végétalisme récent et crise de couple...

Libellule

Jeune bulbe
Inscrit
25/6/15
Messages
43
Score de réaction
0
Localité
Paris
Bonjour,
Je me tourne vers le végétalisme depuis peu et mon conjoint le vit de plus en plus mal. Comme je vous l'ai dit dans un post récent, je suis jeune maman et depuis que ma fille est née, j'ai éprouvé le besoin de m'impliquer pour l'environnement : bio, couches lavables, zéro déchets, et maintenant le végétalisme... Tous ces choix n'ont pas été bien reçus par mon conjoint car pour lui, c'était une nouvelle façon de me marginaliser. Lui apprécie d'être comme tout le monde et sa famille prône le conformisme et le "non prise de tête". Le choix de régime végétalien est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Il est tout le temps triste ces derniers temps, se plaint de mes plats "sans goût". Il me dit "c'est dégueulasse" ou "les pâtes bolo c'est avec un steak pas du seitan!!". Ce n'est pas facile du tout. Ce weekend j'ai reçu ma mère et son compagnon et, si eux n'ont pas arrêté d'essayer de me raisonner, mon conjoint y a ajouté sa touche finale "c'est désespérant". J'ai peur que mon couple en pâtisse et ne sais plus vraiment où j'en suis. Si pour moi, c'est un mieux de devenir végétalienne, je crains que mon mari ne supporte pas ce nouveau choix contraignant... Avez-vous vécu ça vous? Comment vous en êtes-vous sortis? Il ne se montre pas du tout ouvert sur le sujet, ne cherche même pas à se documenter donc c'est difficile pour moi de convaincre... Merci à tous ceux qui vont me lire...
 

Titesieste

Fait crier les carottes
Inscrit
12/3/15
Messages
2 671
Score de réaction
22
Site web
www.instagram.com
Il y a déjà pas mal de topic la dessus, peut être que les lire te ferait du bien ?
le-couple-t12372.html
couple-et-prise-sur-soi-t19225.html
mon-mari-a-du-mal-a-accepter-mon-vegetarisme-t18991.html

Il y aurait beaucoup de choses à dire et j'espère que tu aura des réponses, je relève juste ça qui me choque.
Libellule":3dgnz9yj a dit:
se plaint de mes plats "sans goût". Il me dit "c'est dégueulasse" ou "les pâtes bolo c'est avec un steak pas du seitan!!".
J'ai un peu envie de dire que si il est pas content il n'a qu'à faire la cuisine non ? :><:

Il y a plusieurs stratégies que les couples végé/omnis adoptent : soit chacun se fait cuisine, soit celui qui veut manger de la viande se débrouille pour se la faire à part. Pour ceux qui ne veulent pas du tout de viande chez eux, le/la conjointe mange de la viande lorsqu'elle/il mange à l'extérieur mais vg à la maison.
 

Nysaah

Se gave de B12
Inscrit
11/3/15
Messages
4 275
Score de réaction
5
Site web
www.etsy.com
J'ai du le dire deja dans un des posts cités, j'ai fais l'erreur au debut de cuisiner vg pour mon cheri aussi qui n'avait rien demandé, j'ai du faire machine arrière et lui faire de la viande de temps en temps sinon c'etait la crise conjugale, le temps que ca passe, maintenant c'est lui qui refuse de la viande quand je lui propose de lui en faire, on a meme fait un barbecue vg ce weekend et il etait tres content de gouter du seitan et tempeh, il a meme trouvé ca meilleur que la viande
Faut que tu prenne le temps qu'il comprenne et voit que finalement c'est bon
 

Chocogrenouille

Se gave de B12
Modérateur Végéweb
Inscrit
8/9/14
Messages
4 668
Score de réaction
13
Localité
Toulouse
Nysaah":2mwkqzle a dit:
[...] j'ai du faire machine arrière et lui faire de la viande de temps en temps sinon c'était la crise conjugale[...]
Tu as sûrement déjà dû l'expliquer, mais ça me fait tiquer : s'il voulait absolument de la viande et que toi ça te dégoutait, il ne pouvait pas en faire lui-même pour lui-même ? :hein:
 

Tigresse

Moulin à graines
Inscrit
18/7/11
Messages
11 790
Score de réaction
43
Localité
Me cherchez pas ici, je suis ailleurs
Libellule : comment tu trouves objectivement tes plats, point de vue gustatif ?
Il te manque peut-être simplement un bon livre de cuisine ?
Après, ton conjoint peut aussi cuisiner s'il a pas envie de tes plats :)
Je crois que le problème est, comme tu l'as souligné, qu'il se sent marginalisé par tous tes choix (ça fait un peu trop de changements pour lui en peu de temps) et du coup, il est en manque de ce refuge que représente les plats-doudou traditionnels. Ça l'empêche d'être objectif sur la qualité gustative de ce que tu proposes
 

