Vos motivations pour devenir végan

flavss

Jeune bulbe
Inscrit
5/2/21
Messages
2
Score de réaction
5
Localité
Alsace
Salut tout le monde !

Je suis nouvelle sur ce forum car je suis devenue récemment végan.

J'imagine que les motivations sont propres à chacun et je voulais justement savoir qu'elles ont été les vôtres ?

Racontez moi vos meilleures histoires, anecdotes qui me permettront de comprendre un peu plus d'où vient le déclic de chacun... :)
 

James64

Mange de la salade
Inscrit
14/11/17
Messages
319
Score de réaction
16
Il y a un peu plus de dix ans lors d'un entraînement spécial de kung-fu saolim pour le nouvel an chinois :
- D'abord l'apéro saolim, on devait faire 2010 coups de poings
- Chacun de nous avait du amener quelque chose de vegetarien (consigne du prof) puis on a partagé ce bon repas dînatoire.

Dans le club, il y avait plusieurs personnes vege. Par la suite même si j'ai arrêté le kung-fu, le cheminement personnel a suivi son cours.

Et toi ?
 

ChrisRed

Jeune bulbe
Inscrit
25/3/15
Messages
90
Score de réaction
15
Site web
www.chrisreduniverse.com
Bienvenue flavss,

Me concernant, ça a été la conclusion d'une réflexion qui a commencé quand j'étais à l'université et que je m'intéressais au personnage de Gandhi, j'ai mis un certain temps à lire sa biographie, assez dense, riche et contenant énormément de détails, donc c'était assez long à lire. Après l'avoir lu, j'ai décidé de lire ses écrits, et c'est là que j'ai vraiment commencé à envisager et à considérer le végétarisme comme un choix alimentaire signifiant. J'avais des frissons en le lisant quand il parlait notamment de non-violence et de ses convictions sur le végétalisme, et petit à petit, l'idée a fait son chemin, même si je ne me suis pas lancé un beau jour en finissant un de ses livres. C'est en étudiant le monde autour de moi, en faisant des recherches, je discutais du sujet sur un forum ésotérique par exemple, en comprenant que manger de la viande et du poisson n'était pas indispensable pour notre santé, dans ce cas, qu'une question dont la réponse était évidente s'est posée à moi : pourquoi tuer les animaux si ce n'est pas une nécessité, si c'est juste pour assouvir un désir gustatif ? Des rouages se sont enclenchés et, un beau jour, alors que j'étais attablé chez ma mère et que je mangeais du poulet, j'ai posé le morceau de viande dans mon assiette. Je ne pouvais plus, ce n'était simplement plus possible. Bon, je te raconte pas la tête de ma mère ce jour-là ^^

Je lui ai dit un truc "je peux plus, j'arrête", elle m'a regardé genre "quoi ? Tu n'as plus faim ?" "Non, maman, je ne peux plus manger de viande"... Bon, je me souviens plus des mots exacts, mais la scène était vraiment insolite. Elle ne comprenait pas, c'était soudain, et je n'avais pas d'autres mots sur le moment pour expliquer ce choix. Ce qui ne l'a pas empêchée de réessayer le lendemain de m'en faire manger xD Ensuite, elle a compris que c'était pas une lubie.
 

Nono11

Jeune bulbe
Inscrit
22/2/16
Messages
75
Score de réaction
43
Vos histoires sont sympa, on dirait qu'il y a pleins de moyens différents de devenir intéressé par le végéta*isme^^
Pour mon anecdote :

Alors moi enfant ça me rendait un peu triste de devoir tuer des animaux pour les manger mais je trouvais ça normal et je savais pas qu'il était possible de faire autrement. Donc bon j'y pensais pas trop.

Puis un jour quand j'avais 13 ans je m'ennuyais chez moi et je feuilletais le magazine "top santé" de ma maman, et je suis tombée sur un article intitulé "au secours, mon ado est végétarienne!" (xD). Mais du coup c'est comme ça que j'ai découvert que les gens qui mangent pas de viande ça existe et qu'il est possible de survivre sans (même si je me rappelle que le ton du magazine était pas très rassurant, il était un peu semblable aux petits livrets "manger/bouger" d'il y a 10 ans).

