Miel végétal

gypsum

Mange de la salade
Inscrit
1/4/11
Messages
488
Score de réaction
0
Localité
Strasbourg
Site web
metnat.realservers.info
Objectif: Fabrication de miel végétal pour les désespérés.

Matériel requis:
  • 200 Pissenlits
  • 750ml d'eau
  • 1 orange non traitée
  • 1 citron non traité
  • 750g de sucre de canne non raffiné

Procédé:
  • Lave les Pissenlits.
  • Sépare le capitule du reste et hacher grossièrement.
  • Coupe le citron et l'orange en rondelles (en ENTIER ! N'épluches surtout pas !).
  • Fait cuire le pissenlit 3/4 heures avec les rondelles de citron et d'orange.
  • Filtre bien le tout.
  • Fait cuire pour 30 minutes avec le sucre.

Précautions:
  • Au besoin, ajoute de la pectine.
  • Au besoin, lorsque le miel est trop liquide, cuit-le un peu plus longtemps.
  • Le miel cristallise lorsque le verre est mouillé !
  • De même si tu le fais cuire trop fort.
  • Tu peux le conserver 1 an.
 

aza

Élève des carottes
Inscrit
16/8/10
Messages
1 423
Score de réaction
0
il y a toujours des abeilles tuées.et puis on leur vole leur miel quand même!
 

gypsum

Mange de la salade
Inscrit
1/4/11
Messages
488
Score de réaction
0
Localité
Strasbourg
Site web
metnat.realservers.info
Ah d'accord! Mais elles se font tuer quand ?
Et je pensais que l'artisan ne prenait que le surplus de miel des réserves d'hiver (les abeilles produisent beaucoup plus que ce qu'elles nécessitent)

Désolé si je pose ces questions, je préfère ne pas raconter de conneries lorsque quelqu'un me demande ...
 

Hecatessence

Avale du tofu
Inscrit
19/3/10
Messages
931
Score de réaction
0
Je trouve que le sirop d'Agave a un peu le goût de miel aussi :)
 

lylyroze

Jeune bulbe
Inscrit
8/10/10
Messages
26
Score de réaction
0
Localité
isère
Laitram, qu'est-ce que tu appelles le capitule du pissenlit? j'ai besoin de précision.

Je me suis renseignée sur les producteurs de miel: l'enfumage est pratiquée et c'est très douloureux pour les abeilles. Et puis l'homme a toujours besoin d'avoir la main mise sur les animaux pour un but ultime : le profit, eux demandent qu'une seule chose le respect...
 

Coyot

Jeune bulbe
Inscrit
9/1/11
Messages
11
Score de réaction
0
Localité
Yvelines
Bonjour,
je suis toute nouvelle sr ce forum et je n'osais pas poster avant.. Mais là je voudrais réagir pour nuancer votre propos sur les abeilles.
Je connais moi aussi des apiculteurs, et malheureusement, il en faut. Je voudrais bien aussi que des abeilles puissent simplement vivre pour ce qu'elles sont, mais aujourd'hui en France, quand quelqu'un aperçoit un nid d'abeille et demande à des pompiers de le déloger ceux-ci, alors qu'avant on le donnait à des apiculteurs, le détruisent généralement.
Ces affreux j'en convient mais en France il faut donc acheter du miel si on veut que ces producteurs gardent leur emploi (qui est bien souvent une passion des abeilles) et donc fassent vivre les abeilles.

Les abeilles tendent aussi à disparaître, c'est une situation très grave qui se joue en ce moment. (je crois citer Einstein en disant que si il n'y a plus d'abeille (donc plus de pollinisation) nous n’avons plus que 4 ans à vivre).

Je ne dis cela que pour la France! Il faut savoir qu'en Chine par exemple, on "nourri" directement les abeilles au sucre, ce qui empêche la pollinisation, et on m'avait aussi parlé pour les USA de ruches brûlées pour avoir leur miel (mais je n'ai aucune preuve, s c'est vrai c'est un des pires non-sens que j'ai vu).

