[Monde] Végétalien(ne) en voyage, comment faites-vous ?

Rose des vents

Jeune bulbe
Inscrit
18/11/11
Messages
57
Score de réaction
0
Localité
Montréal, Québec
Site web
www.voyagesvege.com
Bonjour,

Une personne parlait plus haut que c'est comme les allergies. Les gens font avec. Mais quand même les allergiques ne sont pas nécessairement vegan en plus ! Alors facile à dire...
Je voulais éviter les produits laitiers en Suisse et en France. Y'en a partout...tu veux une soupe aux légumes en épicerie et y'a de la crème dedans.

Je suis allée dans la campagne irlandaise reculée où tu peux trouver 1-2 pubs ou une minuscule épicerie plein de viande aux 15-20 km. Pour certains pubs, une option VG c'est du poisson alors imaginez vegan. On peut en prendre du temps à chercher et ça devient une source de stress...Je suis du même avis que Jezebel que ça peut gâcher un voyage. Je comprends pourquoi des vegans font preuve de souplesse malgré leur conviction. Je ne les juge aucunement.Imaginez que vous êtes vegan et intolérant au gluten...donc pas de pizza sans fromage, sandwich ou pâtes. Est-ce si facile dans ce cas? Ben non...

J'aime voyager et c'est une des raisons pourquoi je ne veux pas devenir végétalienne. Moi et mon conjoint, on se dit toujours en voyage : Mais comment font les végétaliens ?Mais à force de demander des plats vegan, les restaurants vont peut être s'ajuster du côté du végétarisme et offrir du vegan.
 

Fushichô

Consus
Inscrit
22/1/11
Messages
15 027
Score de réaction
2
Localité
Australie
La référence aux allergies, comme je l'ai comprise, c'est "un allergique en voyage, il fait pas d'exception, il peut pas parce que sinon, ça déclenche son allergie, donc un vgl """doit/devrait""" faire pareil" (je mets "doit/devrait" avec plein de guillemets, je veux pas que ça soit perçu comme un ordre ou un jugement). Je m'en fous que des vgl fassent preuve de souplesse, mais dans bien des cas, ces entorses à l'éthique sont facilement évitables. Faire une entorse à ses convictions en France ou en Suisse, même dans un bled paumé, c'est quand même pas la même que dans un bled en Chine comme dans le cas de Jezebel ou dans les cas de lelfe ou d'Alter.

Je suis allé dans la campagne anglaise paumée avec rien de vgl dans les pubs. Mais il y avait tjs des jacket potatoes au menu (avais-je de la chance ?). Il m'a suffit de préciser sans beurre, et voilà.
Y avait pas de fruits/légumes/pain dans la minuscule épicerie dans les 20 km à la ronde ?

Le fromage, j'ai jamais aimé, j'ai tjs réussi à m'en sortir en France. Pizza sans fromage, un grand classique pour moi. Pour le reste des produits laitiers, si on prend tout prêt, ça peut effectivement facilement être la misère. Mais tu viens en France/en Suisse, tu parles français, donc dans les restau, faut vraiment pas que t'hésites à demander sans produits laitiers ni oeufs, discuter avec le/la cuisto/serveur-se ce qu'ils peuvent faire pour toi. T'as l'avantage de pas avoir la barrière de la langue, autant en profiter. ^^

J'aime voyager, mais je vois pas le problème à devenir vgl pour autant. Déjà ça empêche pas de l'être en dehors des voyages et de faire des exceptions si pas possible de faire autrement en voyage.
Et si pour l'instant j'ai voyagé que dans des pays occidentaux (donc bouffe similaire et pas la barrière de la langue dans la plupart des cas ; en Islande et en Allemagne, l'anglais et mon très faible niveau d'allemand ont été suffisants), ce qui fait qu'il est facile de rester vgl, le jour où j'irai en Asie (je suis pas attiré par l'Afrique), bah je me démerderai comme je pourrai, quitte à pas manger une journée ou deux si vraiment je trouve rien à me mettre sous les canines. Et peut-être que je ferai des erreurs involontaires en prenant un plat qui semble vgl, mais sans savoir si quelque part des produits animaux sont pas intervenus dans la préparation. Bah c'est pas grave, j'aurai fait ce que j'ai pu pour rester fidèle à mes convictions sans céder face à la première difficulté rencontrée (et quand on vit à Londres, ne plus avoir le choix entre plusieurs plats vg, c'est déjà une difficulté :p).
Ça m'emmerde aussi de pas pouvoir goûter les plats locaux, mais mon éthique prime sur mon palais.

