Bienvenue sur Végéweb !

Qu'est ce qu'un homme féministe

Pour tout ce qui concerne les sujets humains...

Re: Qu'est-ce qu'un homme féministe ?

Messagede Invite10010 » 10 Jan 2014, 20:02

Article très intéressant, quoi que les schémas sont un peu trop simplifiés (la preuve, ça me catégorise de féministe :siffle: ).
J'aime le point de vue que ça développe sur le fait qu'il y a d'autres luttes pour l'égalité des genres qui ne sont pas du féminisme.
Invite10010
 

Re: Qu'est-ce qu'un homme féministe ?

Messagede Picatau » 10 Jan 2014, 21:39

Je comprends pas toujours très bien.
L'égalitarisme, que j'entends et avec lequel j'ai fini par être d'accord, est donc considéré comme le seul féminisme ?
J'avais lu ça récemment qui m'avait pourtant semblé clair (je l'avais posté sur le fil Féminisme et masculinisme récemment) : http://archivesfemmes.cdeacf.ca/documen ... ants0.html
Ou alors j'ai encore rien compris et tous ces courants sont égalitaristes, ou presque tous (?). Au secours, Jezebel, Fabicha expliquez-moi...
"Le sage taoïste ne croit nullement en une quelconque sagesse du peuple ni donc à la démocratie mais pas non plus à l'autoritarisme hiérarchique. Très profondément, il ne croit pas en la société, il n'y voit que le champ de bataille des intérêts personnels, souvent mesquins et médiocres. Il préfère en tout la solitude, loin des hommes et de leurs miasmes." Marc Halévy
Avatar de l’utilisateur
Picatau
Fait crier les carottes
Fait crier les carottes
Rang en cours à
41.7%
 
Messages: 3833
Inscription: 24 Fév 2013, 23:28
Localisation: Limousin
Présentation
Genre: Homme

Re: Qu'est-ce qu'un homme féministe ?

Messagede Invite10010 » 10 Jan 2014, 23:13

Beaucoup de mouvements sont égalitaires, mais selon l'article de Jezebel, le féminisme consiste à s'occuper des inégalités du côté des femmes.
Si on considère qu'il peut y avoir des inégalités liées au sexe biologique ou au genre dans d'autres cas que les femmes, ces luttes ne sont pas du féminisme, mais masculinisme (je connais personne de ce mouvement donc je me trompe peut-être, car entre les étiquettes et les réelles actions il y a surement un fossé), mouvement anti-genriste (antigenderism en anglais), mouvement LGTBI et autre.
Invite10010
 

Re: Qu'est-ce qu'un homme féministe ?

Messagede Invite9675 » 11 Jan 2014, 00:07

Merci Jez. Je le trouve un peu court. Par contre, il serait en fait plutôt à destination des femmes, même si l'auteure s'adresse aux hommes. C'est pas du tout pédago pour le coup :D

Les femmes féministes (enfin moi en tout cas) auraient donc tendance à oublier le fait que les hommes qui se disent féministes sont arrivés au féminisme, non pas tant par déconstruction d'un modèle normé, que par le fait qu'ils ne se sont jamais reconnus dans ce modèle masculin traditionnel, voire l'ont subi. On imagine bien les quiproquos effectivement : la féministe s'adressant au mec comme s'il était passé par le "parcours-type" de "l'homme" avant qu'il réalise que ce n'est pas égalitaire et qu'il lui faut changer d'attitude, et le mec se disant "mais pourquoi elle m'explique tout ça alors que je ne suis pas concerné ?".
Peut-on également inverser la perspective ? Ces mêmes hommes s'identifiant d'autant plus facilement aux femmes qu'ils ne se sont jamais sentis proches du rôle traditionnel masculin, ne mesureraient pas forcément pleinement le rapport de domination dont les féministes parlent puisque n'ayant jamais eu à se remettre en question pour réaliser "qu'être un homme", c'est beauf. Leur méconnaissance ne viendrait pas tant d'une position dominante qu'ils n'auraient jamais "vraiment" eue que d'un angle mort (je rappelle que je ne vise personne : on parle de généralités ; à chacun de se positionner [ou pas] par rapport ça puisqu'il/elle se connaît). Proposition ouverte à discussion

