire la robe de Lady Gaga : faut-il pour autant interdire la musique ? Doit-on aussi interdire le cinéma pour ceux qui voudraient se refaire Scream chez eux ?
Je ne crois pas.
 

janic

Fait crier les carottes
Inscrit
9/10/10
Messages
3 885
Score de réaction
0
Localité
Troll City
Grenadine
C'était surtout pour répondre à Janic et sa question sur les jeux de massacre d'animaux.
Il ne faut pas me faire dire ce que je n’ai pas dit : c’était seulement une question restée sans réponse d’ailleurs.
C'est tellement facile d'accuser les jeux vidéos de tous les maux, comme pour les fusillades de lycéens et autres.
Ou ai-je écris pareille chose ? Voici mon propos : « Ca reste encore valable aujourd'hui! Aucun parent omni ne laisserait voir des films comme Earthlings, voire moins violent, à leurs enfants alors qu'ils leurs offrent des consoles de jeux guerriers où les hommes s'entretuent à tout va. Oh! inconséquence humaine! »
Ca mettait en cause l’inconséquence des parents qui refusent certaines formes de violence tout en en créditant d’autres. Ca ne remet pas en cause les jeux vidéos en soi, mais toutes formes de violence.
D'ailleurs
janic a écrit:
les jeux vidéos en question font participer personnellement et activement le joueur, c'est lui qui tue et cela s'ancre dans le psychisme de l'individu et banalise l'acte (c'est le rôle des psys et des sociologues d'expliquer ce phénomème et certains l'ont largement fait)
Tous comme certains médecins ont largement décrié le végétarisme. Ce n'est pas pour autant qu'ils ont raison.
Tout à fait d’accord sur ce point puisqu’il y a une ignorance volontaire ou pas sur le sujet, mais c’est à cela que sert la prise de conscience progressive ainsi que le souligne Kasui. Mais cette prise de conscience n’est pas gratuite, elle nécessite une remise en question en profondeur. C’est le cas de la violence qui est liée au psychisme de l’individu et tant que celui-ci la justifie sous une forme ou une autre, elle n’est pas prête de prendre fin non plus.
Non, Pokémon n'incite pas les joueurs à faire combattre leurs chats, GTA n'incite pas les joueurs à exploser les mamies, et Mario n'incite pas les joueurs à s'introduire frénétiquement dans la plomberie des voisins.
L’analyse psychologique de ces jeux demanderait beaucoup trop de temps, mais leurs caractéristiques à tous restent l’expression par la violence. Or historiquement à la violence a toujours répondu la violence qu’elle soit physique ou verbale ou visuelle. Comment dès lors demander la disparition d’une certaine forme de violence quand elle est banalisée dans l’esprit des individus. Le petit bonhomme à moustache et ses comparses n’auraient peut-être pas fait leurs horreurs s’ils avaient pu se défouler sur des jeux vidéos !?
S'il y a des gens qui ont été influencés par des jeux et ont ressorti quelque chose de "mal", c'est qu'ils avaient un problème de perception au départ, et ils auraient tout aussi bien pu être influencés par autre chose.
Ce qui m’étonne c’est cette certitude de ne pas subir d’influence, trop fort les esprits forts.
Je rappelle que pour le massacre de Columbine, on a accusé la musique de Marilyn Manson. Et un jeune a récemment dépecé son chat pour se faire la robe de Lady Gaga : faut-il pour autant interdire la musique ? Doit-on aussi interdire le cinéma pour ceux qui voudraient se refaire Scream chez eux ?
Je ne crois pas.
Ce qui importe ce n’est pas quelques scoops médiatiques mais la multitude de ceux qui n’iront pas jusqu’à ce point là, mais qui trouveront toujours une excuse à la violence !
Pour moi (ce qui n'engage que moi) en tant que non violent, je refuse TOUTES formes et excuses à la violence.
 

