Bienvenue sur Végéweb !

Antispéciste? pourquoi s'arrêter là?

Tout ce qui tourne autour de la philosophie végétarienne

Antispéciste? pourquoi s'arrêter là?

Messagede Célos » 01 Juil 2018, 00:45

Lettre à Aymeric

Le monde “occidental” mange trop de viande, c’est certes une vérité. Néanmoins,
il me semble que dans votre mécanique de pensée vous conduisant à la proscrire
complètement de notre alimentation, vous omettez un certain nombre de paramètres
qui, si on les prend en considération, dégonflent largement l’aspect philosophique
que vous tentez de promouvoir.
A vous entendre, il nous faudrait abandonner la viande comme aliment, ne plus tuer
des animaux qui sont des êtres vivants, pour le bien de tous,.
Alors il nous faudrait également abandonner les médicaments qui sont testés sur les
animaux avant d’être mis sur le marché pour les humains. Laissons aussi en vie les ténias,
puces tiques et sarcoptes et autresmicobes. Abandonner les vaccinations qui utilisent
des oeufs lors de leur fabrication. L’antispéciste n’est-il pas pour une nonhierarchisation
des animaux?
Faire comprendre aux inuits qu’ils n’ont plus que des cacahuetes à manger, et encore.

En effet, si notre consomation doit se priver de tuer des êtres vivants, alors ne mangeons
plus, non plus de végétaux. Lorsque vous dégustez une salade, prennez conscience
qu’il a bien fallu l’arracher, donc la tuer, afin qu’elle arrive dans votre assiette. Ce n’est
pas pas parce-qu’elle ne crie pas qu’elle ne souffre pas. Lisez simplement le livre
La vie secrète des arbres de azertyuisdfghj. Même les “simples” fruits que l’on pourrait
consommer sans tuer la plante mère, sont des êtres vivants, dans un unique grain
de raisin, une vigne sommeille mais existe et n’en est simplement qu’à son début.
Cela me fait penser qu’on ne vous entend guère revendiquer l’abolition de la possibilité
d’avorter. Ce dernier point vous ferait il une “mauvaise presse” auprès de vos aficionados?

Il est également faux de prétendre que l’être humain n’a pas toujours mangé de la viande,
comme en Inde, dites vous. Allez donc faire un tour dans un restaurant indien vous vous
rendrez alors compte de l’ineptie de vos propos.

Pour autant, il n’est pas nécessaire, pour continuer à manger de la viande raisonablement
que les conditions d’élevage soient éxecrables, sur ce point unique, je consens à vous
rejoindre.

En résumé, je veux bien entendre que notre consomation de viande soit excessive, aussi
bien pour notre santé que pour celle de notre planète, de là à la proscrire de notre
alimentation pour raison soit disant philosophique, il y a un fossé que je ne saurai
franchir, mais “ça fait bien” de le dire, il suffit de taire mon argumentaire. Votre façon
de voir devient alors, comme le reste de nos sociétés une affaire mercantille. Ou bien,
allez au bout de vos “convictions”, ne possedez rien qui soit de source végétale : bois,
paille, rotin, bambou....ne vous soignez plus, mangez des pierres (et encore) et du plastique et
résidez dans une grotte de parpaings nus, ne demeurez pas simple antispéciste et devennez
comme moi antirégnique (pas de hiérarchie dans les règnes).
Mais surtout, ne nous faites pas croire que votre soit disant pratique alimentaire est
de source philosophique.
Célos
Jeune bulbe
Jeune bulbe
Rang en cours à
6%
 
Messages: 3
Inscription: 01 Juil 2018, 00:36
Genre: Homme

Re: Antispéciste? pourquoi s'arrêter là?

Messagede Petrichor » 01 Juil 2018, 02:01

Bonjour Célos :)

Ton message a-t-il pour but de lancer un vrai débat? Auquel cas nous écouterons tes arguments et interrogations, et y répondrons au mieux.
En revanche si tu viens juste tenter de troller, mieux vaut ne pas perdre ton temps (et le nôtre ;))

Qu'entends-tu par "de source philosophique", pour commencer ? :^^:
Petrichor
Jeune bulbe
Jeune bulbe
Rang en cours à
64%
 
Messages: 32
Inscription: 23 Mai 2018, 01:28
Présentation
Genre: Femme

Re: Antispéciste? pourquoi s'arrêter là?