Je rejoins complètement Fushi sur le côté outsider/insider et Pers0nne aussi dont je pense comprendre l'embarras à se dire homme féministe sans pouvoir en assumer la pleine radicalité (je serais un homme, je ne pense pas que j'aurais le courage de porter des jupes non plus ;) ). Ça me semble (et cela n'engage que moi) être un minimum si on se dit féministe de faire ce que décrit Fushi, mais ça ne veut pas dire être tout le temps là à guetter, reprendre, corriger ses "camarades", on peut bien parfois être fatigué et ne pas avoir envie de se prendre la tête ; c'est pas un chemin de croix non plus ^^. Grussie décrivait très bien aussi l'attitude qu'elle pensait être juste venant d'un homme féministe. Et dans ce contexte, pas besoin de militer (en asso j'entends) pour se dire féministe. J'ai l'impression que ça doit demander pas mal de courage de reprendre un groupe de mecs (potes par exemple) en train de faire une blague débile sexiste. On est le rabat-joie de service, avec toute la connotation méprisante que les végés connaissent bien ^^ Mais je pense aussi que si on fait ce choix, sans être dans la "pureté", il faut être cohérent, ne pas se "laisser aller" soi-même et être à peu près constant dans son positionnement ; sinon, comme pour les végés ça décrédibilise le discours (c'est un avis perso, je le précise à nouveau).

Et c'est là où je ne suis pas tout à fait d'accord avec ce que disait V3nom (même si je suis d'accord avec le reste de ce que tu disais) concernant le fait "qu'il n'est pas question de dénier à un féministe (qu'on l'appelle "en devenir" ou féministe légitime) la valeur de ses tentatives, même si elles échouent ou sont maladroite". Ça dépend. Je pense quand même qu'il y a un minimum de prérequis pour se dire féministe quand on est un homme (certainement aussi quand on est une femme, comme le soulignait Monsidlateci, mais ce n'est pas le débat même si c'est un débat intéressant également) et qu'il est légitime de mettre en doute la nature de l'engagement d'un homme se déclarant féministe si ces prérequis ne sont pas respectés. Remettre en question sa propre construction masculine et "porter la parole" dans les groupes masculins comme dit au-dessus est l'un de ces prérequis.
J'ajouterais aussi le fait d'accepter de ne pas pouvoir s'absoudre soi-même de sa domination de genre. Admettre que, tout féministe que l'on soit, on a encore un positionnement ambivalent (non choisi mais bel et bien imposé) en tant qu'homme et que cette ambivalence ne permet pas de se dire soi-même "affranchi" de la position dominante dans les rapports de genre. Et donc, de ne pas se positionner sur un pied d'égalité avec les femmes dans les espaces féministes (sauf si on y est invité). Je pense sincèrement qu'un homme peut, dans la même mesure qu'une femme, sortir des rapports de domination (donc jamais complètement en fait), mais il me semble impossible qu'un homme féministe se dise lui-même étranger aux rapports de domination de genre, tout déconstruit soit-il, du fait de cette ambivalence. Et c'est là où je ne suis pas vraiment d'accord avec Doktor sur le fait de reporter la responsabilité de la personne employée sur le seul recruteur : c'est se dédouaner. Ça ne veut pas dire qu'on doit forcément laisser sa place, mais je ne suis pas d'accord avec l'argument avancé.
Je te rejoins par contre sur le fait que le féminisme ne pourra être un succès que si on prend en compte ce que vivent aussi les hommes en termes de pression et d'injonction quant au modèle masculin. Mais comme le disaient donc Fushi, Pers0nne et Grussie, c'est précisément sur ce terrain que des hommes féministes peuvent être le plus efficace certainement.

:genoux: l'intersectionnalité (très éclairant quand on dresse le profil socio-économique moyen de LA militantE féministe :D )
Invite9675
 

Re: Qu'est-ce qu'un homme féministe ?