C'est mon point de vue, ma façon de faire, maintenant, vous faites bien tous comme vous voulez/pouvez ! ^^
 

Kahte

Moulin à graines
Inscrit
11/10/08
Messages
12 574
Score de réaction
1
Localité
cachée sous ma couette !
Disons que des pays où tu n'es déjà pas sure des légumes, comme la chine, la russie (oui j'ai des amies qui on eu des champignons de tchernobyl dans leur assiettes et sans jeux de mots, ils en rit encore jaune aujourd'hui...)etc c'est pas facile hein.
Pour un petit voyage, je pense prévoyance, pour des parcours aussi long que Lelfe , Jezebel (même si elle bouge pas :p), là c'est une question de conscience, et surtout de faire le moins de mal, on peut pas vous en vouloir de ne pas savoir ^^
Genre le bouillon au dashi, ou même le pain avec du lait , à un moment faut bien que vous mangiez hein ^^
Il y a une différence, entre faire avec, (avec une volonté de rester soit même et vegan) et ne rien faire pour s'en sortir (genre je mange n'importe quoi en m'en foutant).

Pour ma part il y a des pays où je ne pourrais pas aller, rien que parce que le bouillon avec un micron de viande me rends malade comme un chien. Pas envie de souffrir ^^ donc les voyages ça sera par amis interposés ^^ (dans des pays tropicaux ^^) En Europe il y a toujours un moyen de se faire envoyé des vivres par la poste ^^

Tiens justement voici les questionnements d'une végan en Bresse ^^

http://doyouspeakvegan.blogspot.fr/
 
A

Anonymous

Guest
Je suis 100% d'accord avec Fushi.
Ceci étant je sais bien que dans certaines zones du globe ce n'est certes pas une évidence et je n'émet strictement aucun jugement.
Quelle idée aussi d'aller dans des trous perdus avec des trucs bizarres aussi ! :p
Jezebel":3nijvst5 a dit:
Autre chose, et c'est sans doute spécifique à la Chine, je n'achète plus de fruits et de légumes sur les marchés ou en tout cas le moins possible, à cause des scandales sanitaires (ie: légumes au plomb), donc encore une fois, même avec un marché à portée de main, j'y regarderais à 2 fois.
Et ça se comprend mais ce sont les mêmes qu'ils utilisent dans les restaurants donc le souci reste le même non ?
Rose des vents":3nijvst5 a dit:
Bonjour,

Une personne parlait plus haut que c'est comme les allergies. Les gens font avec. Mais quand même les allergiques ne sont pas nécessairement vegan en plus ! Alors facile à dire...
Non pas facile. Je ne parle pas en l'air j'énonce un fait. Les personnes souffrant d'allergies alimentaires risquent leur peau. Doivent-ils s'abstenir de voyager pour autant ?
Pareil pour les vegans.
Quant au fait de consommer des produits dont on ne sait pas trop comment ils ont été cuits etc, je comprend parfaitement que chacun(e) fera se qu'il pourra, voudra, estimera et supportera :)
 

VenusiaDeSolaris

Élève des carottes
Inscrit
29/10/11
Messages
1 468
Score de réaction
0
Localité
Angers
Née en Espagne il y a un peu plus de 40ans,j'ai trés tôt été habituée au lait végétal(chufa)introuvable en France avant les années 80.C'est pas original d'être VG dans les grandes villes de la côte Sud,Sud-Est,en grande surfaces,les produtis VG voisinent les autres quasiment comme en Angleterre,du coup pas la peine d'aller dans des magasins spécifiques comme en ici.
Du coup,j'me fais un stock de produits VG alimentaires et cosmétiques que l'on trouve pas ici(ou hypra cher)à chaque fois que j'y vais héhéhé !
 

penseur

Mange de la salade
Inscrit
25/2/12
Messages
302
Score de réaction
0
Localité
Rosenheim (Angelamerkel-Land)
Je prépare un tour du monde pour dans un peu moins d'un an et j'avoue aussi que le coté alimentation ne m'aide pas. Je me prépare déjà à devoir "tricher" et ça me plait pas!
 

Jezebel

Évéganéliste
Inscrit
12/5/10
Messages
7 179
Score de réaction
0
Localité
Un peu partout dans le monde
penseur":1w5t65nr a dit:
Je prépare un tour du monde pour dans un peu moins d'un an et j'avoue aussi que le coté alimentation ne m'aide pas. Je me prépare déjà à devoir "tricher" et ça me plait pas!
C'est pas nécessaire si tu as un minimum de controle sur tes repas, donc prévois plutôt des solutions d"hébergement qui te permettront de cuisiner. C'est une donnée supplémentaire à prendre en compte mais qui simplifie la vie au bout du compte. :)
 

Talis

Jeune bulbe
Inscrit
11/4/11
Messages
43
Score de réaction
0
Localité
Paris
Quand je pars dans une grande ville, je me fais une liste de ses restos vg, avec quelques-uns en tête, pour les fréquenter en priorité.
 