Messagede HaricotPrincesse » 01 Juil 2018, 04:10

Bonjour, Célos.

Je ne pense pas qu’Aymeric (Caron ?) soit présent sur ce forum. Par contre, oui, il y a plein d’antispécistes ici.

Bon, ton post, il remplit déjà un paquet de cases du bingo.

Mais, si tu veux comprendre notre mouvement, sache qu’on cherche à ne plus nuire aux animaux autant que faire se peut. Dans la société occidentale, c’est relativement facile de ne pas exploiter (y compris tuer) des animaux pour se nourrir (l’alimentation étant quand même la plus grande forme d’exploitation, vu qu’on mange plusieurs fois par jour.)

On sait très bien qu’on ne va pas dire aux Inuits de cultiver des lentilles. Pareil à d’autres endroits où des chèvres broutent des broussailles et permettent (malgré elles) à des gens de survivre grâce à leur lait et à leurs petits. Mais, dans notre monde occidental, nous avons les moyens de faire autrement.

Concernant les parasites, on les évacue. Répulsif, arrachage (les tiques viennent bien plus sur moi que sur d’autres, donc je connais), etc. parce qu’il s’agit de préservation personnelle et de santé.

Après, oui, on sait très bien que les vaccins contre la grippe sont cultivés sur des œufs de poule fécondés et que celui de la polio l’est sur des reins de singes qu’on « sacrifie », etc. On sait ça, on bénéficie de ces vaccins mais on voudrait que, à terme, ça change.

Nous ne cherchons pas une « pureté » personnelle : nous voulons un changement de société (que nous tentons d’incarner). Le véganisme est un truc clairement politique pour les droits des animaux humains et non humains !

Concernant la souffrance des végétaux, c’est débile. La douleur est un sensation intense qui pousse à y mettre fin : soit en fuyant soit en attaquant. Les plantes, étant fixes, ne peuvent pas faire ça. Elles n’ont pas de système nerveux. Et, quand bien même elles souffriraient, on diminuerait cette souffrance en consommant directement les végétaux : les animaux dont on s’alimente bouffent énormément de plantes pour qu’on puisse, après, s’en nourrir.

Tu évoques l’ouvrage La vie secrète des arbres, de Peter Wohlleben. Mais ce livre n’a rien de scientifique :
Les arbres auraient-ils une intelligence compable à la nôtre, communiqueraient-ils comme nous ? Si le livre est globalement bien accueilli par le lecteur lambda, il titille la communauté scientifique… Qui tient à nuancer le discours du forestier. Absence de sources vérifiables, simplifications abusives, extrapolations et interprétations non justifiables sont régulièrement pointées. Difficile, dans ces conditions, de parler d'«ouvrage de vulgarisation scientifique».

« Pour que ce soit le cas, l'auteur doit s'en tenir aux faits totalement validés par la science, insiste Caroline Vincke, ingénieure agronome des eaux et forêts et professeure à l'Université catholique de Louvain. Ici, Peter Wohlleben mêle des théories scientifiques avérées à des visions personnelles et un langage un peu trop anthropomorphique. Il faut contextualiser, tout n'est pas à prendre pour argent comptant. Mais cette manière de raconter les choses, c'est ce qui séduit le public: il utilise un langage poétique, évoquant des émotions, des cris, des douleurs, du plaisir, de l'amour. Les lecteurs sont charmés par cette vision anthropomorphique qui leur permet de se projeter et de s'approprier une partie de la réalité décrite. Il y a beaucoup de vrai, mais tout étant intimement mélangé, les lecteurs ne peuvent pas faire la part des choses entre ce qui est avéré par la science et ce que l'auteur ressent et/ou interprète. La portée émotionnelle d’un langage anthropomorphique déforme parfois le fond du message. »
(source, à partir de la page 28.)

Si tu veux en discuter pour comprendre mieux le véganisme, nous sommes tout ouïe.

Beau week-end.