Kasui

Fait crier les carottes
Inscrit
3/4/10
Messages
3 009
Score de réaction
2
Pour une expression plus profonde (à mon ressenti) du meurtre et de la violence, je conseille d'essayer Shadow of the Colossus pour ceux qui jouent et qui n'ont pas encore eu l'occasion de l'essayer :)
 

Grenadine

Élève des carottes
Inscrit
18/1/11
Messages
1 171
Score de réaction
0
Localité
Paris
anic : Ta question, je pensais y avoir répondu en parlant de Pokémon : certes, ce n'est pas un massacre d'animaux à proprement parler puisqu'ils survivent, ne sont qu'évanouis et peuvent ensuite être soignés, mais non, je vois pas de souci à jouer à ce genre de jeu.

Ma phrase
C'est tellement facile d'accuser les jeux vidéos de tous les maux, comme pour les fusillades de lycéens et autres
ne faisait pas référence qu'à toi : on a réellement accusé les jeux vidéos pour les évènements du genre Columbine.

Tu as écrit
les jeux vidéos en question font participer personnellement et activement le joueur, c'est lui qui tue et cela s'ancre dans le psychisme de l'individu et banalise l'acte
et c'est exactement le genre d'argument qu'utilise les gens qui accusent les jeux vidéos de rendre violent.

Sinon je suis d'accord avec toi sur l'incohérence entre cacher Earthlings et offrir GTA à un enfant. Les jeux vidéos, comme les films, ont des mentions d'âge minimum, ce n'est pas pour rien.
En revanche, je ne suis pas d'accord quand tu dis que la violence a toujours répondu à la violence. Il y a toujours eu des mouvements pacifistes (heureusement) en réponse à la violence, et toute violence n'a pas forcément été engendrée par une violence précédente.

S'il y a des gens qui ont été influencés par des jeux et ont ressorti quelque chose de "mal", c'est qu'ils avaient un problème de perception au départ, et ils auraient tout aussi bien pu être influencés par autre chose.
Ce qui m’étonne c’est cette certitude de ne pas subir d’influence, trop fort les esprits forts.
Je n'ai pas dit que je n'étais pas influencée – même si personnellement, je doute franchement être influencée en quoi que ce soit par Pokémon – j'ai dit que les gens qui avaient commis des délits/crimes sous l'influence de jeux vidéos avaient un problème au départ et qu'ils auraient aussi bien pu être influencés par autre chose, un film ou un bouquin. C'est très différent.
Je ne peux pas savoir à quel point les jeux vidéos violents influent sur le psychisme de chacun, je n'y joue pas.

Ce qui m'agace, c'est cette volonté (je parle de façon générale, pas forcément de toi) à vouloir faire du jeu vidéo, violent ou pas, quelque chose de diabolique, alors que la violence se retrouve de la même façon – sinon pire, elle est réelle – au JT. De la même façon qu'accuser Marilyn Manson de pousser les lycéens au crime est totalement absurde. Les gens se déchargent de leurs responsabilités avec de fausses accusations, et en tant que joueuse, je trouve ça très énervant.

Et je ne comprends pas ce que tu entends par "la multitude de ceux qui n’iront pas jusqu’à ce point là, mais qui trouveront toujours une excuse à la violence !"
SI tu veux dire par là que toute personne jouant à un jeu violent cautionne la violence et y "trouve une excuse", alors je propose un bel autodafé de tous ces jeux vidéos, et aussi de tous les films montrant un meurtre et tous les livres parlant de guerres et d'assassinats.
 

Didine

Massacre des légumes
Inscrit
6/10/10
Messages
1 616
Score de réaction
1
Localité
38
Site web
www.comboutique.com
Kasui":2l71rdy1 a dit:
Pour une expression plus profonde (à mon ressenti) du meurtre et de la violence, je conseille d'essayer Shadow of the Colossus pour ceux qui jouent et qui n'ont pas encore eu l'occasion de l'essayer :)
Le précédent de Shadow of the colossus, Ico, à été utilisé par des psychologues pour aider certains enfants au comportement violent justement !
 

Kasui

Fait crier les carottes
Inscrit
3/4/10
Messages
3 009
Score de réaction
2
C'est intéressant ça Didine, merci :)
Tu aurais un lien vers un article qui donne plus de détails par hasard ?