Enfin, je vous rassure, on ne "vole" pas vraiment le miel des abeilles. Un apiculteur met des "hausses" sur la ruche pour quelles produisent plus (sinon l'essaim ne produit pas plus que ce dont il aura besoin ou si c'est trop petit pour lui, il essaime vers un autre point) et on ne leur prend que ce qu'elles ont en trop.
J'ai vu des gens même re-nourrir leur abeille en miel en hiver car les pauvres petites n'avaient pas réussi à faire d'assez grosses réserves. De toutes façon les abeilles s'attaquent violemment à la personne qui tenterait de prendre plus qu'elle ne devrait! ^^

Pour l'enfumage je ne peux pas me prononcer dessus. Pour l'avoir vu en action j'ai vu que ça calmait les abeilles qui parfois étaient énervée mais on ne l'utilise que si elles sont énervées (conditions météo, mauvaise manipulation de la ruche ou au mauvais moment... sinon il suffit d'attendre et de repasser plus tard aussi!).

Donc la meilleure chose à faire et d'acheter du miel français chez un apiculteur que vous connaissez, pour vous assurer de ses méthodes. Il existe des associations dans les régions (je viens de Loire Atlantique, il y en a deux et elles sont très accessibles).

Voilà j'espère avoir pu vous aider, n'hésitez pas si vous avez des questions, je ne suis pas apicultrice moi-même mais je peux peut-être obtenir des infos, sur les méthodes apicoles, les bienfaits du miel et de ses dérivés (propolis mon amouuur!)

Ah oui et.. à bas les pesticides! =D
 

Ingrid

Jeune bulbe
Inscrit
1/2/11
Messages
39
Score de réaction
0
Localité
Paris 15e
Site web
unamourvache.info
ce que les abeilles produisent c'est pour elles, pas pour les humains.
"ce qu'elles ont en trop", ça ne pourrait pas être des réserves non ?

dans la même série, il y a aussi "si on devient tous végétaliens, toutes les espèces d'élevage disparaitront !"
j'en conviens que c'est abominable que de voir disparaître des espèces exploitées et sélectionnées pour un meilleur rendement.

la meilleure chose a faire est de ne pas exploiter les autres. donc go vegan.

et moi je testerai dès que possible cette recette !
 

Grive Musicienne

Jeune bulbe
Inscrit
2/1/11
Messages
7
Score de réaction
0
Localité
Paris
Heureusement que les apiculteurs sont là pour nous alerter sur la grande mortalité des abeilles et que les consommateurs de miel sont nombreux. Certains pesticides (si je retrouve les noms, je les mentionnerai) ont été interdits parce qu'ils était responsables de la mort des abeilles. Sans ce système apiculteurs/consommateurs, le sort des abeilles connaitraient le même que celui des papillons actuellement. Il y a 60 ans, Brassens chantait "La Chasse aux Papillons", je crois difficile de trouver des essaims de papillons en été, à notre époque.
 

Coyot

Jeune bulbe
Inscrit
9/1/11
Messages
11
Score de réaction
0
Localité
Yvelines
Ingrid":1zedw3il a dit:
ce que les abeilles produisent c'est pour elles, pas pour les humains.
"ce qu'elles ont en trop", ça ne pourrait pas être des réserves non ?

dans la même série, il y a aussi "si on devient tous végétaliens, toutes les espèces d'élevage disparaitront !"
j'en conviens que c'est abominable que de voir disparaître des espèces exploitées et sélectionnées pour un meilleur rendement.

la meilleure chose a faire est de ne pas exploiter les autres. donc go vegan.

et moi je testerai dès que possible cette recette !
En fait si l'apiculteur ne mettait pas de hausse elles ne produiraient pas plus ou bien, si l'essaim est gros, elles auraient essaimé. Je suis d'accord sur le fait que beaucoup de choses sont à améliorer cela dit.