H.
Nous sommes deux : Haricot (qui signe H.) et Princesse (qui signe P.)

« On est quand même malins : on a adopté une cause où manger est un acte militant. :^^: » – P.
Avatar de l’utilisateur
HaricotPrincesse
Massacre des légumes
Massacre des légumes
Rang en cours à
46.4%
 
Messages: 2196
Inscription: 20 Juin 2016, 18:42
Localisation: Bruxelles
Présentation
Genre: Non spécifié (par défaut)

Re: Antispéciste? pourquoi s'arrêter là?

Messagede NicolasJ » 01 Juil 2018, 08:21

Il faut avoir un sacré égo pour débarquer sur un forum végé en étant persuadé d'avoir trouvé LA vérité qui contredit l'antispécisme, et en insultant l'intelligence de tout le monde par ailleurs (surtout la tienne à vrai dire).


Célos a écrit:azertyuisdfghj

Et tu n'as même pas pris le temps de te relire... Je ne peux qu'imaginer l'élan de fierté que tu as ressenti à l'aboutissement de ton message: "Ces idiots, je vais leur apprendre, moi. Moi qui comprends tout de l'éthique, moi qui comprend tous les concepts du vivants, moi qui n'ai même pas besoin de relire une argumentation de 500 mots ou même de vérifier ce que j'avance".
La maman du premier humain au premier humain :
« Ce n'est pas bien de manger ton papa ! »
Le premier humain :
« Mais ce n'est qu'un animal après tout ! »
David Furrer inspiré de David Olivier
NicolasJ
Mange de la salade
Mange de la salade
Rang en cours à
0.7%
 
Messages: 151
Inscription: 09 Nov 2017, 14:10
Présentation
Genre: Homme

Re: Antispéciste? pourquoi s'arrêter là?

Messagede Excalibur » 01 Juil 2018, 09:15

Un troll de qualité c'est quand même assez rare pour apprécier l'effort, chapeau l'artiste.
Avatar de l’utilisateur
Excalibur
Massacre des légumes
Massacre des légumes
Rang en cours à
5.7%
 
Messages: 1586
Inscription: 15 Sep 2014, 20:57
Présentation
Genre: Femme

Re: Antispéciste? pourquoi s'arrêter là?

Messagede Plantte » 01 Juil 2018, 09:26

Je crois que celle-là est quand même culte :
Il est également faux de prétendre que l’être humain n’a pas toujours mangé de la viande,
comme en Inde, dites vous. Allez donc faire un tour dans un restaurant indien vous vous
rendrez alors compte de l’ineptie de vos propos.
Avatar de l’utilisateur
Plantte
Avale du tofu
Avale du tofu
Rang en cours à
72.5%
 
Messages: 590
Inscription: 14 Déc 2011, 15:05
Présentation
Genre: Non spécifié (par défaut)

Re: Antispéciste? pourquoi s'arrêter là?

Messagede Célos » 01 Juil 2018, 15:14

Vous me faites penser au juge de la contreverse de Valladolid (en pleine Grande Inquisition) qui, reconnaissant que les amérindiens devaient posséder una âme, il n’y avait qu’à esclavagiser les noirs. On est alors en “droit” de se méfier des propos de Caroline Vincke
de l'Université catholique de Louvain.


En quoi le livre dont je parle ne serait-il pas scientifique? Ce qu’on appelle la science n’est-il pas, en premier lieu de l’observation? L’auteur ne saurait-il pas de quoi il parle?

