Bienvenue sur Végéweb !

Pourquoi j'ai choisi d'être omnivore (ou: réponses au proselytisme VG)

Vous n'êtes pas végé et vous avez des questions, commentaires... par ici !

Pourquoi j'ai choisi d'être omnivore (ou: réponses au proselytisme VG)

Messagede nasha » 08 Avr 2011, 07:27

Hahaha ! Non mais indeed ! Un vrai repère de geek, ici !
Heureux les fêlés, ils laissent passer la lumière !
Blog Photo-Ecriture
Toutes les photos
Avatar de l’utilisateur
nasha
Élève des carottes
Élève des carottes
Rang en cours à
32.5%
 
Messages: 960
Inscription: 11 Fév 2009, 16:45
Localisation: Gap, Hautes Alpes
Présentation
Genre: Femme

Pourquoi j'ai choisi d'être omnivore (ou: réponses au proselytisme VG)

Messagede Dame-Fée » 08 Avr 2011, 12:12

Cépafo a écrit:
Végébon a écrit:Ma prof de bio de lycée nous disait pareil : "Les bactéries c'est les meilleures" ^^

On peut citer Aristote (Rhetoric, Book 1, -350) : "When there is no scientific answer available, the opinion (Doxa) perceived and admitted by the majority has value of truth"...
Je pense que même quand il y a a scientific answer available, la doxa est bien plus forte... Et il se peut même que la doxa soit scientifique en évinçant d'autres types de réponses...

T'es bien le premier que je croise à citer Aristote en anglais xD Tu nous la refait en grec ? :siffle:
Dame-Fée
Avale du tofu
Avale du tofu
Rang en cours à
22.3%
 
Messages: 389
Inscription: 12 Oct 2010, 15:00
Localisation: Nantes
Présentation
Genre: Femme

Pourquoi j'ai choisi d'être omnivore (ou: réponses au proselytisme VG)

Messagede Cépafo » 08 Avr 2011, 20:06

Dame-Fée a écrit:T'es bien le premier que je croise à citer Aristote en anglais xD Tu nous la refait en grec ? :siffle:

C'est parce que je venais de la lire en anglais dans le cadre de mon travail, et du coup, j'ai voulu faire mon intéressant en la partageant :P Et j'avais la flemme de retrouver l'original, d'autant plus que je ne lis pas le grec... :siffle:
J'ai faim !
Avatar de l’utilisateur
Cépafo
Évéganéliste
Évéganéliste
Rang en cours à
58.3%
 
Messages: 8166
Inscription: 02 Sep 2008, 16:29
Localisation: Toulouse
Présentation
Genre: Homme

Re: Pourquoi j'ai choisi d'être omnivore (ou: réponses au proselytisme VG)

Messagede Nicollas » 06 Oct 2011, 11:06

Nicollas
Avale du tofu
Avale du tofu
Rang en cours à
65.3%
 
Messages: 561
Inscription: 08 Fév 2011, 10:41
Genre: Homme

Re: Pourquoi j'ai choisi d'être omnivore (ou: réponses au proselytisme VG)

Messagede Grenadine » 06 Oct 2011, 12:24

Et bien évidemment, il y a des vegans qui avancent les arguments de la dernière catégorie (écologie …) pour tenter de convertir les gens,


Le véganisme n'est pas une religion.

Mon problème, c’est que si le veganisme c’est ça, je pourrais très bien me réclamer du véganisme, mais que les vegans m’en empêchent. Mon problème, c’est que les vegans ont fait un holdup sur la domination, la mort et la souffrance, et qu’ils réduisent la réflexion intellectuelle à leur solution, qui pour eux est forcément la meilleur. Mon problème, c’est aussi l’arrogance de beaucoup de vegans que j’ai pu rencontrer sur internet


Généralisation ridicule, on retombe sur le végane-vitrine dont parlent IV et L'elfe. Tous les véganes ne sont pas les mêmes, ils n'ont pas les mêmes motivations, les mêmes goûts, les mêmes ambitions et les mêmes caractères.
Tu viens d'ailleurs d'en faire la démonstration, alors pourquoi enchaîner sur une généralisation aussi grotesque?
Cela me confirme dans mon idée que non, je ne veux pas être étiquetée comme étant végétarienne, ce n'est pas moi, ce n'est qu'une infime part de toutes mes caractéristiques. Je ne suis pas réduite qu'à mon alimentation, et par conséquent on ne peut pas tirer de conclusion sur la philosophie de personnes artificiellement regroupées par l'alimentation : non, ils n'ont pas tous la même philosophie (choquant, je sais... ).