Queenybout

Broute de l'herbe
Inscrit
22/1/14
Messages
104
Score de réaction
0
Tiens, sympa que ce sujet refasse surface.

Pour ma part, c'est vraiment en fonction du pays et du type d'endroit dans ce pays (ville / campagne / désert...).

Petite anecdote de voyage:
Comme je faisait ma tambouille à l'hotel, en prenant avion, j'avais mis dans ma valise un petit réchaud à gaz (type camping gaz mais sans la bombone) et pour gagner de la place, j'avais mis une boîte de conserve de haricots vert dans le compartiment de la bombone.

Et vlan les contrôleurs débarquent en cabine et ils m'ont fait ouvrir la valise sur le tarmac....vous auriez vu leur tronche quand j'ai montré ma boîte de haricot... :mmm:
L'avion a pris 20' de retard à cause de moi.
 
A

Anonymous

Guest
Pour ma part, j'ai pas beaucoup voyagé depuis que je suis vegan (Espagne, Allemagne et un peu en République tchèque avant d'être totalement végan).

Quand je peux, j'essaye d'être au point sur le vocabulaire des produits animaux dans la langue locale.

Heureusement pour moi quand j'étais en République tchèque, j'étais pas vegan mais végé, ce qui a facilité l'alimentation car ça parlait pas souvent anglais.

Maintenant je ne laisse plus rien passer, on prend les potentielles adresses de restos végans, on essaye d'être prêt-e-s pour parler en anglais et esperanto au cas où (même si en Catalogne ces deux langues ne servent presque à rien).

Quand on va chez des gens, on précise notre alimentation à l'avance (pas de mauvaise surprise ainsi).

Surtout (le plus important) on essaye de faire le plus possible notre bouffe, on prend toujours de quoi cuisiner à partir d'ingrédients basiques, du riz, des haricots, un oignon, une salade et voilà. Faut dire qu'on fait surtout du voyage avec camping sauvage et jamais d'hotel.

On a aussi essayé le sac à germer qu'on accroche sur le sac, ça a pas trop marché, mais certain-e-s y arrivent.
 

HederaHellix

Jeune bulbe
Inscrit
8/1/14
Messages
45
Score de réaction
0
à ce propos, ami-e-s utilisateur-trice-s de smartphones, il existe une application mobile qui s'appelle Vegan World, qui affiche un même texte traduit en plusieurs langues :
"Je suis végétalien/ne
Je ne mange pas : les produits d'origine animale. Par exemple : viande, poisson, volaille, fruits de mer, oeufs, miel, produits laitiers (lait, yaourt, fromage, crème, poudre de lactosérum ...)

Je mange : produits végétaux. Par exemple : pain (sans lait et oeuf), pâtes (sans oeuf), pommes de terre, riz, légumes, légumineuses, fruits, baies, noix, tofu, champignons ...

Merci :)"

Il y a 31 langues dans la version gratuite et il me semble qu'il existe une version payante aussi. Certaines traductions sont faites ou vérifiées par des "natifs" donc sans trop de fautes apparemment, après je m'en suis pas encore servi. Si ça peut aider quelqu'un ...
 

NOWVEG

Jeune bulbe
Inscrit
24/7/16
Messages
6
Score de réaction
0
Salut,

En effet, manger vegan en voyage, c'est compliqué... Je trouve que dans les grandes villes, ça passe encore, on arrive à trouver des restos et des alternatives dans les supermarchés. D'ailleurs, en général, j'essaie toujours de faire mes petites recherches avant de partir pour savoir où aller.
Le problème, c'est surtout quand on s'éloigne des grandes villes. Perso, quand je suis perdue dans la pampa et que je ne trouve pas d'option vegan, je n'en fais pas tout un plat, je mange végétarien ! Finalement, ça n'arrive pas si souvent que ça. :)
Je pense qu'il ne faut pas s'empêcher de voyager sous prétexte de ne pas pouvoir manger vegan. ;)
 

Vladimirov

Avale du tofu
Inscrit
12/4/14
Messages
751
Score de réaction
0
Sinon, les gens font ce qu'iels veulent.
 