Allant même en sens inverse, méfions nous toujours de ce que dit la science. Ne nous a-t-elle pas certifié à une époque que la terre était plate? Méfions-nous aussi des chiffres mis en corrélation. Par exemple, tous les alcooliques ont commencé par boire
du lait, alors supprimons le lait de l’alimentation des nourrissons afin qu’ils ne deviennent pas alcooliques par escalade. Autre exemple : la criminalité a tripplé en 1 an au Liechtenstein, son gouvernement s’inquiète au plus haut point, les détenus
étant passé d’un année à l’autre de 1 à 3 On voit bien l’inéptie de tels propos qui pourraient s’appuyer sur des chiffres scientifiques. C’est au nom de la science qu’on a construit la bombe atomique. En somme, pour moi, la science n’est pas garante de tout et il n’y a pas spécialement à la “sacraliser”.On sait que la sphère scientifique est souvent hermétique aux nouvelles (formes de) pensées, l’histoire nous montre qu’un certain nombre de personnes, reconnues maintenant comme de vrais scientifiques en ont fait les frais.
Peter Wohlleben n’est pas seul à avoir constater ce qu’il décrit, les amérindiens d'Amazonie ont quelques siècles d'expérience (scientifiques?) à ce sujet. je fais partie de ceux qui pensent qu'il n'y a aucune raison
de hiérarchiser un règne plus qu'un autre.
Oui, les végétaux souffrent lorsqu’on les tue et aucune étude scientifique ne démontre le contraire, si vous pensez que la science a réponse à tout.

Je ne vois rien dans vos revendications qui s’attaque à l’avortement. Un foetus n’est-il pas un être vivant un peu plus frère des humains qu’un autre animal?

Vous aurez certainement noté que je n’admet pas, pour autant, qu’on élève et abatte une partie de notre alimentation dans des conditions éxecrables, alors effectivement on peut (tenter de) changer certaines choses, mais de là à proscrire la viande, pourquoi?
La réponse des végans est, d’après ce que j’en ai entendu avant tout philosophique : “Ne mangeons pas nos frères”.
Mais quelle est cette façon de penser qui s’arrête en chemin?

Si on pense antispéciste, pourquoi cataloguer certains animaux de parasite ou nuisible? N’est-ce pas une une spécification inavouée, parasite ou nuisible étant des notions très subjectives, et donc discutables? Et pourquoi, comme je le disais, n’être que
spéciste et non pas antirégniste?

Même chose si vous en faites une affaire politique, ne vous arrêtez pas en chemin. afin de résoudre bon nombre de calamités des humains envers d’autres humains, des animaux, des végétaux et même des minéraux, et de l’eau, il y a un moyen radical de supprimer guerres, chomage, exploitations de toutes sortes, et même si d’autres soucis pourraient subvenir, ils serraient à n’en pas douter mineurs par rapport à ceux que je viens de citer.
Revendiquez avant TOUT l’abolition de l’argent[/u], rêvons et luttons pour un monde où on
irait travailler non pas par besoin mais par envie. Je suis convaincu que le monde se
porterait nettement mieux.

— Le 01 Juil 2018, 15:46, fusion automatique du message précédent —

Réponse à NicolasJ
Pourquoi a-t-on un sacré ego si on arrive sur un forum de discussion pour débattre?
Je ne vois pas ou j’insulte l’intelligence de quiconque? Penser que quelqu’un a
tort, et tenter un argumentaire n’est pas pour moi une insulte, pas plus à son
intelligence qu’au reste de sa personne. Si vous pensez cela,
alors, n’étant pas d’accord avec moi, seriez-vous en train de m’insulter?
Je ne fais que poser des questions auxquelles, plutôt que d’y répondre (manque
d’arguments?) vous préférez déformer et/ou interpréter mes propos.
En aucune manière je n’ai traité quiconque d’idiot, d’aucune façon je ne prétend
connaitre tous les concepts du vivant.
En retour, si je pense que tous les êtres vivants (ou non) ont le droit au même respect
suis-je pour autant un imbécille?
“La maman du premier humain au premier humain” : ça fait un peu créationiste à
mon goût, mais suis ouvert à la discussion
Célos
Jeune bulbe
Jeune bulbe
Rang en cours à
6%
 
Messages: 3
Inscription: 01 Juil 2018, 00:36
Genre: Homme

Re: Antispéciste? pourquoi s'arrêter là?