Messagede Fushichô » 11 Jan 2014, 00:21

Bien résumé ! :)
猫の聖闘士
Fushichô
Floodérateur suprême
Floodérateur suprême
 
Messages: 15017
Inscription: 22 Jan 2011, 15:50
Localisation: Australie
Présentation
Genre: Non spécifié (par défaut)

Re: Qu'est-ce qu'un homme féministe ?

Messagede Doktor » 11 Jan 2014, 01:24

Fabicha a écrit:Je pense sincèrement qu'un homme peut, dans la même mesure qu'une femme, sortir des rapports de domination (donc jamais complètement en fait), mais il me semble impossible qu'un homme féministe se dise lui-même étranger aux rapports de domination de genre, tout déconstruit soit-il, du fait de cette ambivalence. Et c'est là où je ne suis pas vraiment d'accord avec Doktor sur le fait de reporter la responsabilité de la personne employée sur le seul recruteur : c'est se dédouaner. Ça ne veut pas dire qu'on doit forcément laisser sa place, mais je ne suis pas d'accord avec l'argument avancé.

Un point de vue intéressant. Je n'avais pas vu la chose sous cet angle et j'aurais tendance à être d'accord avec toi que le dédouanement est un peu facile. Après je suis parti d'une approche naïve et je suis bien content qu'on m'ouvre à d'autres points de vue.

Ceci dit j'ai un problème avec le recrutement de manière général et je pense qu'on peut tortiller un peu trop l'énoncé du problème pour que ça puisse servir de base de réflexion stable. Parce que le recrutement c'est n'importe quoi !!! CAPSLOCK POWA. Cependant ce n'est pas le sujet.

Sinon comme dit Fushichô, résumé très intéressant.
http://jeremymaes.net/

"Ça va faire mal ! J'ai essayé sur moi pour en être sûr."
Avatar de l’utilisateur
Doktor
Jedi des crêpes
Jedi des crêpes
 
Messages: 496
Inscription: 29 Déc 2013, 16:17
Localisation: Blagnac (31)
Présentation
Genre: Homme

Re: Qu'est-ce qu'un homme féministe ?

Messagede V3nom » 16 Jan 2014, 07:50

Bin en fait quand je parlais de ce que tu appelle des prérequis, je n'en ai pas dressé une liste exhaustive, mais juste un point de départ ouvrant cette possibilité. Tu es allée plus loin en affinant ce qui pourrait entrer dans ces critères et ce qui s'en éloignerait trop pour pouvoir être judicieusement appelé "féministe". (à l'image de ma comparaison avec un végane qui ne se soucierait pas du contenu de son assiette, ou un végétarien qui bouffe du poisson)

Sinon concernant le fait d'en venir au féminisme principalement du fait d'avoir surtout subit sa propre masculinité, je te rejoins sur le fait qu'on peut sembler revenir du viriarcat de base selon la route que d'autres féministes s'imaginent qu'on aurait (ou devrait) avoir pris, et aussi à quel point ça peut faire mal de se rendre compte que quoi qu'on fasse, on reste quand même dans ce cadre dominateur dont on a jamais voulu, on est comme menotté à un schéma sociétal dans lequel on s'est jamais reconnu, et que même certaines personnes qu'on voit justement victimes de ces tropes sexistes nous y collent d'elles-mêmes.

J'me suis longtemps sentit... comment dire... comme une sorte de militaire en fuite, et qui, lorsqu'il croise celleux qu'il refuse de voir comme ses ennemies, se voit remettre un fusil dans les mains et demandé de les mettre en joue pour que ces personnes puissent me dire que c'est pas bien de faire ça.
Mais j'le sais, puisque j'le refuse !

