Psychosociologie / militantisme

Lringot

Avale du tofu
Inscrit
6/3/08
Messages
517
Score de réaction
0
Localité
Choisy le roi
Site web
www.federation-vegetarisme.fr
Bonjour !

Aujourd hui, lors de ma formation cadre, j'ai appris un truc interessant ! (une fois n est pas coutume !)
Au cours de psychosociologie on a étudié la psycho socio comportementaliste.
Entre gros: comment réagissent les gens dans telle ou telle situation.

Une expérience a été mené en 1950:
- un groupe a qui on montrait des gens avec des supers gros problèmes dentaires lors d une publicité.. mais genre problème dentaires dégeux... image chocs +++
- un groupe a qui on montrait une pub avec l interet de se laver les dents, et pas trop d image choc.

On reconvoquait plus tard les gens pour voir comment ils avaient mis en pratique tout cela...
Ceux qui ont été le plus receptifs et se sont laver les dents: groupe avec pub sans image choc !

En fait, les images chocs lancent des mecanismes de défenses, et la personne refuse tout message.
En pratique, un fumeur a qui ont va montrer des poumons pourris se refugiera plus dans "ca n arrive qu aux autres" que le meme fumeur qu on ne choquera pas...

C est super interessant comme info.
Dans ma pratique peso, vu que je fais de l education a la santé, de la prévention....

Mais aussi dans le militantisme vg !

Du coup je me dis qu il faut il allez doucement ...
A+
 
A

Anonymous

Guest
merci!
Je peux faire tourner cette info?
 
A

Anonymous

Guest
Wouah c'est vachement intéressant, merci pour l'info ! :)
 
A

Anonymous

Guest
C'est aussi du à la suggestion négative.
Comme par exemple on dit à des enfants de ne pas toucher qqch, il y a plus de chances pour qu'ils le fassent
 

Jcette

Broute de l'herbe
Inscrit
12/12/08
Messages
216
Score de réaction
0
Localité
Ecolieu Végane "La Belle Verte"
Site web
belle-verte.over-blog.com
Lringot ton exemple n'a pas de rapport avec celui du militantisme vg pour les animaux.

En effet il montre des images d'autres personnes avec de gros problèmes dentaires à des personnes qui n'en ont pas ! Donc ce n'est pas leur réalité.

Alors que dans notre cas on montre des animaux à l'abattoir (par exemple) à des omni qui participent donc à cette réalité.

Montrer du soft ou du "gore" ?

Pour les animaux il faut montrer la réalité, c'est à dire du "gore" !
Ce n'est pas avec des belles photos d'animaux dans la nature ou des cartoons d'animaux ou de l'humour qu'on ira loin.

"Dom du CLAM"":299tsms8 a dit:
C'est un débat éternel...mais je pense que si on ne montre pas des images horribles (que ce soit pour cette cause mais pour toutes les causes d'ailleurs) les gens ne réalisent pas et croient que tout se passent bien (c'est ce que j'ai cru pendant des années avant de voir un reportage difficile de la PMAF.)
Et si ça dégoutte les gens tant mieux, cela veut dire qu'ils ne sont pas insensibles et que cela les fait réfléchir.
 

Bulle

Mange de la salade
Inscrit
6/8/07
Messages
317
Score de réaction
0
Localité
Toulouse
Site web
rosecitronvg.canalblog.com
Dans le même esprit de l'expérience que tu racontes Lringot, j'en avais entendu une autre quand j'étais en fac de psycho :

L'impact des pubs de la sécurité routière a été étudié, de la même manière, en comparant les spots avec images chocs, et les spots sans images chocs. Et bien, les résultats ne sont pas aussi flagrants que dans ton expérience. En effet, les "images chocs" ont un effet sur une certaine partie des personnes (je ne me souviens plus des proportions, c'est dommage...). Mais, pour une autre partie, là où le bas blesse, c'est qu'ils ne se rappellent que de l'impression de peur que les images ont provoqué chez eux, mais pas du message qui y est associé...
Je pense que ça peut aussi être valable pour les vidéos et photos chocs sur les animaux. Je pense vraiment qu'une partie des personnes va garder en mémoire l'horreur des images, mais sans se rappeler que cette horreur est due à l'exploitation de l'animal par l'homme (je schématise un peu hein...)
 
A

Anonymous

Guest
Bulle":3kq6ntyu a dit:
Mais, pour une autre partie, là où le bas blesse, c'est qu'ils ne se rappellent que de l'impression de peur que les images ont provoqué chez eux, mais pas du message qui y est associé...
Une sorte de mécanisme de protection en sorte que de refuser d'associer l'horreur à la réalité comme si tout cela ne relevait que du virtuel.

Jcette":3kq6ntyu a dit:
Lringot ton exemple n'a pas de rapport avec celui du militantisme vg pour les animaux.
Montrer du soft ou du "gore" ?
Je pense qu'il faut montrer du gore, après la façon d'en parler avec les gens intéressés y fait beaucoup, en gros je suis pour ne pas culpabiliser l'interlocuteur, bref souffler à la fois le chaud et le froid !
 