Messagede Petrichor » 01 Juil 2018, 15:55

Je t'invite à faire rentrer la notion de "besoin"dans ta réflexion :)
Les Inuits ont besoin de manger de la viande. C'est 98% de leurs ressources alimentaires. S'ils n'en mangent pas, ils meurent.
Si tu es sur une île déserte, tu vas avoir besoin de manger, peu importe alors que tu trouves sur ton chemin une noix de coco ou un lapin : ça finira dans ton estomac, sinon tu es fichu.
De même si j'ai des parasites je ne vais pas attendre qu'ils me rendent malade, j'ai besoin de m'en débarrasser car ma santé est en jeu.
En revanche, avec la profusion alimentaire que connaît l'Occident, on n'a pas besoin de manger de la viande. Tous nos nutriments peuvent se retrouver dans des végétaux (sauf la fameuse b12, que les animaux d'élevage prennent eux-meme en complément alimentaire... Donc autant prendre les cachets nous même).
Nous n'avons plus besoin de viande, de laine, de cuir, de fourrure... On peut donc, dans la situation privilégiée qui est la nôtre, se demander : tuer des animaux, est-ce encore utile?

On sait depuis au moins deux millénaires que la terre est ronde (merci Eratosthene), ce n'est pas la Science qui a empêché ce savoir de se transmettre ;)
La science n'est pas que de l'observation, c'est aussi et surtout une analyse rigoureuse. Le livre dont tu parles est sûrement intéressant, mais il doit être pris pour ce qu'il est : un recueil de pensées et d'observations. Pas une étude scientifique 0:)

Des études récentes démontrent que, en effet, les plantes communiquent entre elles et réagissent à leur environnement. Tu admettras cependant que, si on veut limiter la douleur due a notre alimentation, il vaut mieux manger soi-même une carotte que donner à manger 2000 carottes à un lapin le temps de sa croissance puis manger le lapin. (C'est un exemple idiot, ne cherche pas ma rigueur scientifique la dedans haha)

Enfin, l'avortement est une question délicate : quand commence la vie? Où s'arrête le droit de possession de son corps ? On n'est pas dans l'obligation morale d'aider un humain à vivre en le tenant à bout de bras pendant 9 mois. Pourquoi un embryon aurait-il un traitement différent?
C'est un questionnement profond et passionnant, chacun a sa vision des choses. Mais rien à voir avec le veganisme, pas plus que la guerre, le chômage et le travail... ;)
Petrichor
Jeune bulbe
Jeune bulbe
Rang en cours à
64%
 
Messages: 32
Inscription: 23 Mai 2018, 01:28
Présentation
Genre: Femme

Re: Antispéciste? pourquoi s'arrêter là?

Messagede NicolasJ » 01 Juil 2018, 16:54

Oui, les végétaux souffrent lorsqu’on les tue et aucune étude scientifique ne démontre le contraire, si vous pensez que la science a réponse à tout.

Oui, sur mars, il y a des aliens qui font "glop" quand on leur met de l'antimatière dans les mains. Aucune étude scientifique ne démontre le contraire.
Oui, au coeur de la Terre, il y a un noyau en chocolat spécial, qui a un goût de broccoli. Aucune étude scientifique ne démontre le contraire.
Oui, quand on va sur un forum végé, sans se présenter, sans introduction aucune, assèner un argumentaire basé sur des idées non scientifiques, des procès d'intention et même pas relu qui plus est, on peut s'attendre à une réaction négative de la communauté.

Donc si tu veux une discussion sérieuse, j'ai trois choses à te conseiller:
- La première, commence par te renseigner sur ce qu'est la méthode scientifique, afin d'éviter de dire des énormités que j'ai citées plus haut. Je ne vois aucun intérêt à argumenter avec quelqu'un qui ne saisit pas ce genre de concept (ou du moins, qui utilise des modes de raisonnement absurdes).
- La deuxième, commence par nous demander dans quel cadre notre réflexion s'inscrit, plutôt que de débattre tout seul et développer tes idées sur des choses qu'aucun de nous n'a dites.
- La troisième, ne pars pas dans tous les sens. C'est insupportable de répondre à un argument et d'en voir arriver trois autres qui n'ont rien à voir.