Pareil que toi Chrisred, la première fois que je l'ai annoncé á ma maman elle l'a pas pris au sérieux (c'était une fois oú on a mangé á un buffet alors j'avais pû prendre ce que je voulais). Le lendemain elle avait préparé des escalopes panées, et quand je l'ai refusé lá elle a compris que c'était sérieux. C'est très mal passé auprès de mes parents, et j'ai été obligée de manger les escalopes mais je me rappelle que je me sentais horriblement mal et désolée de faire ça. Puis le lendemain les choses s'étaient un peu calmées et mes parents ont accepté que je devienne végé "á condition de manger de la viande une fois par semaine" x'). J'ai accepté en me disant qu'ils allaient oublier, et c'est á peu près ce qui s'est passé, j'ai plus dû en remanger depuis.

Aujourd'hui ils ont plus aucun problème avec ça, on fait même des barbecues de légumes et de saucisses au tofu ensemble :D

EDIT : J'ai failli oublier, bienvenue Flavss!! :)
 

ChrisRed

Jeune bulbe
Inscrit
25/3/15
Messages
90
Score de réaction
15
Site web
www.chrisreduniverse.com
Nono11, en évoquant tes souvenirs d'enfance, tu me fais penser que certains sont rentrés dans ma réflexion aussi.

Quand j'étais petit, mon père avait l'habitude de tuer de la volaille dans le but de la manger, tout ça dans l'enceinte de notre maison. Et c'est quelque chose que je ne supportais pas, à cause des odeurs notamment mais aussi de la vue des organes. Ce souvenir a fait partie de ma réflexion justement quand j'ai commencé à me pencher sur la question.
 

MapleBee

Jeune bulbe
Inscrit
5/3/21
Messages
6
Score de réaction
3
Localité
France
Je suis nouvelle aussi, bienvenue 😄

C'est une question intéressante ! Pour ma part, c'est parti du moment où j'ai eu ma lapine. Je l'ai achetée en animalerie, chose que je ne referais absolument pas, mais à l'époque je n'étais pas du tout renseignée. À partir de ce moment-là, je me suis dit "maintenant que j'ai une lapine, je ne mangerai plus de lapin". Et tout de suite, je me suis rendue compte que ce raisonnement ne tenait pas debout : pourquoi j'arrêterais de manger une certaine espèce en continuant à manger les autres ? Du jour au lendemain, j'ai arrêté la viande et le poisson. En me renseignant sur les besoins des lapins, j'ai beaucoup réfléchi à mon rapport aux animaux et à ma façon de les considérer. Je me suis vite mise à les considérer comme des individus à part entière et à ne plus faire la distinction animaux de compagnie/autres animaux. J'avais toujours adoré les animaux, mais je me suis rendue compte à quel point c'était hypocrite d'en aimer certains et d'en manger et exploiter d'autres. À partir de ça, j'ai regardé beaucoup de documentaires et lu beaucoup d'articles et de livres sur la cause animale et l'aspect environnemental de l'exploitation animale. En me renseignant, j'ai vite compris qu'arrêter la viande et le poisson ne suffisait pas. J'ai ouvert les yeux et j'ai arrêté progressivement les produits laitiers et les œufs, et en deux mois je suis devenue totalement végane. Tout ça grâce à ma petite lapine, qui m'a appris énormément de choses ! À présent elle a un compagnon lapin, ils s'adorent et vivent en liberté totale dans notre appartement pour notre plus grand bonheur (ce sont eux sur mon avatar) ! En fait, je trouve que la question des lapins est vraiment significative de la façon dont nous adaptons notre façon de considérer les animaux selon notre propre intérêt : ils peuvent à la fois être considérés comme des animaux de compagnie (et même dans ce cas, ils sont la plupart du temps enfermés en cage et traités d'une manière qui ne correspond pas du tout à leurs besoins), des animaux élevés pour la viande, des animaux de laboratoire, des animaux sauvages, à chasser ou à protéger selon les points de vue... Je ne compte pas le nombre de fois où on m'a dit "alors, quand est-ce que tu cuisines un civet ?" quand je dis que j'ai des lapins de compagnie, ce qui a le don de me faire sortir de mes gonds. Bref, je suis très reconnaissante envers ces petits animaux à grandes oreilles de m'avoir ouvert les yeux sur la condition animale et de m'avoir fait changer mon mode de vie !
 