Nysaah

Se gave de B12
Inscrit
11/3/15
Messages
4 275
Score de réaction
5
Site web
www.etsy.com
Chocogrenouille":1uy30oz3 a dit:
Nysaah":1uy30oz3 a dit:
[...] j'ai du faire machine arrière et lui faire de la viande de temps en temps sinon c'était la crise conjugale[...]
Tu as sûrement déjà dû l'expliquer, mais ça me fait tiquer : s'il voulait absolument de la viande et que toi ça te dégoutait, il ne pouvait pas en faire lui-même pour lui-même ? :hein:
Je crois pas l'avoir deja dis, enfin je sais plus je dis trop de choses ici ^^
Donc ca me degoute pas, malgré ma prise de conscience, apres quelque temps j'arrive de nouveau a dissocier le bout de viande de l'animal (bon le poulet c'est plus compliqué mais il en mange pas) et donc comme c'est moi qui cuisine a la maison, (lui il est meme pas assez patient pour faire cuire des pates lol) quand j'ai commencé a enlever la viande de tous les plats ca lui a fait bizarre, c'etait trop extreme donc j'ai préféré lui en faire une fois par semaine quand je faisais un plat qu'il trouvait pas bon, plutot que de risquer une engueulade inutile et non constructive
Apres chacun fonctionne differemment, lui il faut pas le brusquer faut prendre le temps et faire progressivement, et le resultat est la puisqu'au final a la maison il doit manger de la viande plus qu'une fois dans le mois, et 3 fois par semaine chez ses parents
 

Chocogrenouille

Se gave de B12
Modérateur Végéweb
Inscrit
8/9/14
Messages
4 668
Score de réaction
13
Localité
Toulouse
Ok, s'il ne cuisine même pas des pâtes ^^ !!
Je n'étais pas gêné parce que tu cuisines de la viande, juste que lui ne le fasse pas.
Mais j'ai compris le pourquoi du comment :) !
 

Shrimpiscool

Massacre des légumes
Inscrit
22/3/15
Messages
1 653
Score de réaction
0
Localité
Arnac-la-poste
Bonsoir,

Je me trouve un peu bête devant ton post parce que je ne trouve pas vraiment quoi répondre. Là, comme ça, j'ai comme l'impression que le végétalisme est le changement de trop, celui qu'il n'était pas prêt à voir.
Je comprend que ça paraisse énorme pour lui, pénible et fade. Malheureusement s'il ne décide pas d'être curieux, de se laisser tenter et de s'ouvrir, tu ne pourras rien faire pour le forcer.
Tu peux déjà t'armer de patience et de douceur. Ne pas lui forcer la main, ne pas remettre le sujet sur le tapis au moins pendant quelques temps, trouver des recettes qui le feront littéralement craquer.. Bref, amadouer cette vigilance automatique pour éveiller un peu sa curiosité.

Garde tout de même à l'esprit que c'est ton choix, et que personne ne doit décider pour toi de ce que TU manges. Ca n'empêche pas de faire des compromis le temps que tout le monde s'adapte, mais ça aide à ne pas se faire littéralement bouffer par les craintes/désirs/intérêts de l'autre.

Courage, je sais que ce n'est pas facile !
 

ChrisRed

Jeune bulbe
Inscrit
25/3/15
Messages
61
Score de réaction
0
Site web
www.chrisreduniverse.com
Chez moi, c'est ma femme qui fait la cuisine à la maison. Au début, j'étais végétalien et elle mangeait de la viande. Elle m'a pris comme je suis et a innové sa façon de cuisiner pour moi tout en se préparant des plats avec de la viande pour elle. Je ne lui ai pas imposé de faire vg pour elle aussi. Et petit à petit elle est devenue vg, et c'est tant mieux. Mais elle aurait pu ne pas devenir vg et on aurait continué avec chacun ses plats. Là où je veux en venir, c'est que même s'il ne semble pas très ouvert d'esprit, je ne pense pas que lui imposer des plats vg soit une bonne idée. C'est toi qui est convaincue par le végétalisme, pas lui. Rien ne t'empêche de préparer des pâtes d'un côté et un bout de viande par côté pour lui. Et lui laisser le temps petit à petit de te voir manger tes plats, et peut-être susciter sa curiosité. Alors bon, il pourrait peut-être faire la cuisine on pourrait rétorquer, c'est facile ce genre de réflexions, mais en même temps tu ne respectes pas non plus son choix d'alimentation (j'ai l'impression). Je pense que si vous mettez chacun un peu d'eau dans votre vin, la situation se calmera. Je l'espère, tout du moins.