Quand à ma signature, il s'agit d'une plaisanterie qui met en évidence le fait qu'avec nos critères moraux actuels, on pourrait sans problème justifier d'exploiter, tuer et manger nos proches ancètres à l'échelle de l'évolution.
La maman du premier humain au premier humain :
« Ce n'est pas bien de manger ton papa ! »
Le premier humain :
« Mais ce n'est qu'un animal après tout ! »
David Furrer inspiré de David Olivier
NicolasJ
Mange de la salade
Mange de la salade
Rang en cours à
0.7%
 
Messages: 151
Inscription: 09 Nov 2017, 14:10
Présentation
Genre: Homme

Re: Antispéciste? pourquoi s'arrêter là?

Messagede Tigresse » 01 Juil 2018, 17:31

:popcorn:
Tigresse
Moulin à graines
Moulin à graines
Rang en cours à
73.1%
 
Messages: 11192
Inscription: 18 Juil 2011, 21:11
Localisation: Me cherchez pas ici, je suis ailleurs
Présentation
Genre: Femme

Re: Antispéciste? pourquoi s'arrêter là?

Messagede Célos » 01 Juil 2018, 17:38

Réponse à NicolasJ
Ah, insultant le Célos, alors qu’il est en premier lieu qualifié/catalogué comme troll?
Définition.dictionnaire. Troll : (Internet) (Péjoratif) Internaute postant sur des
forums et autres espaces de discussion des messages provocateurs ayant
généralement trait à des sujets prompts à susciter des débats houleux.

Je n’affirme nullement que vous n’ayez pas le droit de penser ce que vous pensez,
je cherche juste la discussion et surtout les réponses, qui vous semblent difficile à
fournir à mes questionnements. Si votre forum (de discussion) n’existe que pour
savoir si, dans tel texte il faudrait à tel endroit mettre un point virgule plutôt qu’ue
“simple” virgule, ou déplacer cette virgule ou encore discuter si tel terme doit être
entre parenthèses plutôt qu’entre guillemets ou écrit en italique ou souligné, cela
ne doit pas faire énormément avancé le schmilblick.

Quant à votre réponse par énormités, comme vous dites, n’est qu’une tombée
dans le piège. Eh bien oui, certaines choses ne sont pas démontrées scientifiquement
et existent pourtant, à l’inverse, certaines théories scientiques, déforment la réalité
des faits, trafiquant les résultats afin de pouvoir s’établir. Citons simplement Mendell
avec ses haricots.
La Science ne dit pas toute la vérité. Ne sait pas tout.On se doit donc de s’en méfier.

Voir arriver 3 arguments nouveaux alors qu’on a répondu à un? Il est où le 1?

Pour finir, permettez-moi à mon tour de vous donnez un conseil : Changez de
signature, car si je la trouve moi-même (un peu) créationiste, d’autres pourraient
penser la même chose et cela ne facilitera pas la discussion, si elle est possible,
avec des gens qui ne pensent pas, un peu, complètement, nécessairement,
obligatoirement, sacralement comme vous. Encore une fois, je n’ai fais que poser
des questions auxquelles personne ne semble pouvoir me répondre.

Tuer des végétaux, est-ce encore utile?
Célos
Jeune bulbe
Jeune bulbe
Rang en cours à
6%
 
Messages: 3
Inscription: 01 Juil 2018, 00:36
Genre: Homme

Re: Antispéciste? pourquoi s'arrêter là?

Messagede Byza » 01 Juil 2018, 18:06

Tuer des végétaux, est-ce encore utile?


Go praniste !
"Il vient une heure où protester ne suffit plus : après la philosophie, il faut l’action.” Victor Hugo
Avatar de l’utilisateur
Byza
Mange de la salade
Mange de la salade
Rang en cours à
23.3%
 
Messages: 185
Inscription: 05 Avr 2018, 22:52
Localisation: Ariège
Présentation
Genre: Femme

Re: Antispéciste? pourquoi s'arrêter là?

Messagede NicolasJ » 01 Juil 2018, 19:04

Ah, insultant le Célos, alors qu’il est en premier lieu qualifié/catalogué comme troll?

En premier lieu ?
Comment ça, en premier lieu ?
Tu as posté un message, il a été analysé par Pétrichor, et donc en second lieu tu auras été qualifié de troll (même pas en fait, Pétrichor a été très polie).
A moins que quelqu'un ait prévu ton arrivée, t'ait envoyé un message privé avant que tu postes, ça n'est pas en premier lieu que tu auras été qualifié de troll.