Toto

Broute de l'herbe
Inscrit
24/4/16
Messages
270
Score de réaction
0
Sinon on jeûne durant tout le voyage :D
 

HaricotPrincesse

Fait crier les carottes
Inscrit
20/6/16
Messages
2 548
Score de réaction
0
Localité
Bruxelles
Site web
haricotprincesse.be
Fushichô":yx5bah4c a dit:
Je sais pas, mais dans mon idée, c'est quand mm rare de pas pouvoir trouver au moins un (super)marché qui vend des légumes. Si ?
Si, ça existe (ou presque). À Crolly, en Irlande, la seule supérette est celle de la pompe à essence. Deux grands rayons de viandes et de produits laitiers mais, pour les légumes, c’est quatre carottes, cinq tomates (pas très mures), un sachet de julienne et des paquets de deux kilos de pommes de terre – Irlande oblige mais ce qui n’est pas très pratique en camping avec sac à dos. En surgelés : uniquement des glaces.

Résultat : de la semoule avec la julienne, qui a aussi servi pour une soupe miso, et des pâtes avec un pesto d’orties cueillies dans le camping.

Bon, nous ne sommes pas entièrement végétaliens mais tout ce que nous avons cuisiné l’était. C’est à l’extérieur que c’est plus compliqué et nous avons mangé bien plus souvent végétarien que d’habitude.

Partout, par contre, il y a des offres gigantesques sans gluten dans les restos, pubs et magasins. On en était jaloux ! Ne me dites pas qu’il y a autant de cœliaques que ça dans les iles britanniques. Ce serait bien de proposer aussi des produits adaptés aux choix ou nécessités d’autres personnes : sans produits laitiers, sans œufs, végétaliens, pauvres en sel, etc. D’autant que cette offre s’est développée super rapidement : il y a deux ans (Chester et pays de Galles), trois ans (Écosse) et quelques fois à Londres, il n’y avait pas tout ça. Gwyneth Paltrow a bien réussi à lancer sa mode en Britannie.

Cela dit, ça a du bon : dans les magasins où il y a une offre moyenne, les rayons sans gluten proposent de nombreux produits adaptés à différents types de régimes (on a même vu des barres de céréales paléo !) Hier, dans un café d’un parc de Dublin, P. a même mangé ce que nous avons appelé un gâteau « sans rien » : sans gluten, sans sucres ajoutés, sans œufs, sans produits laitiers, cru et sans noix. Il semblait à base de dattes et cacao, de graines de tournesol et de courge sur le dessus, et ce qui pouvait être des graines germées dans la pâte de dattes.

Pour en revenir à « Comment se débrouiller en voyage », nous avions emporté de la semoule, des lentilles, des herbes et épices, du miso, huile, vinaigre, sauce soja, échalotes, algues sèches, etc. Ça nous permettait au moins de pouvoir improviser de quoi manger même si nous ne trouvions pas de magasin ouvert. Ce que nous n’avions pas prévu c’est que, quand un camping indique qu’il y a une cuisine pour les campeurs, ça se résume parfois à un endroit couvert avec une bouilloire et un grille-pain. Et, avec notre mini-bombonne de gaz, on n’allait pas faire cuire nos lentilles pendant les 20 minutes réglementaires.

En pratique, comme dit plus haut, ce que nous avons cuisiné était uniquement végétalien, de même que les pique-niques que nous avons pu préparer pour midi. Et je n’ai pas porté les lentilles pour rien : un de nos campings avait des réchauds dans la cuisine et ça a fait une bonne salade froide. On a aussi trouvé des barres de céréales bien goutues et peu sucrées (ainsi que des noix, fruits, etc.) Par contre, toujours pour les pique-niques, on en a eu à un moment marre de devoir se contenter de houmous, de pain et de pommes. Tu fais limite la fête quand tu vois un pot de guacamole bien industriel. Dans les trucs simples à trouver, il y a bien sûr les haricots sauce tomate, qui existent aussi en version peu sucrée et moins salée (nous n’aimons pas trop le gout du sel et du sucre).

Au pub, nous pensions pouvoir éventuellement nous en sortir avec des onions rings, chips and mushy peas mais, à notre grand plaisir, de nombreux plats étaient végétariens et certains semblaient végétaliens (rien n’indiquant que des légumes n’avaient pas été sautés au beurre). Et on ne parle pas de bêtes pizzas : c’étaient des currys, des gratins, des burgers ou de bons plats de pâtes cuisinés avec amour, de bons produits et une réelle recherche de gout. Oubliez vos éventuels préjugés : dans les iles britanniques, ils savent super bien cuisiner, même dans des pubs.