Concernant la disparition d'abeille il se passe en ce moment un phénomène inexpliqué (probablement des pesticides ou des parasites mais ça ne ressemble à rien de connu).
En fait des ruches entières disparaissent (à une période ou ce n'est pas celle de l'essaimage, ce n'est donc pas normal) laissant derrière elles des petits tas d'abeilles mortes. des apiculteurs peuvent perdre des dizaines et des dizaines de ruche comme ça en une nuit, sans explication. En plus de ça, avec les autres espèces d'insecte (comme le frelon asiatique) et les pesticides oui elles sont de plus en plus à disparaître.

En fait si un apiculteur ne les traite pas, les abeilles sont facilement touchées par ces deux fléaux.
Leur travail est souvent (en France bien sûr, je ne sais rien pour le reste) bénéfique pour l'environnement car même en ville sur les toits on tente d'implanter de plus en plus d'abeilles (elles s’adaptent remarquablement bien, qui l'aurait cru? c'est encore un des mystère de cette petite bête! ^^). tout ce travail permet plus de pollinisation et donc la sauvegarde de beaucoup de plantes qui tendent a disparaître à cause de la pollution et de la volonté des communes de tondre les bord de routes sans arrêts (beaucoup de fleurs sont en voie de disparition à cause de ça: on ne voit plus que des pissenlit ou des fleurs de carotte par exemple.

Enfin bref je ne vais pas lancer de troll monstrueux ici, mais allez vite voir des apiculteurs de vos régions avant de penser qu'on ne fait que les exploiter, c'est vraiment important pour l'environnement et pour ces petites bête, je suis sincère.
 

janic

Fait crier les carottes
Inscrit
9/10/10
Messages
3 885
Score de réaction
0
Localité
Troll City
coyot bonjour
(elles s’adaptent remarquablement bien, qui l'aurait cru? c'est encore un des mystère de cette petite bête! ^^).
Parce que les plantes des villes sont moins polluées que les plantes des champs. Tout est dans le degré de toxicité de la pollution.
 

Coyot

Jeune bulbe
Inscrit
9/1/11
Messages
11
Score de réaction
0
Localité
Yvelines
Ah d'accord, merci janic! ^^ Oui ça me semble logique.
Je me disais que c'était aussi la pollution de l'air leur aurait pu leur faire du mal mais apparemment non...
 

Grenadine

Élève des carottes
Inscrit
18/1/11
Messages
1 171
Score de réaction
0
Localité
Paris
Et loin des champs, il y a moins de pesticides – les fleurs de la campagne ne sont pas forcément moins polluées que celles de la ville ! Pas besoin de traiter les platanes sur le bord de la route, en ville.
 

falcon

Massacre des légumes
Inscrit
2/2/12
Messages
1 680
Score de réaction
0
Localité
Indre-et-Loire
Site web
routetransitionenergetique.wordpress.com
Voilà un topic intéressant pour mon petit témoignage :

Mes parents sont apiculteurs. Enfin, ils n'aiment pas trop ce terme. "Apiculteur" veut souvent dire "qui produit du miel". Alors que mes parents ont des abeilles pour la pollinisation.

On va commencer par le "Syndrome d'effondrement des colonies". Il est vrai que les pesticides et autres cochonneries phyto-sanitaires ont un impact non négligeable. Il est vrai aussi qu'elles sont malmenées par le varroa (une sorte d'acarien) et le frelon asiatique (en France pour le coup).

Mais les mauvaises pratiques des apiculteurs ont aussi un impact important : miel récolté mais abeilles re-nourries au sucre (!), changement de la reine tous les 2/3 ans (elles vivent 5 ans normalement : on la tue et on la remplace). Et j'en passe...
Quand mes parents ont prit des cours, on a réussi à leur sortir "le miel, c'est pour les apiculteurs, pas pour les abeilles" :cartonR: ). On croit rêver !