Si votre forum (de discussion) n’existe que pour
savoir si, dans tel texte il faudrait à tel endroit mettre un point virgule plutôt qu’ue
“simple” virgule, ou déplacer cette virgule ou encore discuter si tel terme doit être
entre parenthèses plutôt qu’entre guillemets ou écrit en italique ou souligné, cela
ne doit pas faire énormément avancé le schmilblick.

Se référer à mon conseil numéro 3.

Voir arriver 3 arguments nouveaux alors qu’on a répondu à un? Il est où le 1?

Ca serait encore pire s'il n'y en avait pas eu un seul. Sortir 3 nouveaux arguments comme il a été fait alors qu'il n'y aurait pas eu de réponse aux précédents, c'est encore plus terrible niveau argumentation, non?




A priori on ne se comprend pas très bien sur ce qu'est la science, alors je vais essayer développer ce que j'en pense:

Pour qu'un énoncé puisse être qualifié de scientifique et être pris au sérieux, il doit répondre à plusieurs critères: Le premier, c'est qu'il ne doit pas sortir de nulle part: il doit y avoir soit des observations qui pourraient nous faire supposer cet énoncé, soit des résultats théoriques qui l'impliquent.
Le second, c'est qu'il doit être falsifiable: on doit être en mesure de mettre en place des expériences praticables qui sont capables de prouver que cet énoncé est faux, s'il est faux.

Exemples:
"La température moyenne à la surface de la Terre augmente".
Cet énoncé est scientifique, car d'une part, nous avons des données qui montrent que depuis un siècle la température moyenne a augmenté d'un degré, et d'autre part, parce que s'il était faux, alors ces mêmes données permettraient de le falsifier.
"Le grand prophète tout-puissant Smilblükk a créé la Terre et l'univers il y a 12 000 ans".
Cet énoncé n'est pas scientifique, car d'une part, il ne se base sur rien, et d'autre part, on a aucun moyen de prouver qu'il serait faux s'il était faux. Peu importe les preuves qu'on apporterait d'un contraire, "fossiles, roches, évolution", elles ne peuvent pas contredire l'énoncé, puisque notre hypothèse est bien trop générale (s'il a créé toute la Terre et l'univers, alors il peut aussi bien avoir créé des fossiles, créé une ligne évolutive, et créé des proportions d'atomes radioactifs dans les roches comme bon lui semble, indépendamment de l'âge de l'univers. Autrement dit, on ne peut faire aucune expérience qui, si notre énoncé était faux, permettrait de prouver qu'il est faut. Notre énoncé n'est pas falsifiable, donc il n'est pas scientifique.


Maintenant question cruciale, que tu évoquais et à laquelle tu as apporté une réponse absurde.
Est-ce que les énoncés scientifiques sont vrais ?
Non.

Mais peut-on seulement atteindre la vérité ?
Peut-être à travers la croyance?
Un premier type de croyance serait d'ordre religieux ou culturel: si je crois que tout s'explique par le grand prophète Smilblücke (oui, il a plusieurs orthographes), alors je peux considérer comme vrai absolument tout ce que je peux expliquer en invoquant Smilblücke. Les limites de ces énoncés en terme de valeur de vérité sont relativement clairs. Pour formuler autrement ce que tu as pu dire, le Smilblücke, il fait pas avancer les connaissances.
Un deuxième serait d'ordre individuel: un jour, je me suis cogné le genou et j'ai saigné. Alors j'ai pris deux comprimés de Paroucéktamal, et 10 jours plus tard j'étais soigné. Désormais, je crois (considère comme vrai) que c'est le fait de prendre des comprimés qui soigne. Les limites de ce type de croyances sont également évidentes. Tu l'as toi-même fait remarqué que corrélation n'équivalait pas à causation, et qu'il faut donc des études scientifiques particulières et rigoureusement menées, qui permettent de créer de tels énoncés scientifiques.
Un troisième type serait d'ordre scientifique: je crois seulement en des énoncés scientifique.