A

Anonymous

Guest
Oui il faut doser, pour ma part je pense que c'est bien d'y aller progressivement pour le végétarisme, peut-être même sans images et juste avec des arguments au début...
Pour avoir testé les vidéos d'abattoirs, j'ai juste eu comme réaction "ah mais c'est dégueulasse, arrête ça !!" et au final des gens qui continuent à manger de la viande et qui s'obstinent à ne pas vouloir savoir ce qui se cache derrière "parce que c'est dégueulasse". Donc bof quoi... Alors que si on prépare psychologiquement en commençant juste par expliquer, je pense qu'ensuite les gens sont justement plus ouverts à ouvrir les yeux sur ce qui se passe vraiment.
Sinon pour une campagne de sensibilisation je pense par contre qu'une image bien choc avec un slogan efficace, ça peut très bien fonctionner. ;)
 

Gwenn

Avale du tofu
Inscrit
12/12/08
Messages
714
Score de réaction
0
Localité
Toulouse
Site web
lenanig.free.fr
La dernière fois que j'ai ouvert un tract sur le végétarisme, j'ai reçu en pleine poire une image d'animal en abattoir. Bien tenté peut-être, mais je n'ai aps lu le papier, du coup, parce que ce genre de méthodes me casse les pompes... Et pourtant je suis végétarienne, mais désolée ça ne passe pas.
Dans tous les cas, je pense qu'on ne peut pas militer en se basant sur ça uniquement. Mon fiancé devient tranquillement végétarien, et pour rien au monde je n'irais forcer le processus à coup de "Earthlings", croyez moi.
 
A

Anonymous

Guest
Difficile de trouver la réponse adéquate, mais je crois qu'inconsciemment il y a des personnes qui ont le profil pour franchir le pas, d'autres c'est peine perdue !
Moi j'étais sans doute "programmé" (respect de l'animal, sensibilisé à l'écologie...), et même si je savais que les steacks ne poussaient pas dans les arbres, je n'avais pas pleinement conscience de la souffrance qui se tramait derrière l'élevage intensif, je ne savais même pas que la viande provenait en grande majorité des camps de concentration, c'est internet qui m'a guidé et les vidéos qui ont achevé de me convaincre, à un moment donné, il faut aussi montrer la réalité en face !
 

Lringot

Avale du tofu
Inscrit
6/3/08
Messages
517
Score de réaction
0
Localité
Choisy le roi
Site web
www.federation-vegetarisme.fr
ben perso, je pense qu en y allant mollo, on a de meilleur résultat.

Autre experience expliqué en cours :
le pieds dans la porte.

En pratique :
Quelqu un vous arrête dans la rue pour vous demander un euros: peu de gens donne.
Quelqu un vous arrête dans la rue pour vous demander l heure. vous lui donner l heure, et ensuite il vous demande un euros : beaucoup plus de gens donne dans ce cas la.
il se sente impliqué dans une relation.

Perso, j ai deja rencontré des militant vg qui m ont filé de suite des tracts alors que je venait juste dire bonjour a quelqu un que je connaissait dans le groupe.
Resultat: j ai pris les tract et poubelle sans les lire.
Si la personne s etait presenté, avait sympathisé etc... j aurai eté plus receptif...
 

kerloen

Fait crier les carottes
Inscrit
4/3/08
Messages
2 966
Score de réaction
0
Localité
cotes d'armor
Site web
biocoenoseterre.over-blog.org
je trouve que beaucoup de militants pro animaux prennent les autres (les omnivores) pour des cons... excusez, mais il commenceà être tard pour moi, j'utilise des images chocs la, pour voir...
évidemment que tout le monde sait comment ça se passe dans un abattoir, on égorge et ça pisse le sang... évidemment on évite d'y penser, mais on le sait non de dieu, comme le tabac et le poumon, on le sait. je ne dis pas qu'il ne faut pas le montrer, mais tout est une question de dosage.
la seule façon de faire progresser le vegetarisme me semble être de le rendre désirable, nécessaire pour toutes les raisons pour lequel il l'est (la morale, n'ayons pas peur des mots, mais aussi la fierté de faire mieux...) mais surtout désirable (et je ne parle pas des pubs de peta :)), une solution pour un monde meilleur. Le vegetarisme doit devenir un ingredient pour faire évoluer la société dans le bon sens, une utopie qui donne envie, un médicament à la maladie qui ronge l'espèce humaine.
 

Noann

Avale du tofu
Inscrit
18/8/07
Messages
537
Score de réaction
0
Localité
Les brumes de l'Ankou
Site web
noann.wordpress.com
En fait j'ai vraiment l'impression que ça dépend des gens.
Il y a ceux qui savent, mais qui refusent de le voir parce qu'ils ne veulent pas changer leurs habitudes ... ceux là, à mon avis, il ne faut pas les brusquer ou les forcer.
Il y a ceux qui se cachent la vérité, en se disant "qu'en France la filière alimentaire est clean" et donc ne fait pas souffrir les animaux. J'en ai rencontré pas mal. Et ceux là, quand tu leur montre ce qui se passe réellement, ont une vraie prise de conscience. Certains deviennent VG direct, d'autres passent dans la première catégorie.
Je pense que les images-choc ne servent que parfois, sur certaines personnes, dans une situation bien particulières. Mais beaucoup de gens un minimum intelligents se sentent agressés et pris en effet pour des cons, car ils assimilent ça a de la manipulation proche de celle pratiquée par la publicité.
 
Haut