Après, quand on aime quelqu'un, on l'accepte tel qu'il est. Dans un sens comme dans l'autre.
 

Nurja

Fait crier les carottes
Grande Assassinatrice
Inscrit
24/8/10
Messages
3 321
Score de réaction
0
Localité
Bruxelles
ChrisRed":vgcfgt8l a dit:
Rien ne t'empêche de préparer des pâtes d'un côté et un bout de viande par côté pour lui.
Ou bien si.
Il est insupportable pour moi de cuire de la chair animale. Cela peut être son cas aussi. Et, de toutes façons, il peut cuire lui-même son repas si ce qui est cuisiné ne lui convient pas, tu ne crois pas ?

ChrisRed":vgcfgt8l a dit:
il pourrait peut-être faire la cuisine on pourrait rétorquer, c'est facile ce genre de réflexions
Pas plus facile que de dire à une femme "tu n'as qu'à cuisiner pour lui ce que lui souhaite, y compris si cela va à l'encontre de ton éthique.
 

Tcharls

Se gave de B12
Inscrit
14/2/12
Messages
4 842
Score de réaction
0
Localité
Toulouse
Site web
www.facebook.com
Pareil, je n'imagine pas une seconde cuisiner des bouts de cadavres...

Si la personne veut vraiment en manger, il faut qu'elle se mette aux fourneaux. Peut-être qu'effectivement la flemme d'apprendre gagnera sur sa volonté de manger de la viande !

Et juste pour rappel : manger de la viande est rarement un « choix d'alimentation »...
 

Watermelon

Se gave de B12
Modératrice Végéweb
Inscrit
14/6/12
Messages
4 593
Score de réaction
85
Localité
Paris
ChrisRed, la différence entre ta situation et celle de Libellule c'est que ça n'était pas toi qui faisait la cuisine. Ta femme était donc plutôt sympa de te faire des repas végétaliens. Elle ne t'aurais pas "imposé" son omnivorisme si elle avait refusé. En tout cas, pas si elle ne t'interdisait pas de faire ta propre cuisine par ailleurs.
 

ChrisRed

Jeune bulbe
Inscrit
25/3/15
Messages
61
Score de réaction
0
Site web
www.chrisreduniverse.com
Nurja":1hbh8v0r a dit:
ChrisRed":1hbh8v0r a dit:
Rien ne t'empêche de préparer des pâtes d'un côté et un bout de viande par côté pour lui.
Ou bien si.
Il est insupportable pour moi de cuire de la chair animale. Cela peut être son cas aussi. Et, de toutes façons, il peut cuire lui-même son repas si ce qui est cuisiné ne lui convient pas, tu ne crois pas ?
C'est à sa femme de le décider ça, pas à toi, ni à moi. Si elle le fait, c'est que peut-être, ça lui fait plaisir et ça ne veut pas dire pour autant que son mari ne fait rien, mais qu'ils se partagent les tâches dans la maison. Puis, de toute façon zen hein ... On a le droit de dire ce que l'on pense ... :zen: ...

Après, pour moi, quand on aime quelqu'un, il faut tolérer ses différences, même si elles vont à l'encontre de nos convictions. Cuire un steak pour ton mari ou ta femme ne t'enlèvera pas qui tu es. Je pense que dans certaines circonstances, il faut savoir prendre sur soi, et ne pas oublier que nous aussi on a mangé de la viande (car je pense que quand même dans l'ensemble on est pas tous végétariens depuis l'enfance ou la naissance, malheureusement). L'autre jour, j'ai dû aller servir un morceau de poulet à ma mère, ça m'écoeurait mais je l'ai fait, je n'ai pas pu m'empêcher de murmurer que "ça sent la mort" mais je l'ai aussitôt regretté, je me suis dit que ce n'était pas bien. Tolérer, ça passe aussi par accepter ce qui nous dégoûte, sinon, c'est trop facile.