Voir la nature comme un espace plat à raser pour planter sa récolte, et détruire tout ce qui (re)pousse et ne lui convient pas, c’est la base du problème. Comme dirait Daniel Quinn, on dénie la nourriture aux autres espèces, et on mène une guerre contre ce qui mange notre nourriture, ce qui entre en compétition avec notre nourriture, ou ce qui mange ou qui entre en compétition avec la nourriture de notre nourriture.


Voir le travail de la fondation Gabriele en Allemagne, fondation qui a fait une très intéressante présentation de l'agriculture pacifiste au Paris Vegan Day.

Nous leur avons offert une formidable promotion en terme d’évolution, pas en développant leurs mamelles ou leurs portées, mais en disséminant leurs gènes partout autour du monde. [...]
La encore c’est une relation gagnant-gagnant, puisqu’il y a échange de biens et de services de part et d’autre.


Et d'ailleurs, chaque jour des dizaines de milliers de contrats se signent entre le gentil humain protecteur et les poulets reconnaissants qui leur offrent leur viande.
Une formidable promotion en terme d'évolution ? quelle évolution peut attendre un animal enfermé dans un hangar toute sa vie ? et le suivant ? et celui d'après ? il n'y a aucune évolution possible pour ces animaux dont les droits les plus fondamentaux sont bafoués. La seule évolution qu'il y ait est apportée par l'homme (plus gros, plus solides, etc). D'autre part, ces animaux n'ont aucun intérêt à évoluer de toute façon, ils sont élevés en tant que nourriture, pas pour être réintroduits en milieu sauvage. Si demain on éradiquait tous ces hangars et les animaux dedans, ça ne changerait strictement rien en terme d'évolution, de faune sauvage, de biodiversité, etc.

L’animal domestique m’a apporter produits et services, mais moi aussi, contrairement à ma relation avec l’animal sauvage.


Tu l'as bichonné, il peut donc mourir heureux de te nourrir.
Je vais de ce pas aller bichonner quelques Américains, ça devrait faire à manger pour pas mal de temps.

Qui cause le plus de morts, le vegan des villes qui mange bio ou le permaculteur des champs qui autoproduit ?


On retombe sur des questions de pureté, de finalité, et pas de démarche.
Pourquoi, encore une fois, ne faire que cette distinction "végane des villes" et "permaculteur du fond de sa campagne" ? Où est le gros fermier à pesticides dans la question ? le locavore qui cueille et chasse sa nourriture ? le permaculteur végane ? le déchètarien ?

Et c'est s'imaginer que la finalité d'un végane (si une telle chose existe), c'est de faire le moins de morts possible. On a déjà débattu de de ça, ce n'est pas forcément le but/la philosophie de chacun.

Mon point est tout autre, puisque je veux justement dire qu’il est très difficile de comparer différents mode de vie, et que les vegans sont d’une arrogance crasse quand ils prétendent être les seuls à manger « sans cruauté » ou « sans souffrance ».


Et il faut être d'une mauvaise foi crasse pour faire, encore, une telle généralité.

Tout ça pour dire que la forme de véganisme pratiquée actuellement est fortement contextualisée à : (a) des consommateurs et non des producteurs, (b) des urbains plus que des ruraux,


Des chiffres ?

Quel vegan peut me dire que mon mode de vie est plus destructeur que le sien ?


Moi, j'imagine ? J'ai noyé un asticot hier ! Et en plus je vis à Paris ! Haaaaan.

Et qu’ils ne jugent pas ceux qui ont choisi une autre voie, pas inférieure, pas forcément supérieur, mais différente, parallèle, vers un même but. Pourquoi je ne serais pas considéré comme un vegan, puisque je tends à réduire le nombre de morts, de souffrance, de domination ?