Mathilde_educdog

Jeune bulbe
Inscrit
9/3/21
Messages
2
Score de réaction
2
Localité
France
Je suis une nouvelle venue également :)

Personnellement mon véritable passage au végétarisme puis végétalisme a été très douloureux...
Cela faisait plusieurs années tout de même que je pensais réduire ma consommation de viande et de produits issus des animaux. Cependant, je n'étais peut être pas assez mature pour cela.
Il y a 1an et demi ou 2 ans maintenant, des vidéos sur les conditions de vie des animaux étaient relayées par L214. Je précise que je suis extrêmement sensible à la cause animale, que j'aime TOUS les animaux puisque je suis antispéciste. J'ai un grand amour pour toutes les espèces animales et leur souffrance m'est insupportable. Je n'ai jamais regardé les vidéos d'abattoir car je souhaite préserver ma santé mentale (comme je l'ai dit je suis extrêmement sensible). J'ai simplement lu des résumés... Ca a suffit à me causer des crises de larmes les nuits. C'était très dur de m'enlever ces images de la tête. Ce qui m'a aidé, c'était de discuter avec d'autres végans de ce que j'appelle un véritable traumatisme.
Aujourd'hui ça va mieux, car j'évite d'y penser. Il m'arrive parfois de pleurer en pensant à ce qu'ils vivent... bref. Le bien-être animal guide mon quotidien, j'y pense tous les jours. Avoir ma chienne avec moi m'aide beaucoup d'ailleurs. Donner de l'amour à une boule de poils fait du bien (en attendant de pouvoir accueillir d'autres compagnons sauvés de l'enfer).
 

Hatanis

Jeune bulbe
Inscrit
26/1/21
Messages
21
Score de réaction
13
Localité
Ile-de-France
Bienvenue à toi flavss.

Pour ma part il y a quelques années je suis passé par la case obésité: j’ai fait un petit passage par l’hôpital...

Du coup, j'ai eu un petit électrochoc, il fallait que je mange mieux:

-J'ai essayé de changer ma façon de manger, je pense que j'ai des TCA.

-J'ai réduis les produits industriels, je me suis mis au bio.

-Je voulais manger de la meilleure viande également, donc je me suis renseigné sur la bonne viande, bon je me doutais qu'il y avait des filière pas très propre, mais bon plus je cherchais plus il me semblait difficile de trouver une viande bonne, bio & "éthique".
Je suis tombé sur pas mal de sites / blogs / vidéos "végé" aussi, donc j'ai décider de réduire la chaire animale dans mon alimentation sans pouvoir vraiment m'en passé pendant à peut prêt 2-3 ans.


Un jour j'ai vu un comparatif d'un vidéaste: en gros comment les animaux étaient utilisé dans la pubs, le monde sauvage porteur de valeurs (force, vigueur, dignité...) et les animaux d'élevage heureux de se faire bouffer-trucider; là ça été le déclic: plus moyen que je mange d'animaux.
J'ai aussi gardé la chienne adorable d'une amie, la pauvre était vraiment stressée et triste d’être séparé de sa maîtresse c'était assez saisissant (dire que moi et les chiens ça avait toujours fait deux état enfant et "jeune adulte").
J'ai franchis le pas aussi à cause de mon coté écolo quand j'ai vraiment réaliser la pollution que génère.

Je suis resté végétarien pendant un an et demi en continuant à me renseigner et j'ai fini par passer végan plus par égard pour la cause animale pour le coup: toute cette souffrance généré pour presque... rien... (ça n'a pas été facile vu mon goût prononcé pour le fromage).
 

Zigzag

Broute de l'herbe
Inscrit
9/7/18
Messages
197
Score de réaction
25
Salutations et bienvenue,
Mes motivations sont triples : pour les animaux, pour l'environnement, pour la santé.
 
Haut