Pour l'enfumage, je ne sais pas si les abeilles en souffrent, mais cela les fait stresser : la fumée doit être blanche et "froide". Cela donne comme signal aux abeilles qu'il y a un incendie à proximité de la ruche (la fumée ne doit pas être chaude, sinon elles pensent qu'il y a le feu à l'intérieur de la ruche, et là, taïaut !). Elles pensent donc à évacuer la ruche, elles se gorgent de miel, cela les alourdies, elles ont autre chose à penser qu'à piquer l'intrus. Voilà pour le principe.
Sauf que mes parents se sont vite rendus compte qu'il n'était pas nécessaire d'enfumer : si on fait les choses correctement, sans les brusquer, elles ne piquent pas (même si on ouvre la ruche, que l'on sort les cadres, etc...). Si on se fait piquer, c'est qu'on a fait une c*nnerie.

Si le miel est extrait des hausses, c'est qu'au bout d'un ou deux ans, le miel serait cristallisé dans les alvéoles et les abeilles ne pourraient plus le manger (trop dur). Si on ajoute des hausses, c'est aussi pour "agrandir" la ruche : si les abeilles n'ont plus de place, elles essaiment.
Or, dans ce cas, l'idée est de les garder avec nous (oui, il y a de l'égoïsme là-dedans). Si on s'y prend bien, cela permet de les soigner et de les aider à passer l'hiver. Si une ruche n'a pas assez de provisions, on peut lui donner le surplus de l'autre.

Comme les abeilles ne sont pas dans une santé extraordinaire, avoir des humains qui s'en occupent peut être un avantage. Avec les varroas, les frelons asiatiques, les pesticides, ils faut constamment veiller à leur bonne santé. On peut les laisser essaimer pour qu'elles créent des nids sauvages. Le problème, c'est que nous sommes en banlieue... je vous raconte pas les réactions des voisins si on leur laisse des nids dans les arbres. :whistle:
Donc, quand elles essaiment (ça leur arrive), on les récupère et on les laisse à d'autres "apiculteurs" qui sont sensibilisés à nos pratiques.

Mais les pratiques apicoles habituelles sont rarement raisonnables : élevage de reines, remplacement des reines, marquage des reines (leur coller un point de couleur avec de la colle qui les fait "tomber dans les pommes" pendant quelques instants !), "récolte" de la gelée royale et j'en oublie. Mon père se heurte trop souvent aux apiculteurs qui ne veulent pas remettre en cause leur façon de faire. :confus:

Nous ne mangeons que le surplus du miel fabriqué laborieusement par "nos" abeilles à la belle saison. Mais quand on voit les réflexions d'apiculteurs où "c'est à celui qui produit le plus", on est mal barré.

Le pire dans tout ça, c'est que leurs pratiques d'un autre âge sont contre-productives : nous n'avons pas moins de miel qu'eux !

Bref, sauver les abeilles grâce aux apiculteurs, ça dépend de quels apiculteurs ! Les pesticides et autres varroas ont bon dos des fois...

Donc, pour les végétariens qui mangent du miel, n'achetez pas en supermarché. Allez sur les marchés et commencer à brancher l'apiculteur sur la santé de ses abeilles. Puis faites l'innocent(e) pour savoir comment il nourrit ses abeilles l'hiver. Pour bien faire, c'est un "sirop" : miel + eau. Si c'est avec du sucre ou autre mélange bizarre (il peut y avoir de l'œuf!), vous pouvez passer votre chemin... :mmm:
 

Sheezah

Massacre des légumes
Inscrit
4/2/08
Messages
1 603
Score de réaction
0
Localité
Thailande
Et le printemps arrivant c'est le moment de noter cette recette et de passer un week end à la récolte des fleurs de pissenlits dès qu'elles pointeront leurs premiers pétales :) j'ai testé cette recette il y a quelques années, et ça vaut vraiment le coup! La préparation est un peu longue, mais le goût, la texture et la préparation de ce miel de pissenlit 100% végétal vaut le détour!

Sinon, je rejoins l'avis de falcon, mon père est également apiculteur et vend sa production sur les marchés, et si vous voulez être sûrs des conditions de production de miel, n'hésitez pas à poser des questions et à demander de visiter les ruches! Un passionné n'aura pas de grosse récolte, donc quand vous trouvez votre apiculteur éthique : commandez-lui dès août/septembre la quantité dont vous avez besoin dans l'année (le miel se conserve longtemps, et puis la récolte de miel à maturité c'est une fois dans l'année, à la fin de l'été).
 

