Un végétarien peut cuisiner la viande même si il ne mange pas de viande ?

Bahmoi

Jeune bulbe
Inscrit
13/4/19
Messages
1
Score de réaction
0
Bonjour ou bonsoir à vous :)
J'ai commencé le végétarisme il y a seulement un mois c'est très récent :) . Je suis la seule de ma famille à l'être et lorsqu'il faut cuisiner il y a de la viande
et je me demandais si un végétarien pouvait cuisiner de la viande même si il ne mange pas de viande ?
 

LeslieBo

Massacre des légumes
Inscrit
10/2/15
Messages
2 238
Score de réaction
1
Localité
Pays de la Loire
Site web
www.youtube.com
Coucou Bahmoi,

Le végétarisme et le véganisme ne sont pas des religions avec des dogmes fixes. Il n'y a pas d'interdiction de faire quoi que ce soit, en soi.

C'est juste à toi de voir si ça te dérange de cuisiner de la viande pour les autres et si c'est OK avec tes valeurs.

Personnellement, j'en serais incapable, mais ma maman le fait presque tous les jours pour mon père et ma petite sœur.
 

Tigresse

Moulin à graines
Inscrit
18/7/11
Messages
11 718
Score de réaction
14
Localité
Me cherchez pas ici, je suis ailleurs
Je dirais comme Leslie : est-ce que ça te dérange ?
Si oui, ne te sens pas obligée de le faire. Tu peux juste t'occuper des accompagnements et les autres se débrouilleront. Ou simplement faire un plat végé* pour tout le monde ce jour-là

Même si ça ne te dérange pas, tu peux profiter que c'est ton tour de cuisiner pour leur faire découvrir que les légumes, c'est très bon ;) Histoire de végétaliser petit à petit leur alimentation, comme ça, en douce 0:)

Mais 1 mois de végétarisme, effectivement, c'est récent. Laisse-toi le temps de prendre tes repères en cuisine, de maîtriser quelques recettes.
 

Balika

Élève des carottes
Inscrit
29/11/16
Messages
1 167
Score de réaction
8
Tu fais comme tu veux, il n'existe pas de dogme officiel du végétarisme. Le principe est juste alimentaire et consiste à ne pas manger soi-même de chair animale. Mais si ça te dégoûte ou te pose un souci moral, n'hésite pas à expliquer ton choix aux autres.

Personnellement, végétarien pendant des années, j'ai parfois cuisiné (surveillé la cuisson, disons) de la viande pour des amis, même si l'odeur me repoussait. Mais ça, c'était avant que je prenne réellement conscience des problèmes moraux que ça soulève. Certains amis se servaient de ces bons gestes pour me définir comme un "gentil végétarien" et pas comme un "extrémiste végane". Je ne le fais plus du tout, afin de garder une posture radicale et claire : je ne cautionne pas le massacre des animaux et j'évite d'en donner une image "sympa".

A toi de trouver (et de faire évoluer) tes propres limites, en fait. ;)
 

Jelina

Jeune bulbe
Inscrit
7/6/19
Messages
13
Score de réaction
0
Honnêtement fait comme tu le sens, moi au départ j'ai cuisiné du poisson pour ma mère car c'était la seule "viande" que je pouvais supporter, petit à petit je ne l'ai plus fait et mes parents ne m'ont absolument rien dit. Ils ont du bien voir que ça me rendait malade et ils m'ont compris, je pense . Maintenant mon père se propose pour faire cuire la viande vu que lui il en mange pas mal et ça lui fait plaisir donc je le laisse, hé, hé. Je pense que ça dépend de l'ambiance familiale. J'ai de la chance d'avoir des parents aimants et compréhensifs. C'est surtout moi qui me met la pression pour rien en fin de compte
 

VégéSève83

Jeune bulbe
Inscrit
12/6/20
Messages
30
Score de réaction
3
Je pense aussi que ça dépend du ressenti de chacun.

Personnellement, ça fait 2 ans que je suis végétarienne et plus de 6 mois que je penche vers le végétalisme et j'ai toujours continué à préparer de la viande pour mon mari et mes filles. Sauf exception, je suis maintenant incapable de m'occuper d'un steak ou d'une saucisse, ça me dégoute de trop. Du coup, dans des cas comme celui-là, c'est l'homme qui s'en charge et ça ne lui pose pas de problème, il est compréhensif.

Le truc, c'est que depuis peu, ça commence à me poser un problème. De même que le fait de payer (on partage équitablement les dépenses liées à la maison et aux enfants) pour acheter de la viande et des produits d'origine animale. Jusqu'à présent, ça ne me dérangeait pas vraiment, j'étais bien avec le fait que je n'en consommais plus. Mais là, je commence à ressentir que ça n'est plus assez et ça me gène.

Dans un premier temps, j'envisage de ne plus préparer que des repas végétarien à la maison (après tout, mon mari mange complet au boulot et mes filles font de même à l'école), ils ne vont donc pas être en manque en mangeant végé le week-end. Pour les collations, j'envisage d'essayer d'en faire moi-même, de cette façon, ça sera vegan. Le soucis reste avec la charcuterie qu'ils ne veulent pas abandonner... mais bon, un pas à la fois, on ne peut pas tout avoir en même temps.

Et je pense aussi qu'il faut savoir rester bienveillant envers soit-même, c'est important. Chacun son rythme et j'essaie de ne pas culpabiliser de ce que je ne fais pas, mais au contraire d'être fière des avancées que je fais, aussi petites soit-elles.

Prends ton temps et avance au feeling :)
 

mildiou

Broute de l'herbe
Inscrit
18/8/08
Messages
113
Score de réaction
2
Localité
chartres
sauf ( peut être) a être végéta*ien par "religion" tous se fait selon sa conscience par rapport a ce qu'on est et ce que l'on veut
 
Haut