Alors quand on est face à ces trois types de croyances, lesquels on choisit ? Les deux premiers sont absurdes et ne fournissent aucune preuve de ce qui est énoncé. Le troisième en révanche a une méthode particulière derrière, qui est parfaitement rationnelle.

Eh bien c'est simple: si on veut pouvoir débattre, on doit choisir la troisième forme de croyance, c'est-à-dire les énoncés scientifiques.




Maintenant le coeur du sujet:
Tu affirmes l'énoncé (que tu dis scientifique) suivant:
"Les végétaux sont sentients"
Si tu veux affirmer ça, j'ai besoin que tu fournisses le travail scientifique qui a formulé cet énoncé, et dans lequel je devrais pouvoir trouver: 1) A partir de quelles données est-ce qu'on pense pouvoir affirmer ça. 2) Quelle expérience permettrait de falsifier cet énoncé si tant est qu'il était faux.
Comme l'a montré Haricot, le livre cité n'est pas du tout une source scientifique.
Si tu veux qu'on puisse vérifier ce que tu donnes comme preuve, il faut que tu sortes des articles scientifiques publiés et peer-reviewed. S'il existe une littérature qui affirme que les plantes ressentent la douleur, tu ne devrais pas avoir de mal à la trouver.


Tuer des végétaux, est-ce encore utile?

Nous ne sommes à priori pas capable de convertir de l'énergie en nourriture sans passer par des processus biologiques. Donc la réponse à cette question est évidente, et il sera peut-être nécessaire pour réfléchir de se poser des questions un peu plus pertinentes.
Par rapport à mon conseil numéro 2, tu pourrais par exemple nous demander ce qu'est l'antispécisme (parce que tu ne le comprends à priori pas très bien si tu parles d'antirègnisme). Ca amorcerait une conversation un peu moins ridicule que celle qu'on est en train d'avoir.


Pour ma signature (décidément), il y a des liens.

PS: On ne se méfie pas de la science, on doute de la science. Et le doute consiste à remettre en cause les énoncés actuels, lorsque la recherche fondamentale nous fournit de nouvelles données. Ce n'est pas de la méfiance.
Dernière édition par Watermelon le 01 Juil 2018, 20:15, édité 1 fois.
Raison: Correction de balises.
La maman du premier humain au premier humain :
« Ce n'est pas bien de manger ton papa ! »
Le premier humain :
« Mais ce n'est qu'un animal après tout ! »
David Furrer inspiré de David Olivier
NicolasJ
Mange de la salade
Mange de la salade
Rang en cours à
0.7%
 
Messages: 151
Inscription: 09 Nov 2017, 14:10
Présentation
Genre: Homme

Re: Antispéciste? pourquoi s'arrêter là?

Messagede Tigresse » 01 Juil 2018, 20:50

Mendel n'a pas utilisé de haricots, mais des petits pois pour ses recherches.
Encore une inexactitude scientifique dans ton argumentaire, Célos
Tigresse
Moulin à graines
Moulin à graines
Rang en cours à
73.1%
 
Messages: 11192
Inscription: 18 Juil 2011, 21:11
Localisation: Me cherchez pas ici, je suis ailleurs
Présentation
Genre: Femme

Re: Antispéciste? pourquoi s'arrêter là?

Messagede HaricotPrincesse » 01 Juil 2018, 21:19

Celos a écrit:Je ne vois rien dans vos revendications qui s’attaque à l’avortement. Un foetus n’est-il pas un être vivant un peu plus frère des humains qu’un autre animal?

Pourquoi, les anti ivg viennent-ils toujours nous expliquer notre manque de cohérence entre le fait de ne pas tuer d'animaux pour les manger et d'être ok concernant l'avortement?

P.
Nous sommes deux : Haricot (qui signe H.) et Princesse (qui signe P.)

« On est quand même malins : on a adopté une cause où manger est un acte militant. :^^: » – P.
Avatar de l’utilisateur
HaricotPrincesse
Massacre des légumes
Massacre des légumes
Rang en cours à
46.4%
 
Messages: 2196
Inscription: 20 Juin 2016, 18:42
Localisation: Bruxelles
Présentation
Genre: Non spécifié (par défaut)

Suivante

Retourner vers Philosophie