Quant à reprendre des mecs qui font du sexisme primaire entre eux, ça ne m'a jamais dérangé, mais tu as raison, s'est s'exposer au bashing décomplexé et porté par le groupe, et être concidéré comme celui "qui voit tout en noir" et le rabas joie qui fait chier son monde... Je l'ai entendu durant les 4 ans où je n'allais pas dans le sens de mon ex communauté de joueurs, tous sujets confondus. J'ai finis par en déduire que je "devais" dire d'abord un max de bien d'un truc avant d'avoir le droit d'en souligner le moindre possible défaut, alors que les 15 posts avant moi l'encensaient déjà abondamment et exclusivement. (ça résume bien mes années là bas ouai)

Je crois hélas in fine que c'est aussi efficace qu'être seul à parler de végétalisme à un barbecue de carnistes et de chasseurs.
En particulier quand le seul impact que tu peux avoir dans la vie de gens c'est ta voix sur mumble ou skype, ou un post sur un forum prisonnier d'un ordi que celui qui ne veut pas voir peut ignorer à loisir, ou au contraire s'en faire un bouc émissaire facilement.
(mais je vais pas me priver dans les deux cas, entre autre parce que j'ai toujours été, notamment par ce que j'ai écris plus haut, le cailloux dans la chaussure, "le bizarre" depuis l'école primaire xD)
Avatar de l’utilisateur
V3nom
Moulin à graines
Moulin à graines
Rang en cours à
39.1%
 
Messages: 10174
Inscription: 17 Fév 2012, 19:46
Localisation: Tours (37)
Présentation
Genre: Non spécifié (par défaut)

Re: Qu'est-ce qu'un homme féministe ?

Messagede Invite9675 » 16 Jan 2014, 10:01

Whatever V3nom. De toute façon, ça ne sert à rien.
Invite9675
 

Re: Qu'est-ce qu'un homme féministe ?

Messagede V3nom » 16 Jan 2014, 10:08

Je ne sais pas, rien que sur le principe de refus, d'objection, le simple fait de montrer que même en étant un homme on n'aime pas, c'est utile.

Dans les registres blagues sexistes, insultes, commentaires déplacés ou lieux communs avancés comme allant de soi, je considère qu'au même titre que les injonctions spécistes, homophobes ou végéphobes (ou racistes, ou ce que que vous voulez d'autre), ne rien dire c'est une forme d'approbation implicite dans la tête des gens qui profèrent ces choses-là.

Je ne changerais probablement rien en objectant comme ça, mais au moins je ne l'encourage pas. (dans les sujets que j'ai listé, j'ai de plus en plus de mal à concevoir qu'il puisse exister une quelconque neutralité)
Avatar de l’utilisateur
V3nom
Moulin à graines
Moulin à graines
Rang en cours à
39.1%
 
Messages: 10174
Inscription: 17 Fév 2012, 19:46
Localisation: Tours (37)
Présentation
Genre: Non spécifié (par défaut)

Re: Qu'est-ce qu'un homme féministe ?

Messagede Invite9675 » 16 Jan 2014, 10:16

Non, non, je veux dire que je baisse les bras sur ce forum. Fini le dialogue et la pédagogie par rapport au féminisme.
Invite9675
 

Re: Qu'est-ce qu'un homme féministe ?

Messagede V3nom » 16 Jan 2014, 10:28

Je comprends pas alors, j'ai écris de la merde ? (je nous croyais d'accord en fait)
Avatar de l’utilisateur
V3nom
Moulin à graines
Moulin à graines
Rang en cours à
39.1%
 
Messages: 10174
Inscription: 17 Fév 2012, 19:46
Localisation: Tours (37)
Présentation
Genre: Non spécifié (par défaut)

Re: Qu'est-ce qu'un homme féministe ?

Messagede Ravelle » 16 Jan 2014, 11:38

Non, c'est pas toi, cf le flood du trombinoscope ces derniers jours.
J'ose espérer que tu baisses les bras seulement pour le féminisme et que tu ne te casses pas réellement Fabicha ?
Ravelle
Élève des carottes
Élève des carottes
Rang en cours à
53.1%
 
Messages: 1125
Inscription: 20 Aoû 2014, 16:35
Genre: Non spécifié (par défaut)

PrécédenteSuivante

Retourner vers Problématiques humaines