Vêtements éthiques

martineCler

Jeune bulbe
Inscrit
20/11/18
Messages
2
Score de réaction
0
salut!
mon mari et moi on est végétariens depuis 3 ans, et on voudrait faire un pas de plus, et commence à s'habiller en vêtements éthiques.
Je n'ai pas de problème à trouve des fringues pour femme, mais les vêtements éthique pour homme sont encore nouveaux.
Connaissez vous put être des magasins ressemblant à celui-ci: https://fr-brotherswestand.glopalstore.com/ ?

Merci pour votre aide !
 

jess

Se gave de B12
Inscrit
25/5/07
Messages
5 215
Score de réaction
18
Localité
Ganges / Montpellier
Déjà, pour pouvoir te répondre, il faudrait éclaircir ce que tu entends par "éthique : éthique antispéciste ? éthique écologique/environnementale ? éthique sociale/humaine ?
 

martineCler

Jeune bulbe
Inscrit
20/11/18
Messages
2
Score de réaction
0
je cherche des vêtements de bonne qualité pour ne pas jettent tous les 2 ans plein d'habits d'h&m etc., ce serait bien s'il était fait d'une matière textile écologique, et pour que les fabrique ne jette pas les déchets chimiques dans la nature.
Je commence juste à m'intéressé à ça, donc pardon si ce n'est pas très clair :)
 

DateLimite

Broute de l'herbe
Inscrit
17/5/18
Messages
214
Score de réaction
1
Localité
Côtes d'Armor - Bretagne - France - Europe - Terre
Bonjour

Ici, comme tu es sur un forum végé, éthique veut plutôt dire : "pas produit par des animaux".
Dans ce cas, la laine, le cuire et la soie ne sont pas éthiques; alors que des textiles synthétiques le sont.

J'ai l'impression que tu cherches plutôt du textile qui ne soit pas artificiel. Ce n'est pas incompatible avec l'étique animale, mais te complique la tâche. Dans ce cas, il ne te reste plus que les textiles végétaux coton (souvent un désastre écologique par ailleurs), lin, chanvre...

Remarque : le cuire n'est étique dans aucun de ces deux sens, car non seulement il faut tuer des animaux pour le produire, mais, en plus, c'est un désastre écologique et humain.
 

jess

Se gave de B12
Inscrit
25/5/07
Messages
5 215
Score de réaction
18
Localité
Ganges / Montpellier
Ok, donc pour le moment tu es plutôt dans une démarche écologique.
Je peux déjà te partager le site d'une marque qui fabrique entièrement en France, avec des matières premières elles-même produites en France, Allemagne ou Italie. Donc du local. En plus, leurs jeans sont vegans, et leur coton est biologique. Leurs chaussures par contre sont souvent en cuir, malheureusement.

https://www.1083.fr/1083-km
 

HaricotPrincesse

Fait crier les carottes
Inscrit
20/6/16
Messages
2 554
Score de réaction
11
Localité
Bruxelles
Site web
haricotprincesse.be
En effet, ce n’est pas facile de trouver des vêtements ayant toutes les qualités (environnement, éthique humaine, éthique animale, longévité, disponibilité, etc.) et qui ne soient pas style-(pseudo)péruvien-de-chez-Oxfam.

J’avais fait des recherches de boutiques à Bruxelles et voici des marques de vêtements que j’y ai achetés : Armed angels, Up-Rise, Thought, et Mud Jeans (jeans à base de fibres recyclées, usines en Espagne et en Tunisie, fait partie des collections du site mentionné par martineCler).

Problème général : c’est cher. Comme j’achète peu de fringues, ce n’est pas trop grave, et je tente de compléter par des achats en seconde main, ce qui limite les dégats. Je tente aussi de raccommoder mes vêtements pour les faire durer. (J’ai aussi acquis une machine à coudre mais je vais aller fréquenter un atelier du quartier pour apprendre à bien l’utiliser.)

Autre problème : les qualités éthiques et environnementales ne sont pas normées, ce qui fait qu’on ne peut se reposer que sur les dires du fabricant. En réalité, on n’a aucune preuve que c’est meilleur que H&M ou Celio.

Éthique animale : Thought et Armed Angels utilisent aussi de la laine. Mud Jeans, par contre, ne met pas d’étiquette de cuir à l’arrière de ses pantalons (pas par éthique mais parce que ne pas en mettre leur facilite le recyclage de leurs propres jeans).

Disponibilité : l’offre pour femmes est plus abondante mais je ne peux pas me prononcer sur les gouts et desiderata. Pour les coupes homme, c’est plus compliqué. J’avais par exemple trouvé quelques vêtements dans une boutique mais, en y retournant un an et demi plus tard, il n’y avait plus, en tout, que trois pulls XXL :confus:. (Dans une autre boutique où je suis retourné, j’avais failli acheter un pantalon Up-Rise avant de voir que la marque était brodée en grand sur toute la longueur de la cuisse. Sorry, je ne suis pas un panneau publicitaire !)