Re le coup du martyr. Personne ne juge, il n'y a que des gens qui s'imaginent être jugés. On l'a déjà dit, certains d'entre nous respectent ta démarche (moi, par exemple).
Mais le terme "végane" signifiant entre autres "ne mange pas de viande", je ne vois pas pourquoi tu voudrais cette étiquette alors que tu persistes à en manger. D'accord, tu écris ensuite que tu n'en veux pas de cette étiquette, mais alors pourquoi te plaindre de ne pas l'avoir ? C'est illogique. C'est comme dire "wai, je mange du poisson le vendredi, j'aime beaucoup les églises et je suis charitable avec mon prochain mais je crois pas en Dieu et les chrétiens me considèrent pas comme chrétien )': "
Le terme a une signification précise, qui ne s'applique pas à toi, et si ça te défrise et que tu veux un nom eh bien trouves-en un qui soit plus adapté.

mon système est imbriqué et l’élevage y joue une bonne part. ensuite je ne cherche pas à minimiser toutes les morts, juste à adapter mon alimentation à ma morale.


C'est beaucoup mieux que la plupart des gens. C'est super, certains te l'ont déjà dit ici. De même que beaucoup d'entre nous n'auraient pas choisi cette voie, pour des raisons évoquées plus haut. Pourquoi ramener cette justification sur le tapis encore et encore ?

Tout ce pavé pour dire quoi ? C’est un appel aux vegans, pour qu’ils reconnaissent que d’autres formes, incluant l’élevage et la mort d’animaux peuvent se réclamer des mêmes aspirations que le veganisme, que le veganisme peut être une bonne réponse dans certains contextes mais pas le meilleur dans d’autres, et ne pas se leurrer sur leur propre impuissance tant qu’ils ne maitriserons pas directement ou indirectement la production de ce qu’ils consomment.


Tout ce pavé pour dire que oui, on sait, tu nous l'as déjà dit. Oui, certains d'entre "nous" (puisque non, nous ne sommes pas une masse informe de véganes mais des gens avec leurs pensées propres), sont en partie d'accord avec ton projet et le trouvent intéressant. Oui, certains d'entre nous te donnent le droit d'exister et de vivre selon ta conscience sans vouloir te lyncher. Oui, il existe d'autres voies qui ressemblent au véganisme (et qui devraient se trouver leur propre nom/identité) et qui semblent bien mieux que ce que nous avons pour l'instant. Oui, certains d'entre nous sommes impuissants à maîtriser la production de ce que l'on consomme, au moins pour un temps.

Ça va mieux maintenant, ou on doit se flageller en place publique aussi ?
Grenadine
Élève des carottes
Élève des carottes
Rang en cours à
58.9%
 
Messages: 1171
Inscription: 18 Jan 2011, 09:02
Localisation: Paris
Présentation
Genre: Femme

Re: Pourquoi j'ai choisi d'être omnivore (ou: réponses au proselytisme VG)

Messagede Marion-vivre » 06 Oct 2011, 14:21

Epiméthée a écrit:Les animaux ne sont pas des moyens, peu-importe le supposé respect que tu viens saupoudré sur leur exploitation.


Je sais pas quoi dire là, Wawou c'est immense. Je crois que je vais apprendre cette phrase par coeur. Bien dit ;)
J'ai appris que dans la souffrance nous sommes tous égaux.
Mon blog http://elevage-souffrance.blogspot.fr/

Je me suis dirigée vers l'élevage parce que j'aimais les animaux, et j'ai abandonné cette idée car j'aime vraiment les animaux.
Avatar de l’utilisateur
Marion-vivre
Élève des carottes
Élève des carottes
Rang en cours à
40.9%
 
Messages: 1027
Inscription: 08 Juil 2011, 11:13
Présentation
Genre: Femme

Re: Pourquoi j'ai choisi d'être omnivore (ou: réponses au proselytisme VG)

Messagede texaswoman » 23 Mar 2014, 17:27

Bonsoir Nicollas, je ne crois pas qu´un végétarien vraiment intelligent ferait du prosélitysme . Si le sujet venait vraiment dans la conversation, il expliquerait pourquoi il a fait le choix d´être végétarien mais sans imposer cette option aux autres; apres, il y a aura toujours des extrémistes partout mais ils sont heureusement minoritaires .
texaswoman
Jeune bulbe
Jeune bulbe
Rang en cours à
38%
 
Messages: 19
Inscription: 23 Mar 2014, 10:12
Genre: Femme

Précédente

Retourner vers Coin des non-végétariens