Viande artificielle in vitro

liplume

Jeune bulbe
Inscrit
17/10/12
Messages
15
Score de réaction
0
bonjour à tous!! aujourd'hui à la fac en cours d'anglais un groupe a organisé un débat à propos de la viande artificielle. voici la vidéo qu'ils nous ont montré (en anglais dsl mais c'est compréhensible):

https://www.youtube.com/watch?v=F_onfw_1oRc

j'aimerais savoir ce que vous en pensez.


merci d'avance

PS: pour l'anectode, à la fin ils ont fait un RPG où diverses personnes défendaient son point de vue. je faisais partie des fermiers qui défendent la viande traditionnelle. c'te bonne blague.
 

Vegzarb

Massacre des légumes
Inscrit
20/6/11
Messages
2 499
Score de réaction
3
Localité
Bressuire 79
La viande artificiel ne me gêne pas, je trouve ça bien.
 

daemon666

Massacre des légumes
Inscrit
25/4/12
Messages
1 558
Score de réaction
1
Localité
Amiens
Site web
www.vegetopia.fr
http://www.20minutes.fr/article/1194011 ... mmentaires

On y arrive à la viande in vitro, bon pour le moment il faut faire un crédit sur 25 ans pour manger un steak :whistle:
J'adore certains commentaires déjà :-°

L'homme est omnivore, il a besoin de protéine, mais pas forcement tous les jours et a tous les repas.
Oui oui viande = proteine et forcément proteine = viande et rien d'autre :D
 
M

Membre supprimé 15539

Guest
daemon666":1nysz6w5 a dit:
L'homme est omnivore, il a besoin de protéine, mais pas forcement tous les jours et a tous les repas.
Oui oui viande = proteine et forcément proteine = viande et rien d'autre :D
Des protéines, y'en a plein dans les ongles et les cheveux... :D (faut juste trouver le bon assaisonnement !)
 

kob27g

Moulin à graines
Inscrit
12/7/12
Messages
11 119
Score de réaction
8
snoopyne":1sh1ijlu a dit:
Des protéines, y'en a plein dans les ongles et les cheveux... :D (faut juste trouver le bon assaisonnement !)
Et un bon coiffeur comme fournisseur.
 
A

Anonymous

Guest
Oui snoopyne et surtout les poils de cochon, de volaille et de cheval qui sont très riches en protéine et oligo-élément essentielle au bon fonctionnement de l'organisme.
 

falcon

Massacre des légumes
Inscrit
2/2/12
Messages
1 680
Score de réaction
0
Localité
Indre-et-Loire
Site web
routetransitionenergetique.wordpress.com

Lapin malin

Broute de l'herbe
Inscrit
8/5/12
Messages
102
Score de réaction
0
Localité
Bayonne
salut tout le monde

je suis étonné de pas l'avoir vu en avant première ici alors je le lances, la viande de laboratoire : http://www.maxisciences.com/steak/steak ... 30434.html Hier j'ai vu ça aux infos ils parlaient que de ça, c'est le miracle, la recherche scientifique du domaine des cellules souches, normalement destinées aux malades, a réussi a créer le premier steack de laboratoire. Pour ne pas influencer je ne vais rien en dire, je suppose que ça va faire chauffer les claviers. :whistle:

Quand même fallait bien qu'ils inventent ça, on les faisait trop chi** à brailler que c'est pas bien de tuer. 0:) Mais bon plutot que s'embeter à inventer ça on aurait pu se contenter de seitan etc
 

Rhomuald

Massacre des légumes
Inscrit
28/3/12
Messages
2 277
Score de réaction
0
Localité
Boisjean
les cellules souches, il faut les prélever sur un animal non ?
 

Erabee

Avale du tofu
Inscrit
23/6/13
Messages
911
Score de réaction
0
prélevé sur un animal, nourri notamment aux hormones de croissance, ce que les viandards feraient pas pour bouffer du cadavre, quand même! :whistle:
 

Lapin malin

Broute de l'herbe
Inscrit
8/5/12
Messages
102
Score de réaction
0
Localité
Bayonne
Rien n'est dit effectivement sur les conditions de vie de ces animaux dont on prélèverait les cellules souches. ¨Personnellement je trouverai toujours dégoutant, c'est quand même une charogne, c'est comme trouver un animal mort de vieillesse sur le sol : tu le bouffes ? Puis les risques pour la santé quoi, les avc etc
Après ça éviterait PEUT-ETRE des massacres en série comme aujourd'hui (car que ferait-on de ces animaux dont on utilises les cellules souches ?).
Mais ils arriveront à le vende comme "viande éthique", j'en suis sur, quelques pubs et ça passe comme un sumo huilé sur un tobogan savonné
 

kob27g

Moulin à graines
Inscrit
12/7/12
Messages
11 119
Score de réaction
8
La viande in vitro : cauchemar des carnivores

En complément de l’actualité autour d’un burger in vitro, j’ajoute des arguments à la discussion.

Mon interlocutrice à l’Association végétarienne de France m’a invité à lire une tribune parue en 2011 dans la Revue semestrielle de Droit animalier (page 207 de la revue). Les deux auteurs, Florence Burget et Jean-François Nordmann, philosophes, apportent quelques éléments intéressants.

D’abord, ils notent que cette histoire de viande de synthèse, de culture ou in vitro, s’inscrit dans la longue histoire technique de l’élevage qui comporte intensification et innovations biotechnologiques. « Aussi la viande in vitro ne constitue-t-elle pas la négation de l’élevage, mais au contraire le prolongement de son ancrage dans des techniques éprouvées dans le laboratoire et dans les modalités hors sol de la production. Et les avantages offerts par cette viande in vitro valent aussi bien en termes de rendements et de rationalité comptable», écrivent-ils.

Surtout, ils expliquent pourquoi ce serait un cauchemar pour les carnivores (que ce soit un «rêve» pour les végétariens est aussi développé mais c’est moins original (moins de souffrance animale...)). La question du manque de goût est évacuée car elle pourrait se résoudre techniquement. Non, il y a au moins deux problèmes. D'abord, «l’inquiétante étrangeté», une sorte de phobie analogue à la répulsion suscitée par une tête coupée ou un corps sans tête. La viande in vitro étant une sorte d’hybride entre un animal vivant et une boite de Pétri dont on ne perçoit pas bien l’identité.

Mais surtout le cauchemar viendrait d’un «profond sentiment d'effroi lié à ce que la nouvelle viande ne proviendrait plus d’un animal spécialement mis à mort et gisant là dans son sang - autrement dit d'un animal qui non seulement a été abattu, mais a subi un meurtre et même un meurtre collectif auquel participe directement le mangeur de viande in vivo, ne serait-ce qu'en tant que bénéficiaire et commanditaire.».

Et joliment ils résument : il manquerait au consommateur le «plat de résistance». Car, «si cette hypothèse est juste, cela signifie aussi que la viande in vitro est perçue - ou serait perçue - par la plupart des hommes comme un régime d'alimentation et de vie trop pur et trop peu violent pour la condition humaine et susciterait par suite, contrairement à ce qu'on pouvait d'abord se représenter, de très intenses et profondes résistances...».

Intéressant, non ?

Source : lemonde.fr

le pdf en question : http://www.unilim.fr/omij/telechargements/contenus/96_RSDA_1-2011.pdf
 
Haut