Tigresse

Moulin à graines
Inscrit
18/7/11
Messages
11 734
Score de réaction
23
Localité
Me cherchez pas ici, je suis ailleurs
ça rejoint ce que j'ai entendu dire par une copine apicultrice
Mais pour elle, l'enfumage dépend aussi des variétés d'abeilles. Y en a des moins agressives, qu'il n'est pas nécessaire d'enfummer, et d'autres + agressives, qu'on enfumme par précaution (je ne me souviens plus lesquelles)
 

falcon

Massacre des légumes
Inscrit
2/2/12
Messages
1 680
Score de réaction
0
Localité
Indre-et-Loire
Site web
routetransitionenergetique.wordpress.com
Oui, il y a ce que l'on appelle les "sélections génétiques". Au risque de les fragiliser d'ailleurs.

Mais la façon de mener ses ruches est un facteur encore plus important d'après nos observations : pour illustrer, imaginez que je peux m'amener avec l'appareil photo, devant les ruches, à même pas 2m, en plein soleil d'artifice.

Un soleil d'artifice, c'est quand les jeunes abeilles sortent pour se repérer, entre 14h et 16h, en plus des butineuses...
Avec 4 ruches, le jardin devient pire que Roissy et Orly aux heures de pointes...
 
A

Anonymous

Guest
Pour celles ou ceux qui recherchent davantage la saveur que les propriétés du miel il existe du "faux miel"



On le trouve en général dans les boutiques orientales.
 

V3nom

Moulin à graines
Inscrit
17/2/12
Messages
10 174
Score de réaction
0
Localité
Tours (37)
Grive Musicienne":1nhsbm80 a dit:
Heureusement que les apiculteurs sont là pour nous alerter sur la grande mortalité des abeilles et que les consommateurs de miel sont nombreux. Certains pesticides (si je retrouve les noms, je les mentionnerai) ont été interdits parce qu'ils était responsables de la mort des abeilles. Sans ce système apiculteurs/consommateurs, le sort des abeilles connaitraient le même que celui des papillons actuellement. Il y a 60 ans, Brassens chantait "La Chasse aux Papillons", je crois difficile de trouver des essaims de papillons en été, à notre époque.
Pour ajouter un détail sur ce passage, les produits interdits (et effectivement d'une dangerosité extrême, comme tout ce qui détruit la vie au fond) sont composés de diverses substances autorisées, elles, dans d'autres produits, légaux.

Or, là où l'ironie frappe, c'est que presque jamais un seul produit n'est appliqué, et nous avons donc bien souvent des cocktails aux effets similaires voire pires que les produits interdits.

Quant au bien fondé de l'élevage des abeilles, malgré le discours végane (dont je suis) qui veut qu'on leur foute la paix, j'aurais quand même tendance à garder pour le moment le bénéfice du doute en regard des phénomènes d'effondrement des colonies qui, si elle sont effectivement généralisées, pourraient bien voire leur salut (et donc potentiellement celui de la vie sur Terre (si les abeilles sont bien les butineuses majoritaires) dans ces "affreux exploitants". (qui peuvent -et devront- se mettre à la page du respect de leurs cheptel de toute façon)

Et je suis intimement convaincu qu'il ne s'agit ni des parasites (dont le varroa), ni des frelons asiatiques, mais bel et bien du sempiternel phénomène de bio-accumulation de toutes les merdes qu'on injecte dans nos terres depuis les années 50 et qui ne disparaissent jamais totalement d'une année sur l'autre.

Mais... ce n'est pas le sujet, désolé de l’aparté (énorme) :oops:

Oui les substituts existent et sont tout aussi nombreux que variés, il est même possible pour certains de les "cuisiner" avec diverses essences de fleurs comestibles...
 
Haut