Ce qui est intéressant avec Ico, c'est le fait de devoir prendre soin de quelqu'un du début à la fin :)
 

Kasui

Fait crier les carottes
Inscrit
3/4/10
Messages
3 009
Score de réaction
2
(ce qui n'empêche pas de tataner les ombres par dizaines :whistle:)
 

janic

Fait crier les carottes
Inscrit
9/10/10
Messages
3 885
Score de réaction
0
Localité
Troll City
grenadine
Janic : Ta question, je pensais y avoir répondu en parlant de Pokémon : certes, ce n'est pas un massacre d'animaux à proprement parler puisqu'ils survivent, ne sont qu'évanouis et peuvent ensuite être soignés, mais non, je vois pas de souci à jouer à ce genre de jeu.
Les pokemons ne sont pas des animaux au sens habituel du terme, mais des phantasmes animaliers n’ayant aucune ressemblance avec de vrais animaux et moi je parlais de ces derniers et la question reste en suspend.
Ma phrase
C'est tellement facile d'accuser les jeux vidéos de tous les maux, comme pour les fusillades de lycéens et autres
ne faisait pas référence qu'à toi : on a réellement accusé les jeux vidéos pour les évènements du genre Columbine.
Certes les jeux vidéos ne sont pas plus à mettre en cause que n’importe quel autre système crédibilisant la violence. Ce n’est pas le canal par lequel s’exprime la violence (et ils peuvent être nombreux) mais la violence en elle-même qui pose problème. Or s’il est bien d’en refuser certaines parce qu’elles touchent des points auxquels nous pouvons être sensibles (mais pas d’autres), ça ne fait que souligner un aspect et faire abstraction des autres. Maintenant comme je l’écrivais c’est une question d’éveil d’une certaine forme de conscience et tous ne l’ont pas sinon il n’y aurait plus de guerre, de viols ou…. d’omnivorisme.
Tu as écrit
les jeux vidéos en question font participer personnellement et activement le joueur, c'est lui qui tue et cela s'ancre dans le psychisme de l'individu et banalise l'acte
et c'est exactement le genre d'argument qu'utilise les gens qui accusent les jeux vidéos de rendre violent.
Les jeux vidéo ne rendent pas plus violent que n’importe quel autre canal, ils ne font que justifier, eux aussi, cette violence.
Sinon je suis d'accord avec toi sur l'incohérence entre cacher Earthlings et offrir GTA à un enfant. Les jeux vidéos, comme les films, ont des mentions d'âge minimum, ce n'est pas pour rien.
La fixation d’un âge minimum (nécessaire en soi) n’est qu’une abstraction théorique car les enfants n’ont pas tous et en même temps la maturité nécessaire pour faire une distinction entre la violence abstraite et la violence réelle. C’est comme fixer un âge minimum pour le tabac, l’alcool ou autres drogues comme si de mauvaises qu’elles étaient, elles devenaient bonnes d’un seul coup à une date fixe.

En revanche, je ne suis pas d'accord quand tu dis que la violence a toujours répondu à la violence. Il y a toujours eu des mouvements pacifistes (heureusement) en réponse à la violence
Exact, mais parce que ces pacifistes refusaient l’idée même de la violence. Comment peut-on, en conscience, refuser d’un coté ce que l’on admet ou crédite de l’autre ?
et toute violence n'a pas forcément été engendrée par une violence précédente.
Pas vraiment, la violence suit un schéma qui va crescendo passant de la violence de la pensée, à la violence des mots, puis à la violence des actes et donc suit un processus de la pensée, du psychisme, quasiment toujours identique.
Je ne peux pas savoir à quel point les jeux vidéos violents influent sur le psychisme de chacun, je n'y joue pas.
Tant mieux pour toi !
Ce qui m'agace, c'est cette volonté (je parle de façon générale, pas forcément de toi) à vouloir faire du jeu vidéo, violent ou pas, quelque chose de diabolique, alors que la violence se retrouve de la même façon – sinon pire, elle est réelle – au JT.
Justement la violence est suffisamment présente sans en rajouter. Mais le défaut des médias, c’est que même si le reportage montre la violence elle reste virtuelle, inaccessible. Les gens cassent la croute devant les événements les plus horribles qui soient tout en discutant du dernier match de foot en partageant le saucisson. Il faut avoir été confronté directement à celle-ci pour que le lien se fasse véritablement. Les enfants confrontés à la violence à l’école ont besoins d’un suivi psychologique, mais ces mêmes enfants suivront le même évènement devant leur télé et iront se coucher sans même faire des cauchemars.
Les gens se déchargent de leurs responsabilités avec de fausses accusations, et en tant que joueuse, je trouve ça très énervant.
C’est normal quand une personne se trouve confrontée à ses choix, elle cherche soit à les justifier, soit à accuser autrui d’exagération. Le buveur minimise les accusations sur l’alcool car celui-ci fait partie de la culture et de l’économie d’un pays et cherche à reporter les dommages de l’alcool sur les buveurs excessifs (c’est quoi excessif ?) ou inconscients (de quoi ?). Chercher à se justifier c’est humain et c’est ce que font les omnis, mais ces justifications ne sont pas perçues comme crédibles par ceux qui ne le sont pas. Donc une nouvelle fois c’est une question de prise de conscience, puis de choix !
Et je ne comprends pas ce que tu entends par "la multitude de ceux qui n’iront pas jusqu’à ce point là, mais qui trouveront toujours une excuse à la violence !"
SI tu veux dire par là que toute personne jouant à un jeu violent cautionne la violence et y "trouve une excuse", alors je propose un bel autodafé de tous ces jeux vidéos, et aussi de tous les films montrant un meurtre et tous les livres parlant de guerres et d'assassinats.
C’est le cas, bien entendu ! Avec cette différence majeure qu’il n’y a pas d’implication personnelle dans les films et livres, ce qui les diffèrent des jeux vidéos participatifs (ou tout ce qui n’est pas vidéos mais qui implique la participation active d’une personne).
 