Tcharls":1hbh8v0r a dit:
Et juste pour rappel : manger de la viande est rarement un « choix d'alimentation »...
Non, ça reste un choix, on possède tous notre propre libre-arbitre. Effectivement, on est influencés et formatés de façon générationnelle. Mais si à un moment donné, il y a des humains qui font le choix de ne plus en manger, c'est que tu avais le choix d'en manger. Mon père a passé sa vie à élever de la volaille et des lapins, et donc à les tuer pour les manger. Il l'a choisi sciemment. Moi, j'ai choisi le chemin inverse. Et avant, j'ai choisi mal gré de me laisser tenter par les plaisirs de la chaire animale. C'est subtil et pervers, et il y a une manipulation des esprits, mais il y a un choix. Et ça se voit lorsque tu discutes avec des personnes omnivores, ils défendent leur point de vue et refusent de se "convertir" bien souvent.
 

chips

Avale du tofu
à l'ancienne
Inscrit
23/3/15
Messages
816
Score de réaction
19
Est-ce que tu as aussi choisi de porter des chaussures ? De boire dans un verre ? De parler français ?

Moi, non.

Tolérer, ça passe aussi par accepter ce qui nous dégoûte, sinon, c'est trop facile
Et bien, il y a des choses qu'on n'a pas envie de tolérer, qu'on ne tolère pas. Où est le problème ?
 

Erabee

Avale du tofu
Inscrit
23/6/13
Messages
911
Score de réaction
0
d'ailleurs, je tolère parfaitement les propos racistes, sexistes, âgistes... wait... what???
 

Shrimpiscool

Massacre des légumes
Inscrit
22/3/15
Messages
1 653
Score de réaction
0
Localité
Arnac-la-poste
ChrisRed":1miaraat a dit:
Non, ça reste un choix, on possède tous notre propre libre-arbitre. Effectivement, on est influencés et formatés de façon générationnelle. Mais si à un moment donné, il y a des humains qui font le choix de ne plus en manger, c'est que tu avais le choix d'en manger. Mon père a passé sa vie à élever de la volaille et des lapins, et donc à les tuer pour les manger. Il l'a choisi sciemment. Moi, j'ai choisi le chemin inverse. Et avant, j'ai choisi mal gré de me laisser tenter par les plaisirs de la chaire animale. C'est subtil et pervers, et il y a une manipulation des esprits, mais il y a un choix. Et ça se voit lorsque tu discutes avec des personnes omnivores, ils défendent leur point de vue et refusent de se "convertir" bien souvent.
Les animaux tués pour l'assiette n'ont pas eu le choix, eux. C'est bien facile de décider pour eux.

Quand au reste, le message de tolérance est très joli, mais quand on aime on peut aussi éviter à l'autre d'avoir à supporter le dégoût et l'écoeurement de certaines situations.
C'est pas non-plus une souffrance incommensurable d'avoir à se faire cuire une partie de son repas. Par contre la cuire pour autrui quand tu y vois le meurtre, la douleur, la violence, bon..
Non, franchement, je trouve surtout que déconnecter les choses de leur sens aide beaucoup à tolérer ce qui n'est pas tolérable par nature..
Sinon, respecter les limites d'autrui est aussi un signe de tolérance et ça permet de ne pas avoir du sang sur les mains quand on n'en veut pas.
 

Nurja

Fait crier les carottes
Grande Assassinatrice
Inscrit
24/8/10
Messages
3 321
Score de réaction
0
Localité
Bruxelles
chips":3gv7m83i a dit:
Tolérer, ça passe aussi par accepter ce qui nous dégoûte, sinon, c'est trop facile
Et bien, il y a des choses qu'on n'a pas envie de tolérer, qu'on ne tolère pas. Où est le problème ?
Il y a plein de choses que je ne tolère pas parce que je les trouve inacceptables : taper un enfant (ou un adulte ou un animal non humain), violer, le prosélytisme... Ça ne m'empêche pas d'essayer d'avoir du respect pour la personne qui a un comportement problématique (même si je n'y arrive pas toujours).
 

Erabee

Avale du tofu
Inscrit
23/6/13
Messages
911
Score de réaction
0
la tolérance doit-elle comporter le fait de reproduire les actes qu'on combat le reste du temps lorsque la demande sociale le "demande"? genre, doit-on violer une nana pour tolérer les violeurs, doit-on fouetter un black quand un esclavagiste nous le propose, histoire de tolérer et respecter la personne?
A la limite, il y a mensonge à tous niveaux dans ces situations, aussi bien aux autres auxquels on fait croire qu'on est quelqu'un qu'on n'est pas, qu'à nous qui renions des valeurs...
Du coup non, je ne trouve pas que cuisiner du cadavre soit signe de tolérance. Juste de mensonge total :/
mébonmébon, j'ai tendance à être radicale dans mes positionnements x( (au sens premier du terme, "à la racine")
 
Haut