Les fois où on a dû se résoudre à regret à manger végétalien, c’est, comme aujourd’hui, quand notre correspondance a été raccourcie à une demi-heure (conseil : ne voyagez pas avec Stena Line si vous êtes à pied, ils n’ont aucune considération pour vous) et qu’on se contente des sandwiches fromage-crudités et œuf-cressonnette disponibles à la mini-boutique de la gare. Pas le courage, en s’étant levés à 5h45 et en portant 15 kg sur le dos, d’aller trouver la supérette du coin et revenir à temps pour attraper le train.

Donc, en résumé, il y a moyen en Irlande et Grande-Bretagne de manger végétalien facilement, même si on n’est pas motorisé. Dans les villes, mêmes petites, c’est facile. Dans les coins plus petits, il faut être d’accord de manger un peu toujours la même chose. Mais on peut parfois y trouver un health store qui fait un peu épicerie bio où acheter des légumes à la pièce. On peut même trouver des légumes sympas chez… le boucher !

Dans les topics ad hoc, nous vous parlerons de restos végéta*iens où nous sommes allés. À Liverpool, il y en a un canon ; à Galway, il y en a un très bon ; à Dublin, le très encensé Cornucopia nous a un peu déçu.

H.
 

Jezebel

Évéganéliste
Inscrit
12/5/10
Messages
7 179
Score de réaction
0
Localité
Un peu partout dans le monde
Oh? J'adore Cornucopia pourtant! J'irais vivre a Dublin rien que pour eux :D
Sinon, Galway, l'offre s'est bien étoffée, tant au niveau resto que offre dans les magasins et c'est juste troooop facile d'y manger vegetalien :p (je vais pas me plaindre ^^ )
 

végévore

Avale du tofu
Inscrit
6/11/16
Messages
554
Score de réaction
0
La où ça doit vraiment être dur c'est les voyages collectifs (voyage avec les scouts, avec la classe, avec le club de sport...), puisque l'on ne décide pas forcément où en mange.
 

Scottish

Broute de l'herbe
Inscrit
1/1/17
Messages
285
Score de réaction
0
J'ai toujours réussi à me débrouiller en voyage sans aucun problème. Le Royaume-Uni est vraiment génial pour ça. A Glasgow et Dublin, on trouve de quoi très bien manger, végétalien, dans tous les restos. Miam :D
 

JourMouillé

Jeune bulbe
Inscrit
5/12/17
Messages
36
Score de réaction
0
Manger végétalien en voyage, ça dépend beaucoup des conditions dans lesquelles tu pars en voyage : si tu cuisines toi-même (en camping avec du matériel, en auberges de jeunesse ou en louant un appartement / une maison) il y a peu de chances que tu aies des soucis. Tu trouveras des légumes, des céréales, des légumineuses... à peu près partout dans le monde. Après ça se complique si tu n'a pas de matériel pour cuisiner mais que tu fais tes repas toi-même (donc si tu carbures aux sandwichs) mais ça ne reste pas trop compliqué, parce que de nouveau tu trouveras toujours des trucs basiques à mettre dedans, si tu n'es pas limité niveau place ou poids tu peux même prévoir un stock de trucs à tartiner au cas où pour toujours avoir quelque chose de correct.
Par contre ça peut devenir embêtant si tu manges au restaurant ou chez des gens, surtout si tu est la seule personne végétalienne. Je pense que dans la plupart des capitales d'Europe tu peux trouver aujourd'hui au moins un restaurant végétalien, mais encore faut-il savoir où il est et réussir à y traîner ceux qui sont avec toi. Sinon il ne te reste qu'à éplucher les cartes de tous les restaurants dans la rue pour trouver un endroit où tu peux manger (et encore...).

Enfin, comme ça a déjà été dit, tu trouveras à peu près partout au moins des fruits pour ne pas mourir de faim ou compléter un repas frugal. Et c'est vrai qu'un paquet de soupe déshydratée ou de pâtes déshydratées (les pâte que tu peux même manger sans les faire recuire). C'est pas toujours très chouette niveau composition, mais il y en a des végétaliennes et ça fait que tu ne te trouveras jamais avec vraiment rien... en bref manger végétalien en voyage c'est tout à fait faisable, c'est plutôt pour ceux qui t'accompagne qui en auront peut-être marre de passer deux heures à chercher un restaurant chaque fois que vous décidez d'y aller.
 

Tigresse

Moulin à graines
Inscrit
18/7/11
Messages
11 689
Score de réaction
3
Localité
Me cherchez pas ici, je suis ailleurs
Sérieusement, quelqu'un a déjà tenté de faire cuire des pois chiches en camping, sur un réchaud de camping ?
Parce que "des légumineuses, t'en trouve partout"....
 
Haut