lelfe

Fait crier les carottes
Inscrit
7/7/10
Messages
2 591
Score de réaction
0
Site web
lesquestionscomposent.fr
Coloris":377vdk35 a dit:
Chez un enfant fragile possible mais pas pour la grande majorité. Ma génération en a mangé des DA japonais, des jeux de combat, d'aventure etc... ça ne m'a pas plus motivé à devenir chasseur que tueur à gage :p
De toute façon la réalité de la vie, la conformité sociale, le fait de te faire manger de la viande tout petit, de séparer l'animal du produit final (vache vs boeuf) etc.. C'est plus ce type d'attitude je pense qui ancre fortement les idées de domination spéciste chez un mioche.
Oui mais les enfants fragiles jouent aux pokémons comme les autres. De plus, je pense pas que ce soit qu'une question de fragilité, un enfant est exposé à la pensée spéciste en permanence, les pokémon enfoncent le clou avec des ancrages positifs sur ce qu'un dominant (l'humain, dans le jeu) auquel on s'identifie fortement peut tirer de cette domination.

grenadine":377vdk35 a dit:
Si on veut rentrer dans l'analyse de Pokémon, alors non, je ne suis pas tout à fait d'accord.
D'abord, le jeu n'est pas véritablement "violent". Les pokémons perdent des points de vie quand ils combattent, mais il n'y a rien de graphique : on ne voit pas de coups portés, il n'y a pas de sang, les pokémons ne sont pas "abîmés". C'est juste une barre qui défile.
Ensuite, je ne pense pas que ça change la vision des enfants sur les animaux du monde réel. D'abord parce que les pokémons ne sont pas des animaux tels que nous les connaissons, il n'y a pas de vrais animaux dans le jeu. Et ils mettent beaucoup l'accent sur le fait qu'il faut bien s'occuper de ses pokémons pour devenir un bon dresseur. L'anime parle beaucoup de ça, les "méchants" dresseurs sont toujours punis, voire leurs pokémons sont recueillis par les gentils et s'épanouissent tout d'un coup et sont très heureux.
Ils insistent énormément sur les relations d'amitié entre un dresseur et son équipe, et si on analyse vraiment le fond, le principe est spéciste oui, mais les pokémons sont bien mieux traités que les "vrais" animaux, les personnages communiquent avec eux, échangent, respectent leurs envies, leurs attentes, leurs goûts...
À défaut d'autre chose, je pense que les enfants retiennent plus "il faut être gentil avec son équipe" que "les animaux sont là pour qu'on les fasse combattre". D'autant que le combat, on le voit parce que le personnage principal est dresseur, mais dans l'anime, il croise sur sa route des tas de gens qui ne le sont pas et vivent en harmonie avec les pokémons, qui travaillent avec eux et forment de vraies associations, par exemple.
C'est justement le fait qu'il n'y a pas de sang qui rend ça si grave. Si y avait du gore, ce serait censuré, la violence serait limitée. Il n'y a pas de sang, mais le principe du jeu est d'une très grande violence et cette violence est cachée, donc va aussi loin que nécessaire.
Le principe du jeu c'est de capturer de petits animaux mignons dans la nature pour les faire combattre dans une arène et en posséder le plus possible, afin d'être le meilleur et de dominer les autres.