Il existe aussi In wolf we trust, qui est végane et se dit éthique et écolo. Le fournisseur textile est belge (mais quid de la localisation des usines et des fournisseurs du fournisseur ?) et les impressions sont faites à Metz. Par contre, pour la plupart de leurs vêtements, il faut pouvoir assumer d’afficher un message.

J’ai aussi appris récemment l’existence de Vaute, qui est végane et qui « [cares] about animals, the Earth, and workers. » mais je n’en sais pas plus.

Bonne chance dans vos recherches et, si vous trouvez des choses intéressantes, n’hésitez pas à les partager : je pense que ça plaira à pas mal de monde ici.

H.


PS : le documentaire The True Cost explore les conditions de fabrication des vêtements de la fast fashion (le domaine de marques comme H&M, Zara, Primark, etc.) C’est un peu le Cowspiracy de la fringue. En voici la bande-annonce :
[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=QPMU1VHgmEo[/youtube]
 

Titesieste

Fait crier les carottes
Inscrit
12/3/15
Messages
2 671
Score de réaction
23
Site web
www.instagram.com
Salut,

Je sais que je vais peut-être aller à contre courant de ce qui se dit en ce moment où les marques éthiques ont le vent en poupe (et c'est certainement une très bonne chose).

Mais en vrai le seul et unique moyen d'acheter des vêtements de manière éthique c'est d'acheter de la seconde main et d'arrêter d'acheter trop souvent !
Les coûts humains (et non humains) et environnementaux de l'industrie du vêtement sont énormes et désastreux.

Même en achetant des vêtements éthiques il y a un impact. Acheter quelque chose qui existe déjà et a déjà servi non. La vérité toute nue c'est qu'il faut vraiment qu'on arrête d'acheter des produits neufs !

(Je ne dis pas ça pour faire la morale ou prétendre être parfaite, c'est pas du tout le cas. Juste que je trouve qu'on parle beaucoup de marques éthiques ou de "trier ses placards" et que c'est quand même un beau pansement sur une jambe en bois, faudrait qu'on soit un peu plus radical quand même.)
 

jess

Se gave de B12
Inscrit
25/5/07
Messages
5 215
Score de réaction
18
Localité
Ganges / Montpellier
Je suis théoriquement d'accord. Avec deux "mais" :

1. on ne trouve pas forcément ce qu'on cherche en seconde main. Suivant où on est, l'accès est plus ou moins aisé. Et acheter de l'occaz par correspondance, perso, je n'ai eu que des mauvaises surprises... Donc bon, parfois, on se tourne quand même vers du neuf, et autant le faire dans les moins pires conditions possibles, faute d'avoir les meilleures.

2. pour avoir de la seconde main, il faut que ça aie été de la première main à un moment. La seconde main ça a ses limites, surtout vu la façon dont sont fabriqués les vêtements actuels, qui ont une durée de vie souvent plus que limitée. Donc, pour qu'on puisse acheter de la seconde main, ça suppose quand même que quelqu'un aie acheté du neuf.
Ça n'engage que moi, mais on peut peut-être relativiser un peu l'achat de produits neufs, en se disant que si on achète neuf mais raisonnablement, un produit dont on a vraiment besoin, qu'on va user jusqu'au bout (ou au minimum remettre dans le circuit), on participe certes au système, mais qu'on a aussi le droit d'exister ?
Au final, on en revient au même débat que de savoir si un bon végan est un végan mort. On est pas parfaits, mais on fait des efforts, et en soi ça contribue déjà à "montrer l'exemple".
 

HaricotPrincesse

Fait crier les carottes
Inscrit
20/6/16
Messages
2 554
Score de réaction
11
Localité
Bruxelles
Site web
haricotprincesse.be
Je plussoie Jess.

Achetant peu de vêtements (les magasins, ça me fait ch*), je préfère faire durer ceux-ci, les raccommoder, les user « à la corde ». Autant, alors, partir sur du neuf et le moins non éthique possible.

Comme dit plus haut, vu le prix, je complète avec de la seconde main, que je trouve un pis-aller. Hélas, j’y trouve difficilement des fringues qui me conviennent et, pour bien faire, je devrais y aller souvent. C’est ce que je faisais à une époque : il y avait une boutique pas trop loin de chez moi et j’y faisais assez souvent un détour pour voir si quelque chose d’intéressant était arrivé. (Étant sans emploi, j’avais d’ailleurs plus de loisirs et moins de sous.)

Maintenant que j’ai déménagé (et un boulot), la seule boutique d’occase à proximité ne propose que des vêtements femme.

Dans ma situation, je m’oriente donc vers l’apprentissage de la couture pour faire durer encore plus mes vêtements. En revanche, s’il y avait eu un magasin de seconde main avec articles homme dans mon quartier, mon choix aurait pu être tout autre.

H.
 
Haut