Tu penses que le principe retenu est qu'il faut être gentil avec ses esclaves... pardon, ses pokémons librement consentants qu'il faut capturer pour les utiliser. Je ne suis pas d'accord. Justement parce que, dans l'anime tout comme dans la société des adultes, si de grands discours sur le fait qu'il faut être gentil avec les animaux, le fait qu'on ait le droit de les posséder, de les utiliser, et qu'ils n'existent que comme moyen et non comme fin, ce fait-là est tu. Il est sous-jacent dans tous les discours et c'est justement ce qui le rend si puissant.
Ce que tu dis là au sujet des pokémons ressemble sacrément au discours welfariste qui est une façon bien-pensante d'exploiter les animaux et d'en faire ce que l'on désire. Et le fait qu'on puisse en faire ce qu'on veut n'est pas remis en question. C'est cela que je dénonce.

Après, je suis pas forcément toujours opposée à la violence dans les jeux vidéos (j'ai tué beaucoup de sangliers dans world of warcraft...) . Mais je trouve celle ci particulièrement puissante et insidieuse. Et d'autant plus puissante qu'elle est non-dite. Elle participe à créer la norme spéciste dans l'esprit des jeunes.
 

Léna

Mange de la salade
Inscrit
29/1/10
Messages
489
Score de réaction
0
Localité
Toulouse
Site web
veganier.wordpress.com
lelfe":3ct8z8od a dit:
Après, je suis pas forcément toujours opposée à la violence dans les jeux vidéos (j'ai tué beaucoup de sangliers dans world of warcraft...) . Mais je trouve celle ci particulièrement puissante et insidieuse. Et d'autant plus puissante qu'elle est non-dite. Elle participe à créer la norme spéciste dans l'esprit des jeunes.
Un gros +1. On pourrait en dire des choses en plus sur le spéciste dans WoW :D
 

dh

Broute de l'herbe
Inscrit
31/8/10
Messages
108
Score de réaction
0
Localité
Toulouse
J'aimerais rebondir sur Pokémon. Je suis une grande fan de ces jeux depuis la sortie des premières versions en 1998, et je continue de jouer aux nouvelles versions. Jusqu'ici le côté spéciste ne m'avait jamais frappée - jusqu'à jouer à la dernière version (White), où le scénario est grandement basé sur la "libération Pokémon".

En bref: le grand ennemi qu'on a dans le jeu est une organisation qui prône la libération des Pokémon, en disant qu'on les exploite et que c'est pas normal, et la séparation totale des Pokémon (qu'on doit laisser vivre en paix) et des humains (qui doivent se débrouiller sans). Et le personnage qu'on joue se place CONTRE ça. Tous les éléments de scénario, les dialogues, tournent autour du fait que le "bon" point de vue serait celui de la coopération entre humains et Pokémon, qui même si elle n'est choisie que par les humains, est au final positive parce qu'ils traitent bien leurs Pokémon...

Personnellement ça m'a beaucoup perturbée quand j'y ai joué. Et le point de vue ci-dessus est la conclusion sous-entendue, même si au final toutes les questions restent en suspens - ils se débrouillent pour ne pas avoir à répondre en révélant à la fin du jeu que les "libérateurs de Pokémon" veulent juste dominer le monde, ce qui est une fin vraiment décevante à une réflexion intéressante. Le personnage récurrent auquel on s'oppose, qui est le seul "vrai" libérateur des Pokémon (et s'est donc retrouvé manipulé par l'organisation en question), est plutôt tourné au ridicule, et présenté comme un gentil rêveur un peu emo et pas bien futé.

Honnêtement, les jeux précédents n'ont quasiment pas de scénario en tant que tel, n'amènent pas à réfléchir et proposent juste le point de vue "les Pokémon sont nos amis, ils combattent à nos côtés, c'est trop bien". Celui-ci... m'a un peu choquée.
 

Fushichô

Consus
Inscrit
22/1/11
Messages
15 027
Score de réaction
3
Localité
Australie
Choquant !
Cela dit, pour une fois je serais positif. Si un tel scénario se trouve dans un jeu vidéo, c'est que le mouvement de libération animale commence à se faire largement entendre pour provoquer une telle réaction de défense !
 

gothikaaie

Avale du tofu
Inscrit
8/12/07
Messages
520
Score de réaction
1
Localité
paris
J'ai beaucoup joué aux pokemons et c'est tout récament que j'ai réalisé qu'en faite ils pont beau parler amour des pokemons, désolé mais ça reste de l'élevage, organisation de combats et exploitation............
 

Grenadine

Élève des carottes
Inscrit
18/1/11
Messages
1 171
Score de réaction
0
Localité
Paris
dh : c'est intéressant ce que tu dis, je n'ai pas joué à la dernière version, je ne sais pas ce qui s'y passe. Jusque là, les méchants étaient juste des dominateurs de monde qui cherchaient à s'accaparer la puissance des pokémons. Là, l'ambiguïté est intéressante.

@ gothikaaie : et d'enfants qu'on laisse partir avec leur sac à dos découvrir le vaste monde à dix ans, qui errent dans les villes la nuit, jouent au casino, dépouillent leurs adversaires vaincus de la moitié de leurs biens, piquent des trésors dans des ruines, et d'adultes qui cherchent à profiter d'eux, à les exploiter et n'hésitent pas à les provoquer en duel dans des coins déserts...
 

gothikaaie

Avale du tofu
Inscrit
8/12/07
Messages
520
Score de réaction
1
Localité
paris
Grenadine":2t9mnl3d a dit:
dh : c'est intéressant ce que tu dis, je n'ai pas joué à la dernière version, je ne sais pas ce qui s'y passe. Jusque là, les méchants étaient juste des dominateurs de monde qui cherchaient à s'accaparer la puissance des pokémons. Là, l'ambiguïté est intéressante.

@ gothikaaie : et d'enfants qu'on laisse partir avec leur sac à dos découvrir le vaste monde à dix ans, qui errent dans les villes la nuit, jouent au casino, dépouillent leurs adversaires vaincus de la moitié de leurs biens, piquent des trésors dans des ruines, et d'adultes qui cherchent à profiter d'eux, à les exploiter et n'hésitent pas à les provoquer en duel dans des coins déserts...
Ha oui ! tu as raison :confus:
 

Dame-Fée

Mange de la salade
Inscrit
12/10/10
Messages
389
Score de réaction
0
Localité
Vesoul
Non je n'ai pas vu, tu as un lien ?

Pour ce qui est de pokémon j'aimais beaucoup le jeu quand j'étais petite, mais cet aspect de "je te capture, je te fais combattre" m'a toujours gênée, tout comme l'enfermer dans une minuscule pokéball. J'aurais préféré les apprivoiser moi ^^ Le nouveau pokémon j'en ai entendu parler, c'est vraiment triste :confus:

Par contre je ne suis pas sûre que ça rende les enfants spécistes pour autant, la domination humaine est présente partout, on n'est pas à un jeu près. On est bien avertis des dangers que peuvent représenter les jeux vidéo, à mon avis les parents aident plus leurs enfants à réfléchir là dessus qu'à ce qu'il y a dans leur assiette...
 

Kahte

Moulin à graines
Inscrit
11/10/08
Messages
12 659
Score de réaction
36
Localité
cachée sous ma couette !
Euh c'est moi où ce topic a viré pikachu ? non parce que à la base on parlait de couples hein, donc vous nous faites un jolie topic dans la section à des couettes, pardon adéquate et vous y débattez mais là c'est sortir avec un omni pas un Pikachu
 

Fushichô

Consus
Inscrit
22/1/11
Messages
15 027
Score de réaction
3
Localité
Australie
Il est pas omni, Pikachu ?
Si c'est le cas, bé ça colle au topic.

:jesors:

NB: Vous noterez que c'est pas moi qui ai fait dévier le sujet. JDCJDR
 
Haut